Aller à la navigation principale Aller au contenu Aller à la navigation de bas de page
Répertoire national des certifications professionnelles

Technicien en électronique

Active

N° de fiche
RNCP37784
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 5
Code(s) NSF :
  • 255 : Electricite, électronique
Formacode(s) :
  • 24323 : Conception circuit électronique
  • 24340 : Maintenance électronique
  • 24332 : Schéma électronique
  • 24326 : Microélectronique
Date d’échéance de l’enregistrement : 19-07-2026
Nom légal SIRET Nom commercial Site internet
YNCREA HAUTS DE FRANCE 78370700300035 JUNIA https://www.junia.com/fr/
JUNIA XP 89085431800015 - -
Objectifs et contexte de la certification :

La certification a été créée dans un contexte de réindustrialisation de la filière et de pénurie de talents qui met les entreprises dans une difficulté forte à remplacer les départs en retraite et à attirer de nouveaux talents. 

Aussi, l’attention portée à l’impact environnemental et à la transition écologique amène aujourd’hui à considérer l’importance de disposer de techniciens qualifiés pour notamment réaliser la maintenance préventive et curative des systèmes électroniques.

Le technicien en électronique est un expert de la conception et la fabrication de cartes électroniques. 

Il intervient sur tout type d’équipement contenant des composants électroniques (téléphones, radars, appareils électroménagers, matériel médical, automobiles…). 

En lien avec l’ingénieur électronicien, il participe à la conception d’un système (schémas de liaisons), effectue les tests (maquettes, logiciels de simulation), réalise ou pilote l’installation (implantation du système, connexion des éléments, configuration…), vérifie son fonctionnement et assure son entretien (maintenance). 

En cas de panne, il analyse le dysfonctionnement et réalise un diagnostic. Il procède ensuite au remplacement des éléments défectueux.

Il accompagne et conseille les utilisateurs pour garantir la bonne prise en main des systèmes électroniques et réalise la maintenance curative et préventive.

Activités visées :

Fabrication de cartes électroniques à intégrer dans des produits et composants électroniques et collaboration à la conception de produit

  • Analyse d’un cahier des charges : analyse et synthèse des spécifications fonctionnelles et des données techniques
  • Sélection de composants adaptés à la production de cartes électroniques
  • Participation à la rédaction du dossier technique (dossier de fabrication et dossier de test) du système

Réalisation des différents types de tests de la carte électronique

  • Réalisation de tests sur maquettes ou logiciels
  • Réalisation des tests sur les systèmes électriques et électroniques
  • Rédaction de rapports de tests
  • Participation active au suivi du projet en étant centré sur sa dimension technique

Réalisation de la maintenance de système électrique

  • Analyse du fonctionnement des équipements électroniques
  • Réalisation de diagnostic de panne
  • Résolution des dysfonctionnements
  • Réalisation de la maintenance (entretien régulier) curative et préventive des équipements électroniques
Compétences attestées :

B1.C1. Analyser un dossier de spécifications techniques en étudiant les plans et les règles à respecter, pour la bonne production du produit ou composant, ainsi que les outils à utiliser, le procédé à suivre et le déroulement de production des sous-ensembles, afin de vérifier les caractéristiques techniques qui définissent les exigences servant à honorer le contrat avec le commanditaire et ainsi valider le choix d’une architecture matérielle/logicielle.

B1.C2. Sélectionner les composants électroniques et électriques les plus adaptés à la fabrication du produit ou composant en s’appuyant sur une bibliothèque de références disponibles ou banques de données techniques afin de produire une carte électronique performante en phase avec le dossier de spécification techniques.

B1.C3. Caractériser les puissances, grandeurs, contraintes physiques des composants, sous-ensembles et ensembles en réalisant des calculs afin de dimensionner les composants, sous-ensemble et ensemble de sorte qu’ils répondent au besoin d’adaptation du format de la carte électronique et ce, dans le respect du descriptif technique attendu par le commanditaire.

B1.C4. Déterminer les spécifications et les cotations des pièces, sous-ensembles ou ensembles en réalisant des mesures à l’aide d'appareils spécifiques comme l'oscilloscope et la sonde logique afin de réaliser une carte électronique adaptée à l’usage identifié.

B1.C5. Formaliser des schémas, plans normés de détails, de sous-ensembles ou d'ensembles en s’aidant d’outils FAO (fabrication assistée par ordinateur) ou de GMAO (gestion de maintenance assistée par ordinateur) afin de réaliser le placement routage (positionnement et connexion des composants du circuit) et préparer ainsi la production de la carte électronique ou sa commande auprès d’un fournisseur.

B1.C6. Vérifier l’exactitude du schéma électronique en réalisant des calculs de grandeurs électriques avec un simulateur de type « SPICE » afin de garantir la fonctionnalité et la robustesse de la carte électronique après assemblage.

B1.C7. Réaliser l’assemblage et le prototypage de la carte électronique en installant et raccordant les éléments de manière compacte et ordonnée afin de préparer la mise en service des équipements électroniques et ce, en tenant compte des spécificités techniques contenues dans le cahier des charges.

B1.C8. Entretenir la mise à jour des nomenclatures, des plans, des rapports d’intervention, des notices techniques et des dossiers de fabrication en effectuant régulièrement un reporting technique afin de garantir la traçabilité des produits fabriqués.

 

B2.C1. Préparer les tests d'un équipement électronique en développant des protocoles et moyens de tests afin de réaliser l’ensemble des essais permettant de garantir le bon fonctionnement du système électronique.

B2.C2. Tester le système sur maquettes en utilisant des appareils (alimentations, générateurs, oscilloscope) afin de garantir la performance de la carte électronique.

B2.C3. Simuler des tests système sur maquettes virtuelles en utilisant des logiciels de développement d’applications de test, de mesure et de contrôle/commande afin de vérifier le niveau de performance de la carte électronique et d’optimiser le protocole de test et limiter les risques de pertes de matériels.

B2.C4. Tester les systèmes électriques ou électroniques en réalisant des essais et calculs pour s’assurer que les fonctionnalités et caractéristiques du produit répondent aux attentes du client.

B2.C5. Rédiger les rapports de test en reprenant le protocole de test, l’ensemble des cas de test et la synthèse des résultats obtenus sur les appareils de mesure afin de garantir la traçabilité des tests et de démontrer que la fonctionnalité est atteinte et que le système est robuste.

B2.C6. Proposer des corrections ou des améliorations sur les produits en participant aux tests et essais pour permettre la production de cartes électroniques plus performantes.

B2.C7. Finaliser la mise en service des applications des composants électroniques programmables (à destination d’un prototype d'équipement électronique) en remédiant aux anomalies des fonctions électroniques afin de livrer un composant conforme aux attentes.

B2.C8. Assurer l’avancement du projet en coordonnant, au besoin, les acteurs impliqués sur le projet et en présentant notamment les rapports de test ou comptes rendus divers afin de garantir un suivi du projet jusqu’à son aboutissement auprès du commanditaire.

 

B3.C1. Étudier le fonctionnement d’un système électrique  en examinant les documentations disponibles et en échangeant avec les parties prenantes, en tant que chargé de la réalisation de la maintenance, afin d’identifier la problématique relative au dysfonctionnement électronique.

B3.C2. Établir le diagnostic d’une panne en réalisant une inspection (installation des composants, soudures, systèmes), des composants électroniques afin de procéder au remplacement d’éléments défectueux et de proposer des améliorations.

B3.C3. Rédiger un rapport d’intervention après réalisation de tous travaux de maintenance en reprenant l’ensemble des observations et actions réalisées afin d’assurer la traçabilité et proposer éventuellement des améliorations techniques ou la modification des installations.

B3.C4. Assister techniquement les services de l'entreprise ou les clients en vulgarisant si besoin son discours pour rendre accessible à tout public des données techniques afin de garantir la bonne prise en main des systèmes électroniques par les utilisateurs tout en veillant à l’inclusivité des supports qu’ils pourraient produire (notice d’utilisation, guide utilisateurs, …)

B3.C5. Prévenir des pannes et défaillances techniques en réalisant des opérations régulières d’entretien et de contrôle afin de garantir la longévité des composants et systèmes électroniques et leur bon fonctionnement.

B3.C6. Alimenter le processus d’amélioration continue en relevant des problèmes récurrents dans les procédés de fabrication et de maintenance des composants électroniques afin d’adapter l’équipement électronique à de nouveaux besoins.

Modalités d'évaluation :

Epreuves bloc 1 : 

Partie 1 : Dossier rédigé

Une première sous-épreuve prendra la modalité d’une étude de cas rédigée et comprendra : 

Dans un premier temps, le candidat devra sélectionner et schématiser les composants permettant de produire la carte électronique après avoir préalablement analysé un cahier des charges qui lui est fourni au démarrage de l’épreuve.

Le candidat produira la première partie d’un dossier de fabrication d’une quinzaine de pages comprenant les schémas et plans normés de sous-ensemble ou d’ensemble, placement routage et protocole de test.

Le candidat complètera cette épreuve d’un calcul de grandeurs électriques.

Durée de la première sous-épreuve : 3h

Cette sous-épreuve évalue les compétences B1C1, B1C2, B1C3, B1C4. 

Partie 2 : Mise en situation professionnelle

Dans la deuxième sous-épreuve, le candidat devra réaliser le placement routage d’un circuit simple à l’aide d’outils et logiciels donnés et sur la base d’un dossier de fabrication fournie.

Durée de la sous-épreuve 2h

Cette sous-épreuve évalue la compétence B1C5.

Partie 3 : Mise en situation professionnelle

La troisième sous-épreuve fera l’objet de la réalisation d’un prototype de carte électronique.

Il s’agira d’assembler les systèmes électroniques en réalisant le prototypage d’une carte électronique sur la base du dossier de fabrication transmis au candidat.

Durée de la deuxième sous-épreuve : 2h

Cette sous-épreuve évalue la compétence B1C7.

Partie 4 :      Mise en situation professionnelle

La quatrième sous-épreuve prendra le format d’une étude de cas.

Le candidat devra mettre à jour des nomenclatures, des plans, des rapports d’intervention, des notices techniques et des dossiers de fabrication sur la base d’une analyse des documents fournis  

Durée de la seconde épreuve : 1h

Cette sous-épreuve évalue la compétence B1C8.

 

Bloc 2 : Mise en situation professionnelle

Partie 1 :  mise en situation professionnelle

Lors d’une épreuve de mise en situation individuelle, le candidat devra développer des protocoles de test et réaliser différents types de tests de carte électronique sur maquettes et maquettes virtuelle permettant la mise en service des applications de composants électroniques.

Durée de l’épreuve : 3h

Cette épreuve évalue les compétences B2C1, B2C2, B2C3, B2C4, B2C7.

Partie 2 : Rapport écrit et soutenance orale 

Une seconde épreuve sera réalisée en groupe. Les candidats rédigent une ou des fiches de test (2 ou 3 pages par fiche) reprenant le protocole de test, l’ensemble des cas de test et la synthèse des résultats obtenus sur les appareils de mesure. Ils proposeront également dans ce rapport les corrections ou améliorations permettant d’optimiser les performances de la carte électronique.

Ils explicitent tout au long du rapport les méthodes et animations réalisées permettant de conduire un travail de groupe (rôle et responsabilité, processus de décision et de régulation...)

Ce rapport sera présenté lors d’une soutenance devant un jury et l’évaluation sera individuelle

Durée de l’épreuve : 4h

Cette épreuve évalue les compétences B2C5, B2C6, B2C8.

 

Bloc 3 : Cas pratique suivi d’une soutenance orale : 

Lors d’une épreuve pratique de résolution de panne :

  • Le candidat devra réaliser un diagnostic de panne sur un équipement électronique simple après avoir examiné une documentation qui lui sera fournie.
  • Il rédige ensuite le rapport d’intervention et la notice d’utilisation
  • L’ensemble sera suivi d’un temps d’échange sur les grandes étapes de la maintenance réalisé et pendant lequel le candidat présentera son rapport et la notice réalisée à l’évaluateur.

L’épreuve valide l’ensemble des compétences du bloc 3.

Durée de l’épreuve : 4h

RNCP37784BC01 - Bloc 1 – Organiser la conception et la fabrication de cartes électroniques dans le respect d’un cahier des charges techniques

Liste de compétences Modalités d'évaluation

B1.C1. Analyser un dossier de spécifications techniques en étudiant les plans et les règles à respecter, pour la bonne production du produit ou composant, ainsi que les outils à utiliser, le procédé à suivre et le déroulement de production des sous-ensembles, afin de vérifier les caractéristiques techniques qui définissent les exigences servant à honorer le contrat avec le commanditaire et ainsi valider le choix d’une architecture matérielle/logicielle.

B1.C2. Sélectionner les composants électroniques et électriques les plus adaptés à la fabrication du produit ou composant en s’appuyant sur une bibliothèque de références disponibles ou banques de données techniques afin de produire une carte électronique performante en phase avec le dossier de spécification techniques. 

B1.C3. Caractériser les puissances, grandeurs, contraintes physiques des composants, sous-ensembles et ensembles en réalisant des calculs afin de dimensionner les composants, sous-ensemble et ensemble de sorte qu’ils répondent au besoin d’adaptation du format de la carte électronique et ce, dans le respect du descriptif technique attendu par le commanditaire.

B1.C4. Déterminer les spécifications et les cotations des pièces, sous-ensembles ou ensembles en réalisant des mesures à l’aide d'appareils spécifiques comme l'oscilloscope et la sonde logique afin de réaliser une carte électronique adaptée à l’usage identifié.

B1.C5. Formaliser des schémas, plans normés de détails, de sous-ensembles ou d'ensembles en s’aidant d’outils FAO (fabrication assistée par ordinateur) ou de GMAO (gestion de maintenance assistée par ordinateur) afin de réaliser le placement routage (positionnement et connexion des composants du circuit) et préparer ainsi la production de la carte électronique ou sa commande auprès d’un fournisseur. 

B2.C6. Vérifier l’exactitude du schéma électronique en réalisant des calculs de grandeurs électriques avec un simulateur de type « SPICE » afin de garantir la fonctionnalité et la robustesse de la carte électronique après assemblage.

B1.C7. Réaliser l’assemblage et le prototypage de la carte électronique en installant et raccordant les éléments de manière compacte et ordonnée afin de préparer la mise en service des équipements électroniques et ce, en tenant compte des spécificités techniques contenues dans le cahier des charges.

B1.C8. Entretenir la mise à jour des nomenclatures, des plans, des rapports d’intervention, des notices techniques et des dossiers de fabrication en effectuant régulièrement un reporting technique afin de garantir la traçabilité des produits fabriqués.

 

Etude de cas

Partie 1 : Dossier rédigé

Une première sous-épreuve prendra la modalité d’une étude de cas rédigée et comprendra : 

Dans un premier temps, le candidat devra sélectionner et schématiser les composants permettant de produire la carte électronique après avoir préalablement analysé un cahier des charges qui lui est fourni au démarrage de l’épreuve.

Le candidat produira la première partie d’un dossier de fabrication d’une quinzaine de pages comprenant les schémas et plans normés de sous-ensemble ou d’ensemble, placement routage et protocole de test.

Le candidat complètera cette épreuve d’un calcul de grandeurs électriques.

Durée de la première sous-épreuve : 3h

Cette sous-épreuve évalue les compétences B1C1, B1C2, B1C3, B1C4. 


Partie 2 : Mise en situation professionnelle

Dans la deuxième sous-épreuve, le candidat devra réaliser le placement routage d’un circuit simple à l’aide d’outils et logiciels donnés et sur la base d’un dossier de fabrication fournie.

Durée de la sous-épreuve 2h

Cette sous-épreuve évalue la compétence B1C5.

Partie 3 : Mise en situation professionnelle

La troisième sous-épreuve fera l’objet de la réalisation d’un prototype de carte électronique.

Il s’agira d’assembler les systèmes électroniques en réalisant le prototypage d’une carte électronique sur la base du dossier de fabrication transmis au candidat.

Durée de la deuxième sous-épreuve : 2h

Cette sous-épreuve évalue la compétence B1C7.

Partie 4 : Mise en situation professionnelle

La quatrième sous-épreuve prendra le format d’une étude de cas.

Le candidat devra mettre à jour des nomenclatures, des plans, des rapports d’intervention, des notices techniques et des dossiers de fabrication sur la base d’une analyse des documents fournis  

Durée de la seconde épreuve : 1h

Cette sous-épreuve évalue la compétence B1C8.

 

RNCP37784BC02 - Bloc 2 – Réaliser les tests de la carte électronique afin de réaliser le diagnostic, le dépannage ou la mise en conformité de produits

Liste de compétences Modalités d'évaluation

B2.C1. Préparer les tests d'un équipement électronique en développant des protocoles et moyens de tests afin de réaliser l’ensemble des essais permettant de garantir le bon fonctionnement du système électronique.

B2.C2. Tester le système sur maquettes en utilisant des appareils (alimentations, générateurs, oscilloscope) afin de garantir la performance de la carte électronique.

B2.C3. Simuler des tests système sur maquettes virtuelles en utilisant des logiciels de développement d’applications de test, de mesure et de contrôle/commande afin de vérifier le niveau de performance de la carte électronique et d’optimiser le protocole de test et limiter les risques de pertes de matériels.

B2.C4. Tester les systèmes électriques ou électroniques en réalisant des essais et calculs pour s’assurer que les fonctionnalités et caractéristiques du produit répondent aux attentes du client.

B2.C5. Rédiger les rapports de test en reprenant le protocole de test, l’ensemble des cas de test et la synthèse des résultats obtenus sur les appareils de mesure afin de garantir la traçabilité des tests et de démontrer que la fonctionnalité est atteinte et que le système est robuste.

B2.C6. Proposer des corrections ou des améliorations sur les produits en participant aux tests et essais pour permettre la production de cartes électroniques plus performantes.

B2.C7. Finaliser la mise en service des applications des composants électroniques programmables (à destination d’un prototype d'équipement électronique) en remédiant aux anomalies des fonctions électroniques afin de livrer un composant conforme aux attentes.

B2.C8. Assurer l’avancement du projet en coordonnant, au besoin, les acteurs impliqués sur le projet et en présentant notamment les rapports de test ou comptes rendus divers afin de garantir un suivi du projet jusqu’à son aboutissement auprès du commanditaire

Mise en situation professionnelle

Partie 1 :  mise en situation professionnelle

Lors d’une épreuve de mise en situation individuelle, le candidat devra développer des protocoles de test et réaliser différents types de tests de carte électronique sur maquettes et maquettes virtuelle permettant la mise en service des applications de composants électroniques.

Durée de l’épreuve : 3h

Cette épreuve évalue les compétences B2C1, B2C2, B2C3, B2C4, B2C7.

Partie 2 : Rapport écrit et soutenance orale

Une seconde épreuve sera réalisée en groupe. Les candidats rédigent une ou des fiches de test (2 ou 3 pages par fiche) reprenant le protocole de test, l’ensemble des cas de test et la synthèse des résultats obtenus sur les appareils de mesure. Ils proposeront également dans ce rapport les corrections ou améliorations permettant d’optimiser les performances de la carte électronique.

Ils explicitent tout au long du rapport les méthodes et animations réalisées permettant de conduire un travail de groupe (rôle et responsabilité, processus de décision et de régulation...)

Ce rapport sera présenté lors d’une soutenance devant un jury et l’évaluation sera individuelle

Durée de l’épreuve : 4h

Cette épreuve évalue les compétences B2C5, B2C6, B2C8.

 

RNCP37784BC03 - Bloc 3 – Réaliser la maintenance de système électrique afin de prévenir ou régler tous dysfonctionnements électroniques

Liste de compétences Modalités d'évaluation

B3.C1. Étudier le fonctionnement d’un système électrique  en examinant les documentations disponibles et en échangeant avec les parties prenantes, en tant que chargé de la réalisation de la maintenance, afin d’identifier la problématique relative au dysfonctionnement électronique. 

B3.C2. Établir le diagnostic d’une panne en réalisant une inspection (installation des composants, soudures, systèmes), des composants électroniques afin de procéder au remplacement d’éléments défectueux et de proposer des améliorations.

B3.C3. Rédiger un rapport d’intervention après réalisation de tous travaux de maintenance en reprenant l’ensemble des observations et actions réalisées afin d’assurer la traçabilité et proposer éventuellement des améliorations techniques ou la modification des installations.

B3.C4. Assister techniquement les services de l'entreprise ou les clients en vulgarisant si besoin son discours pour rendre accessible à tout public des données techniques afin de garantir la bonne prise en main des systèmes électroniques par les utilisateurs tout en veillant à l’inclusivité des supports qu’ils pourraient produire (notice d’utilisation, guide utilisateurs, …)

B3.C5. Prévenir des pannes et défaillances techniques en réalisant des opérations régulières d’entretien et de contrôle afin de garantir la longévité des composants et systèmes électroniques et leur bon fonctionnement.

B3.C6. Alimenter le processus d’amélioration continue en relevant des problèmes récurrents dans les procédés de fabrication et de maintenance des composants électroniques afin d’adapter l’équipement électronique à de nouveaux besoins.

 

Cas pratique suivi d’une soutenance orale : 

Lors d’une épreuve pratique de résolution de panne :

  • Le candidat devra réaliser un diagnostic de panne sur un équipement électronique simple après avoir examiné une documentation qui lui sera fournie.
  • Il rédige ensuite le rapport d’intervention et la notice d’utilisation
  • L’ensemble sera suivi d’un temps d’échange sur les grandes étapes de la maintenance réalisé et pendant lequel le candidat présentera son rapport et la notice réalisée à l’évaluateur.

L’épreuve valide l’ensemble des compétences du bloc 3.

Durée de l’épreuve : 4h

 

Description des modalités d'acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences et/ou par correspondance :

Pour obtenir la certification Technicien en électronique dans le cadre d’un parcours de formation en continu ou bien en discontinu (par capitalisation des blocs) le candidat doit valider les 3 blocs de compétences composant la certification. Chaque bloc peut être validé indépendamment l’un des autres. 

La certification ne pourra être confirmée et attribuée qu’après validation de l’ensemble des blocs de compétences et délibération définitive du jury de certification.

 

 

Secteurs d’activités :

Le technicien en électronique intervient dans des entreprises de toute taille et dans plusieurs domaines possibles. cependant, les TPE/PME constituent la majorité des emplois.

Les filières industrielles sont nombreuses en termes d’application : systèmes industriels, médical et santé, défense, aéronautique, mesure et imagerie, énergie et éclairage, télécommunications, agro-alimentaire, automobiles, transports ferroviaires, biens de consommation (ordinateurs, télévisions…), construction et bâtiments… Selon l’étude EDEC citée, 440 000 salariés exercent un métier dans l’électronique en France. 

Les techniciens en électronique travaillent principalement chez des sous-traitants (environ 25 000 salariés ; un peu plus de 500 entreprises) et des équipementiers-intégrateurs (environ 7 000 salariés ; entre 1 500 et 3 000 entreprises). Ils sont recrutés sur des emplois pérennes en CDI. 

 

Type d'emplois accessibles :

Plusieurs intitulés existent :

  • Technicien en électronique 
  • Technicien en maintenance électronique
  • Technicien d'installation et de maintenance en électronique 
  • Technicien supérieur en électronique 
Code(s) ROME :
  • I1305 - Installation et maintenance électronique
  • H2604 - Montage de produits électriques et électroniques
Références juridiques des règlementations d’activité :

Le technicien en électronique est soumis à différentes réglementations qui viennent soutenir son activité. En premier lieu, dans le cadre de la sécurisation de son activité, il s’agira de respecter les modalités de réduction des risques professionnels, sous la supervision et les directives de son encadrement, notamment dans l’activité de fabrication des cartes électroniques. Cela concerne l’utilisation des outils et équipements, y compris sur le port des EPI et le respect des règles de sécurité dans les locaux (notamment salles blanches). Le technicien en électronique devra également être titulaire d’une habilitation électrique, décernée par son employeur, dans les domaines et champs d’application adéquats.

Il doit avoir connaissance des modalités de respect des règles de l’art sur certains équipements. Par exemple dans le domaine du CVC (chauffage, ventilation, climatisation) : il s’agira de vérifier que les caractéristiques des cartes électroniques sont conformes aux attendus de tels équipements lors de leur installation dans les logements, en termes de mise en fonctionnement, de maintenance éventuelle, de recyclage, etc.

Il doit également avoir connaissance des différentes réglementations relatives aux normes et de sécurité et d’installation des équipements électroniques au bénéfice des usagers finaux. Enfin, selon les projets dans lesquels il intervient, en fonction des cahiers de charges, il sera attentif aux règles imposées par la réglementation relative au RGPD qui s’appliquent à l’utilisation des équipements électroniques dans lesquelles s’insèrent les cartes électroniques.

 

 

Le cas échant, prérequis à l’entrée en formation :

La certification est accessible aux titulaires d'une certification de niveau 4 type Baccalauréat général ou Baccalauréat professionnel spécialisé dans les métiers de l’électricité (STI2D, maintenance des matériels, systèmes numériques…).

Dans le cas où un candidat ne disposerait pas des prérequis définis, le candidat pourra instruire une demande auprès de la direction pédagogique en vue d’une admission « exceptionnelle » sur expérience. Pour cela, il lui sera demandé de :

  • Justifier d’un niveau 3 ou équivalent
  • Posséder une expérience professionnelle dans le domaine de l’électricité ou des systèmes numériques (6 mois à 1 an minimum)
  • Posséder des aptitudes professionnelles à l’exercice des métiers de l’électricité validé par un entretien professionnel mettant en lien les expériences professionnelles ou extra professionnelles du candidat avec des activités ou des compétences du technicien en électronique.

 


Le cas échant, prérequis à la validation de la certification :

Les candidatures recevables pour accéder à la certification sont celles validées auprès de la direction de l’établissement qui étudie le niveau de diplôme (niveau 4) et le niveau d’expérience éventuel.

La sélection des candidats comprend : 

  • Un dossier de candidature avec CV et lettre de motivation 
  • Des tests de positionnement 
  • Un entretien individuel de sélection

Pré-requis disctincts pour les blocs de compétences :
Non

Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X

Le jury est composé d’un membre interne de Junia et de 3 membres extérieurs à l’organisme de formation qui ne doivent pas avoir de lien personnel ou professionnel avec les candidats présentés aux épreuves.

 

En contrat d’apprentissage X

Le jury est composé d’un membre interne de Junia et de 3 membres extérieurs à l’organisme de formation qui ne doivent pas avoir de lien personnel ou professionnel avec les candidats présentés aux épreuves.

Après un parcours de formation continue X

Le jury est composé d’un membre interne de Junia et de 3 membres extérieurs à l’organisme de formation qui ne doivent pas avoir de lien personnel ou professionnel avec les candidats présentés aux épreuves.

En contrat de professionnalisation X

Le jury est composé d’un membre interne de Junia et de 3 membres extérieurs à l’organisme de formation qui ne doivent pas avoir de lien personnel ou professionnel avec les candidats présentés aux épreuves.

Par candidature individuelle X -
Par expérience X

Le jury est composé d’un membre interne de Junia et de 3 membres extérieurs à l’organisme de formation qui ne doivent pas avoir de lien personnel ou professionnel avec les candidats présentés aux épreuves.

Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Certifications professionnelles enregistrées au RNCP en correspondance partielle :
Bloc(s) de compétences concernés Code et intitulé de la certification professionnelle reconnue en correspondance partielle Bloc(s) de compétences en correspondance partielle
RNCP37784BC02 - Bloc 2 – Réaliser les tests de la carte électronique afin de réaliser le diagnostic, le dépannage ou la mise en conformité de produits RNCP30119 - Métiers de l'électronique : microélectronique, optronique (fiche nationale) RNCP30119BC06 - Réalisation d'un diagnostic et/ou d'un audit pour apporter des conseils.
RNCP37784BC03 - Bloc 3 – Réaliser la maintenance de système électrique afin de prévenir ou régler tous dysfonctionnements électroniques RNCP30118 - Métiers de l'électronique : fabrication de cartes et sous-ensembles électroniques (fiche nationale) RNCP30118BC06 - Réalisation d'un diagnostic et/ou d'un audit pour apporter des conseils.
RNCP37784BC03 - Bloc 3 – Réaliser la maintenance de système électrique afin de prévenir ou régler tous dysfonctionnements électroniques RNCP30119 - Métiers de l'électronique : microélectronique, optronique (fiche nationale) RNCP30119BC09 - Organisation, programmation et réalisation d'opérations de maintenance corrective
Date de décision 19-07-2023
Durée de l'enregistrement en années 3
Date d'échéance de l'enregistrement 19-07-2026
Date de dernière délivrance possible de la certification 19-07-2030
Statistiques :
Lien internet vers le descriptif de la certification :

https://www.junia.com/fr/


Historique des changements de certificateurs
Nom légal du certificateur Siret du certificateur Action Date de la modification
JUNIA XP 89085431800015 Est ajouté 28-09-2023
Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation :

Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation
Ouvre un nouvel onglet Ouvre un site externe Ouvre un site externe dans un nouvel onglet