L'essentiel

Icon de la nomenclature

Nomenclature
du niveau de qualification

Niveau 7

Icon NSF

Code(s) NSF

310 : Spécialités plurivalentes des échanges et de la gestion

341 : Aménagement du territoire, urbanisme

343 : Nettoyage, assainissement, protection de l'environnement

Icon formacode

Formacode(s)

32008 : Responsabilité sociétale entreprise

32015 : Conduite changement

12587 : Management environnemental

12573 : Écoproduit

12522 : Développement durable

Icon date

Date d’échance
de l’enregistrement

15-11-2028

Niveau 7

310 : Spécialités plurivalentes des échanges et de la gestion

341 : Aménagement du territoire, urbanisme

343 : Nettoyage, assainissement, protection de l'environnement

32008 : Responsabilité sociétale entreprise

32015 : Conduite changement

12587 : Management environnemental

12573 : Écoproduit

12522 : Développement durable

15-11-2028

Nom légal Siret Nom commercial Site internet
ECOLE NATIONALE SUPERIEURE D'ARTS ET METIERS (ENSAM) 19753472000010 ENSAM https://www.artsetmetiers.fr/fr

Objectifs et contexte de la certification :

Le contexte environnemental impose des transformations visant à réduire l’impact environnemental des modes d’approvisionnement, de fabrication, de production, de distribution. Ces évolutions se traduisent par des innovations techniques (procédés, matériaux) et des mutations organisationnelles des structures qu’il est nécessaire d’accompagner.

Le manager du changement et de l’innovation durable est un expert accompagnant l’entreprise dans la mise en place d’actions en faveur de l’environnement que ce soit par le pilotage d’un Système de Management Environnemental (ISO14001), d’une Responsabilité Sociétale des Entreprises (ISO 26000), de l’Ecologie Territoriale et Industrielle (ISO 37101) ou de l’éco-conception (ISO 14062). Les managers du changement et de l’innovation durable sont aussi acteurs dans l’optimisation du recyclage et de la réutilisation des produits de l’entité lorsqu’ils sont jetés (travail sur le produit ou le développement des filières de recyclage/réutilisation).

Activités visées :

Piloter le système de management environnemental et sociétal de la structure

Construction de la politique environnementale et sociétale

Management de la politique environnementale et sociétale

Pilotage de l’amélioration continue du système de management

Conduire l’expertise environnementale d’un produit/service

Diagnostic de conformité réglementaire du produit/service

Conduite de l’analyse fonctionnelle et de la valeur du produit/service

Conduite de l’analyse environnementale du produit/service

Conduire les études d’opportunité des éco-innovations techniques et organisationnelles

Management par la créativité

Etude d’opportunité des éco-innovations techniques

Etude d’opportunité des éco-innovations organisationnelles

Manager la stratégie d’éco-innovation d’une structure

Animation de la stratégie d’éco-innovation auprès des parties prenantes internes et externes

Mobilisation de leviers financiers

Pilotage des outils de mesure de l’efficacité du projet d’éco-innovation

Compétences attestées :

Piloter le système de management environnemental et sociétal de la structure

Réaliser un diagnostic environnemental et sociétal d’une structure y compris sur sa politique de gestion du handicap en recueillant et analysant les données de la structure et ses process existants (notamment au regard de ISO 14001 et 26000) et en prenant en compte l’encadrement réglementaire de manière à identifier les risques et opportunités en matière environnementale et sociétale.

Réaliser un rapport du diagnostic en exploitant les données collectées pour les présenter à la Direction et permettre une prise de décision sur les actions à mettre en œuvre.

Rédiger la politique environnementale et sociétale de la structure en analysant les leviers d’action et en formalisant l’engagement pour identifier et communiquer sur les objectifs à atteindre.

Définir le plan d’action en évaluant les ressources financières, humaines, matérielles nécessaires et en identifiant les délais et les indicateurs de résultats afin de construire le cadre et le planning du projet.

Communiquer sur le projet auprès des différentes parties prenantes internes et externes en mettant en place le plan de communication du projet de manière à sensibiliser les différents acteurs aux actions à mettre en place.

Assurer le suivi du projet en animant l’équipe projet, en supervisant l’engagement des dépenses, en analysant les écarts et en assurant le reporting auprès de la Direction de façon à mesurer et garantir l’atteinte des objectifs fixés.

Superviser la rédaction de la documentation (process internes) en contrôlant la  conformité avec la politique environnementale et sociétale de la structure de manière à structurer et formaliser sa gestion.

Piloter la construction des outils de suivi en mobilisant les parties prenantes internes (services concernés) et en identifiant les indicateurs de performance du processus de manière à suivre la conformité des processus.

Mettre en œuvre le processus de veille métier et réglementaire en décrivant les outils, les ressources et les modalités d’exploitation pour assurer l’exploitation de la veille dans l’évolution des process en place.

Conduire les audits de contrôle de conformité en établissant le plan d’audit et la grille d’audit de façon à identifier les écarts et à suivre la mise en conformité.

Animer l’amélioration continue de la politique environnementale et sociétale de la structure en suivant les évolutions liées aux audits, à la veille et au retour d’expérience pour garantir le maintien d’un dispositif conforme

Conduire l’expertise environnementale d’un produit/service

Déterminer les normes applicables au produit/service en analysant les matériaux, éléments chimiques dont ceux éventuellement interdits ou en voie de l’être de manière à sécuriser sa conception.

Réaliser le bilan réglementaire environnemental du produit/service en déterminant la réglementation applicable en termes d’affichage aux consommateurs (étiquetage énergétique, affichage environnemental, indice de réparabilité), en termes de consommation d’énergie, de taux de recyclage de manière à identifier les écarts de conformité.

Rédiger le rapport de l’analyse réglementaire en synthétisant les exigences applicables de façon à présenter des préconisations de mise en conformité.

Caractériser les fonctions principales et secondaires ainsi que les fonctions de contraintes du produit/service en réalisant une note de clarification et en analysant l’interaction du produit avec le milieu extérieur de manière à déterminer les fonctions indispensables et d’apporter la solution fonctionnelle adaptée.

Caractériser la valeur de chaque fonction (principale, secondaire et contrainte) en identifiant les surcoûts pour préconiser une rentabilité optimale.

Réaliser un bilan des analyses fonctionnelles et de valeur en synthétisant les données et en formulant des préconisations pour permettre une prise de décision sur le choix de conception.

Piloter la modélisation du Cycle de Vie du produit/service en contrôlant sa conformité avec les normes ISO 14040 et 14044 pour calculer les impacts environnementaux du produit/service.

Identifier les phases de vie, les composants et les fonctions les plus impactant du produit/service en interprétant les résultats de l’analyse environnementale de manière à identifier les potentiels leviers d’amélioration.

Superviser la rédaction d’un rapport d’ACV (Analyse du Cycle de Vie) selon les normes  ISO 14040 et 14044 en formalisant la méthodologie et les résultats obtenus de manière à identifier les risques et axes de progrès.

Réaliser une revue critique d’un rapport ACV en analysant la conformité de l’analyse à la norme ISO 14040 et 14044 pour vérifier que l’étude satisfait aux exigences réglementaires.

Conduire les études d’opportunité des éco-innovations techniques et organisationnelles

Piloter les séances de créativité en mettant en œuvre les méthodes et outils adaptés, en animant les sessions en plaçant l’usager au cœur de la conception, en identifiant des critères de classement et de sélection des idées pour identifier les solutions techniques et organisationnelles éco-innovantes adaptées et recentrées sur le besoin.

Réaliser les fiches “idée” en synthétisant les solutions retenues de manière à présenter des préconisations à la Direction.

Diagnostiquer le produit en termes de potentiel de valorisation, de réutilisation, de recyclage et de réparabilité en analysant ses composants, ses matériaux et sa facilité de désassemblage et en identifiant les points de blocage conformément à la norme ISO 14062 pour optimiser sa résilience environnementale et vérifier sa conformité à la réglementation.

Etablir les propositions d’innovation de conception du produit (design for end of life) en optimisant le choix des matériaux, des procédés de mise en forme et d’assemblage selon des critères mesurables de manière à optimiser la durée de vie et/ou le recyclage du produit.

Conduire le bilan technico-économique et environnemental des différents scénarios de traitement du produit hors d’usage en analysant les résultats du diagnostic et les filières de recyclages pour identifier la fin de vie la plus écologiquement vertueuse.

Piloter l’étude des leviers d’approvisionnement, de valorisation des co-produits et de relocalisation en s’appuyant sur l’écologie territoriale et industrielle de manière à réduire les impacts environnementaux.

Piloter l’étude des leviers de l’économie de la fonctionnalité en repensant les usages du produit et la place du digital dans ses fonctions et en identifiant les changements organisationnels nécessaires de manière à proposer une diversification de l’activité et une valeur ajoutée à l’offre de l’entreprise.

Conduire le bilan organisationnel, économique et environnemental de chaque levier identifié en analysant les bénéfices économiques, environnementaux et sociétaux de manière à établir des préconisations à la Direction.

Manager la stratégie d’éco-innovation d’une structure

Mobiliser la Direction dans la gestion des changements organisationnels, structurels et financiers en présentant un plan stratégique prévisionnel de développement d’activités responsables de manière à obtenir son entier engagement conformément à la politique environnementale et sociétale établie.

Animer la stratégie d’éco-innovation auprès des équipes internes en organisant des sessions de sensibilisation et de formation aux concepts, méthodes et outils de manière à réduire les freins au changement, à susciter leur adhésion et leur implication conformément à la politique environnementale et sociétale établie.

Animer la stratégie d’éco-innovation auprès des parties prenantes externes de la chaine de valeur du produit (fournisseurs, clients, partenaires) en organisant des rencontres, réunions d’information et d’échanges dans le but de sensibiliser aux enjeux, de créer des synergies entre eux et de faire évoluer leurs collaborations.

Réaliser le business plan du projet en présentant la structure, l’étude de marché, le projet (enjeux stratégiques, contraintes et ressources) le business model et son plan de financement prévisionnel de manière à valider les investissements auprès de la Direction de la structure et à identifier les leviers de la stratégie de financement.

Identifier les acteurs et dispositifs de financement en définissant la stratégie de financement de manière à disposer des fonds nécessaires à la mise en œuvre du projet.

Définir le processus d’éco-innovation en identifiant ses objectifs et indicateurs de résultats, ses données d’entrée, ses méthodes et outils, ses parties prenantes et ses données de sortie de manière à définir la méthodologie de suivi du projet.

Piloter le suivi du projet en formalisant le process de suivi du projet et en identifiant les indicateurs de mesure de l’efficacité des actions mises en place de manière à vérifier leur adéquation avec les objectifs et les engagements de la politique environnementale et sociétale.

Piloter le prévisionnel des actions de communication environnementales et sociétales en identifiant les informations pertinentes à communiquer aux différentes parties prenantes internes et externes de manière à valoriser les actions mises en place par la structure.

Modalités d'évaluation :

Mises en situation professionnelle. Elles sont collectives et/ou individuelles.

Rapport professionnel 

Thèse professionnelle et soutenance devant jury

RNCP38265BC01 - Piloter le système de management environnemental et sociétal de la structure

Liste de compétences Modalités d'évaluation

Réaliser un diagnostic environnemental et sociétal d’une structure y compris sur sa politique de gestion du handicap en recueillant et analysant les données de la structure et ses process existants (notamment au regard de ISO 14001 et 26000) et en prenant en compte l’encadrement réglementaire de manière à identifier les risques et opportunités en matière environnementale et sociétale.

Réaliser un rapport du diagnostic en exploitant les données collectées pour les présenter à la Direction et permettre une prise de décision sur les actions à mettre en œuvre.

Rédiger la politique environnementale et sociétale de la structure en analysant les leviers d’action et en formalisant l’engagement pour identifier et communiquer sur les objectifs à atteindre.

Définir le plan d’action en évaluant les ressources financières, humaines, matérielles nécessaires et en identifiant les délais et les indicateurs de résultats afin de construire le cadre et le planning du projet.

Communiquer sur le projet auprès des différentes parties prenantes internes et externes en mettant en place le plan de communication du projet de manière à sensibiliser les différents acteurs aux actions à mettre en place.

Assurer le suivi du projet en animant l’équipe projet, en supervisant l’engagement des dépenses, en analysant les écarts et en assurant le reporting auprès de la Direction de façon à mesurer et garantir l’atteinte des objectifs fixés.

Superviser la rédaction de la documentation (process internes) en contrôlant la conformité avec la politique environnementale et sociétale de la structure de manière à structurer et formaliser sa gestion.

Piloter la construction des outils de suivi en mobilisant les parties prenantes internes (services concernés) et en identifiant les indicateurs de performance du processus de manière à suivre la conformité des processus.

Mettre en œuvre le processus de veille métier et réglementaire en décrivant les outils, les ressources et les modalités d’exploitation pour assurer l’exploitation de la veille dans l’évolution des process en place.

Conduire les audits de contrôle de conformité en établissant le plan d’audit et la grille d’audit de façon à identifier les écarts et à suivre la mise en conformité.

Animer l’amélioration continue de la politique environnementale et sociétale de la structure en suivant les évolutions liées aux audits, à la veille et au retour d’expérience pour garantir le maintien d’un dispositif conforme.

Mise en situation professionnelle: Epreuve orale individuelle

Rapport professionnel: Epreuve écrite individuelle

RNCP38265BC02 - Conduire l’expertise environnementale d'un produit/service

Liste de compétences Modalités d'évaluation

Déterminer les normes applicables au produit/service en analysant les matériaux, éléments chimiques dont ceux éventuellement interdits ou en voie de l’être de manière à sécuriser sa conception.

Réaliser le bilan réglementaire environnemental du produit/service en déterminant la réglementation applicable en termes d’affichage aux consommateurs (étiquetage énergétique, affichage environnemental, indice de réparabilité), en termes de consommation d’énergie, de taux de recyclage de manière à identifier les écarts de conformité.

Rédiger le rapport de l’analyse réglementaire en synthétisant les exigences applicables de façon à présenter des préconisations de mise en conformité

Caractériser les fonctions principales et secondaires ainsi que les fonctions de contraintes du produit/service en réalisant une note de clarification et en analysant l’interaction du produit avec le milieu extérieur de manière à déterminer les fonctions indispensables et d’apporter la solution fonctionnelle adaptée.

Caractériser la valeur de chaque fonction (principale, secondaire et contrainte) en identifiant les surcoûts pour préconiser une rentabilité optimale.

Réaliser un bilan des analyses fonctionnelles et de valeur en synthétisant les données et en formulant des préconisations pour permettre une prise de décision sur le choix de conception.

Piloter la modélisation du Cycle de Vie du produit/service en contrôlant sa conformité avec les normes ISO 14040 et 14044 pour calculer les impacts environnementaux du produit/service.

Identifier les phases de vie, les composants et les fonctions les plus impactant du produit/service en interprétant les résultats de l’analyse environnementale de manière à identifier les potentiels leviers d’amélioration.

Superviser la rédaction d’un rapport d’ACV (Analyse du Cycle de Vie) selon les normes 14040 et 14044 en formalisant la méthodologie et les résultats obtenus de manière à identifier les risques et axes de progrès.

Réaliser une revue critique d’un rapport ACV en analysant la conformité de l’analyse à la norme ISO 14040 et 14044 pour vérifier que l’étude satisfait aux exigences réglementaires.

Mise en situation Professionnelle: épreuve écrite collective et orale individuelle

 

RNCP38265BC03 - Conduire les études d’opportunité des éco-innovations techniques et organisationnelles

Liste de compétences Modalités d'évaluation

Piloter les séances de créativité en mettant en œuvre les méthodes et outils adaptés, en animant les sessions en plaçant l’usager au cœur de la conception, en identifiant des critères de classement et de sélection des idées pour identifier les solutions techniques et organisationnelles éco-innovantes adaptées et recentrées sur le besoin.

Réaliser les fiches “idée” en synthétisant les solutions retenues de manière à présenter des préconisations à la Direction.

Diagnostiquer le produit en termes de potentiel de valorisation, de réutilisation, de recyclage et de réparabilité en analysant ses composants, ses matériaux et sa facilité de désassemblage et en identifiant les points de blocage conformément à la norme ISO 14062 pour optimiser sa résilience environnementale et vérifier sa conformité à la réglementation.

Etablir les propositions d’innovation de conception du produit (design for end of life) en optimisant le choix des matériaux, des procédés de mise en forme et d’assemblage selon des critères mesurables de manière à optimiser la durée de vie et/ou le recyclage du produit.

Conduire le bilan technico-économique et environnemental des différents scénarios de traitement du produit hors d’usage en analysant les résultats du diagnostic et les filières de recyclages pour identifier la fin de vie la plus écologiquement vertueuse.

Piloter l’étude des leviers d’approvisionnement, de valorisation des co-produits et de relocalisation en s’appuyant sur l’écologie territoriale et industrielle de manière à réduire les impacts environnementaux.

Piloter l’étude des leviers de l’économie de la fonctionnalité en repensant les usages du produit et la place du digital dans ses fonctions et en identifiant les changements organisationnels nécessaires de manière à proposer une diversification de l’activité et une valeur ajoutée à l’offre de l’entreprise.

Conduire le bilan organisationnel, économique et environnemental de chaque levier identifié en analysant leurs bénéfices économiques, environnementaux et sociétaux de manière à établir des préconisations à la Direction.

Mise en situation Professionnelle: épreuve écrite collective et orale individuelle

RNCP38265BC04 - Manager la stratégie d’éco-innovation d’une structure

Liste de compétences Modalités d'évaluation

Mobiliser la Direction dans la gestion des changements organisationnels, structurels et financiers en présentant un plan stratégique prévisionnel de développement d’activités responsables de manière à obtenir son entier engagement conformément à la politique environnementale et sociétale établie.

Animer la stratégie d’éco-innovation auprès des équipes internes en organisant des sessions de sensibilisation et de formation aux concepts, méthodes et outils de manière à réduire les freins au changement, à susciter leur adhésion et leur implication conformément à la politique environnementale et sociétale établie.

Animer la stratégie d’éco-innovation auprès des parties prenantes externes de la chaine de valeur du produit (fournisseurs, clients, partenaires) en organisant des rencontres, réunions d’information et d’échanges dans le but de sensibiliser aux enjeux, de créer des synergies entre eux et de faire évoluer leurs collaborations.

Réaliser le business plan du projet en présentant la structure, l’étude de marché, le projet (enjeux stratégiques, contraintes et ressources) le business model et son plan de financement prévisionnel de manière à valider les investissements auprès de la Direction de la structure et à identifier les leviers de la stratégie de financement.

Identifier les acteurs et dispositifs de financement en définissant la stratégie de financement de manière à disposer des fonds nécessaires à la mise en œuvre du projet.

Définir le processus d’éco-innovation en identifiant ses objectifs et indicateurs de résultats, ses données d’entrée, ses méthodes et outils, ses parties prenantes et ses données de sortie de manière à définir la méthodologie de suivi du projet.

Piloter le suivi du projet en formalisant le process de suivi du projet et en identifiant les indicateurs de mesure de l’efficacité des actions mises en place de manière à vérifier leur adéquation avec les objectifs et les engagements de la politique environnementale et sociétale.

Piloter le prévisionnel des actions de communication environnementales et sociétales en identifiant les informations pertinentes à communiquer aux différentes parties prenantes internes et externes de manière à valoriser les actions mises en place par la structure.

Mise en situation Professionnelle: épreuve écrite collective et orale individuelle

Description des modalités d'acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences et/ou par correspondance :

L’intégralité de la certification s’obtient par :

-La validation des 4 blocs de compétences qui la composent. (Acquisition des compétences de chaque bloc)

- La validation d’une thèse professionnelle (modalité d’évaluation globale et transversale, basée sur une mission en entreprise de 4 mois minimum) avec obtention d’un avis favorable notifié par le jury à l’issue de l’évaluation de chaque critère de la grille d’évaluation du mémoire et de sa soutenance.

Secteurs d’activités :

Le professionnel pourra exercer principalement :

-au sein des entreprises qui cherchent à adopter une approche plus durable

entreprises du secteur de l'énergie renouvelable et de l'efficacité énergétique.

entreprises du secteur des produits durables et de l'écologie.

entreprises du secteur de la technologie et de l'innovation.

grandes entreprises et les multinationales soucieuses de leur impact environnemental et social.

entreprises du secteur de l'agriculture durable et des aliments biologiques.

gouvernements et organisations à but non lucratif travaillant sur des initiatives de durabilité.

-au sein de cabinet de conseil en tant que consultant en management du changement et innovation durable

Type d'emplois accessibles :

Chef de projet en développement durable ;

Expert technique écoconception ;

Directeur de la performance environnementale ;

Directeur de la gestion des impacts environnementaux ;

Responsable de la transition écologique ;

Ingénieur d’études-développement ;

Ingénieur/ Chef de projet éco-innovation ;

Ingénieur/ Chef de projet éco-conception ;

Ingénieur d’études ACV ;

Ingénieur environnement et économie circulaire.

Code(s) ROME :

  • H1206 - Management et ingénierie études, recherche et développement industriel
  • H1302 - Management et ingénierie Hygiène Sécurité Environnement -HSE- industriels
  • M1402 - Conseil en organisation et management d''entreprise

Références juridiques des règlementations d’activité :

Le cas échant, prérequis à l’entrée en formation :

Diplôme d’ingénieur habilité par la Commission des Titres d’Ingénieurs.

Diplôme de 3ème cycle ou diplôme équivalent de niveau Bac+5 (DEA, DESS, Master…)

Diplôme de Maîtrise ou équivalent (Master 1), pour des candidats justifiant d’au moins trois années d’expérience professionnelle.

Diplôme étranger équivalent aux diplômes français exigés ci-dessus.

- Par dérogation (30 % maximum de l’effectif de la formation) :

Niveau M1 validé ou équivalent sans expérience professionnelle.

Diplôme de L3 justifiant d’une expérience adaptée de 3 ans minimum.

- Par dérogation (40 % maximum de l’effectif de la formation) : Après une procédure VAPP, les candidatures de personnes justifiant a minima de 5 années d’expérience professionnelle (hors stage, césure, cursus initial en alternance)

A ces conditions de candidature s’ajoute un dispositif de sélection : dossier de présentation et entretien devant un jury de sélection.

Le cas échant, prérequis à la validation de la certification :

Pré-requis disctincts pour les blocs de compétences :

Non

Validité des composantes acquises :

Validité des composantes acquises
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X

- Directeur Général de l'Ecole Nationale Supérieure d'Arts et Métiers ou de son représentant, 

- Directeur de campus ou Responsable du programme délivrant la certification,

- 2 représentants du métier visé par la certification

En contrat d’apprentissage X

- Directeur Général de l'Ecole Nationale Supérieure d'Arts et Métiers ou de son représentant, 

- Directeur de campus ou Responsable du programme délivrant la certification,

- 2 représentants du métier visé par la certification

Après un parcours de formation continue X

- Directeur Général de l'Ecole Nationale Supérieure d'Arts et Métiers ou de son représentant, 

- Directeur de campus ou Responsable du programme délivrant la certification,

- 2 représentants du métier visé par la certification

En contrat de professionnalisation X

- Directeur Général de l'Ecole Nationale Supérieure d'Arts et Métiers ou de son représentant, 

- Directeur de campus ou Responsable du programme délivrant la certification,

- 2 représentants du métier visé par la certification

Par candidature individuelle X -
Par expérience X

- Directeur Général de l'Ecole Nationale Supérieure d'Arts et Métiers ou de son représentant, Président de jury

- Représentants académiques (enseignants et/ou enseignants chercheurs intervenant dans le programme)

- 2 représentants du métier visé par la certification représentant au moins 25% des membres du jury

Validité des composantes acquises
Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X

Statistiques :

Statistiques
Année d'obtention de la certification Nombre de certifiés Nombre de certifiés à la suite d’un parcours vae Taux d'insertion global à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 2 ans (en %)
2022 19 0 89 84 -
2021 19 0 94 89 -
2020 11 0 70 70 91
2019 5 0 60 40 60

Lien internet vers le descriptif de la certification :

https://artsetmetiers.fr/fr/mastere-specialiser-mcid-manager-du-changement-et-de-linnovation-durable

 

Liste des organismes préparant à la certification :

Référentiel d'activité, de compétences et d'évaluation :