Aller à la navigation principale Aller au contenu Aller à la navigation de bas de page
Répertoire national des certifications professionnelles

CQP Opérateur de fusion

Active

N° de fiche
RNCP38116
CCN1 : 3109 - Métallurgie
CCN2 : -
CCN3 : -
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 3
Code(s) NSF :
  • 223 : Métallurgie (y.c. sidérurgie, fonderie, non ferreux...)
Formacode(s) :
  • 23090 : Fonderie
Date d’échéance de l’enregistrement : 18-10-2025
Nom légal SIRET Nom commercial Site internet
UNION INDUSTRIES METALLURGIQUES MINIERES 78471719100018 https://www.observatoire-metallurgie.fr/
Commission paritaire nationale de l'emploi de la métallurgie - - -
Objectifs et contexte de la certification :

L’opérateur de fusion travaille dans le secteur de production de pièces en fonderie. La fonderie consiste à chauffer un métal ou un alliage jusqu’à ce qu’il devienne liquide, puis à le couler ou à l’injecter dans un moule de la forme de la pièce à produire afin d’obtenir, après solidification, la pièce métallique répondant au cahier des charges du client.

Activités visées :

La préparation de la fusion

La préparation de la fusion consiste à prendre connaissance des instructions (fiche de travail, ordre de fabrication, fiches d’instructions…) et des données techniques (fiches de contrôle du réfractaire, lit de fusion…) et d’assurer l’état du réfractaire du four ou des équipements et l’approvisionnement de la charge nécessaire à la fusion.

L’opérateur contrôle l’état du réfractaire de son four lorsqu’il travaille sur des fours électriques ou à flammes. Le contrôle des équipements (four de maintien, poche de coulée) est réalisé conformément aux attentes définies dans la fiche de contrôle (absence d’usure, de dommage…). L’opérateur de fusion peut être amené à effectuer des retouches simples à l’aide de matériaux de réparation (mastics, réfractaires, bétons…) pour corriger certains types d’anomalies. Dans le cas où un besoin de réparation avancé est identifié par l’opérateur de fusion, un signalement à son responsable hiérarchique est réalisé pour que le service adapté (fumisterie) puisse intervenir sur le four afin d’assurer sa maintenance.

Les objectifs à atteindre pour la réalisation du bain de fusion (composition, contraintes de temps…) vont déterminer la charge à préparer par l’opérateur de fusion. Les différents éléments (retours, nouveaux matériaux, produits d’addition…) sont préparés conformément aux instructions de travail et aux données de fabrication en respectant les consignes de sécurité.

La réalisation de la fusion

La réalisation de la fusion consiste à réaliser un bain de fusion conformément aux instructions (fiche de travail, ordre de fabrication, fiches d’instructions…) et aux données techniques (mode opératoire du four…), à s’assurer de la bonne conformité du bain à partir des différentes méthodes de contrôle et à le mettre à disposition des opérateurs de coulée (ou couleurs) une fois prêt pour utilisation.

La première étape de la fusion consiste à verser la charge précédemment préparée dans un four. La charge est versée en respectant l’ordre de versement prescrit par les instructions. Lors de l’utilisation d’un cubilot, l’opérateur de fusion s’assure du bon versement de la charge réalisé par des opérateurs dédié au chargement.

Lors de l’utilisation d’un four électrique ou à flammes, la montée en température du four est réalisée conformément au mode opératoire de l’entreprise. La montée en température doit être graduelle afin de prévenir des risques de chocs thermiques. La température du four est systématiquement contrôlée lors de l’opération de fusion.

L’opérateur de fusion assure les différentes opérations de contrôle de la composition du bain de fusion. Des éprouvettes de contrôle sont prélevées et envoyées au laboratoire métallurgique pour analyse spectrométrique. La composition du bain de fusion est ajustée en fonction des résultats obtenus après analyse (ajout de métaux ou de produits d’addition de différentes composition).

Lors de l’utilisation d’un four électrique ou à flammes, la température du four est réajustée pour correspondre aux données de fabrication. Les opérations de contrôle de la composition de l’alliage ainsi que les opérations de montée et de descente en température du four sont réalisées conformément aux modes opératoires de l’entreprise et dans le respect des impératifs de sécurité.

Une fois que la quantité et la qualité du bain de fusion sont conformes aux données de fabrication, l’alliage en fusion est préparé pour la coulée par l’opérateur de fusion. Un décrassage du four ou de la poche de coulée est réalisé selon les consignes (bonne propreté de l’alliage, crasses évacuées dans les contenants appropriés…) et le transvasement de l’alliage est réalisé dans une poche de coulée conformément aux procédures de l’entreprise. Les précautions pour éviter l’oxydation dans la poche sont prises en fonction de l’alliage et des consignes (couvercles, produit isolant, gaz neutre…).

Compétences attestées :

Contrôler et mettre en bon état le réfractaire du four et / ou des équipements

Préparer la charge à fondre

Charger le four et réaliser la fusion

Ajuster le bain de fusion en effectuant les traitements métallurgiques

Transvaser l’alliage dans une poche de coulée ou dans un four de maintien

Modalités d'évaluation :

A. Évaluation en situation professionnelle réelle : l’évaluation des compétences professionnelles s’effectue dans le cadre d’activités professionnelles réelles réalisées en entreprise ou en centre de formation habilité, ou tout autre lieu adapté. Celle-ci s’appuie sur : 

- une observation en situation de travail.  

- des questionnements avec apport d’éléments de preuve sur les activités professionnelles réalisées en entreprise par le candidat.  

B. Et/ou présentation des projets ou activités réalisés en milieu professionnel : le candidat transmet un rapport à l’UIMM territoriale centre de certification, dans les délais et conditions préalablement fixés, afin de montrer que les compétences professionnelles à évaluer selon cette modalité ont bien été mises en œuvre en entreprise à l’occasion d’un ou plusieurs projets ou activités. La présentation de ces projets ou activités devant une commission d’évaluation permettra au candidat de démontrer que les exigences du référentiel de certification sont satisfaites.  

C. Et avis de l'entreprise : l’entreprise donne un avis au regard du référentiel d’activités.

RNCP38116BC01 - La préparation de la fusion

Liste de compétences Modalités d'évaluation

Contrôler et mettre en bon état le réfractaire du four et / ou des équipements

Préparer la charge à fondre

Évaluation en situation professionnelle réelle

Et/ou présentation des projets ou activités réalisés en milieu professionnel

Et avis de l'entreprise

RNCP38116BC02 - La réalisation de la fusion

Liste de compétences Modalités d'évaluation

Charger le four et réaliser la fusion

Ajuster le bain de fusion en effectuant les traitements métallurgiques

Transvaser l’alliage dans une poche de coulée ou dans un four de maintien

Évaluation en situation professionnelle réelle

Et/ou présentation des projets ou activités réalisés en milieu professionnel

Et avis de l'entreprise

Description des modalités d'acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences et/ou par correspondance :

La certification professionnelle peut être obtenue par capitalisation des blocs de compétences. Le candidat a la possibilité de se présenter à de nouvelles actions d’évaluation sur la conservation du bénéfice des compétences professionnelles acquises et validées, pendant un délai de 5 ans à compter de la date de la décision du jury paritaire de délibération. La réinscription sera effectuée par l’intermédiaire d’une entreprise ou d’un organisme de formation habilité, ou directement par le candidat.

Secteurs d’activités :

Entreprise industrielle : secteurs de l’automobile, ferroviaire, fonderie, forge, mécanique, armement, aéronautique, spatial, métallurgie, sidérurgie, plasturgie, caoutchouc, composites, verre, matériaux de construction, mobilier urbain…

Entreprise artisanale : fonderie d’art

Type d'emplois accessibles :

Opérateur de fusion/fondeur

Opérateur de transformation des métaux

Code(s) ROME :
  • H2907 - Conduite d''installation de production des métaux
Références juridiques des règlementations d’activité :
Le cas échant, prérequis à l’entrée en formation :

Le cas échant, prérequis à la validation de la certification :

Pré-requis disctincts pour les blocs de compétences :
Non

Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X -
En contrat d’apprentissage X -
Après un parcours de formation continue X

Le jury paritaire de délibération est constitué :

D’une délégation patronale composée au maximum de cinq membres qualifiés relevant de la branche de la métallurgie.

D’une délégation syndicale, pour celle-ci chaque organisation syndicale représentative de salariés au niveau national dans la branche désigne un ou plusieurs représentants qualifiés.

En revanche, seul un représentant par organisation syndicale siège dans le jury avec droit de vote.

Les organisations syndicales peuvent envoyer, pour chaque jury, alternativement l’un ou l’autre de leurs représentants désignés.

Le tuteur du candidat, un représentant des organismes de formation habilités ainsi que les membres de la commission d’évaluation, peuvent être également invités au jury paritaire de délibération pour consultation mais ne peuvent pas prendre part à la décision de ce jury.

Le jury paritaire de délibération est présidé par un représentant désigné par l’UIMM territoriale centre de certification qui a en charge l’organisation des actions d’évaluation.

En contrat de professionnalisation X

Le jury paritaire de délibération est constitué :

D’une délégation patronale composée au maximum de cinq membres qualifiés relevant de la branche de la métallurgie.

D’une délégation syndicale, pour celle-ci chaque organisation syndicale représentative de salariés au niveau national dans la branche désigne un ou plusieurs représentants qualifiés.

En revanche, seul un représentant par organisation syndicale siège dans le jury avec droit de vote.

Les organisations syndicales peuvent envoyer, pour chaque jury, alternativement l’un ou l’autre de leurs représentants désignés.

Le tuteur du candidat, un représentant des organismes de formation habilités ainsi que les membres de la commission d’évaluation, peuvent être également invités au jury paritaire de délibération pour consultation mais ne peuvent pas prendre part à la décision de ce jury.

Le jury paritaire de délibération est présidé par un représentant désigné par l’UIMM territoriale centre de certification qui a en charge l’organisation des actions d’évaluation.

Par candidature individuelle X -
Par expérience X

Le jury paritaire de délibération est constitué :

D’une délégation patronale composée au maximum de cinq membres qualifiés relevant de la branche de la métallurgie.

D’une délégation syndicale, pour celle-ci chaque organisation syndicale représentative de salariés au niveau national dans la branche désigne un ou plusieurs représentants qualifiés.

En revanche, seul un représentant par organisation syndicale siège dans le jury avec droit de vote.

Les organisations syndicales peuvent envoyer, pour chaque jury, alternativement l’un ou l’autre de leurs représentants désignés.

Le tuteur du candidat, un représentant des organismes de formation habilités ainsi que les membres de la commission d’évaluation, peuvent être également invités au jury paritaire de délibération pour consultation mais ne peuvent pas prendre part à la décision de ce jury.

Le jury paritaire de délibération est présidé par un représentant désigné par l’UIMM territoriale centre de certification qui a en charge l’organisation des actions d’évaluation.

Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Date de décision 18-10-2023
Durée de l'enregistrement en années 2
Date d'échéance de l'enregistrement 18-10-2025
Date de dernière délivrance possible de la certification 18-10-2029
Promotions (année d'obtention) pouvant bénéficier du niveau de qualification octroyé 2020|2021|2022
Statistiques :
Année d'obtention de la certification Nombre de certifiés Nombre de certifiés à la suite d’un parcours vae Taux d'insertion global à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 2 ans (en %)
2021 5 0 100 80 -
2020 14 0 82 73 -
Lien internet vers le descriptif de la certification :

Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation :

Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation
Ouvre un nouvel onglet Ouvre un site externe Ouvre un site externe dans un nouvel onglet