L'essentiel

Icon de la nomenclature

Nomenclature
du niveau de qualification

Niveau 4

Icon NSF

Code(s) NSF

323p : Organisation, gestion

Icon formacode

Formacode(s)

22354 : Bâtiment gros oeuvre

22294 : Conduite chantier BTP

Icon date

Date d’échance
de l’enregistrement

22-01-2028

Niveau 4

323p : Organisation, gestion

22354 : Bâtiment gros oeuvre

22294 : Conduite chantier BTP

22-01-2028

Nom légal Siret Nom commercial Site internet
HAUT COMMISSARIAT DE LA REPUBLIQUE EN POLYNESIE FRANCAISE 17987301300017 - -

Objectifs et contexte de la certification :

Le métier de chef d’équipe gros œuvre s’articule autour de deux fonctions : la première technique, est orientée vers la réalisation d’ouvrage. A cet effet, il est susceptible d'utiliser l'outil BIM ou la maquette numérique. La seconde managériale, est tournée vers la communication et l’animation de l’équipe.

Dans ses fonctions techniques, le chef d’équipe gros œuvre organise le travail quotidien qu’il réalise avec son équipe. Il exploite les informations des documents d'exécution des travaux pour planifier l’activité journalière et quantifier les besoins en matériel.

Tout au long de la journée de travail, le chef d’équipe vérifie la mise en place des dispositifs de sécurité et la qualité des ouvrages. En fin de journée, il renseigne le rapport journalier avec les heures réalisées, les quantités consommées, le matériel utilisé et le transmet à son responsable.

Dans ses fonctions managériales, le chef d’équipe transmet aux ouvriers les consignes de la hiérarchie, il explique la signification, le déroulement des tâches et les délais pour réaliser les travaux. Il s’assure de la compréhension des consignes en utilisant un langage technique adapté et fédère les ouvriers à la recherche d'efficacité dans la réalisation des ouvrages. Il reporte à sa hiérarchie les évènements marquants de la journée.

Le chef d’équipe exerce son métier sous la responsabilité de son hiérarchique. Il applique les règles de sécurité et met en œuvre la démarche qualité au nom de l’entreprise. Il exerce son activité sur des chantiers de gros œuvre, dans les entreprises de construction bâtiment de moyenne et grande importance, le plus fréquemment à l'extérieur et en plein air soumis aux conditions climatiques. Sa mission comporte des déplacements fréquents et peut impliquer un éloignement du domicile de plusieurs jours ou semaines. Les horaires réguliers peuvent être conditionnés par des impératifs techniques et de délais. Dans certaines organisations d’entreprise, l’exercice du métier de chef d’équipe gros œuvre nécessite la validation pour le travail en hauteur et une habilitation à l’environnement électrique. 

Activités visées :

Réaliser avec son équipe des travaux de gros œuvre

Mener son équipe sur un chantier de bâtiment 

Compétences attestées :

1. Réaliser avec son équipe des travaux de gros œuvre 

Organiser le travail quotidien de l'équipe gros œuvre

Exécuter les ouvrages de gros œuvre confiés à l'équipe

Relever la production journalière de l'équipe

2. Mener son équipe sur un chantier de bâtiment

Communiquer avec son équipe et sa hiérarchie

Animer son équipe 

Modalités d'évaluation :

Les compétences des candidats par VAE ou issus d’un parcours continu de formation pour l’accès au titre professionnel sont évaluées par un jury au vu :

a) D’une mise en situation professionnelle ou d’une présentation d’un projet réalisé en amont de la session, éventuellement complétée par d’autres modalités d’évaluation : entretien technique, questionnaire professionnel, questionnement à partir de production(s)

b) Du dossier professionnel et de ses annexes éventuelles

c) Des résultats des évaluations passées en cours de formation pour les candidats issus d’un parcours de formation

d) D’un entretien avec le jury destiné à vérifier le niveau de maîtrise par le candidat des compétences requises pour l’exercice des activités composant le titre visé

Les compétences des candidats issus d’un parcours d’accès par capitalisation de certificats de compétences professionnelles (CCP) pour l’accès au titre professionnel sont évaluées par un jury au vu :

Du livret de certification au cours d’un entretien avec le jury destiné à vérifier le niveau de maîtrise par le candidat des compétences requises pour l’exercice des activités composant le titre visé. Cet entretien se déroule en fin de session du dernier CCP

Les compétences des candidats pour l’accès aux CCP sont évaluées par un jury au vu :

a) D’une mise en situation professionnelle ou d’une présentation d’un projet réalisé en amont de la session, éventuellement complétée par d’autres modalités d’évaluation : entretien technique, questionnaire professionnel, questionnement à partir de production(s)

b) Du dossier professionnel et de ses annexes éventuelles

c) Des résultats des évaluations passées en cours de formation pour les candidats issus d’un parcours de formation

Les compétences des candidats issus d’un parcours continu de formation ou justifiant d’un an d’expérience dans le métier visé pour l’accès aux certificats complémentaires de spécialisation (CCS) sont évaluées par un jury au vu :

a) Du titre professionnel obtenu

b) D’une mise en situation professionnelle ou d’une présentation d’un projet réalisé en amont de la session, éventuellement complétée par d’autres modalités d’évaluation : entretien technique, questionnaire professionnel, questionnement à partir de production(s)

c) Du dossier professionnel et de ses annexes éventuelles

d) Des résultats des évaluations passées en cours de formation pour les candidats issus d’un parcours de formation

e) D’un entretien avec le jury destiné à vérifier le niveau de maîtrise par le candidat des compétences requises pour l’exercice de l’activité du CCS visé.

Chaque modalité d’évaluation, identifiée dans le RE comme partie de la session du titre, du CCP ou du CCS, est décrite dans le dossier technique d’évaluation. Celui-ci précise les modalités et les moyens de mise en œuvre de l'épreuve pour le candidat, le jury, et le centre organisateur.

RNCP37458BC01 - Réaliser avec son équipe des travaux de gros œuvre

Liste de compétences Modalités d'évaluation

Organiser le travail quotidien de l'équipe gros œuvre

Exécuter les ouvrages de gros œuvre confiés à l'équipe

Relever la production journalière de l'équipe 
 

1. Mise en situation professionnelle (5h00)

A partir d’un dossier comprenant les éléments d’un projet de  réalisation d’un bâtiment qui lui est remis, le candidat dispose de 5h00 pour répondre par écrit aux questions portant sur une ou des étude(s) de cas. 

 

2. Entretien technique (15min)

Le candidat argumente oralement en répondant au jury sur des points ciblés de sa production issue de la mise en situation professionnelle.  

RNCP37458BC02 - Mener son équipe sur un chantier de bâtiment

Liste de compétences Modalités d'évaluation

Communiquer avec son équipe et sa hiérarchie

Animer son équipe 

Mise en situation professionnelle (45min)

Pour évaluer les compétences liées à "Mener son équipe sur un chantier de bâtiment", le jury échange avec le candidat en s’appuyant sur un guide de questionnement. 

Description des modalités d'acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences et/ou par correspondance :

La validation des deux blocs de compétences permet d’obtenir le titre à finalité professionnelle. 

Il n’y a pas de blocs optionnels ni d’évaluations complémentaires.

La validation d’un bloc de compétence sur deux permet d’obtenir un livret de certification (réussite partielle).

Secteurs d’activités :

Entreprise de bâtiment gros œuvre

Entreprise de maçonnerie générale

Type d'emplois accessibles :

Chef d’équipe béton armé

Chef d’équipe maçonnerie

Chef de file

Code(s) ROME :

  • F1703 - Maçonnerie
  • F1701 - Construction en béton

Références juridiques des règlementations d’activité :

Dans le cas où l’employeur souhaiterai affecter ce professionnel sur un chantier dont les sols sont reconnus amiantifères, ou à des travaux de retrait, ou de confinement de matériaux contenant de l'amiante, ou à toute intervention susceptible de provoquer l'émission de fibres d'amiante, il devra au préalable s’assurer que ce dernier à été formé et évalué conformément l’arrêté du 23 février 2012 définissant les modalités de la formation des travailleurs à la prévention des risques liés à l'amiante. 

Le cas échant, prérequis à l’entrée en formation :

Le cas échant, prérequis à la validation de la certification :

Pré-requis disctincts pour les blocs de compétences :

Non

Validité des composantes acquises :

Validité des composantes acquises
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X -
En contrat d’apprentissage X

Le jury est composé de professionnels (2 membres du jury par candidat présenté) :

- Entrepreneur

- Chargé d'étude

- Chargé d'affaires 

Après un parcours de formation continue X

Le jury est composé de professionnels (2 membres du jury par candidat présenté) :

- Entrepreneur

- Chargé d'étude

- Chargé d'affaires 

En contrat de professionnalisation X -
Par candidature individuelle X

Le jury est composé de professionnels (2 membres du jury par candidat présenté) :

- Entrepreneur

- Chargé d'étude

- Chargé d'affaires 

Par expérience X

Le jury est composé de professionnels (2 membres du jury par candidat présenté) :

- Entrepreneur

- Chargé d'étude

- Chargé d'affaires 

Validité des composantes acquises
Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X

Statistiques :

Le certificateur n'habilite aucun organisme préparant à la certification

Référentiel d'activité, de compétences et d'évaluation :