L'essentiel

Icon de la nomenclature

Nomenclature
du niveau de qualification

Niveau 5

Icon NSF

Code(s) NSF

231 : Mines et carrières, génie civil, topographie

Icon formacode

Formacode(s)

11067 : Géométrie

12225 : Topographie

24289 : Photo interprétation

Icon date

Date d’échance
de l’enregistrement

31-08-2026

Niveau 5

231 : Mines et carrières, génie civil, topographie

11067 : Géométrie

12225 : Topographie

24289 : Photo interprétation

31-08-2026

Nom légal Siret Nom commercial Site internet
MINISTERE DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE 11004401300040 - -

Objectifs et contexte de la certification :

Le titulaire du BTS Métiers du géomètre-topographe et de la modélisation numérique est un technicien supérieur spécialisé dans les relevés d’environnements existants, urbains, péri-urbains ou ruraux (extérieurs comme intérieurs). Après avoir capturé la réalité du terrain en 3D, il élabore des modèles numériques tridimensionnels renseignés à partir des relevés effectués ou par conception assistée par ordinateur à partir de documents projets (bâtiments, ouvrages d’art, etc.).

Il est capable d’établir les documents techniques 2D et 3D rendant compte d’un état des lieux avant ou après un projet et de participer aux activités de bureau d’études relatives aux projets d’aménagement de l’espace (urbain ou non) et de la propriété foncière. Il privilégie les solutions d’aménagement durable.

Chargé de missions par son employeur, il est souvent un responsable d’équipe autonome dans la mise en œuvre des stratégies et des moyens adaptés à la collecte des données de terrain et à leur traitement informatique en trois dimensions. En plus d’être un gestionnaire rigoureux des données numériques des dossiers qu’il a traités, il doit être capable de choisir la technologie et la méthodologie les plus adaptées à la mission qui lui a été confiée, de rendre compte et d’évaluer son travail.

Activités visées :

Préparation de la mission :

- Organiser et planifier le travail.

- Choisir le mode opératoire et le matériel.

- Contrôler les appareils d’acquisition de données.

- Organiser un canevas.

- Préparer une implantation.

- Évaluer le déboursé sec d’une opération.

Acquisition et traitement des données :

- Assurer la sécurité du chantier et des personnes.

- Géo-référencer.

- Réaliser un canevas.

- Acquérir et enregistrer les données.

- Ausculter des ouvrages.

- Détecter des réseaux.

- Effectuer les calculs après l’acquisition des données.

Exploitation des données et production :

- Établir des modèles numériques paramétrables.

- Établir des documents graphiques.

- Collaborer à un projet d’aménagement de voiries et de réseaux.

- Implanter.

- Établir et suivre des demandes administratives.

- Collaborer à un bornage et à une reconnaissance de limites de propriété.

- Collaborer à une division de la propriété.

- Établir et suivre un document modificatif du parcellaire cadastral.

- Établir un état de superficie réglementaire ou conventionnelle.

Communication : 

- Assurer la relation avec sa hiérarchie.

- Participer à la représentation et la promotion de l’entreprise.

- Dialoguer avec les intervenants d’une affaire et les tiers.

- Encadrer et gérer une équipe.

Compétences attestées :

Préparer la mission 

Analyser les documents

Déterminer les coûts d'une opération aux différentes phases de son avancement 

Appliquer les mesures de prévention des risques à la mission

Contrôler un appareil

Mettre en oeuvre des moyens d'acquisition de données 

Choisir des points

Géo-référencer

Etablir un croquis

Réaliser le traitement numérique des données

Contrôler des calculs, des mesures, une implantation

Concevoir et dimensionner un projet d'aménagement

Etablir et exploiter des modèles numériques paramétrables

Etablir des documents professionnels

Suivre les étapes d'un dossier

Communiquer

Modalités d'évaluation :

Les modalités d'évaluation sont décrites dans les annexes de l'arrêté définissant le diplôme (voir, notamment, les règlements d'examen et les définitions d'épreuves) : forme ponctuelle ou contrôle en cours de formation. Le diplôme est aussi accessible par la VAE.

RNCP37707BC01 - Etude d'une situation professionnelle

Liste de compétences Modalités d'évaluation

Préparer la mission

Analyser des documents

Déterminer les coûts d’une opération aux différentes phases de son avancement

Contrôler des calculs, des mesures, une implantation

Scolaires (établissements publics ou privés sous contrat), Apprentis (CFA ou sections d'apprentissage habilités), Formation professionnelle continue (établissements publics habilités).

Ponctuelle écrite

 

Formation professionnelle continue (établissements publics habilités à pratiquer le CCF pour ce BTS).

Ponctuelle écrite

 

Scolaires (établissements privés hors contrat), Apprentis (CFA ou sections d'apprentissage non habilités), Formation professionnelle continue (établissements non habilités), Au titre de leur expérience professionnelle, Enseignement à distance.

Ponctuelle écrite

RNCP37707BC02 - Acquisition et traitement des données

Liste de compétences Modalités d'évaluation

Contrôler un appareil

Mettre en œuvre des moyens d’acquisition de données

Choisir des points

Etablir un croquis

Contrôler des calculs, des mesures, une implantation

Scolaires (établissements publics ou privés sous contrat), Apprentis (CFA ou sections d'apprentissage habilités), Formation professionnelle continue (établissements publics habilités).

CCF 2 situations

 

Formation professionnelle continue (établissements publics habilités à pratiquer le CCF pour ce BTS).

CCF 2 situations 

 

Scolaires (établissements privés hors contrat), Apprentis (CFA ou sections d'apprentissage non habilités), Formation professionnelle continue (établissements non habilités), Au titre de leur expérience professionnelle, Enseignement à distance.

Ponctuelle pratique et orale

RNCP37707BC03 - Projet professionnel

Liste de compétences Modalités d'évaluation

Déterminer les coûts d’une opération aux différentes phases de son avancement

Choisir des points

Géo-référencer

Réaliser le traitement numérique des données

Concevoir et dimensionner un projet d’aménagement

Etablir et exploiter des modèles numériques paramétrables

Etablir des documents professionnels

Communiquer

Scolaires (établissements publics ou privés sous contrat), Apprentis (CFA ou sections d'apprentissage habilités), Formation professionnelle continue (établissements publics habilités).

Ponctuelle orale

 

Formation professionnelle continue (établissements publics habilités à pratiquer le CCF pour ce BTS).

CCF 1 situation

 

Scolaires (établissements privés hors contrat), Apprentis (CFA ou sections d'apprentissage non habilités), Formation professionnelle continue (établissements non habilités), Au titre de leur expérience professionnelle, Enseignement à distance.

Ponctuelle orale

RNCP37707BC04 - Compte rendu d'activités en milieu professionnel

Liste de compétences Modalités d'évaluation

Appliquer les mesures de prévention des risques à la mission

Choisir les points

Suivre les étapes d’un dossier

Communiquer

Scolaires (établissements publics ou privés sous contrat), Apprentis (CFA ou sections d'apprentissage habilités), Formation professionnelle continue (établissements publics habilités).

Ponctuelle orale

 

Formation professionnelle continue (établissements publics habilités à pratiquer le CCF pour ce BTS).

CCF 1 situation

 

Scolaires (établissements privés hors contrat), Apprentis (CFA ou sections d'apprentissage non habilités), Formation professionnelle continue (établissements non habilités), Au titre de leur expérience professionnelle, Enseignement à distance.

Ponctuelle orale

Description des modalités d'acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences et/ou par correspondance :

Le référentiel de certification est organisé en unités constitutives d'un ensemble de compétences et connaissances cohérent au regard de la finalité du diplôme. Il peut comporter des unités dont l'obtention est facultative. Chaque unité correspond à un bloc de compétences et à une épreuve.

Les candidats s'inscrivent à l'examen du diplôme. Ceux qui ont préparé le diplôme dans le cadre de la formation professionnelle continue ou de la validation des acquis de l'expérience reçoivent de manière automatique, pour les unités du diplôme qui ont fait l'objet d'une note égale ou supérieure à 10 sur 20 ou d'une validation des acquis de l'expérience, une attestation reconnaissant l'acquisition des compétences constitutives de ces unités du diplôme, et donc des blocs de compétences correspondants. Ceux qui ont préparé le diplôme par une autre voie reçoivent cette attestation s’ils en font la demande.

Le diplôme est obtenu par l'obtention d'une note moyenne supérieure à 10/20 à l'ensemble des épreuves. Le candidat ayant déjà validé des blocs de compétences peut être dispensé des épreuves correspondantes. 

Secteurs d’activités :

Les entreprises du secteur privé comme celles du secteur public sont amenées à employer ces techniciens supérieurs, en leur confiant des activités du même type. Les perspectives professionnelles sont variables d’une entreprise à l’autre.

Secteur privé

La plupart des entreprises du domaine d’activité sont des cabinets de géomètres experts, des sociétés de topographie ou des bureaux d’études. Beaucoup d’entreprises du secteur du Bâtiment et des travaux publics (BTP) accueillent des techniciens géomètres projeteurs au sein de leurs départements bureau d’études et/ou service topographique. Les bureaux d’études en aménagement de l’espace urbain, péri-urbain et rural, voirie et réseaux divers, les cabinets d’urbanisme et d’architecture recherchent également les compétences de ces techniciens supérieurs. Les fabricants de matériels topographiques et éditeurs de logiciels embauchent ces techniciens supérieurs dans leurs services de support technique ou pour des missions de formation.

Secteur public

La plupart des grandes entreprises publiques ou parapubliques accueillent ces techniciens dans leurs services d’ingénierie, de topographie, de gestion patrimoniale. Exemples d’entreprises : SNCF, EDF, ERDF, GRDF, RATP, etc. L’administration, au travers des collectivités locales et des établissements publics d’aménagement, embauche ces techniciens au sein de leurs services techniques d’urbanisme, de gestion patrimoniale, et de leurs cellules de gestion de l’information géographique. Exemples : Institut géographique national (IGN), Direction générale des finances publiques incluant le service de la publicité foncière – ex-cadastre (DGFIP), Direction départementale des territoires (DDT), collectivités territoriales, etc.

Type d'emplois accessibles :

Les appellations des emplois de techniciens supérieurs les plus fréquemment utilisées sont :

- technicien géomètre et/ou topographe,

- technicien dessinateur/projeteur,

- technicien territorial,

- technicien géomaticien,

- technicien en détection de réseaux,

- technicien support technique (maintenance et assistance des matériels et logiciels professionnels),

- technicien technico-commercial.

Code(s) ROME :

  • F1107 - Mesures topographiques

Références juridiques des règlementations d’activité :

Le cas échant, prérequis à l’entrée en formation :

Le cas échant, prérequis à la validation de la certification :

Pré-requis disctincts pour les blocs de compétences :

Non

Validité des composantes acquises :

Validité des composantes acquises
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X

Le jury, nommé pour chaque session par arrêté du recteur d’académie, est présidé par un enseignant-chercheur ou par un inspecteur d’académie-inspecteur pédagogique régionale de la spécialité du diplôme. Il est composé à parts égales :

  • De professeurs de l’enseignement public, représentant la majorité des personnels enseignants, dont un enseignant-chercheur, et s’il y a lieu, de professeurs de l’enseignement privé sous contrat ou exerçant en centre de formation d’apprentis ou en section d’apprentissage.
  • De membres de la profession intéressée par le diplôme, employeurs et salariés.
En contrat d’apprentissage X

Le jury, nommé pour chaque session par arrêté du recteur d’académie, est présidé par un enseignant-chercheur ou par un inspecteur d’académie-inspecteur pédagogique régionale de la spécialité du diplôme. Il est composé à parts égales :

  • De professeurs de l’enseignement public, représentant la majorité des personnels enseignants, dont un enseignant-chercheur, et s’il y a lieu, de professeurs de l’enseignement privé sous contrat ou exerçant en centre de formation d’apprentis ou en section d’apprentissage.
  • De membres de la profession intéressée par le diplôme, employeurs et salariés.
Après un parcours de formation continue X

Le jury, nommé pour chaque session par arrêté du recteur d’académie, est présidé par un enseignant-chercheur ou par un inspecteur d’académie-inspecteur pédagogique régionale de la spécialité du diplôme. Il est composé à parts égales :

  • De professeurs de l’enseignement public, représentant la majorité des personnels enseignants, dont un enseignant-chercheur, et s’il y a lieu, de professeurs de l’enseignement privé sous contrat ou exerçant en centre de formation d’apprentis ou en section d’apprentissage.
  • De membres de la profession intéressée par le diplôme, employeurs et salariés.
En contrat de professionnalisation X

Le jury, nommé pour chaque session par arrêté du recteur d’académie, est présidé par un enseignant-chercheur ou par un inspecteur d’académie-inspecteur pédagogique régionale de la spécialité du diplôme. Il est composé à parts égales :

  • De professeurs de l’enseignement public, représentant la majorité des personnels enseignants, dont un enseignant-chercheur, et s’il y a lieu, de professeurs de l’enseignement privé sous contrat ou exerçant en centre de formation d’apprentis ou en section d’apprentissage.
  • De membres de la profession intéressée par le diplôme, employeurs et salariés.
Par candidature individuelle X

Le jury, nommé pour chaque session par arrêté du recteur d’académie, est présidé par un enseignant-chercheur ou par un inspecteur d’académie-inspecteur pédagogique régionale de la spécialité du diplôme. Il est composé à parts égales :

  • De professeurs de l’enseignement public, représentant la majorité des personnels enseignants, dont un enseignant-chercheur, et s’il y a lieu, de professeurs de l’enseignement privé sous contrat ou exerçant en centre de formation d’apprentis ou en section d’apprentissage.
  • De membres de la profession intéressée par le diplôme, employeurs et salariés.
Par expérience X

Le jury, nommé pour chaque session par arrêté du recteur d’académie, est présidé par un enseignant-chercheur ou par un inspecteur d’académie-inspecteur pédagogique régionale de la spécialité du diplôme. Il est composé à parts égales :

  • De professeurs de l’enseignement public, représentant la majorité des personnels enseignants, dont un enseignant-chercheur, et s’il y a lieu, de professeurs de l’enseignement privé sous contrat ou exerçant en centre de formation d’apprentis ou en section d’apprentissage.
  • De membres de la profession intéressée par le diplôme, employeurs et salariés.
Validité des composantes acquises
Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X

Statistiques :

Le certificateur n'habilite aucun organisme préparant à la certification

Certification(s) antérieure(s) :

Certification(s) antérieure(s)
Code de la fiche Intitulé de la certification remplacée
RNCP34015 BTS - Métiers du géomètre-topographe et de la modélisation numérique

Référentiel d'activité, de compétences et d'évaluation :