L'essentiel

Icon de la nomenclature

Nomenclature
du niveau de qualification

Niveau 7

Icon NSF

Code(s) NSF

230 : Spécialités pluritechnologiques génie civil, construction, bois

231 : Mines et carrières, génie civil, topographie

Icon formacode

Formacode(s)

22054 : Travaux publics

22294 : Conduite chantier BTP

23554 : Mécanique théorique

32062 : Recherche développement

15099 : Résolution problème

Icon date

Date d’échance
de l’enregistrement

31-08-2024

Niveau 7

230 : Spécialités pluritechnologiques génie civil, construction, bois

231 : Mines et carrières, génie civil, topographie

22054 : Travaux publics

22294 : Conduite chantier BTP

23554 : Mécanique théorique

32062 : Recherche développement

15099 : Résolution problème

31-08-2024

Nom légal Siret Nom commercial Site internet
ECOLE NATIONALE SUPERIEURE D'ARTS ET METIERS (ENSAM) 19753472000010 - -

Objectifs et contexte de la certification :

L'objectif de la certification est de permettre à son titulaire d’exercer le métier d’ingénieur dans tous les secteurs d’activités en lien avec les travaux publics, allant de la réponse aux appels d’offres jusqu’à la livraison finale en passant par la gestion des matériaux, du planning, du budget ou encore du personnel. L’ingénieur de spécialité Travaux Publics Arts et Métiers a un poste central dans le bon déroulement des travaux et peut travailler à la construction ou à la déconstruction d’ouvrages d’envergure dans des secteurs hétérogènes.

Le secteur des travaux publics est actuellement particulièrement touché par le manque de candidats et de candidates disposant des compétences recherchées. Les difficultés de recrutements ont été analysées par secteur d’activités par Pôle Emploi et démontrent une progression de ces difficultés notamment sur les métiers de l’ingénierie depuis plusieurs années.  

Au cours des dernières années, cette tendance s'est intensifiée en raison de l'évolution des compétences requises par les entreprises pour relever les défis techniques, environnementaux et socio-économiques actuels et futurs. La filière BTP joue un rôle central dans ces enjeux, soutenue par des initiatives telles que le plan "France Relance" avec des investissements concernant directement des travaux d’infrastructure. Pour faire face à ces défis, il est essentiel de renforcer les effectifs avec des professionnels qualifiés, possédant des diplômes de niveau 7.

Plusieurs notes d’analyse récentes, dont celle réalisée par l'observatoire des métiers du BTP intitulée « Le recrutement des jeunes diplômés issus de l’enseignement supérieur dans les entreprises du TP » identifient que les Travaux publics sont un acteur majeur de l'emploi, avec plus d’une entreprise sur deux qui recrute des jeunes diplômés issus de l’enseignement supérieur, soit 16% de l’ensemble des salariés recrutés au cours des 3 dernières (25 % pour les entreprises de 300 salariés et plus).

Activités visées :

Cette certification a pour but de mettre à disposition des entreprises des ingénieurs de terrain qui peuvent s’appuyer sur un socle pluridisciplinaire solide. Ils sont aptes à intervenir dans le domaine des travaux publics au sein de TPE/PME ou de grands groupes et à :

  • Participer à la réponse aux différents appels d’offres (estimation du planning, des coûts, des matériaux, de la main-d’œuvre…).
  • Élaborer un cahier des charges complet avec les plans et les méthodes de construction/déconstruction.
  • Préparer les cahiers des charges des appels d’offres pour les différents prestataires intervenants.
  • Élaborer les spécifications techniques et sélectionner les fournisseurs.
  • Préparer le chantier en amont avec une gestion du personnel nécessaire aux différentes étapes du projet, des méthodes et matériaux dans un but d’optimisation du temps et des coûts.
  • Évaluer les risques liés à l’hygiène, la sécurité et l’environnement et conduire les opérations suivant des règles strictes de sécurité et de respect de l’environnement.
  • Évaluer les coûts et les délais du projet.
  • Suivre la réalisation des différentes opérations sur les chantiers.
  • S’assurer, au sein d’une équipe, du strict respect du programme opérationnel, des normes techniques, de sécurité et d’environnement.
  • Identifier les différentes contraintes intervenant au cours du chantier et leurs solutions à l’aune des coûts et délais impartis.
  • Veiller à la bonne utilisation du matériel et déployer une stratégie de maintenance préventive afin d’anticiper les risques d’usures.
  • S’assurer de la bonne réalisation des travaux compte tenu du cahier des charges défini avec le client.
  • Contrôler, expertiser le chantier en interne ou en externe pour s’assurer de la conformité des installations, notamment sur les questions de sécurité, d’environnement ou de gestion de matières dangereuses.
  • Livrer au client le résultat du chantier et contrôler avec lui l’ouvrage.
  • Répondre aux réclamations des clients après livraison des travaux, en contrôlant la conformité des travaux réalisés avec le contrat initial défini avec le client.
  • Encadrer et manager des équipes pluridisciplinaires travaillant sur un chantier de travaux publics, dans un cadre collaboratif, en contexte national ou international.

Compétences attestées :

Appréhender l’ensemble des dimensions d’un projet en cernant l’étendue et le contexte du projet, en analysant les caractéristiques techniques et le cadre administratif, juridique et normatif, en proposant des variantes techniques et organisationnelles afin de répondre aux exigences du maître d’ouvrage.

Préparer l’exécution d’un chantier en réalisant les choix des techniques, des matériels, des matériaux et des opérations à sous-traiter, en évaluant et planifiant les besoins en qualité, sécurité, environnement et en planifiant et budgétant l’ensemble de l’opération afin de respecter les objectifs de délais, de qualité et de coûts.

Manager l’exécution d’un chantier en coordonnant les opérations en faisant respecter les procédures générales et spécifiques notamment en matière de sécurité, qualité, environnement, en quantifiant et gérant les ressources humaines externes internes, les moyens matériels et les fournitures et en gérant la fin du chantier afin de respecter le cahier des charges technique, les délais et le budget initialement prévus.

Gérer une unité de production en gérant le carnet de commande, en répondant aux appels d’offre, en animant et gérant les ressources humaines de son unité, en adaptant les moyens matériels à l’activité dans le but de développer le chiffre d'affaires de sa structure.

Définir, partager et mettre en œuvre une stratégie d’innovation pertinente et adaptée à la structure en favorisant l’émergence d’idées nouvelles grâce aux techniques de créativité, du doute, en sélectionnant les projets d’innovation après évaluation du risque, et en utilisant les ressources de l’entreprise ou de son environnement dans le but de favoriser son développement pérenne et celui des partenaires.

Animer des équipes techniques permettant la réalisation de projets dans le respect des délais, des budgets et de la qualité attendue par le commanditaire, et manager les hommes d’âges et de cultures différentes, afin d’obtenir les meilleurs résultats, en étant à l’écoute des besoins sociétaux et environnementaux, afin de pérenniser l’entreprise sur son cœur de métier.

Modalités d'évaluation :

Évaluations en lien avec la formation : Les compétences acquises en formation donnent lieu à des évaluations sommatives (en vue de la validation) et formatives (en vue du suivi et de l'amélioration des compétences), sur la base de travaux individuels et de travaux en groupe. La formation se déroule en majorité par projets donnant lieu à des rapports et soutenances évalués selon des grilles de compétences adaptées aux objectifs de chaque projet. Les modalités d'évaluation sont détaillées dans la description de chaque bloc de compétences. 

Évaluations en lien avec l’entreprise : Les périodes en entreprise permettent de contrôler la capacité de l’élève à utiliser un certain nombre d'outils théoriques ou applicatifs dans les situations de travail, vérifier la progression des capacités d'écoute et de prise en compte de l'environnement humain et économique, et enfin, apprécier les évolutions en termes d'autonomie, de responsabilité. L’évaluation se fait au travers :  

  • De rapports d'alternance présentant des situations de travail en entreprise, décrites par l’élève tout au long du parcours de formation, évaluées par le tuteur en entreprise et par le responsable de la formation de l’établissement.
  • D’un rapport et une soutenance orale devant un jury composé de professionnels ainsi que des enseignants de l’établissement. 

Personnes en situation de handicap : L'intégration de candidats en situation de handicap fait l'objet d'adaptations particulières selon le handicap et la méthode d’évaluation. Ainsi, l’aménagement peut consister en un tiers-temps supplémentaire ou d’autres types d’adaptations conçues au cas par cas, en concertation avec le candidat, le référent handicap, l'équipe pédagogique sous tutelle du responsable pédagogique, et le cas échéant d’un médecin conseil et/ou d’un ergonome, afin de proposer les solutions les mieux adaptées à l'ensemble des contraintes. 

VAE : Le diplôme est accessible par la Validation des Acquis de l'Expérience. Dans ce cas, le processus d'évaluation est différent. Le candidat doit rédiger et présenter un rapport mettant en lien et prouvant la concordance entre les compétences acquises au cours de son parcours professionnel et celles visées par le diplôme et décrites dans les blocs de compétences ci-dessous. Le candidat peut être accompagné dans cet exercice par un intervenant expert de cette formation, ils définiront ainsi ensemble la stratégie et les différentes orientations de la rédaction du rapport (Livret 2) et de la soutenance. 

RNCP38058BC01 - Mobiliser les ressources scientifiques de l’ingénieur et les ressources techniques spécifiques aux travaux publics pour concevoir, dimensionner et réaliser les ouvrages et les équipements de travaux publics, en tenant compte du contexte normatif national et international

Liste de compétences Modalités d'évaluation

1.1. Concevoir et dimensionner des ouvrages d’art terrestres, maritimes ou de montagne en tenant compte du contexte normatif national et international

  • Connaître un large champ de sciences de l’ingénieur (mathématiques appliquées, mécanique, science des matériaux) afin d'apporter des solutions efficientes et innovantes à des problématiques d'ingénierie en travaux publics
  • Concevoir et dimensionner des ouvrages courants de génie civil en s’appuyant sur les règles de l’art et le contexte normatif national et européen, et éventuellement international, afin de répondre au cahier des charges du projet de construction ou de réhabilitation
  • Concevoir et dimensionner des ouvrages de travaux publics courants, des équipements, des ouvrages géotechniques spéciaux et des ouvrages d’aménagement spécifiques aux problématiques de l’eau à l’aide de modèles numériques, et en s’appuyant sur les règles de l’art et le contexte normatif national et européen, et éventuellement international, afin de répondre au cahier des charges du projet de travaux publics

1.2. Réaliser ou faire réaliser tout ou une partie d’un ouvrage d’art complexe en utilisant des technologies numériques collaboratives, dans le respect des exigences de maintenabilité, d’efficacité énergétique et de développement durable

  • Établir des notes de calcul, schémas techniques, plans ou maquettes numériques d'ouvrages de génie civil et d'infrastructures en respectant les normes, codes et règlements à l’aide de logiciels professionnels afin de communiquer, en processus BIM, les éléments techniques de conception et de dimensionnement des ouvrages et des équipements aux différents acteurs du projet de travaux publics
  • Piloter les équipes processus BIM en prescrivant les logiciels utiles au projet, en assurant l'interopérabilité des outils et en gérant les accès à la base de données associée afin d’accompagner les changements de processus de conception et de réalisation dans l’entreprise
  • Intégrer la démarche environnementale dès la conception et le dimensionnement des ouvrages de génie civil en s’appuyant sur les référentiels règlementaire et normatif afin d’améliorer la qualité environnementale de l’ouvrage et réduire les coûts d’exploitation et de maintenance

En centre de formation :

  • Questions / réponses à l'écrit (test sur table) - Évaluation individuelle sur la résolution de problèmes en sciences de l’ingénieur (mathématiques, informatique, mécanique) et ingénierie des travaux publics (matériaux, ouvrages d’art, travaux spéciaux, maintenance...)
  • Mise en situation dans le cadre de travaux pratiques - Travail individuel ou en équipe avec évaluation individuelle (compte rendu écrit) pour les compétences liées aux outils numériques
  • Projet - Travail individuel avec évaluation individuelle pour le projet de R&D en centre de formation

En entreprise, les activités en entreprise sont évaluées sur la base :

  • De situations de travail en entreprise, tout au long des trois ans d’alternance, évaluées semestriellement conjointement par l’élève, son tuteur en entreprise et le responsable de la formation de l’établissement. Un livret numérique de suivi des activités en entreprise assure, tout au long de la formation, une correspondance entre ce qui est appris en formation, les compétences acquises et développées et les tâches confiées en entreprise. L’utilisation de ce livret permet à l’apprenant de prendre conscience de ce qu’il apprend et à en garder des traces par la mise en forme et la restitution de situations vécues. Ce livret permet à toutes les parties prenantes de la formation de visualiser les compétences attendues et acquises à chaque étape de la formation de l’apprenant, comme à l’issue de son parcours.
  • D’un rapport de fin d’études en entreprise et une soutenance orale devant un jury composé de professionnels ainsi que des enseignants de l’établissement.

RNCP38058BC02 - Conduire un projet de travaux publics dans son intégralité dans le respect des règles strictes de sécurité et de préservation de l’environnement

Liste de compétences Modalités d'évaluation

2.1. Préparer l’exécution d’un chantier en réalisant des choix des techniques, en évaluant les besoins en qualité, sécurité, environnement et en planifiant et budgétant l’ensemble de l’opération dans une perspective de respect des objectifs qualité, coût, délai.

  • Rédiger les documents administratifs, financiers et techniques en suivant une démarche rigoureuse permettant de prendre en compte tous les éléments requis dans le dossier afin de répondre dans les délais impartis aux différents appels d’offres publics ou privés
  • Réaliser l’étude de prix en budgétisant les moyens humains, matériels, matériaux et de prestations externes en adéquation avec les pièces techniques de l’appel d’offre afin d’intégrer toutes les ressources nécessaires à la bonne exécution du chantier
  • Analyser l’environnement du chantier en collectant les informations nécessaires (rapport de faisabilité, étude des sols, accords de construction) auprès des différentes administrations (mairie, préfecture...) afin d’évaluer les risques liés à l’hygiène, la sécurité et l’environnement
  • Etablir un phasage des travaux du chantier en utilisant les outils adaptés (Gantt, PERT...) afin d’organiser le déploiement des ressources (main d'œuvre, matériaux, matériels, prestations externes) dans un but d’optimisation du temps et des coûts
  • Choisir des modes opératoires et des procédés d'exécution correspondant à chaque poste de travail en recherchant des solutions techniques afin d’optimiser les coûts du chantier et supprimer les risques inhérents aux différents postes de travail

2.2. Manager l’exécution d’un chantier en coordonnant les opérations, en faisant respecter les procédures en matière de sécurité, qualité, environnement et en gérant la fin du chantier dans un but d’optimisation du temps, des coûts et de satisfaction du maître d’ouvrage.

  • Conduire la réalisation des différentes opérations sur chantier en s’assurant du strict respect du programme opérationnel, des normes techniques, de sécurité et d’environnement afin que la réalisation soit conforme aux règles de l’art
  • Identifier les différentes contraintes intervenant au cours du chantier en assurant un contact permanent avec ses relais sur le chantier (chef d’équipe, chef de chantier) afin de proposer des solutions à l’aune des coûts et délais impartis
  • Organiser la clôture du chantier en coordonnant et planifiant les actions nécessaires (opérations préalables à la réception, levée de réserves, réception du projet) pour s’assurer du bon déroulement de la fin du projet, gérer au mieux les éventuelles réclamations et respecter les obligations contractuelles de l'entreprise

En centre de formation :

  • Questions / réponses à l'écrit (test sur table) - Évaluation individuelle sur la résolution de problèmes en ingénierie des travaux publics (matériaux, ouvrages d’art, travaux spéciaux, maintenance, ...), en ingénierie de la maintenance, en management de la santé et de la sécurité au travail, en management de la qualité
  • Simulation de situation professionnelle - Évaluation individuelle (soutenance orale) pour les compétences en management des ressources (humaines, matérielles, financières)
  • Projet Appel d’Offres - Travail en équipe avec évaluation collective (soutenances orales et compte rendu écrit)

En entreprise, les activités en entreprise sont évaluées sur la base :

  • De situations de travail en entreprise, tout au long des trois ans d’alternance, évaluées semestriellement conjointement par l’élève, son tuteur en entreprise et le responsable de la formation de l’établissement. Un livret numérique de suivi des activités en entreprise assure, tout au long de la formation, une correspondance entre ce qui est appris en formation, les compétences acquises et développées et les tâches confiées en entreprise. L’utilisation de ce livret permet à l’apprenant de prendre conscience de ce qu’il apprend et à en garder des traces par la mise en forme et la restitution de situations vécues. Ce livret permet à toutes les parties prenantes de la formation de visualiser les compétences attendues et acquises à chaque étape de la formation de l’apprenant, comme à l’issue de son parcours.
  • D’un rapport de fin d’études en entreprise et une soutenance orale devant un jury composé de professionnels ainsi que des enseignants de l’établissement.

RNCP38058BC03 - Manager un projet de travaux publics pouvant mobiliser des compétences pluridisciplinaires dans un cadre collaboratif

Liste de compétences Modalités d'évaluation

3.1. Préparer et organiser un projet de travaux publics, de la faisabilité à la mise en route de l’opération, en utilisant les outils de management de projet (planification, budgétisation, gestion des risques...) afin de disposer des instruments de suivi et d’évaluation continue du projet de chantier permettant de respecter les délais, le budget et les objectifs fixés

  • Définir des besoins réalistes en termes de ressources humaines et matérielles dans le cadre d’un projet de chantier en analysant le contenu du projet, en définissant un organigramme opérationnel et en supervisant la planification des tâches à réaliser de manière à adapter les ressources disponibles à l’atteinte des objectifs fixés par le client
  • Etablir un budget prévisionnel en estimant de façon réaliste les dépenses et les recettes afin de visualiser la faisabilité financière du projet de chantier en amont, réaliser des ajustements, et viser l’équilibre ou la marge espérée
  • Etablir un plan de gestion des risques en identifiant les risques, en évaluant leur probabilité et leur gravité, en les hiérarchisant et en établissant une procédure de surveillance des risques afin d’en atténuer la portée de façon à respecter les délais, le budget et les objectifs fixés
  • Construire le système de pilotage du projet de chantier, en définissant les indicateurs et critères permettant d’en apprécier le déroulement et en construisant les outils et tableaux de bord associés, afin de disposer des instruments de suivi et d’évaluation continue du projet de chantier

3.2. Coordonner les différents acteurs concernés par le projet de chantier, en interne ou en externe de l'entreprise, afin d’assurer un déroulement des travaux garantissant la sécurité, la qualité, la productivité et les délais de livraison, le tout dans une logique d'amélioration continue

  • Manager le projet de chantier de manière inclusive en adaptant sa communication au profil de ses interlocuteurs, en transmettant des objectifs clairs, réalisables et mesurables, en planifiant et animant des réunions périodiques collectives et individuelles, de manière à fédérer, motiver l'équipe et la rendre plus productive, en contexte national et/ou international
  • Assurer les synthèses et reporting vers les parties prenantes du projet (client, fournisseur, sous-traitant, équipe...) en établissant un plan de communication transparent et en s’assurant de la bonne diffusion de l’information pour atteindre les objectifs fixés par le client dans le respect du budget et des échéances prévues
  • Gérer les aléas projet (technique, humain...) en analysant la situation problème, en établissant un plan d’actions, en appliquant le cadre législatif et en mettant en application les techniques de communication afin de limiter les conséquences des aléas sur le chantier en cours et d’éviter leur répétition
  • Réaliser un retour d’expérience du projet, en capitalisant les bonnes pratiques internes et externes à l’aide d’un outil numérique collaboratif, afin d’en faire bénéficier les projets ultérieurs au travers d’une base de connaissances partagée dans une logique d'amélioration continue

En centre de formation :

  • Questions / réponses à l'écrit (test sur table) - Évaluation individuelle sur la résolution de problèmes en ingénierie des travaux publics (prévention sécurité, règlementations, normes, éthique)
  • Étude de cas écrite - Évaluation individuelle sur des travaux relatifs à la gestion de projet et au métier de chargé d’affaires (organisation de l’entreprise, qualité, droit des affaires, gestion financière, gestion du risque, ...)
  • Simulation de situation professionnelle - Évaluation individuelle (soutenance et/ou compte rendu écrit) pour les compétences en communication (en français et en anglais) et en management des ressources d’un projet (humaines, matérielles, financières) en contexte interculturel

En entreprise, les activités en entreprise sont évaluées sur la base :

  • De situations de travail en entreprise, tout au long des trois ans d’alternance, évaluées semestriellement conjointement par l’élève, son tuteur en entreprise et le responsable de la formation de l’établissement. Un livret numérique de suivi des activités en entreprise assure, tout au long de la formation, une correspondance entre ce qui est appris en formation, les compétences acquises et développées et les tâches confiées en entreprise. L’utilisation de ce livret permet à l’apprenant de prendre conscience de ce qu’il apprend et à en garder des traces par la mise en forme et la restitution de situations vécues. Ce livret permet à toutes les parties prenantes de la formation de visualiser les compétences attendues et acquises à chaque étape de la formation de l’apprenant, comme à l’issue de son parcours.
  • D’un rapport de fin d’études en entreprise et une soutenance orale devant un jury composé de professionnels ainsi que des enseignants de l’établissement.

RNCP38058BC04 - Manager le changement dans les entreprises de travaux publics à partir principalement de l’innovation et de la veille technologique et réglementaire afin d'anticiper les mutations industrielles et sociétales

Liste de compétences Modalités d'évaluation

4.1. Définir, partager et mettre en œuvre une stratégie d’innovation en favorisant l’émergence d’idées nouvelles et en utilisant les ressources de l’entreprise de travaux publics ou de son environnement dans le but de favoriser son développement 

  • Élaborer et mettre en œuvre une dynamique permanente de génération et de suivi de nouveaux projets de travaux publics, en innovation et recherche et développement, notamment à travers la capitalisation des savoir‐faire correspondants, afin d'accompagner les mutations industrielles et sociétales
  • Contribuer à la politique de propriété industrielle, en protégeant et valorisant des inventions, des créations industrielles ou commerciales, pour consolider l’avantage concurrentiel généré par l’innovation et la recherche et développement, au service de la stratégie de l’entreprise de travaux publics
  • Mettre en place une veille technologique et réglementaire en utilisant les techniques d’acquisition, de stockage et d’analyse d’informations, afin de collecter, d’organiser, d’analyser et de diffuser les informations pertinentes pour anticiper les évolutions techniques et sociétales

4.2. Animer des équipes du chantier et manager des collaborateurs d’âges et de cultures différentes, en étant à l’écoute des besoins sociétaux et environnementaux, afin de pérenniser l’entreprise sur son cœur de métier

  • Fédérer une équipe de chantier réunissant des personnes d’univers, de compétences différents (diversité culturelle, de genre, handicap) autour de la stratégie de l’entreprise en promouvant le travail collectif afin de créer les conditions de l’adhésion au changement
  • Adopter une attitude réflexive et proactive, par une connaissance de soi élargie, de ses compétences, préférences et valeurs afin d'orienter ses choix et parcours professionnels dans un contexte de transformations technologique, économique, sociale et culturelle

En centre de formation :

  • Simulation de situation professionnelle - Évaluation individuelle (soutenance et compte rendu écrit) pour les compétences en communication (en français et en anglais), en management des ressources humaines en contexte interculturel, en développement personnel et pilotage de son apprentissage
  • Projet - Travail individuel avec évaluation individuelle pour le projet de R&D en centre de formation
  • Rapport écrit – Évaluation individuelle pour les comptes rendus de visites et de conférences

En entreprise, les activités en entreprise sont évaluées sur la base :

  • De situations de travail en entreprise, tout au long des trois ans d’alternance, évaluées semestriellement conjointement par l’élève, son tuteur en entreprise et le responsable de la formation de l’établissement. Un livret numérique de suivi des activités en entreprise assure, tout au long de la formation, une correspondance entre ce qui est appris en formation, les compétences acquises et développées et les tâches confiées en entreprise. L’utilisation de ce livret permet à l’apprenant de prendre conscience de ce qu’il apprend et à en garder des traces par la mise en forme et la restitution de situations vécues. Ce livret permet à toutes les parties prenantes de la formation de visualiser les compétences attendues et acquises à chaque étape de la formation de l’apprenant, comme à l’issue de son parcours.
  • D’un rapport de fin d’études en entreprise et une soutenance orale devant un jury composé de professionnels ainsi que des enseignants de l’établissement.

Description des modalités d'acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences et/ou par correspondance :

La certification est acquise par : 

  • La validation de tous les blocs de compétences.
  • L’atteinte du niveau B2 pour les apprentis en anglais. Ce niveau est attesté par les résultats obtenus à un certification de langue par un organisme accrédité. 
  • La réalisation d'une mobilité internationale obligatoire de 12 semaines (pour les apprentis uniquement). Cette mobilité permettra de mettre l’élève en situation de contexte international. L’évaluation se fait au travers d'un rapport et d'une soutenance orale devant un jury composé de professionnels et enseignants de l’établissement. 
  • La réalisation d’une alternance composée de plusieurs périodes en entreprise avec des missions en relation directe avec la certification visée, validées par un référent pédagogique.

Secteurs d’activités :

Les titulaires de la certification exercent leur activité dans les entreprises de construction, les entreprises liées au secteur des travaux publics (par exemple le matériel de construction), dans les sociétés d'ingénierie qui s'occupent des activités de conception, dans des bureaux techniques de l'administration publique, de organismes de contrôle, de maitrise d’œuvre ou bien encore des collectivités territoriales.

Type d'emplois accessibles :

  • Conducteur ou Ingénieur travaux
  • Ingénieurs Études et Conseils techniques
  • Ingénieur Méthodes 
  • Ingénieur Technique
  • Ingénieur Matériel

Code(s) ROME :

  • F1201 - Conduite de travaux du BTP et de travaux paysagers
  • F1203 - Direction et ingénierie d''exploitation de gisements et de carrières
  • F1204 - Qualité Sécurité Environnement et protection santé du BTP
  • F1106 - Ingénierie et études du BTP

Références juridiques des règlementations d’activité :

Le cas échant, prérequis à l’entrée en formation :

Etre titulaire d'une certification de niveau 5 ou 6 dans les domaines scientifique, technologique ou équivalent (type DUT, BUT, BTS, prépa ATS, licence, CPGE scientifique ou technologique).

Le cas échant, prérequis à la validation de la certification :

Pré-requis disctincts pour les blocs de compétences :

Non

Validité des composantes acquises :

Validité des composantes acquises
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X -
En contrat d’apprentissage X

Le jury de délivrance de la certification est présidé par le directeur général de l’École Nationale Supérieure d’Arts et Métiers ou son représentant. Il est constitué dans le respect du principe de parité entre les représentants du monde socio/économique et les représentants de la partie académique, à savoir les enseignants et/ou enseignants-chercheurs de l’ENSAM intervenant dans le programme de formation. Le jury comporte au minimum 4 membres. Les modalités de constitution et de fonctionnement du jury sont définies dans le règlement pédagogique de la formation objet de cette certification, dans sa version en vigueur.

Après un parcours de formation continue X

Le jury de délivrance de la certification est présidé par le directeur général de l’École Nationale Supérieure d’Arts et Métiers ou son représentant. Il est constitué dans le respect du principe de parité entre les représentants du monde socio/économique et les représentants de la partie académique, à savoir les enseignants et/ou enseignants-chercheurs de l’ENSAM intervenant dans le programme de formation. Le jury comporte au minimum 4 membres. Les modalités de constitution et de fonctionnement du jury sont définies dans le règlement pédagogique de la formation objet de cette certification, dans sa version en vigueur.

En contrat de professionnalisation X

Le jury de délivrance de la certification est présidé par le directeur général de l’École Nationale Supérieure d’Arts et Métiers ou son représentant. Il est constitué dans le respect du principe de parité entre les représentants du monde socio/économique et les représentants de la partie académique, à savoir les enseignants et/ou enseignants-chercheurs de l’ENSAM intervenant dans le programme de formation. Le jury comporte au minimum 4 membres. Les modalités de constitution et de fonctionnement du jury sont définies dans le règlement pédagogique de la formation objet de cette certification, dans sa version en vigueur.

Par candidature individuelle X -
Par expérience X

Le jury de délivrance de la certification est présidé par le directeur du Campus Arts & Métiers de rattachement de la certification, ou son représentant. Il est constitué d’au moins 2 professionnels représentant au moins 25% des membres du jury et les représentants de la partie académique, à savoir les enseignants et/ou enseignants-chercheurs de l’ENSAM intervenant dans le programme de formation.

Les modalités de constitution et de fonctionnement du jury sont définies dans le règlement pédagogique de la formation objet de cette certification, dans sa version en vigueur.

Validité des composantes acquises
Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X

Statistiques :

Liste des organismes préparant à la certification :

Certification(s) antérieure(s) :

Certification(s) antérieure(s)
Code de la fiche Intitulé de la certification remplacée
RNCP14890 Titre ingénieur - Ingénieur diplômé de l’Ecole Nationale Supérieure d’Arts et Métiers Spécialité Travaux Publics en partenariat avec l’AFITP

Référentiel d'activité, de compétences et d'évaluation :