L'essentiel

Icon de la nomenclature

Nomenclature
du niveau de qualification

Niveau 6

Icon NSF

Code(s) NSF

133 : Musique, arts du spectacle

Icon formacode

Formacode(s)

45073 : Musique

Icon date

Date d’échance
de l’enregistrement

06-06-2027

Niveau 6

133 : Musique, arts du spectacle

45073 : Musique

06-06-2027

Nom légal Siret Nom commercial Site internet
MINISTERE DE LA CULTURE 11004601800013 - -

Objectifs et contexte de la certification :

Le chef d'ensemble instrumental ou vocal a la responsabilité de la prestation collective des chanteurs ou instrumentistes des ensembles vocaux, maîtrises, chœurs de chambre, chœurs, ou des ensembles instrumentaux, orchestres symphoniques, de jazz, d'harmonie, fanfares, orchestres de variétés. Sa tâche consiste à rendre cohérente et expressive l’action de l'ensemble des musiciens par sa gestuelle. Il règle l'équilibre des diverses masses sonores de l'ensemble. C'est à lui que revient la tâche de concevoir et d'orienter l'interprétation des œuvres, un processus qui s'étend de la définition du projet dans le choix du répertoire, de la première répétition jusqu'à la représentation finale ou l’enregistrement.

Activités visées :

Exercer son art de chef d’ensemble : diriger, encadrer, animer

Inscrire sa pratique artistique et professionnelle dans une démarche de recherche

Concevoir et mettre en œuvre un projet

Construire son parcours professionnel

Compétences attestées :

Compétences transversales de niveau L

Utiliser les outils numériques de référence et les règles de sécurité informatique pour acquérir, traiter, produire et diffuser de l’information ainsi que pour collaborer en interne et en externe

Identifier et sélectionner avec esprit critique diverses ressources dans son domaine de spécialité pour documenter un sujet

Analyser et synthétiser des données en vue de leur exploitation

Développer une argumentation avec esprit critique

Se servir aisément des différents registres d’expression écrite et orale de la langue française

Communiquer par oral et par écrit, de façon claire et non-ambiguë, dans au moins une langue étrangère.

Identifier et situer les champs professionnels potentiellement en relation avec les acquis de la mention ainsi que les parcours possibles pour y accéder 

Caractériser et valoriser son identité, ses compétences et son projet professionnel en fonction d’un contexte 

Identifier le processus de production, de diffusion et de valorisation des savoirs

Situer son rôle et sa mission au sein d'une organisation pour s’adapter et prendre des initiatives

Travailler en équipe et en réseau ainsi qu’en autonomie et responsabilité au service d’un projet

Analyser ses actions en situation professionnelle, s’autoévaluer pour améliorer sa pratique

Respecter les principes d’éthique, de déontologie et de responsabilité environnementale

Prendre en compte la problématique du handicap et de l'accessibilité dans chacune de ses actions professionnelles

Compétences spécifiques

Connaître et manier les éléments constitutifs du langage (rythme, mélodie, harmonie, forme, instrumentation) d’un des champs musicaux principaux de son répertoire (musique ancienne, musique classique-romantique-moderne, musique contemporaine, musiques traditionnelles, chanson...)

Être initié aux éléments constitutifs du langage d’un autre champ musical

Développer son esprit d’inventivité

Développer des connaissances générales (culturelles, scientifiques) susceptibles d’enrichir son univers sonore

Disposer d’une culture approfondie de son répertoire

Maîtriser les processus d’analyse

Repérer les éléments fondateurs du texte : le sens, la symbolique, les dimensions littéraires

Déterminer le cas échéant l’effectif au regard de sa conception artistique de l’œuvre

Disposer de connaissances en culture générale

Utiliser un instrument polyphonique

Connaître de manière précise et approfondie la partition

Solliciter sa disponibilité mentale notamment pour générer le geste à venir

Utiliser l’écoute globale et/ou focale des différentes composantes (mélodique, harmonique, timbrale…)

Confronter l’image sonore projetée et le résultat immédiat

Mémoriser et analyser les écarts entre ces deux données

Affirmer son autorité artistique en s’appuyant sur son appropriation de l’œuvre et sa capacité, dans l’acte de direction, à faire adhérer l’ensemble à ses choix d’interprétation

Maîtriser une technique de direction : être en état de disponibilité corporelle , s’installer dans un ancrage postural, adopter une attitude corporelle traduisant et inspirant la confiance, mettre en jeu des coordinations/dissociations corporelles, mettre en œuvre une gestuelle expressive, développer l’économie du geste en fonction du contexte d’expression

Faire usage du regard périphérique et du regard focal, passer de l’un à l’autre

Inscrire une expression gestuelle dans un espace en rapport avec son schéma corporel

Associer geste et production sonore

Organiser l’espace, installer le groupe dans l’espace

S’adapter à l’acoustique du lieu

Travailler avec la régie (son, lumières, décors)

Gérer son temps, son investissement et son énergie et ceux du groupe sur la durée de la représentation et sur celles imparties pour l’enregistrement

Se mettre en position d’écoute critique

Établir les conditions matérielles d’un enregistrement

Se préparer physiquement, mentalement, gérer son trac

Analyser les caractéristiques spatiales et acoustiques du lieu et y adapter la disposition de l’ensemble ainsi que les modalités de jeu

Identifier et énoncer clairement les besoins techniques, contribuer à élaborer une fiche technique, s’adapter au contexte scénographique

Posséder les connaissances fondamentales de l’acoustique et de la prise de son

Gérer sur la durée de la représentation, son investissement et son énergie ainsi que ceux du groupe

Évaluer la qualité d’une prise d’enregistrement

Développer une conscience collective du son (justesse de l’intonation, homogénéité du timbre, équilibre des nuances…)

Rechercher et proposer des références sur ces données

Adapter le son de l’ensemble aux répertoires abordés et à la situation de travail

Favoriser la prise de conscience individuelle et collective du respect de la partition (modes d’écriture, couleur harmonique, phrasé, graphismes, textes littéraires, nuances, tempi, dynamiques, agogique)

Favoriser la prise de conscience de l’apport sonore de chacun à l’intérieur d’un pupitre ainsi que du pupitre au sein de l’ensemble

Articuler la phase de mise en place de la partition et le travail du timbre et de la couleur de l’ensemble, veiller aux phrasés communs

Équilibrer les plans sonores

Utiliser les moyens techniques du studio pour enrichir et développer l’identité artistique du groupe

Restituer la poésie et la phonétique d’une langue étrangère, en dégager la musicalité ou faire appel à des ressources extérieures

Gérer les rapports soliste/ensemble

Disposer d’une diversité d’outils d’évaluation et savoir les mobiliser en situation

Entendre et contrôler le résultat sonore dans ses différents paramètres

Porter un avis sur une écoute en situation de production sur la base d’un enregistrement, à partir d’un texte musicologique en rapport avec les partitions et les textes étudiés

Expliciter ses propositions, ses choix et leurs évolutions dans la maîtrise d’un processus de travail

Comparer des prestations

Engager un dialogue d’évaluation avec le groupe

Émettre un avis et dialoguer sur celui-ci avec d’autres interprètes dont des directeurs d’ensembles

Déterminer le planning des répétitions et un plan de travail de chaque répétition

Expliciter les objectifs à atteindre

Organiser les séquences au sein d’une répétition

Déterminer et conduire la progression du groupe

Utiliser l’exemple vocal et/ou instrumental

Utiliser un instrument polyphonique

S’adapter constamment au résultat de la prestation

Communiquer efficacement les consignes, remarques, remédiations

Mettre en jeu des modes de transmission adaptés et variés (verbal, non-verbal, gestuel, instrumental, enregistrements)

Développer la communication verbale et son économie

Susciter et relancer l’intérêt et la concentration de l’ensemble du groupe et de chacune de ses composantes

Posséder les connaissances de base de la technique du son

Connaître les outils techniques de sonorisation permettant d’obtenir le résultat sonore escompté

Développer la capacité de l’ensemble à répondre aux exigences d’une scénographie

Gérer les rapports du groupe avec d’autres artistes et des techniciens

S’adapter aux conditions acoustiques et spatiales du lieu

Travailler avec la régie son

Réaliser une balance

Jouer un rôle de conseiller artistique

Participer au montage

S’adapter aux règles de sécurité

Maîtriser le vocabulaire approprié pour dialoguer avec les techniciens et le groupe

Anticiper la phase de montage d’un enregistrement par un découpage préalable approprié de la partition

Favoriser l’implication des exécutants et des techniciens par la prise de conscience d’un travail commun en suscitant l’écoute des différentes prises

Veiller aux besoins des musiciens et des techniciens du son en matière de placements et d’essais

Respecter les temps de travail et de pause nécessaires à la récupération des musiciens

Être initié aux nouveaux outils de traitement du son

Disposer des modes de communication écrits et oraux afin d’exposer ses objectifs et son projet

Faire partager aux musiciens le sens de sa démarche artistique

Savoir communiquer avec divers partenaires et les médias

Définir de façon synthétique les messages et choisir les moments de communication appropriés

Savoir adapter le langage au groupe et à ses réactions

Évaluer en permanence le degré de compréhension du groupe

Établir des relations entre la conception de l’œuvre et sa réalisation et mettre en œuvre des démarches de travail appropriées

Faire adhérer le groupe à l’intérêt d’une connaissance fine de l’œuvre pour mieux l’interpréter en faisant appel à la compréhension et à la sensibilité de chacun

Échanger avec d’autres artistes notamment de la scène

Mener des échanges avec des acteurs du monde éducatif, culturel et social

Identifier les différents domaines constitutifs du management d’un groupe musical

Savoir prendre et assumer sa place dans ces différents domaines

Susciter l’adhésion aux finalités et objectifs du groupe/du projet

Disposer de connaissances élémentaires en matière de management

Savoir prendre ses responsabilités

Savoir prendre une décision

Savoir partager le management

Concilier autorité et écoute

Savoir anticiper une situation de crise ou de conflit et la gérer le cas échéant

Construire un équilibre entre ses aspirations et la prise en compte des spécificités du groupe

Favoriser les interactions entre les membres du groupe

Installer des relations empreintes de confiance et de respect propices à la réalisation du projet

Mobiliser les ressources des individus au profit de la mise en mouvement du groupe

Inciter le groupe à vivre des situations culturelles sortant de son fonctionnement habituel

Créer un contexte favorisant les échanges

Savoir écouter et prendre en compte les avis

Faire preuve de calme et d’assurance

Identifier les ressources de la documentation musicale (personnes, lieux, outils...)

Mettre en œuvre une méthode de recherche

Se doter d’un répertoire personnel diversifié

Constituer un corpus personnel de partitions, d’enregistrements, de références en ressources documentaires

Sélectionner les éléments intéressants artistiquement, en rapport avec le projet développé

Entretenir ses connaissances de la musique et du spectacle vivant en général (histoire, esthétiques actuelles) et des conditions d’exercice de la profession (connaissances réglementaires, administratives et institutionnelles)

Identifier l’actualité des problématiques disciplinaires, leurs évolutions, ainsi que des différentes formes musicales, selon une réflexion prospective

Mobiliser une réflexion théorique et critique portant sur les arts du spectacle, principalement de la musique (littérature, esthétique, histoire de l’art, sociologie de l’art) pour définir des problématiques d’étude

Se servir de la terminologie descriptive et critique pour commenter les arts du spectacle, au travers d’un projet/mémoire d’initiation à la recherche

Pratiquer au moins une langue étrangère

Savoir formuler les finalités de son projet artistique

Connaître, analyser l’environnement culturel et artistique et identifier les interlocuteurs pertinents

Connaître ou s’informer sur les initiatives ou les projets existant sur un territoire

Développer des relations de confiance avec les interlocuteurs concernés

Jouer un rôle de médiateur culturel

Identifier les conditions nécessaires à la réalisation d’un projet et les conséquences organisationnelles et financières.

Identifier les phases successives de réalisation d’un projet et les différents moments d’évaluation/ décision

Établir un calendrier prévisionnel

Connaître les conditions légales de mise en œuvre

Savoir mettre en œuvre des processus visant à obtenir l’adhésion des membres de l’ensemble

Connaître les emplois possibles et les référentiels métiers correspondants

Savoir rédiger une lettre de motivation et un CV

Savoir préparer un entretien

Connaître les dispositifs de formation continue (CIF, DIF, validation des acquis de l’expérience, bilan de compétences, ...) comme outils de développement de son projet professionnel 

Maîtriser au moins une langue vivante étrangère, à l’oral comme à l’écrit, en priorité l’anglais

S’initier à la pratique d’autres langages, d’autres esthétiques

Pratiquer l’auto-formation

Savoir lire et mesurer les évolutions du secteur professionnel

Connaître son corps, prévenir les pathologies

Connaître les ressources pour prévenir et soigner

Être initié aux expressions artistiques pouvant être associées à sa discipline (théâtre, danse, multimédia, …)

Avoir identifié et connaître les différents types de partenaires potentiels

Connaître la structuration du réseau des établissements d’enseignement spécialisé et de la pratique en amateur

Être familiarisé avec le réseau des institutions relevant du ministère de l’éducation nationale

Connaître le réseau de diffusion culturelle

Connaître les cadres et dispositifs (chartes, conventions) sur lesquels pourront s’appuyer les partenariats recherchés

Modalités d'évaluation :

Evaluation continue, épreuves pratiques, évaluation terminale et entretien.

RNCP37685BC01 - Utiliser les outils numériques de référence

Liste de compétences Modalités d'évaluation

Utiliser les outils numériques de référence et les règles de sécurité informatique pour acquérir, traiter, produire et diffuser de l’information ainsi que pour collaborer en interne et en externe

Evaluation continue

RNCP37685BC02 - Exploiter des données à des fins d’analyse

Liste de compétences Modalités d'évaluation

Identifier et sélectionner avec esprit critique diverses ressources dans son domaine de spécialité pour documenter un sujet

Analyser et synthétiser des données en vue de leur exploitation

Développer une argumentation avec esprit critique

Epreuve pratique et évaluation continue

RNCP37685BC03 - S’exprimer et communiquer à l’oral, à l’écrit, et dans au moins une langue étrangère

Liste de compétences Modalités d'évaluation

Se servir aisément des différents registres d’expression écrite et orale de la langue française

Communiquer par oral et par écrit, de façon claire et non-ambiguë, dans au moins une langue étrangère

Evaluation continue

RNCP37685BC04 - Se positionner vis à vis d’un champ professionnel

Liste de compétences Modalités d'évaluation

Identifier et situer les champs professionnels potentiellement en relation avec les acquis de la mention ainsi que les parcours possibles pour y accéder

Caractériser et valoriser son identité, ses compétences et son projet professionnel en fonction d’un contexte

Identifier le processus de production, de diffusion et de valorisation des savoirs

Evaluation continue et mise en situation

RNCP37685BC05 - Agir en responsabilité au sein d’une organisation professionnelle

Liste de compétences Modalités d'évaluation

Situer son rôle et sa mission au sein d'une organisation pour s’adapter et prendre des initiatives.

Travailler en équipe et en réseau ainsi qu’en autonomie et responsabilité au service d’un projet.

Analyser ses actions en situation professionnelle, s’autoévaluer pour améliorer sa pratique.

Respecter les principes d’éthique, de déontologie et de responsabilité environnementale.

Evaluation continue et mise en situation

RNCP37685BC06 - Exercer son art de chef d’ensemble : diriger, encadrer, animer

Liste de compétences Modalités d'évaluation

Connaître et manier les éléments constitutifs du langage (rythme, mélodie, harmonie, forme, instrumentation) d’un des champs musicaux principaux de son répertoire (musique ancienne, musique classique-romantique-moderne, musique contemporaine, musiques traditionnelles, chanson...)

Être initié aux éléments constitutifs du langage d’un autre champ musical

Développer son esprit d’inventivité

Développer des connaissances générales (culturelles, scientifiques) susceptibles d’enrichir son univers sonore

Disposer d’une culture approfondie de son répertoire

Maîtriser les processus d’analyse

Repérer les éléments fondateurs du texte : le sens, la symbolique, les dimensions littéraires

Déterminer le cas échéant l’effectif au regard de sa conception artistique de l’œuvre

Disposer de connaissances en culture générale

Utiliser un instrument polyphonique

Connaître de manière précise et approfondie la partition

Solliciter sa disponibilité mentale notamment pour générer le geste à venir

Utiliser l’écoute globale et/ou focale des différentes composantes (mélodique, harmonique, timbrale…)

Confronter l’image sonore projetée et le résultat immédiat

Mémoriser et analyser les écarts entre ces deux données

Affirmer son autorité artistique en s’appuyant sur son appropriation de l’œuvre et sa capacité, dans l’acte de direction, à faire adhérer l’ensemble à ses choix d’interprétation

Maîtriser une technique de direction : être en état de disponibilité corporelle , s’installer dans un ancrage postural, adopter une attitude corporelle traduisant et inspirant la confiance, mettre en jeu des coordinations/dissociations corporelles, mettre en œuvre une gestuelle expressive, développer l’économie du geste en fonction du contexte d’expression

Faire usage du regard périphérique et du regard focal, passer de l’un à l’autre

Inscrire une expression gestuelle dans un espace en rapport avec son schéma corporel

Associer geste et production sonore

Organiser l’espace, installer le groupe dans l’espace

S’adapter à l’acoustique du lieu

Travailler avec la régie (son, lumières, décors)

Gérer son temps, son investissement et son énergie et ceux du groupe sur la durée de la représentation et sur celles imparties pour l’enregistrement

Se mettre en position d’écoute critique

Établir les conditions matérielles d’un enregistrement

Se préparer physiquement, mentalement, gérer son trac

Analyser les caractéristiques spatiales et acoustiques du lieu et y adapter la disposition de l’ensemble ainsi que les modalités de jeu

Identifier et énoncer clairement les besoins techniques, contribuer à élaborer une fiche technique, s’adapter au contexte scénographique

Posséder les connaissances fondamentales de l’acoustique et de la prise de son

Gérer sur la durée de la représentation, son investissement et son énergie ainsi que ceux du groupe

Évaluer la qualité d’une prise d’enregistrement

Développer une conscience collective du son (justesse de l’intonation, homogénéité du timbre, équilibre des nuances…)

Rechercher et proposer des références sur ces données

Adapter le son de l’ensemble aux répertoires abordés et à la situation de travail

Favoriser la prise de conscience individuelle et collective du respect de la partition (modes d’écriture, couleur harmonique, phrasé, graphismes, textes littéraires, nuances, tempi, dynamiques, agogique)

Favoriser la prise de conscience de l’apport sonore de chacun à l’intérieur d’un pupitre ainsi que du pupitre au sein de l’ensemble

Articuler la phase de mise en place de la partition et le travail du timbre et de la couleur de l’ensemble, veiller aux phrasés communs

Équilibrer les plans sonores

Utiliser les moyens techniques du studio pour enrichir et développer l’identité artistique du groupe

Restituer la poésie et la phonétique d’une langue étrangère, en dégager la musicalité ou faire appel à des ressources extérieures

Gérer les rapports soliste/ensemble

Disposer d’une diversité d’outils d’évaluation et savoir les mobiliser en situation

Entendre et contrôler le résultat sonore dans ses différents paramètres

Porter un avis sur une écoute en situation de production sur la base d’un enregistrement, à partir d’un texte musicologique en rapport avec les partitions et les textes étudiés

Expliciter ses propositions, ses choix et leurs évolutions dans la maîtrise d’un processus de travail

Comparer des prestations

Engager un dialogue d’évaluation avec le groupe

Émettre un avis et dialoguer sur celui-ci avec d’autres interprètes dont des directeurs d’ensembles

Déterminer le planning des répétitions et un plan de travail de chaque répétition

Expliciter les objectifs à atteindre

Organiser les séquences au sein d’une répétition

Déterminer et conduire la progression du groupe

Utiliser l’exemple vocal et/ou instrumental

Utiliser un instrument polyphonique

S’adapter constamment au résultat de la prestation

Communiquer efficacement les consignes, remarques, remédiations

Mettre en jeu des modes de transmission adaptés et variés (verbal, non-verbal, gestuel, instrumental, enregistrements)

Développer la communication verbale et son économie

Susciter et relancer l’intérêt et la concentration de l’ensemble du groupe et de chacune de ses composantes

Posséder les connaissances de base de la technique du son

Connaître les outils techniques de sonorisation permettant d’obtenir le résultat sonore escompté

Développer la capacité de l’ensemble à répondre aux exigences d’une scénographie

Gérer les rapports du groupe avec d’autres artistes et des techniciens

S’adapter aux conditions acoustiques et spatiales du lieu

Travailler avec la régie son

Réaliser une balance

Jouer un rôle de conseiller artistique

Participer au montage

S’adapter aux règles de sécurité

Maîtriser le vocabulaire approprié pour dialoguer avec les techniciens et le groupe

Anticiper la phase de montage d’un enregistrement par un découpage préalable approprié de la partition

Favoriser l’implication des exécutants et des techniciens par la prise de conscience d’un travail commun en suscitant l’écoute des différentes prises

Veiller aux besoins des musiciens et des techniciens du son en matière de placements et d’essais

Respecter les temps de travail et de pause nécessaires à la récupération des musiciens

Être initié aux nouveaux outils de traitement du son

Disposer des modes de communication écrits et oraux afin d’exposer ses objectifs et son projet

Faire partager aux musiciens le sens de sa démarche artistique

Savoir communiquer avec divers partenaires et les médias

Définir de façon synthétique les messages et choisir les moments de communication appropriés

Savoir adapter le langage au groupe et à ses réactions

Évaluer en permanence le degré de compréhension du groupe

Établir des relations entre la conception de l’œuvre et sa réalisation et mettre en œuvre des démarches de travail appropriées

Faire adhérer le groupe à l’intérêt d’une connaissance fine de l’œuvre pour mieux l’interpréter en faisant appel à la compréhension et à la sensibilité de chacun

Échanger avec d’autres artistes notamment de la scène

Mener des échanges avec des acteurs du monde éducatif, culturel et social

Identifier les différents domaines constitutifs du management d’un groupe musical

Savoir prendre et assumer sa place dans ces différents domaines

Susciter l’adhésion aux finalités et objectifs du groupe/du projet

Disposer de connaissances élémentaires en matière de management

Savoir prendre ses responsabilités

Savoir prendre une décision

Savoir partager le management

Concilier autorité et écoute

Savoir anticiper une situation de crise ou de conflit et la gérer le cas échéant

Construire un équilibre entre ses aspirations et la prise en compte des spécificités du groupe

Favoriser les interactions entre les membres du groupe

Installer des relations empreintes de confiance et de respect propices à la réalisation du projet

Mobiliser les ressources des individus au profit de la mise en mouvement du groupe

Inciter le groupe à vivre des situations culturelles sortant de son fonctionnement habituel

Créer un contexte favorisant les échanges

Savoir écouter et prendre en compte les avis

Faire preuve de calme et d’assurance

Evaluation continue (comportant la réalisation d’une production) et terminale

RNCP37685BC07 - Inscrire sa pratique artistique et professionnelle dans une démarche de recherche

Liste de compétences Modalités d'évaluation

Identifier les ressources de la documentation musicale (personnes, lieux, outils...)

Mettre en œuvre une méthode de recherche

Se doter d’un répertoire personnel diversifié

Constituer un corpus personnel de partitions, d’enregistrements, de références en ressources documentaires

Sélectionner les éléments intéressants artistiquement, en rapport avec le projet développé

Entretenir ses connaissances de la musique et du spectacle vivant en général (histoire, esthétiques actuelles) et des conditions d’exercice de la profession (connaissances réglementaires, administratives et institutionnelles)

Identifier l’actualité des problématiques disciplinaires, leurs évolutions, ainsi que des différentes formes musicales, selon une réflexion prospective

Mobiliser une réflexion théorique et critique portant sur les arts du spectacle, principalement de la musique (littérature, esthétique, histoire de l’art, sociologie de l’art) pour définir des problématiques d’étude

Se servir de la terminologie descriptive et critique pour commenter les arts du spectacle, au travers d’un projet/mémoire d’initiation à la recherche

Pratiquer au moins une langue étrangère

Evaluation continue (production de travaux personnels écrits) et terminale (dossier, mémoire et soutenance)

RNCP37685BC08 - Concevoir et mettre en œuvre un projet

Liste de compétences Modalités d'évaluation

Savoir formuler les finalités de son projet artistique

Connaître, analyser l’environnement culturel et artistique et identifier les interlocuteurs pertinents

Connaître ou s’informer sur les initiatives ou les projets existant sur un territoire

Développer des relations de confiance avec les interlocuteurs concernés

Jouer un rôle de médiateur culturel

Identifier les conditions nécessaires à la réalisation d’un projet et les conséquences organisationnelles et financières.

Identifier les phases successives de réalisation d’un projet et les différents moments d’évaluation/ décision

Établir un calendrier prévisionnel

Connaître les conditions légales de mise en œuvre

Savoir mettre en œuvre des processus visant à obtenir l’adhésion des membres de l’ensemble

Connaître les emplois possibles et les référentiels métiers correspondants

Savoir rédiger une lettre de motivation et un CV

Savoir préparer un entretien

Connaître les dispositifs de formation continue (CIF, DIF, validation des acquis de l’expérience, bilan de compétences, ...) comme outils de développement de son projet professionnel 

Maîtriser au moins une langue vivante étrangère, à l’oral comme à l’écrit, en priorité l’anglais

S’initier à la pratique d’autres langages, d’autres esthétiques

Pratiquer l’auto-formation

Savoir lire et mesurer les évolutions du secteur professionnel

Connaître son corps, prévenir les pathologies

Connaître les ressources pour prévenir et soigner

Être initié aux expressions artistiques pouvant être associées à sa discipline (théâtre, danse, multimédia, …)

Avoir identifié et connaître les différents types de partenaires potentiels

Connaître la structuration du réseau des établissements d’enseignement spécialisé et de la pratique en amateur

Être familiarisé avec le réseau des institutions relevant du ministère de l’éducation nationale

Connaître le réseau de diffusion culturelle

Connaître les cadres et dispositifs (chartes, conventions) sur lesquels pourront s’appuyer les partenariats recherchés

Evaluation continue (comprenant la conception et la réalisation d’un projet concret associant une diversité de partenaires) et épreuves pratiques

RNCP37685BC09 - Construire son parcours professionnel

Liste de compétences Modalités d'évaluation

Connaître les emplois possibles et les référentiels métiers correspondants

Savoir rédiger une lettre de motivation et un CV

Savoir préparer un entretien

Connaître les dispositifs de formation continue (CIF, DIF, validation des acquis de l’expérience, bilan de compétences, ...) comme outils de développement de son projet professionnel 

Maîtriser au moins une langue vivante étrangère, à l’oral comme à l’écrit, en priorité l’anglais

S’initier à la pratique d’autres langages, d’autres esthétiques

Pratiquer l’auto-formation

Savoir lire et mesurer les évolutions du secteur professionnel

Connaître son corps, prévenir les pathologies

Connaître les ressources pour prévenir et soigner

Être initié aux expressions artistiques pouvant être associées à sa discipline (théâtre, danse, multimédia, …)

Avoir identifié et connaître les différents types de partenaires potentiels

Connaître la structuration du réseau des établissements d’enseignement spécialisé et de la pratique en amateur

Être familiarisé avec le réseau des institutions relevant du ministère de l’éducation nationale

Connaître le réseau de diffusion culturelle

Connaître les cadres et dispositifs (chartes, conventions) sur lesquels pourront s’appuyer les partenariats recherchés

Evaluation continue

Epreuves pratiques

Description des modalités d'acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences et/ou par correspondance :

L’intégralité de la certification s’obtient par la validation de tous les blocs de compétences identifiés dans la fiche RNCP.

Secteurs d’activités :

Le musicien chargé de la direction d'ensembles vocaux ou instrumentaux exerce généralement son activité dans le secteur du spectacle vivant subventionné ou privé. Il est le plus souvent à la tête d’une ou de plusieurs formations établies sous diverses formes juridiques, en particulier associative, qui l’emploient et le rémunèrent pour une activité de direction musicale et artistique. Il peut être engagé par d’autres structures de diffusion ou par des employeurs dits occasionnels, c'est-à-dire des employeurs dont l'activité principale n'est pas le spectacle et qui relèvent alors du champ du Guso (Guichet unique du spectacle) tels que les collectivités locales, groupements d'amateurs, ...

Il peut également inscrire son activité dans le secteur du spectacle enregistré dans des emplois relatifs à l'enregistrement de phonogrammes, de vidéogrammes, de bandes sonores accompagnant des films ou tout autre support numérique ou analogique.

Type d'emplois accessibles :

L'appellation « ensembles vocaux ou instrumentaux » est retenue dans son acception la plus étendue et recouvre une diversité de formations musicales telles que les chœurs, les chorales, les orchestres, les fanfares... La dénomination « chef » recouvre quant à elle indifféremment les appellations chef de chœur, chef d'orchestre, chef d'ensembles.

Code(s) ROME :

  • L1202 - Musique et chant

Références juridiques des règlementations d’activité :

Le cas échant, prérequis à l’entrée en formation :

Le cas échant, prérequis à la validation de la certification :

Pré-requis disctincts pour les blocs de compétences :

Non

Validité des composantes acquises :

Validité des composantes acquises
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X

L'examen de discipline principale en fin de semestre 6 est évalué par un jury désigné par le directeur de l'établissement accrédité ou habilité. Ce jury comporte au moins quatre membres dont :

1° Le directeur de l'établissement ou son représentant, président ;

2° Au moins deux spécialistes de la discipline et, le cas échéant, du domaine et de l'option, désignés par le directeur de l'établissement ;

3° Une personnalité qualifiée du monde musical.

L'un des membres du jury exerce une activité professionnelle d'enseignement ou de recherche au sein d'une université ou d'un organisme de recherche.

Ce jury peut également s'adjoindre, pour certaines épreuves, des examinateurs spécialisés issus du secteur professionnel concerné, qui ont voix consultative.

En contrat d’apprentissage X

L'examen de discipline principale en fin de semestre 6 est évalué par un jury désigné par le directeur de l'établissement accrédité ou habilité. Ce jury comporte au moins quatre membres dont :

1° Le directeur de l'établissement ou son représentant, président ;

2° Au moins deux spécialistes de la discipline et, le cas échéant, du domaine et de l'option, désignés par le directeur de l'établissement ;

3° Une personnalité qualifiée du monde musical.

L'un des membres du jury exerce une activité professionnelle d'enseignement ou de recherche au sein d'une université ou d'un organisme de recherche.

Ce jury peut également s'adjoindre, pour certaines épreuves, des examinateurs spécialisés issus du secteur professionnel concerné, qui ont voix consultative.

Après un parcours de formation continue X

L'examen de discipline principale en fin de semestre 6 est évalué par un jury désigné par le directeur de l'établissement accrédité ou habilité. Ce jury comporte au moins quatre membres dont :

1° Le directeur de l'établissement ou son représentant, président ;

2° Au moins deux spécialistes de la discipline et, le cas échéant, du domaine et de l'option, désignés par le directeur de l'établissement ;

3° Une personnalité qualifiée du monde musical.

L'un des membres du jury exerce une activité professionnelle d'enseignement ou de recherche au sein d'une université ou d'un organisme de recherche.

Ce jury peut également s'adjoindre, pour certaines épreuves, des examinateurs spécialisés issus du secteur professionnel concerné, qui ont voix consultative.

En contrat de professionnalisation X

L'examen de discipline principale en fin de semestre 6 est évalué par un jury désigné par le directeur de l'établissement accrédité ou habilité. Ce jury comporte au moins quatre membres dont :

1° Le directeur de l'établissement ou son représentant, président ;

2° Au moins deux spécialistes de la discipline et, le cas échéant, du domaine et de l'option, désignés par le directeur de l'établissement ;

3° Une personnalité qualifiée du monde musical.

L'un des membres du jury exerce une activité professionnelle d'enseignement ou de recherche au sein d'une université ou d'un organisme de recherche.

Ce jury peut également s'adjoindre, pour certaines épreuves, des examinateurs spécialisés issus du secteur professionnel concerné, qui ont voix consultative.

Par candidature individuelle X -
Par expérience X

Le jury de validation des acquis de l'expérience chargé de se prononcer sur les demandes d'attribution du diplôme national supérieur professionnel de musicien par cette voie est présidé par le directeur de l'établissement habilité à délivrer le diplôme ou son représentant. Outre son président, il comprend au moins :

1° Un représentant des employeurs, de droit public ou de droit privé, du secteur professionnel concerné ;

2° Un représentant des organisations syndicales de salariés du secteur professionnel concerné ;

3° Un enseignant ou responsable pédagogique ou directeur des études au sein d'un établissement d'enseignement supérieur de la musique ;

4° Une personnalité qualifiée du monde musical.

L'un des membres du jury exerce une activité professionnelle d'enseignement ou de recherche au sein d'une université ou d'un organisme de recherche.

Lors des délibérations, en cas d'égalité, la voix du président est prépondérante.

Ce jury peut également s'adjoindre, pour certaines épreuves, des examinateurs spécialisés issus du secteur professionnel concerné, qui ont voix consultative.

La liste des membres du jury est arrêtée par le directeur de l'établissement habilité à délivrer le diplôme.

Validité des composantes acquises
Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X

Statistiques :

Lien internet vers le descriptif de la certification :

https://www.culture.gouv.fr/Thematiques/Musique/Enseignement-formation-et-metiers

(Brochure à télécharger)

Liste des organismes préparant à la certification :

Certification(s) antérieure(s) :

Certification(s) antérieure(s)
Code de la fiche Intitulé de la certification remplacée
RNCP9046 Diplôme national supérieur professionnel de musicien, spécialité chef d'ensembles instrumentaux et vocaux

Référentiel d'activité, de compétences et d'évaluation :