L'essentiel

Icon de la nomenclature

Nomenclature
du niveau de qualification

Niveau 7

Icon NSF

Code(s) NSF

326 : Informatique, traitement de l'information, réseaux de transmission

326m : Informatique, traitement de l'information

326t : Programmation, mise en place de logiciels

Icon formacode

Formacode(s)

31006 : Sécurité informatique

31096 : Cahier charges informatique

31024 : Méthode agile

31028 : Intelligence artificielle

32062 : Recherche développement

Icon date

Date d’échance
de l’enregistrement

31-08-2026

Niveau 7

326 : Informatique, traitement de l'information, réseaux de transmission

326m : Informatique, traitement de l'information

326t : Programmation, mise en place de logiciels

31006 : Sécurité informatique

31096 : Cahier charges informatique

31024 : Méthode agile

31028 : Intelligence artificielle

32062 : Recherche développement

31-08-2026

Nom légal Siret Nom commercial Site internet
UNIVERSITE DE BRETAGNE SUD (UBS) - ENSIBS LORIENT 19561718800485 Ecole Nationale Supérieur d'Ingénieurs de Bretagne Sud (ENSIBS) https://www-ensibs.univ-ubs.fr

Objectifs et contexte de la certification :

La filière de la confiance numérique regroupe la sécurité numérique et la cybersécurité. Elle réunit plus de 2000 entreprises en France et compte près de 70.000 emplois. L’alliance pour la confiance numérique (ACN) regroupe les entreprises de l’informatique autour de la cybersécurité, qui correspond à la sécurisation « interne » des systèmes numériques. La cybersécurité se concentre sur deux types d’activités souvent associées dans la pratique, les services (conseil, conception, mise en place, exploitation, formation) et les logiciels et solutions, destinés aux marchés professionnels (État et secteur public, installations critiques, entreprises, PME) et grand public (ordinateurs, smartphones, maison, véhicules et objets connectés, etc). Selon un rapport réalisé en 2021, en collaboration entre l’APEC et le Pôle d’excellence cyber (PEC), 7 000 offres d’emploi cadre ont été publiées sur apec.fr dans le champ de la cybersécurité. 46 % des profils recherchés par les entreprises sont des spécialistes de la conception d’architectures sécurisées, du développement de solutions sécurisées et de l’administration des systèmes d’information. Il est noté que, non seulement ces profils sont difficiles à recruter, mais qu’à  l’avenir, les besoins et les tensions vont s’accentuer. Leur conclusion était : Former aux risques cyber reste une des priorités.

L’ingénieur diplômé de l’ENSIBS en informatique et cybersécurité développe des compétences générales en informatique, mais également dans le domaine de la cybersécurité . Il intervient dans la conception, le développement, la mise en production et la maintenance d’applications et systèmes logiciels sécurisés par conception. Il sait prendre en compte les contraintes fonctionnelles, d’architectures et de cybersécurité tout au long du cycle de vie d’un système. Il évolue dans les domaines de l’information et la communication, de l’ industrie et des administrations publiques, de l’aéronautique, de la défense, de l’énergie, des services financiers, des télécommunications et des transports. Il dispose de solide bases fondamentales (architecture des systèmes, programmation, analyses des données, sécurité et qualification), et maîtrise les nouvelles technologies numériques (intelligence artificielle, vérification formelle, analyse par preuve, architectures de service). L’ingénieur diplômé de l’ENSIBS en informatique et cybersécurité intervient dans le secteur des produits de cybersécurité (gouvernance cyber, gestion des identités et accès, sécurité des données, sécurité des applications, sécurité des produits et équipements), également dans le secteur des services de cybersécurité (audit et conseil, mise en oeuvre de la cybersécurité, infogérance et exploitation).

Activités visées :

Selon les fonctions occupées, l'ingénieur diplôme de l’ENSIBS est amené à réaliser les activités suivantes :

Concevoir l’architecture de sécurité : il s’assure que les choix techniques et technologiques des projets et métiers respectent les exigences de sécurité de l’organisation. Il constitue l’autorité technique sur les architectures de sécurité, définit les modèles de sécurité et accompagne le développement des architectures de sécurité au sein du SI, en cohérence avec la stratégie IT et les politiques de sécurité de l’organisation.

Assurer un développement orienté sécurité : il intervient en appui des équipes de développement afin d’accompagner les développeurs dans la prise en compte des exigences de sécurité. Il teste la sécurité des développements et suit la correction des vulnérabilités identifiées.

Développer des solutions de sécurité : le développeur de solutions de sécurité intervient au sein de sociétés d’éditions de produits informatiques. Il assure les spécifications et la conception de solutions et de produits de sécurité adaptés au contexte des menaces de cybersécurité.

Intégrer des solutions de sécurité : il contribue au choix de l’architecture de la solution de sécurité et en assure l’assemblage au sein du SI. Il intègre dans l’environnement de production la solution de sécurité et en assure le déploiement. Il peut également assurer l’exploitation et le maintien en conditions opérationnelles dans la durée a travers la fourniture d’un service de sécurité manage.

Réaliser des recherches en sécurité des systèmes d’information : il se consacre a l’expérimentation et au progrès de sa discipline. Il met en oeuvre, aux frontières de plusieurs champs scientifiques constitués, ses acquis techniques et académiques au service d’une problématique de sécurité au plus haut niveau scientifique. Il mobilise des connaissances expertes pour contribuer a l’ émergence de technologies novatrices et de savoirs inédits. Il participe au développement de produits, de procédés ou de services innovants.

Compétences attestées :

L’ingénieur diplômé en informatique et cybersécurité de l’ENSIBS a la spécificité :

- d’intégrer la propriété de sécurité tout au long du cycle de vie d’un logiciel ;

- de modéliser et architecturer les systèmes afin de maîtriser leur complexité;

- d’appliquer les méthodes de l’approche agile à tous les niveaux de ses projets ;

- de sécuriser les données utilisées pas les systèmes qu’elle, ou il, produit ;

- d’exploiter les données du système à des fin de sécurité ;

- d’expertiser et de qualifier des systèmes sur le plan de la sécurité ;

- de conduire des projets de dimension internationale ;

- de communiquer et de convaincre sur le bienfondé des solutions proposées.

Il a également les compétences professionnelles du socle commun ingénieur ENSIBS :

- gérer et piloter des projets dans la durée en exploitant les pratiques managériales respectueuses ;

- évaluer la dimension économique dans l'ensemble de ses missions ;

- intégrer l’éthique et le développement durable dans l'ensemble de ses missions ;

- discerner le bon niveau de communication selon l'interlocuteur ;

- manager les projets, en : animant les équipes, gérant les compétences ;

- travailler en anglais en milieu professionnel ;

- travailler dans un contexte international ; mettre en oeuvre, organiser et optimiser les activités de management opérationnel des systèmes complexes.

Modalités d'évaluation :

La validation des acquis d'apprentissage et compétences est établie par une combinaison des modalités suivantes :

- mises en situations, analyse d'articles, études de cas, examens sur table et questionnaires de vérification du savoir contextualisé, travaux de groupe ;

- évaluation des rapports séquences en entreprise : présentation des projets conduits en entreprise et

- évaluation par le maître d'apprentissage des savoir-faire et savoir être tout au long de la formation ;

- rédaction d’un mémoire et soutenance d'un projet de fin d'études.

RNCP37726BC01 - Mettre en oeuvre le management opérationnel pour le développement de produits et de services en cybersécurité, en contexte pluridisciplinaire et multiculturel

Liste de compétences Modalités d'évaluation

Identifier les codes et les besoins de son écosystème professionnel et les prendre en compte pour la mise en
place de solutions techniques ou organisationnelles (pour résoudre des problèmes techniques ou organisationnels)

Appliquer et promouvoir la culture sécurité par des pratiques managériales respectueuses pour garantir la sécurité des biens et des personnes

Coordonner, fédérer et faire collaborer les équipes ainsi que les parties prenantes, gérer les compétences, former les collaborateurs pour un management efficient, dans un contexte pluridisciplinaire et multiculturel

Communiquer en mobilisant le bon registre de communication selon l'interlocuteur pour atteindre ses objectifs

Critiquer, remettre en cause ses décisions et anticiper pour assurer l’agilité de l’organisation

Adapter sa pratique pour répondre aux enjeux et besoins de la société, en intégrant le développement durable et l’éthique dans ses actions

Travaux individuels et en groupes, mises en situation, comprenant une production écrite ou orale

RNCP37726BC02 - Conduire agilement des projets complexes en développement de produits de cybersécurité

Liste de compétences Modalités d'évaluation

Piloter des projets : de l’ analyse du besoin à sa recette, en passant par la rédaction du cahier des charges, l’allocation des ressources, la planification, et le retour d’expérience, contribuant ainsi à la réalisation de la stratégie de l’entreprise

Intégrer systématiquement la dimension économique dans l’ensemble de ses missions

Assurer la communication, à tous les niveaux de  l’ organisation, y compris institutionnelle, en français et en anglais pour être compris sans ambiguïté

Identifier la démarche entrepreneurial

Mises en situation et réalisation de projets en groupe avec production effective, restitutions écrites et orales

RNCP37726BC03 - Développer l’innovation et une démarche de recherche pour les applications informatiques

Liste de compétences Modalités d'évaluation

Réaliser des études bibliographiques 

Construire des expérimentations respectant les règles de l’art 

Connaître les différentes approches de validations de solutions de cybersécurité innovantes 

Connaître les principes et les méthodes de la veille technologique dans le domaine de la cybersécurité

Connaître les outils qui permettent de préserver la propriété intellectuelle 

Connaître et promouvoir les techniques nouvelles (innovation, vulgarisation, information, formation) dans le domaine de la cybersécurité

Communiquer et négocier, à l’oral et à l’écrit y compris en anglais et dans un contexte international 

Adapter sa communication en fonction du contexte socio-culturel et du niveau de compétences techniques, principalement en cybersécurité, de ses interlocuteurs

Évaluation par projet, mise en situation réelle ou simulée, exposé oral et rédaction de compte rendu.

Travail en petits groupes sur des sujets de cybersécurité fournis par les entreprises partenaires et encadrés par elles.

RNCP37726BC04 - Assurer la sécurité des entreprises à travers leurs systèmes et leurs données

Liste de compétences Modalités d'évaluation

Discerner les différents concepts de la sécurité logicielle 

Respecter les normes de gouvernance des systèmes d’information et de communication 

Appliquer et maîtriser le maintien en condition opérationnelle et le soutien logistique intégré 

Appliquer et maîtriser les méthodes statistiques pour la sécurité des données 

Exploiter les techniques de classification et d’analyse cybersécurité à partir d’un modèle de données 

Exploiter les techniques de projection et de prédiction de vulnérabilités ou de risques à partir d’un modèle de données 

Appliquer et maîtriser l'ingénierie des tests (fonctionnels et de sécurité) 

Connaître les principes et outils de scan de vulnérabilités logicielles 

Appliquer et maîtriser l'ingénierie de la qualification cybersécurité

Évaluation des séquences académique

Mises en situation encadrées individuelles et/ou en binôme : de conception, test et développement de programmes sur différents supports, d’analyse d’articles scientifiques ou techniques.

Projets en groupe, dont le projet d’assimilation, éventuellement avec des étudiants issus d’autres filières et d’autres disciplines, sur des scénarios interactifs imposés ou à proposer, avec restitution écrite et orale par les différents membres du groupe de cahiers des charges et systèmes numériques.

Études de cas et questionnaires de vérification du savoir et du savoir-faire en matière de programmation, paradigmes informatiques, bases de données, réseaux, architecture et architecture logicielle, web.

Évaluation des séquences entreprises

Rapports présentant des projets menés en entreprise, écrits par l’élève tout au long du parcours de formation.

Évaluation du savoir-faire et du savoir-être de l’élève par le maître d’apprentissage tout long de la formation.

RNCP37726BC05 - Modéliser et construire des systèmes informatiques et leurs données

Liste de compétences Modalités d'évaluation

Connaître et savoir appliquer les mathématiques et la statistique de base pour les besoins de la cybersécurité 

Comprendre les interfaces numériques liées à l’utilisation conjointe de l’informatique avec l’électronique, l’automatique et la mécanique 

Comprendre et utiliser le matériel, les systèmes d'exploitation et les réseaux ainsi que les techniques de virtualisation

Être capable d’utiliser les différents langages de modélisation, d’analyse et de programmation des systèmes 

Exploiter l’urbanisation et l'architecture des systèmes à logiciel prépondérant 

Gérer des systèmes d’informations et des données 

Appliquer et maîtriser l'ingénierie (méthodes, outils, normes, procédures, modélisation) des besoins et des exigences (cahier des charges) 

Appliquer et maîtriser l'ingénierie de l'intégration et de l’interopérabilité 

Appliquer et maîtriser l'ingénierie du déploiement 

Appliquer et maîtriser les fondements mathématiques du chiffrement 

Communiquer et négocier, à l’oral et à l’écrit y compris en anglais et dans un contexte international 

Adapter sa communication en fonction du contexte socio-culturel et du niveau de compétences techniques de ses interlocuteurs

Évaluation des séquences académique

Mises en situation encadrées individuelles et/ou en binôme : de conception, test et développement de programmes sur différents supports, d’analyse d’articles scientifiques ou techniques.

Projets en groupe, dont le projet d’assimilation, éventuellement avec des étudiants issus d’autres filières et d’autres disciplines, sur des scénarios interactifs imposés ou à proposer, avec restitution écrite et orale par les différents membres du groupe de cahiers des charges et systèmes numériques.

Études de cas et questionnaires de vérification du savoir et du savoir-faire en matière de programmation, paradigmes informatiques, bases de données, réseaux, architecture et architecture logicielle, web.

Évaluation des séquences entreprises

Rapports présentant des projets menés en entreprise, écrits par l’élève tout au long du parcours de formation.

Évaluation du savoir-faire et du savoir-être de l’élève par le maître d’apprentissage tout long de la formation.

Description des modalités d'acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences et/ou par correspondance :

L’apprenant obtient le titre – Ingénieur spécialité Informatique et cybersécurité – sous condition de validation :

- des 5 blocs de compétences du titre d’ingénieur de la spécialité ;

- d’un projet individuel réalisé  au sein d'une entreprise avec une durée d’au moins 32 semaines ;

- du niveau B2 en anglais, attestée par un organisme tiers ;

- du niveau « orthographe professionnelle » de français, attesté par un organisme tiers ;

- de l'aptitude à travailler à l’international, attestée par un dossier de preuves et une mobilité à l’international d’au moins 17 semaines pour les élèves sous statut étudiant et d’au moins 9 semaines pour les élèves sous statut apprenti.

Secteurs d’activités :

Le large spectre de compétences techniques, scientifiques et managériales de l’ingénieur, en Informatique et cybersécurité, lui permet d’exercer les activités suivantes:

- Informatique et Cybersécurité

- Programmation, conseil et autres activités informatiques ;

- Activités des services financiers, hors assurance et caisses de retraite ;

- Activités d'architecture et d'ingénierie ;

- Activités de contrôle et analyses techniques ;

- Activités de location et location-bail ; Administration publique et défense ; sécurité sociale obligatoire.

Type d'emplois accessibles :

Le large spectre de compétences techniques, scientifiques et managériales de l’ingénieur, en Informatique et cybersécurité, lui permet d’exercer les métiers suivants :

- Ingénieur d’étude et de développement

- Ingénieur intégrateur de systèmes sécurisés

- Ingénieur qualités (sécurité) – méthodes informatiques et Cybersécurité

- Consultant en ingénierie informatique et Cybersécurité

- Architecte système sécurisé

- Chef de projets système

- Directeur de systèmes d’informations et de communication

- Responsable de la Sécurité des Systèmes d'Information

Code(s) ROME :

  • M1806 - Conseil et maîtrise d''ouvrage en systèmes d''information
  • M1802 - Expertise et support en systèmes d''information
  • M1805 - Études et développement informatique
  • M1803 - Direction des systèmes d''information

Références juridiques des règlementations d’activité :

Le cas échant, prérequis à l’entrée en formation :

Niveau 5 scientifique ou technique

Le cas échant, prérequis à la validation de la certification :

Pré-requis disctincts pour les blocs de compétences :

Non

Validité des composantes acquises :

Validité des composantes acquises
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X

L’organisation des jurys est placée sous la responsabilité de son président désigné par le président de l’Université de Bretagne Sud.

Le jury est composé du directeur de l’école, des directeurs adjoints, des responsables de spécialités, d’au moins 1 professionnel du monde de l’entreprise. Il est complété de 2 à 3 enseignants responsables des certifications, mobilités et stages.

En contrat d’apprentissage X

L’organisation des jurys est placée sous la responsabilité de son président désigné par le président de l’Université de Bretagne Sud.

Le jury est composé du directeur de l’école, des directeurs adjoints, des responsables de spécialités, d’au moins 1 professionnel du monde de l’entreprise. Il est complété de 2 à 3 enseignants responsables des certifications, mobilités et stages. Le directeur du CFA est invité au jury de diplôme.

Après un parcours de formation continue X

L’organisation des jurys est placée sous la responsabilité de son président désigné par le président de l’Université de Bretagne Sud.

Le jury est composé du directeur de l’école, des directeurs adjoints, des responsables de spécialités, d’au moins 1 professionnel du monde de l’entreprise. Il est complété de 2 à 3 enseignants responsables des certifications, mobilités et stages.

En contrat de professionnalisation X

L’organisation des jurys est placée sous la responsabilité de son président désigné par le président de l’Université de Bretagne Sud.

Le jury est composé du directeur de l’école, des directeurs adjoints, des responsables de spécialités, d’au moins 1 professionnel du monde de l’entreprise. Il est complété de 2 à 3 enseignants responsables des certifications, mobilités et stages.

Par candidature individuelle X

L’organisation des jurys est placée sous la responsabilité de son président désigné par le président de l’Université de Bretagne sud.

Le jury est composé du directeur de l’école, des directeurs adjoints, des responsables de spécialités, d’au moins 1 professionnel du monde de l’entreprise. Il est complété de 2 à 3 enseignants responsables des certifications, mobilités et stages.

Par expérience X

Composition du jury VAE définie par le Code de l'éducation : article L613-3 modifié par la loi n°2015-366 du 31 mars 2015.

 

Validité des composantes acquises
Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X

Statistiques :

Lien internet vers le descriptif de la certification :

https://www-ensibs.univ-ubs.fr

 

Le certificateur n'habilite aucun organisme préparant à la certification

Certification(s) antérieure(s) :

Certification(s) antérieure(s)
Code de la fiche Intitulé de la certification remplacée
RNCP35796 Titre ingénieur - Ingénieur de l’école nationale supérieure de Bretagne sud (ENSIBS), spécialité Informatique

Référentiel d'activité, de compétences et d'évaluation :