L'essentiel

Icon de la nomenclature

Nomenclature
du niveau de qualification

Niveau 5

Icon NSF

Code(s) NSF

214 : Aménagement paysager (parcs, jardins, espaces verts, terrains de sport)

Icon formacode

Formacode(s)

21046 : Travaux paysagers

45009 : Architecture paysagère

Icon date

Date d’échance
de l’enregistrement

31-08-2029

Niveau 5

214 : Aménagement paysager (parcs, jardins, espaces verts, terrains de sport)

21046 : Travaux paysagers

45009 : Architecture paysagère

31-08-2029

Nom légal Siret Nom commercial Site internet
MINISTERE DE L'AGRICULTURE ET DE LA SOUVERAINETE ALIMENTAIRE 11007001800012 - -

Objectifs et contexte de la certification :

Le secteur de l'aménagement paysager représente plus de 110 000 actifs dont 83 100 salariés au sein de près de 30 000 entreprises. L'Etat, ses établissements publics et les collectivités territoriales représentent 30% des donneurs d'ouvrage du secteur de l'aménagement paysager. Les collectivités territoriales emploient environ 50 000 équivalents temps plein au sein de leurs services espaces vert et environnement. Les entreprises privées du paysage assurent toute ou partie des études et des travaux de création, de réalisation et d'entretien d'un projet d'aménagement d'espaces paysagers.

Le salarié technicien supérieur, salarié en aménagements paysagers et expérimenté, se situe hiérarchiquement entre les personnels de direction (chef d’entreprise, ingénieur, concepteur paysagiste, directeur ou responsable de service) et le niveau agent de maîtrise ou chef d’équipes. Manager de terrain, le chef d’équipes ou le chef de chantiers constitue l’interface entre le niveau de décision stratégique (ingénieur, chef de services, directeur) et celui de l’exécution.

Activités visées :

L’activité du futur diplômé et le type d’organisation au sein de laquelle il l’exerce, entreprise du paysage, collectivité territoriale, service public... donnent accès à une grande diversité d’emplois au sein de territoires urbains, péri-urbains, voire ruraux. Le plus souvent, l’activité du futur diplômé s’exerce sur le terrain, sur des chantiers extérieurs en lien avec des équipes et des acteurs variés mais aussi au contact des usagers. Cette activité inscrite dans des espaces dont le contour varie, demande une grande capacité d’adaptation de la part du professionnel pour répondre aux contingences des chantiers, aux besoins et attentes des acteurs et des commanditaires. Positionné comme chef d’équipes ou chef de chantiers, selon l’organisation qui l’emploie il est à même de gérer des équipes, conduire des chantiers. Il contribue à l’élaboration d’un projet d’aménagement paysager, à son chiffrage, à son organisation et à son suivi.

Compétences attestées :

-Organisation du travail et encadrement d’équipes : Assurer l’efficience du travail et l’implication des salariés dans le respect des normes et de la sécurité des personnes, des biens et de l’environnement

-Gestion et mise en place de la végétation : Développer les aménités environnementales et les services rendus pour les utilisateurs grâce à la végétation

-Mise en place et maintenance d’ouvrages paysagers : Installer et maintenir en état les ouvrages d’un aménagement paysager dans un contexte de transition écologique

-Gestion et suivi de chantiers : Permettre la réalisation technique et économique du projet dans le respect des délais et de l’enveloppe budgétaire

-Création d’aménagements paysagers : Concevoir un aménagement paysager multifonctionnel adapté à la demande du commanditaire et à son environnement dans un contexte de transition écologique

Modalités d'évaluation :

L'examen du brevet de technicien supérieur agricole est constitué de huit épreuves obligatoires, et le cas échéant une épreuve facultative. Elles permettent de vérifier l'atteinte de toutes les capacités globales du référentiel de compétences.

L'évaluation peut être menée sous plusieurs formes, à savoir en contrôle en cours de formation uniquement (en semestrialisation), en contrôle en cours de formation combiné avec des épreuves terminales ou seulement en épreuves terminales.

Les épreuves sont une combinaison d'épreuves ponctuelles terminales et/ou d'évaluations de contrôles en cours de formation. Ces épreuves peuvent être des évaluations écrites, orales ou de mise en situation. Les modalités précises des épreuves sont décrites dans le référentiel du diplôme.

RNCP38349BC01 - S’inscrire dans le monde d’aujourd’hui

Liste de compétences Modalités d'évaluation

- Saisir les enjeux de la réalité socio-économique

- Se situer dans des questions de société

- Argumenter un point de vue dans un débat de société

Les modalités sont définies par le règlement d'examen.

Pour les établissement mettant en oeuvre les modalités de contrôle certificatif en cours de formation (CCF), l’équipe pédagogique organise les contrôles certificatifs, conformément au plan d’évaluation défini contractuellement avec le président de jury et aux règles permettant d’assurer la cohérence du dispositif. Le plan d'évaluation est remis au candidat en début de cycle de formation.

Pour les évaluations sous forme d'épreuves ponctuelle terminale et pour les candidats libres, l'épreuve prend la forme d'un écrit.

RNCP38349BC02 - Construire son projet personnel et professionnel

Liste de compétences Modalités d'évaluation

- S’engager dans un mode de vie actif et solidaire

- S’insérer dans un environnement professionnel

- S’adapter à des enjeux ou des contextes particuliers

- Conduire un projet

Les modalités sont définies par le règlement d'examen.

Pour les établissement mettant en oeuvre les modalités de contrôle certificatif en cours de formation (CCF), l’équipe pédagogique organise les contrôles certificatifs, conformément au plan d’évaluation défini contractuellement avec le président de jury et aux règles permettant d’assurer la cohérence du dispositif. Le plan d'évaluation est remis au candidat en début de cycle de formation.

Pour les évaluations sous forme d'épreuves ponctuelle terminale et pour les candidats libres, l'épreuve prend la forme d'un oral.

RNCP38349BC03 - Communiquer dans des situations et des contextes variés

Liste de compétences Modalités d'évaluation

- Répondre à des besoins d’information pour soi et pour un public

- Communiquer en langue étrangère

- Communiquer avec des moyens adaptés

Les modalités sont définies par le règlement d'examen.

Pour les établissement mettant en oeuvre les modalités de contrôle certificatif en cours de formation (CCF), l’équipe pédagogique organise les contrôles certificatifs, conformément au plan d’évaluation défini contractuellement avec le président de jury et aux règles permettant d’assurer la cohérence du dispositif. Le plan d'évaluation est remis au candidat en début de cycle de formation.

Pour les évaluations sous forme d'épreuves ponctuelle terminale et pour les candidats libres, l'épreuve prend la forme d'un oral.

RNCP38349BC04 - Organiser le travail des équipes pour des chantiers d'aménagement paysager

Liste de compétences Modalités d'évaluation

- Planifier les activités et la logistique nécessaires aux chantiers

- Gérer des équipes au travail

- Assurer la sécurité et la mise en œuvre des réglementations

Les modalités sont définies par le règlement d'examen.

Pour les établissement mettant en oeuvre les modalités de contrôle certificatif en cours de formation (CCF), l’équipe pédagogique organise les contrôles certificatifs, conformément au plan d’évaluation défini contractuellement avec le président de jury et aux règles permettant d’assurer la cohérence du dispositif. Le plan d'évaluation est remis au candidat en début de cycle de formation.

Pour les évaluations sous forme d'épreuves ponctuelle terminale et pour les candidats libres, l'épreuve prend la forme d'un oral.

RNCP38349BC05 - Gérer la végétation des aménagements paysagers dans un contexte de transition écologique

Liste de compétences Modalités d'évaluation

- Réaliser le diagnostic d’un espace avant interventions

- Conduire les opérations de mise en place de la végétation

- Piloter les opérations de gestion de la végétation

Les modalités sont définies par le règlement d'examen.

Pour les établissement mettant en oeuvre les modalités de contrôle certificatif en cours de formation (CCF), l’équipe pédagogique organise les contrôles certificatifs, conformément au plan d’évaluation défini contractuellement avec le président de jury et aux règles permettant d’assurer la cohérence du dispositif. Le plan d'évaluation est remis au candidat en début de cycle de formation.

Pour les évaluations sous forme d'épreuves ponctuelle terminale et pour les candidats libres, l'épreuve prend la forme d'un oral s’appuyant sur un dossier produit par le candidat.

RNCP38349BC06 - Gérer les ouvrages et les réseaux des aménagements paysagers

Liste de compétences Modalités d'évaluation

- Réaliser les travaux préparatoires à la mise en place d’ouvrages, infrastructures et réseaux

- Conduire les opérations de réalisation des ouvrages, infrastructures et réseaux

- Piloter les opérations de maintenance des ouvrages, infrastructures, réseaux et équipements

Les modalités sont définies par le règlement d'examen.

Pour les établissement mettant en oeuvre les modalités de contrôle certificatif en cours de formation (CCF), l’équipe pédagogique organise les contrôles certificatifs, conformément au plan d’évaluation défini contractuellement avec le président de jury et aux règles permettant d’assurer la cohérence du dispositif. Le plan d'évaluation est remis au candidat en début de cycle de formation.

Pour les évaluations sous forme d'épreuves ponctuelle terminale et pour les candidats libres, l'épreuve prend la forme d'un oral s’appuyant sur un dossier produit par le candidat.

RNCP38349BC07 - Assurer la gestion technico-économique de chantiers

Liste de compétences Modalités d'évaluation

- Déterminer le coût d’un projet dans son environnement

- Assurer le suivi technico-économique d’un chantier

- Gérer un aléa

Les modalités sont définies par le règlement d'examen.

Pour les établissement mettant en oeuvre les modalités de contrôle certificatif en cours de formation (CCF), l’équipe pédagogique organise les contrôles certificatifs, conformément au plan d’évaluation défini contractuellement avec le président de jury et aux règles permettant d’assurer la cohérence du dispositif. Le plan d'évaluation est remis au candidat en début de cycle de formation.

Pour les évaluations sous forme d'épreuves ponctuelle terminale et pour les candidats libres, l'épreuve prend la forme d'un oral s’appuyant sur un dossier produit par le candidat.

RNCP38349BC08 - Elaborer un projet d’aménagement paysager

Liste de compétences Modalités d'évaluation

- Analyser le site à aménager dans son contexte au regard d’une commande

- Concevoir un projet d’aménagement paysager

- Présenter un projet d’aménagement paysage

Les modalités sont définies par le règlement d'examen.

Pour les établissement mettant en oeuvre les modalités de contrôle certificatif en cours de formation (CCF), l’équipe pédagogique organise les contrôles certificatifs, conformément au plan d’évaluation défini contractuellement avec le président de jury et aux règles permettant d’assurer la cohérence du dispositif. Le plan d'évaluation est remis au candidat en début de cycle de formation.

Pour les évaluations sous forme d'épreuves ponctuelle terminale et pour les candidats libres, l'épreuve prend la forme d'un oral s’appuyant sur un dossier produit par le candidat.

Description des modalités d'acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences et/ou par correspondance :

Chaque bloc de compétence est validé par une évaluation de certification définie par le règlement d'examen.

La réussite à un bloc donne lieu à une attestation de capacité. Le titulaire de l’attestation de capacité prétendant au diplôme par l'examen ou la VAE peut être dispensé de la passation de l'épreuve correspondant au bloc attesté.

Tous les blocs doivent être validés pour obtenir la totalité de la certification.

Secteurs d’activités :

Le titulaire du brevet de technicien supérieur agricole spécialité "Aménagements paysagers" peut exercer ses fonctions au sein d’une entreprise de travaux paysagers, d’une collectivité territoriale publique, d’un bureau d’études, d’une structure associative (CAUE, centres d’insertion par l’activité professionnelle, ...) ou d’une entreprise de service à la personne. Il peut également exercer au sein de structures ou d'entreprises ayant un service jardins espaces verts interne (centres de sports, de loisirs et de vacances, gestionnaires d'habitats collectifs, très grandes entreprises, universités, hôpitaux, ...).

Type d'emplois accessibles :

Les principaux emplois sont :

- chef d'équipes ou chef de chantiers

- conducteur de travaux paysagers

- technicien dans des services espaces verts et environnement des collectivités

- responsable des espace verts

- collaborateur du concepteur paysagiste

Code(s) ROME :

  • F1104 - Dessin BTP et paysage
  • A1203 - Aménagement et entretien des espaces verts

Références juridiques des règlementations d’activité :

Le cas échant, prérequis à l’entrée en formation :

Pour entrer en formation en voie scolaire ou en apprentissage, le candidat doit être titulaire d'un diplôme de baccalauréat, de brevet de technicien, diplôme d'accès aux études universitaires ou un autre diplôme ou certification de niveau 4. Les candidats ayant suivi une formation à l'étranger peuvent être admis sous certaines conditions.
Pour entrer en formation en formation professionnelle continue, le candidat peut aussi se présenter après deux années d'activité professionnelle à plein temps.

Le cas échant, prérequis à la validation de la certification :

Pré-requis disctincts pour les blocs de compétences :

Non

Validité des composantes acquises :

Validité des composantes acquises
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X

Le président du jury de chaque spécialité est un membre du Conseil général de l'alimentation, de l'agriculture et des espaces ruraux. Il est nommé par arrêté du ministre chargé de l'agriculture. Il est assisté par des
présidents-adjoints nommés par l'autorité académique en charge de l'organisation de l'examen.
Le jury est composé, pour deux tiers au moins, d'enseignants d'établissements agricoles publics ou privés sous contrat justifiant sans dérogation possible des titres ou diplômes requis pour enseigner dans une section préparatoire au brevet de technicien supérieur agricole, et, pour un tiers au maximum, d'employeurs ou de salariés des professions concernées et de personnalités compétentes.

En contrat d’apprentissage X

Le président du jury de chaque spécialité est un membre du Conseil général de l'alimentation, de l'agriculture et des espaces ruraux. Il est nommé par arrêté du ministre chargé de l'agriculture. Il est assisté par des
présidents-adjoints nommés par l'autorité académique en charge de l'organisation de l'examen.
Le jury est composé, pour deux tiers au moins, d'enseignants d'établissements agricoles publics ou privés sous contrat justifiant sans dérogation possible des titres ou diplômes requis pour enseigner dans une section préparatoire au brevet de technicien supérieur agricole, et, pour un tiers au maximum, d'employeurs ou de salariés des professions concernées et de personnalités compétentes.

Après un parcours de formation continue X

Le président du jury de chaque spécialité est un membre du Conseil général de l'alimentation, de l'agriculture et des espaces ruraux. Il est nommé par arrêté du ministre chargé de l'agriculture. Il est assisté par des
présidents-adjoints nommés par l'autorité académique en charge de l'organisation de l'examen.
Le jury est composé, pour deux tiers au moins, d'enseignants d'établissements agricoles publics ou privés sous contrat justifiant sans dérogation possible des titres ou diplômes requis pour enseigner dans une section préparatoire au brevet de technicien supérieur agricole, et, pour un tiers au maximum, d'employeurs ou de salariés des professions concernées et de personnalités compétentes.

En contrat de professionnalisation X

Le président du jury de chaque spécialité est un membre du Conseil général de l'alimentation, de l'agriculture et des espaces ruraux. Il est nommé par arrêté du ministre chargé de l'agriculture. Il est assisté par des
présidents-adjoints nommés par l'autorité académique en charge de l'organisation de l'examen.
Le jury est composé, pour deux tiers au moins, d'enseignants d'établissements agricoles publics ou privés sous contrat justifiant sans dérogation possible des titres ou diplômes requis pour enseigner dans une section préparatoire au brevet de technicien supérieur agricole, et, pour un tiers au maximum, d'employeurs ou de salariés des professions concernées et de personnalités compétentes.

Par candidature individuelle X

Le président du jury de chaque spécialité est un membre du Conseil général de l'alimentation, de l'agriculture et des espaces ruraux. Il est nommé par arrêté du ministre chargé de l'agriculture. Il est assisté par des
présidents-adjoints nommés par l'autorité académique en charge de l'organisation de l'examen.
Le jury est composé, pour deux tiers au moins, d'enseignants d'établissements agricoles publics ou privés sous contrat justifiant sans dérogation possible des titres ou diplômes requis pour enseigner dans une section préparatoire au brevet de technicien supérieur agricole, et, pour un tiers au maximum, d'employeurs ou de salariés des professions concernées et de personnalités compétentes.

Par expérience X

Le président du jury de chaque spécialité est un membre du Conseil général de l'alimentation, de l'agriculture et des espaces ruraux. Il est nommé par arrêté du ministre chargé de l'agriculture. Il est assisté par des
présidents-adjoints nommés par l'autorité académique en charge de l'organisation de l'examen.
Le jury est composé, pour deux tiers au moins, d'enseignants d'établissements agricoles publics ou privés sous contrat justifiant sans dérogation possible des titres ou diplômes requis pour enseigner dans une section préparatoire au brevet de technicien supérieur agricole, et, pour un tiers au maximum, d'employeurs ou de salariés des professions concernées et de personnalités compétentes.

Validité des composantes acquises
Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X

Statistiques :

Lien internet vers le descriptif de la certification :

https://chlorofil.fr/diplomes/secondaire/btsa/ap/

Liste des organismes préparant à la certification :

Certification(s) antérieure(s) :

Certification(s) antérieure(s)
Code de la fiche Intitulé de la certification remplacée
RNCP17218 BTSA - Aménagements paysagers

Référentiel d'activité, de compétences et d'évaluation :