L'essentiel

Icon de la nomenclature

Nomenclature
du niveau de qualification

Niveau 6

Icon NSF

Code(s) NSF

230p : Coordination de chantiers tous corps d état

232 : Bâtiment

232p : Conduite des travaux, encadrement de chantier, métré, dans le gros-oeuvre

Icon formacode

Formacode(s)

22274 : Chantier BTP

22294 : Conduite chantier BTP

22283 : Préparation chantier BTP

13049 : Planification

22254 : BTP conception organisation

Icon date

Date d’échance
de l’enregistrement

31-08-2025

Niveau 6

230p : Coordination de chantiers tous corps d état

232 : Bâtiment

232p : Conduite des travaux, encadrement de chantier, métré, dans le gros-oeuvre

22274 : Chantier BTP

22294 : Conduite chantier BTP

22283 : Préparation chantier BTP

13049 : Planification

22254 : BTP conception organisation

31-08-2025

Nom légal Siret Nom commercial Site internet
CESI 77572257201109 CESI ECOLE D'INGENIEURS https://ecole-ingenieurs.cesi.fr/
MINISTERE DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE 11004401300040 - -

Objectifs et contexte de la certification :

Troisième pourvoyeur d’emplois en France, le secteur de la construction français a su maintenir son niveau d’emploi ainsi que celui de sa marge nette. Les grands groupes français du secteur ont accru leurs investissements depuis quelques années pour se moderniser et lancer leur révolution industrielle et numérique. Néanmoins, la construction accuse un net retard par rapport aux autres secteurs de l’industrie et montre une faible amélioration de la productivité du BTP comparé aux secteurs industriels (source : McKinsey, 2006).

Le BTP entre dans une période de mutation profonde. On évoque une triple révolution à la fois sociétale, numérique et énergétique. A l’ouverture du salon BATIMAT 2019, Julien Denormandie, alors Ministre chargé de la ville et du logement, a rappelé la nécessité de construire mieux et plus vite pour répondre aux besoins de logements. Des techniques de construction innovantes, susceptibles de modifier notre écosystème, apparaissent sur les chantiers. Un rapport remis le 16 mars 2021 au Ministère préconise fortement de faire appel aux méthodes d’industrialisation (e.g. le hors-site) pour que le secteur du BTP renoue avec la productivité et respecte ses engagements notamment environnementaux.

Le Lean Construction est une démarche d’anticipation innovante, en rupture avec les pratiques actuelles sur les chantiers. Le Lean apparait aussi comme une opportunité d’assurer une performance globale des chantiers au profit du maitre d’ouvrage et de tous les acteurs de la chaine de valeurs. C’est un processus continu d’élimination des gaspillages, atteignant ou dépassant tous les besoins du client, cherchant la perfection dans l’exécution d’un projet de construction (source : Lean Construction Institute).

Le Lean construction avec ses différents outils (le 5S, le Last Planner System et le microzoning. Permet d’agir efficacement sur les flux de matériaux, de matériels et de main-d’œuvre, en évitant toute rupture de charge et toute forme de gaspillage…Les retours d’expérience montrent que le Lean sur chantier permet de réaliser des économies allant jusqu’à 30% par rapport au budget prévisionnel, réduire les délais jusqu’à 18%. De plus cette méthode permet d’améliorer les conditions de travail et baisse le stress des équipes de chantier (source : livre le Lean appliqué à la construction de P. Dupin).

Les Fédérations professionnelles (Fédération Française du Bâtiment, Association pour la Construction Industrialisée et Modulaire) encouragent fortement le recours au Lean par l’information, la formation et plusieurs formes d’accompagnement (avec parfois des aides financières). Plusieurs entreprises adoptent déjà cette méthode et notamment les grands groupes (Bouygues construction, Vinci construction…) et les PME (Legendre, Cougnaud, AVELIS.)

Les enjeux de construction responsable, de valorisation des déchets et de prise en compte du cycle de vie des produits devient très importants afin de répondre à une demande du marché quant aux performances environnementales des bâtiments et à la quantification des impacts, dans un souci de développement durable.

Pour exemple, en France, le secteur du bâtiment a généré à lui seul, plus de 250 millions de tonnes de déchets sur l’année 2008, soit plus de 30 % du total des déchets (source FFB). Avec environ 40 millions de tonnes de déchets par an, l’enjeu du tri et de la valorisation des déchets devient crucial, voire primordial. La loi de transition énergétique fixe comme objectif de recycler 70 % des déchets du BTP. Ainsi, les professionnels doivent désormais prendre conscience de cette problématique, et repenser leurs modes de consommation et de gestion des déchets.

Au regard de ces éléments et ces enjeux, le Bachelor en Sciences et Ingénierie Spécialité BTP « Lean Construction » est en phase avec les besoins des entreprises et des clients. Il est constaté un véritable besoin qui permettra de continuer à faire évoluer les entreprises et plus particulièrement les petites et moyennes.

Activités visées :

Les titulaires de la certification seront amenés à réaliser les activités suivantes :

1 - Préparer un chantier de construction de bâtiment ou de travaux publics selon les principes du Lean Construction

2 - Piloter un chantier avec le Lean construction

3 - Intégrer une organisation, l’animer et la faire évoluer

4 - Conduire une recherche de solutions innovantes pour améliorer la performance du chantier

5 - Satisfaire aux exigences QHSE 

Compétences attestées :

À la croisée du technicien et de l’ingénieur, la certification professionnelle "Optimisation des projets de construction" a la capacité de poser et résoudre de manière performante et innovante des problèmes souvent complexes. Doté de solides bases scientifiques et techniques, son profil très opérationnel fait de lui un atout pour le monde de la construction. Grâce à ces bases, ces futurs coordinateurs travaux veillent au bon déroulement du chantier.

Rôle stratégique dans le monde du bâtiment, il est un élément essentiel dans toutes les transitions et mutations du monde actuel : écologique, numérique et technique. Il se positionne grâce à son profil amélioration continue comme un chef d’orchestre à la recherche du zéro absolu tout au long du chantier.

Les compétences transversales et le savoir-être acquis au cours de la formation sont incontestablement des qualités qui pourront être appréciées sur des postes de pilotage de chantier. En effet, le bachelor Lean construction saura mettre à profit ses nombreux soft-skills au service des différents projets, notamment sa capacité à travailler en équipe. Il maîtrise la gestion de projets et la conduite de réunion. Enfin, grâce à son autonomie et sa curiosité, il acquiert le réflexe de nourrir régulièrement ses connaissances personnelles des technologies afin de pouvoir s’adapter à un contexte variable, complexe, avec une ouverture sur l’international.

Le titulaire atteste les compétences suivantes :

- Appréhender la demande et les besoins du client
- Conduire les études scientifiques et techniques de construction pour déterminer les solutions adaptées au chantier
- Communiquer et interagir avec les décideurs
- Acheter les prestations pour répondre aux besoins du chantier
- Planifier le chantier Lean construction

- Manager le chantier efficacement
- Planifier le chantier selon les méthodes et les outils Lean
- Gérer les flux logistiques et la coordination des entreprises en fonction des aléas du chantier
- Etre à l'écoute des différents acteurs proposer des solutions adaptées aux priorités temporaires du chantier et techniques
- Suivre les écarts entre les résultats attendus et l’efficacité réelle du processus et proposer si besoin un plan d’action adapté
- Réaliser des tableaux de bords


- Gérer les équipes en mode collaboratif notamment avec les nouveaux outils digitaux
- Améliorer la qualité de vie au travail et définir des règles communes
- Recueillir les propositions d’amélioration
- Développer un management participatif
- Responsabiliser les équipes
- Coordonner les réunions

- Détecter les axes de progrès permettant l’optimisation du fonctionnement de l’activité
- Recueillir les données utiles à la conduite du diagnostic
- Bâtir le plan de progrès (et les chantiers associés) en évaluant l’impact technique et économique des axes d’amélioration
- Mettre en oeuvre la solution et apporter son appui technique aux acteurs du projet
- S’approprier des pratiques dans le domaine au niveau international 
- S’adapter aux mutations générées par les évolutions techniques, numériques et digitales
- Accompagner la transition techniques, numérique et digitale de son entreprise

- Répondre aux exigences qualité du client 
- Préparer et participer à la réception du chantier et à la clôture
- Contrôler l’impact environnemental d’un chantier BTP  de l’ouvrage (objectif : 0 déchet)

Modalités d'évaluation :

Une part importante des blocs de compétences est évaluée au travers des différentes missions en entreprise, la part restante est évaluée au travers de projets (réels ou simulés) dont les conclusions sont soutenues à l'oral.  

Enfin, l'élève rédige un mémoire professionnel final soutenu devant un jury de professionnels en lien avec le diplôme visé. 

Les élèves justifiant d'une situation de handicap peuvent bénéficier d'un aménagement des modalités d'évaluation.

RNCP37389BC01 - Préparer un chantier de construction de bâtiment ou de travaux publics selon les principes du Lean Construction

Liste de compétences Modalités d'évaluation

 

1.1 Appréhender la demande et les besoins du client

1.2 Conduire les études scientifiques et techniques de construction pour déterminer les solutions adaptées au chantier

1.3 Communiquer et interagir avec les décideurs

1.4 Acheter les prestations pour répondre aux besoins du chantier

1.5 Planifier le chantier Lean construction

Dans le cadre d’un projet de préparation d'un chantier de construction simulé en centre, présentation (écrite et orale) :

  • d’une analyse et compréhension de CDC du client
  • de solutions d’optimisation en phase préparation de chantier en adéquation avec le chantier Lean Construction
  • de communiquer les résultats avec les décideurs
  • du cadre légal et éthique du projet pour choisir et collaborer avec des prestataires
  • de solutions innovantes dans la planification de chantier

Le projet est présenté sous forme de dossier écrit soutenu à l’oral

RNCP37389BC02 - Piloter un chantier avec le Lean construction

Liste de compétences Modalités d'évaluation

2.1 Manager le chantier efficacement

2.2 Planifier le chantier selon les méthodes et les outils Lean

2.3 Gérer les flux logistiques et la coordination des entreprises en fonction des aléas du chantier

2.4 Etre à l'écoute des différents acteurs proposer des solutions adaptées aux priorités temporaires du chantier et techniques

2.5 Suivre les écarts entre les résultats attendus et l’efficacité réelle du processus et proposer si besoin un plan d’action adapté

2.6 Réaliser des tableaux de bords

Dans le cadre d’un projet de pilotage de chantier avec le Lean construction, réel ou simulé en centre, présentation (écrite et orale) :
- du choix de solutions de management visuel
- de la structure de projet (découpage, fiches de lots, WBS, compétences associées)
- de la collaboration entre les différents acteurs du projet.
- de la gestion des flux de données
- des indicateurs de performance de suivi de projet (évolution, périodicité des contrôles, etc.). Ce suivi est pertinent au regard des données et des enjeux du projet.
- du plan d’action d’amélioration continue.
- de l’élaboration des tableaux de bord en prenant en compte le découpage et les méthodes de construction. La présentation est synthétique et visuelle
Le projet est présenté sous forme de dossier écrit soutenu à l’oral

RNCP37389BC03 - Intégrer une organisation, l’animer et la faire évoluer

Liste de compétences Modalités d'évaluation

3.1 Gérer les équipes en mode collaboratif notamment avec les nouveaux outils digitaux

3.2 Améliorer la qualité de vie au travail et définir des règles communes

3.3 Recueillir les propositions d’amélioration

3.4 Développer un management participatif

3.5 Responsabiliser les équipes

3.6 Coordonner les réunions

Dans le cadre d’un projet avec de la conduite de changement et d’implication des équipes, réel ou simulé en centre, présentation (écrite et orale) :
- de solutions d’outils numériques favorisant la collaboration dans le projet
- d’accompagnement de son entreprise dans la transition numérique
- de rédaction de plan d’amélioration continue
- du choix des missions et objectifs pour organiser l’action des collaborateurs
- des modalités d’animation de l’équipe projet
Le projet est présenté sous forme de dossier écrit soutenu à l’oral

RNCP37389BC04 - Conduire une recherche de solutions innovantes pour améliorer la performance du chantier

Liste de compétences Modalités d'évaluation

4.1 Détecter les axes de progrès permettant l’optimisation du fonctionnement de l’activité

4.2 Recueillir les données utiles à la conduite du diagnostic

4.3 Bâtir le plan de progrès (et les chantiers associés) en évaluant l’impact technique et économique des axes d’amélioration

4.4 Mettre en oeuvre la solution et apporter son appui technique aux acteurs du projet

4.5 S’approprier des pratiques dans le domaine au niveau international 

4.6 S’adapter aux mutations générées par les évolutions techniques, numériques et digitales

4.7 Accompagner la transition techniques, numérique et digitale de son entreprise

Dans le cadre d’un projet d’innovation pour améliorer la performance du chantier, réel ou simulé en centre, présentation (écrite et orale) :

- le plan d’action d’amélioration continue est cohérent et argumenté

- les données du projet sont présentées de manière exhaustive, claire et synthétique. Elles permettent de faciliter la prise de décision.

- le plan de progrès prend en compte les impacts technique et économique

- de solutions innovantes en adéquation avec le projet pour améliorer la performance des acteurs du projet.

Le projet est présenté sous forme de dossier écrit soutenu à l’oral

Validation de l'anglais avec un niveau B1 du cadre européen commun de référence pour les langues (CECRL) en langue anglaise attesté par un organisme tiers. 

Rapport écrit et soutenance à l'issu de la mobilité à l'international

RNCP37389BC05 - Satisfaire aux exigences QHSE

Liste de compétences Modalités d'évaluation

5.1 Répondre aux exigences qualité du client (objectif : 0 réserve)

5.1.1 Repérer et analyser les attentes et besoins du client formalisés dans le contrat pour établir un plan qualité 

5.1.2 Veiller à l’application du plan qualité en respectant les normes et réglementations en vigueur pour répondre aux attentes du client

5.1.3 Evaluer et contrôler la qualité finale des réalisations pour lister et faire lever les éventuelles non-conformités constatées 

5.2 Préparer et participer à la réception du chantier et à la clôture

5.2.1 Repérer et analyser les risques inhérents au chantier pour garantir les conditions de santé et de sécurité au travail sur le chantier

5.2.2 Veiller à l’application du PPSPS  pour mettre en œuvre les équipements de protection adaptés

5.2.3 Animer le quart d’heure sécurité auprès de son équipe pour sensibiliser les équipes aux risques inhérents aux chantiers

5.2.4 Analyser un incident ou accident pour réagir efficacement et alerter les secours si besoin

5.3 Contrôler l’impact environnemental d’un chantier BTP  de l’ouvrage (objectif : 0 déchet)

5.3.1 Intégrer une vision « construction durable » dans le choix des matériaux et les modalités de réalisation pour répondre à la réglementation thermique en vigueur

5.3.2 Repérer et analyser les exigences environnementales liées au contexte du projet et au contrat pour respecter la réglementation applicable et les critères des labels visés

5.3.3 Veiller à l’application du plan environnemental dans le respect des normes et réglementations en vigueur pour satisfaire le client

5.3.4 Evaluer et contrôler les consommations, les déchets et les pollutions émis par le chantier pour satisfaire les parties prenantes (maître d’ouvrage, DREAL , riverains, etc.)

Dans le cadre d’un projet sur la gestion des exigences QHSE d'un chantier, réel ou simulé en centre, présentation (écrite et orale) :

 

- la veille menée permet effectivement d’identifier les technologies exploitables dans le cadre du projet.

- la mise en œuvre des concepts numériques pour réduire les accidents

- la réduction de l’impact environnemental d’un chantier BTP de l’ouvrage

- l’évaluation et contrôle qualité pour répondre aux exigences qualité du client

- la mise en œuvre des concepts numériques pour un chantier vert

Le projet est présenté sous forme de dossier écrit soutenu à l’oral

Description des modalités d'acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences et/ou par correspondance :

Pour viser la certification professionnelle complète « Bachelor Optimisation des Projets de Construction », le candidat doit :

  • Valider les 5 blocs de compétences,
  • Rédiger un Projet de Fin d'Etude soutenu à l’oral devant un jury de professionnels, 
  • Rédiger  un Projet de Formation Individualisé,
  • Justifier d'une validation niveau B1 du cadre européen commun de référence pour les langues (CECRL) en langue anglaise attesté par un organisme tiers,
  • Une mobilité à l'international est requise, la durée dépend des statuts,
  • Justifier d'une expérience en entreprise en milieu professionnel de 6 mois consécutifs ou non.

 

Secteurs d’activités :

Le coordinateur Lean construction exerce principalement dans les entreprises du bâtiment

Mais il peut également exercer dans d’autres entreprises de natures très diverses : dans les bureaux d’études et d’ingénieurs, industrie, promoteur, opérateurs publics, cabinet d’architectes, etc.

Enfin, le coordinateur Lean construction se rencontre principalement dans des secteurs d’activités comme le bâtiment, les infrastrucutres, l’environnement, etc.

Type d'emplois accessibles :

  • Coordinateur Lean Construction
  • Chargé.e planification Lean Management
  • Responsable performance chantier
  • Chef de projet Lean Construction
  • Chargé d’opération Lean Construction
  • Pilote OPC (ordonnancement, pilotage, coordination)

Code(s) ROME :

  • F1202 - Direction de chantier du BTP
  • F1106 - Ingénierie et études du BTP
  • F1201 - Conduite de travaux du BTP et de travaux paysagers

Références juridiques des règlementations d’activité :

Sans objet

Le cas échant, prérequis à l’entrée en formation :

Titulaire d'un bac général (Maths, Physique-Chimie, Sciences de l'ingénieur), STI2D ou autres bacs (sous certaines conditions)

Le cas échant, prérequis à la validation de la certification :

Pré-requis disctincts pour les blocs de compétences :

Non

Validité des composantes acquises :

Validité des composantes acquises
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X

Le jury est présidé par le directeur de l’école d’ingénieurs.

Il est également composé de :

un représentant de la direction des études (au moins un représentant par campus régional pour les formations examinées).

Un représentant de l’association des diplômés CESI ALUMNI désigné par le président de l’association. 

Deux représentants issus du monde professionnel ou désignés par les branches professionnelles .

Le cas échéant un représentant du partenaire pour les formations en partenariat, en convention ou en Co accréditation.

En contrat d’apprentissage X

Le jury est présidé par le directeur de l’école d’ingénieurs.

Il est également composé de :

un représentant de la direction des études (au moins un représentant par campus régional pour les formations examinées).

Un représentant de l’association des diplômés CESI ALUMNI désigné par le président de l’association. 

Deux représentants issus du monde professionnel ou désignés par les branches professionnelles .

Le cas échéant un représentant du partenaire pour les formations en partenariat, en convention ou en Co accréditation.

Après un parcours de formation continue X -
En contrat de professionnalisation X -
Par candidature individuelle X -
Par expérience X

Le jury est présidé par le directeur de l’école d’ingénieurs.

Il est également composé de :

Un représentant de la direction des études  

Au moins deux membres issus du monde professionnel ou désignés par les branches professionnelles (représentant l’entreprise)  

Au moins deux membres issus du monde professionnel ou désignés par les organisations syndicales (représentant les salariés)  

Validité des composantes acquises
Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X

Statistiques :

Lien internet vers le descriptif de la certification :

Le certificateur n'habilite aucun organisme préparant à la certification

Historique des changements de certificateurs :

Historique des changements de certificateurs
Nom légal du certificateur Siret du certificateur Action Date de la modification
MINISTERE DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE 11004401300040 Est ajouté 01-04-2023

Référentiel d'activité, de compétences et d'évaluation :