Aller à la navigation principale Aller au contenu Aller à la navigation de bas de page
Répertoire national des certifications professionnelles

Titre ingénieur - Ingénieur diplômé de l'Institut Agro Dijon de l'Institut national d'enseignement supérieur pour l'agriculture, l'alimentation et l'environnement spécialité agroalimentaire

Active

N° de fiche
RNCP38407
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 7
Code(s) NSF :
  • 221 : Agro-alimentaire, alimentation, cuisine
Formacode(s) :
  • 21554 : Agroalimentaire
  • 11554 : Chimie
  • 32062 : Recherche développement
  • 32154 : Encadrement management
Date d’échéance de l’enregistrement : 31-08-2027
Nom légal SIRET Nom commercial Site internet
INSTITUT AGRO DIJON - CAMPUS DE DIJON 13002622200104 Institut Agro Dijon https://institut-agro-dijon.fr/
Objectifs et contexte de la certification :

La population mondiale est en constante augmentation, et devrait probablement atteindre plus de 9 milliards d’ici 2050, faire face aux besoins alimentaires de toute la population constitue l’un des enjeux du XXIème siècle.

Pour relever ce défi notre système agroalimentaire se transforme pour atteindre plusieurs objectifs : la sécurité alimentaire pour tous, la satisfaction des préférences alimentaires des consommateurs, la diversification alimentaire, la réduction des pertes et gaspillages, la production de matières premières agricoles et de denrées alimentaires dans le respect des écosystèmes, l’atténuation et l’adaptation au changement climatique et le maintien de sa compétitivité. Cette mutation s’appuie sur la transition agroécologique, l’évolution des modes de consommation, l’innovation technologique.

L’ensemble des acteurs de la chaîne de production et de consommation est concerné. L’émergence de synergies collectives sera nécessaire pour développer des productions et modes de production qui répondent aux attentes sociétales, renforcer la prévention dans le domaine sanitaire, optimiser les méthodes de production et transformation, contribuer à la durabilité des systèmes de production et favoriser une alimentation sûre, saine, durable et accessible.

La certification répond aux besoins des secteurs alimentaires de disposer de cadres scientifiques disposant de compétences systémiques et pluridisciplinaires, capables d’innover pour mieux nourrir le monde en agissant avec et pour le vivant. Les compétences acquises sont transférables à des secteurs connexes tels que pharmaceutiques et cosmétiques.

L’Ingénieur de l’Institut Agro Dijon spécialité agroalimentaire est un spécialiste de l’innovation et de l’ingénierie des produits destinés à l’alimentation humaine et animale. Il résout des problèmes multifactoriels produit/procédé/emballage et intègre les valeurs santé et hédonique (goût et plaisir) des aliments. Il possède deux grands domaines d’expertise :

- La formulation et le traitement des produits alimentaires, matières premières, produits intermédiaires et produits finis,

- La conception et maîtrise de procédés de traitement et de transformation des aliments.

Il assure un large éventail de fonctions : chef de projet innovation, ingénieur technico-commercial, consultant ou de recherche, directeur d’usine, chargé de développement, responsable de production, responsable qualité, responsable traçabilité/RSE, chef de produits marketing, responsable data et transformation digitale responsable logistique, enseignant, formateur…

Activités visées :

L’Ingénieur de l’Institut Agro Dijon spécialité agroalimentaire sait résoudre des problèmes complexes par une approche systémique qui prend en compte l’aliment (constituants, structure, propriétés sensorielles, réactivité chimique et transformations physiques, qualités nutritionnelles, microbiologique), le fonctionnement des opérations unitaires du génie industriel, l'impact des procédés de fabrication ou de conservation, les valeurs réglementaires et/ou sociétales de santé et de sécurité sur la qualité de l’aliment.

Dans ce domaine, les principales activités visées par la certification sont :

  • Réalisation d’une synthèse bibliographique,
  • Réalisation d’une veille scientifique sur les évolutions scientifiques et techniques,
  • Analyse et compréhension d’un système et de ses enjeux,
  • Analyse et traitement de données, élaboration d’outils d’aide à la décision,
  • Conduite de projets en recherche et développement en réponse à un appel à projet, un cahier des charges ou à la demande d’un marché,
  • Conception, développement et optimisation de procédés alimentaires propres et sobres,
  • Adaptation des lignes de production existantes à un nouveau cahier des charges de production,
  • Mise en place d’une démarche d’amélioration continue de la productivité et de la rentabilité,
  • Mise en œuvre d’une démarche qualité, hygiène, sécurité dans l’industrie agroalimentaire, nutraceutique, en grandes et moyennes surfaces, en restauration collective,
  • Management de la supply chain et maîtrise de la chaîne de valeur,
  • Expertise et conseil pour répondre aux enjeux sociétaux des transitions,
  • Déploiement de la politique de responsabilité sociétale de l’entreprise tout au long de la fabrication de produits alimentaires,
  • Coordination d’une équipe,
  • Direction d’un service,
  • Animation d’un collectif de travail,
  • Pilotage des processus d’innovation, de l’idée du concept au projet jusqu’à sa concrétisation,
  • Gestion de son évolution de carrière.

 

Compétences attestées :

La certification est construite sur six blocs de compétences qui mobilisent des savoirs en sciences des aliments et des procédés industriels et utilise les sciences économiques, sociales et de gestion, ainsi que des solutions technologiques, des capteurs intelligents et des données.

Les compétences attestées par la certification sont les suivantes :

  • Réaliser un état des lieux d’un système de production alimentaire,
  • Faire une analyse systémique,
  • Rédiger une note de cadrage d’un projet appliqué à l’alimentation,
  • Conduire un projet appliqué à l’alimentation,
  • Déployer une réponse à un problème appliqué à l’alimentation,
  • Communiquer avec les parties prenantes d’un projet appliqué à l’alimentation,
  • Evaluer la conduite du projet et l’atteinte des résultats par rapport aux objectifs visés,
  • Piloter un atelier de transformation dans un objectif d’optimiser la production,
  • Organiser un atelier de transformation en situation de transitions,
  • Manager la qualité des produits,
  • Construire un argumentaire pour favoriser l’appropriation des transitions dans le domaine alimentaire,
  • Concevoir une stratégie de conduite du changement dans le domaine alimentaire,
  • Encadrer une équipe interprofessionnelle,
  • Animer un réseau de professionnels ou un groupe de travail dans un contexte multiculturel, de diversité et international,
  • Evaluer ses compétences et besoins de formation afin de les développer tout au long de la vie,
  • Développer son réseau professionnel,
  • Développer une activité ou une entreprise.
Modalités d'évaluation :

Les évaluations sont sous forme d'écrits ou d'oraux, individuels ou collectifs :  examens écrits, comptes rendus, travaux de groupe, soutenance de mémoire. Les évaluations reposent en grande partie sur des activités en lien avec des commanditaires dont l'avis est requis pour l'évaluation.

Après rendez-vous avec les référents handicap de l'école, les apprenants en situation de handicap bénéficient de conditions d'évaluation adaptées à leur situation, communiquées aux enseignants dans le respect de la confidentialité liée à leur situation.

RNCP38407BC01 - Diagnostic d'un système de production alimentaire

Liste de compétences Modalités d'évaluation

Réaliser un état des lieux d’un système de production ou d’une activité.

Adopter une démarche scientifique (mobilisation de ressources scientifiques et techniques en sciences de aliments, en génie des procédés, en sciences sociales).

Effectuer une veille scientifique avec une conscience critiques des savoirs.

Faire une analyse systémique.

Prendre en compte les enjeux de l'entreprise et de son environnement.

Inclure les dimensions techniques, économiques, réglementaires, sociales, éthiques de ces enjeux.

Intégrer les principes du développement durable et les transitions.

Sélectionner, structurer, interpréter des données, élaborer des modèles / des hypothèses / des tendances / des préconisations.

Les ressources disciplinaires qui nourrissent ces compétences sont évaluées sous forme écrite ou orale.

Ces compétences sont évaluées à travers des mises en situation qui comprennent notamment des restitutions écrites et/ou orales et une exposition à la recherche fondamentale ou appliquée.

RNCP38407BC02 - Pilotage de projets appliqués à l’alimentation

Liste de compétences Modalités d'évaluation

Rédiger la note de cadrage d’un projet appliqué à l’alimentation :

Situer la commande dans son contexte (dont enjeux réglementaires, sociétaux, politique, éthique et déontologique, développement durable…).

Formuler la problématique.

Traduire la commande en objectifs et en livrables.

Tenir compte d’un diagnostic préalablement réalisé.

S’appuyer sur un processus d’information, une consultation et un dialogue avec les parties prenantes, des ressources fiables.

Conduire un projet appliqué à l’alimentation.

Mobiliser les outils de conduite de projet.

Gérant les ressources (moyens humains, matériels et financiers).

Définir le rôle des contributeurs, en répartissant les tâches.

Identifier les risques.

Planifier les différentes tâches.

Choisir et formaliser une méthode de conduite de projet.

Gérer de façon agile le projet (ajustement et adaptation au fil de l’eau, notamment les délais, les moyens et les objectifs avec le commanditaire).

Déployer une réponse à un problème appliqué à l’alimentation.

Respecter la note de cadrage (notamment faisabilité technique, économique, réglementaire).

Mobiliser des ressources et expertises scientifiques, en tenant compte des attendus de la société et l’éthique de la profession.

Faire preuve de créativité et mobiliser des techniques de co-construction.

Apporter des solutions concrètes, testées et valides (dispositifs, produits, prototypes, méthodes, analyses…).

Communiquer avec les parties prenantes d’un projet appliqué à l’alimentation.

Impliquer les parties prenantes dans une démarche de co-construction.

Rendre compte de l’analyse réalisée et de l’avancée du projet.

Argumenter la proposition avec des faits scientifiques valides et fiables hautement spécialisés.

Assumer la responsabilité de ses choix.

Evaluer la conduite du projet et l’atteinte des résultats par rapport aux objectifs visés.

S'appuyer sur un outil d’évaluation adapté à la situation (définition d’indicateurs, critères et seuils de réussite).

Garder un esprit critique et prendre du recul sur les attendus, la méthode utilisée et les résultats obtenus pour le cas échéant, affiner ou donner une suite au projet.

Avoir une analyse réflexive sur la conduite du projet.

 

Les ressources disciplinaires qui nourrissent ces compétences sont évaluées sous forme écrite ou orale.

Ces compétences sont évaluées à travers des mises en situation qui comprennent notamment des restitutions écrites et/ou orales.

 

RNCP38407BC03 - Gestion de la production et de la qualité d’un système de transformation alimentaire durable

Liste de compétences Modalités d'évaluation

Piloter un atelier de transformation dans un objectif d’optimisation de la production

Respecter la discrétion et la confidentialité industrielle.

Appliquer les outils du contrôle de gestion et les méthodologies de planification efficace et fiable (ordonnancement).

Anticiper l’approvisionnement des lignes / de l’atelier de production.

Tenir compte de la saisonnalité.

Prendre en compte les aspects logistiques.

Appliquer les outils du contrôle de gestion.

Appliquer des principes de responsabilité sociale et environnementale (RSE).

Organiser un atelier de transformation en situation de transitions.

Adapter l’organisation à des aléas de toute nature (une situation de changement ou d’accroissement de contraintes ou d’opportunités ou des gestion de crises).

Tenir compte des enjeux économiques de la filière, du marché, du territoire, à l’échelle nationale et internationale.

Prendre en compte l’évolution technique et scientifique.

Manager la qualité des produits.

Evaluer les risques Hygiène, Sécurité, Environnement.

Appliquer les normes internes/externes de l’entreprise et de la réglementation.

Cartographier les processus de l'entreprise.

Mettre en place et suivre des indicateurs de production et de processus.

Evaluer la qualité des produits en fin de processus, lors d’étapes intermédiaires.

Les ressources disciplinaires qui nourrissent ces compétences sont évaluées sous forme écrite ou orale.

Ces compétences sont évaluées à travers des mises en situation qui comprennent notamment des restitutions écrites et/ou orales.

 

RNCP38407BC04 - Accompagnement au changement dans le domaine alimentaire

Liste de compétences Modalités d'évaluation

Construire un argumentaire pour favoriser l'appropriation des transitions dans le domaine alimentaire.

Mobiliser les principes de la RSE.

S’inscrire dans les objectifs de développement durable (ODD).

Prendre en compte les transitions écologique et énergétique, l'écoconception, la sobriété numérique.

Utiliser des outils de communication professionnels et adaptés (vocabulaire, canaux, modalités…) à ses interlocuteurs et au contexte.

Concevoir une stratégie de conduite du changement dans le domaine alimentaire avec une pensée exploratoire, prospective, créative, innovante.

Réaliser une veille scientifique des avancées et les questions d’actualité par un suivi des travaux de la recherche et du monde professionnel, voire de la société.

Prendre en compte les enjeux sociétaux, environnementaux et politiques.

Construire un scénario ou un modèle de changement.

Produire des documents ressources adaptés.

Identifier les outils d’aide à la décision.

Evaluer le dispositif d’accompagnement au changement tout en hiérarchisant les points forts et points de vigilance.

 

Les ressources disciplinaires qui nourrissent ces compétences sont évaluées sous forme écrite ou orale.

Ces compétences sont évaluées à travers des mises en situation qui comprennent notamment des restitutions écrites et/ou orales.

 

RNCP38407BC05 - Management d'une équipe en contexte de production ou de gestion de projet dans le secteur alimentaire

Liste de compétences Modalités d'évaluation

Encadrer une équipe interprofessionnelle afin de travailler en collaboration pour un objectif commun.

Respecter la stratégie, la politique et les valeurs de l’entreprise.

Articuler les besoins des individus et les exigences collectives.

Accompagner la montée en compétence individuelle ou collective de l’équipe, en formant ou en proposant des formations adaptées.

Mobiliser les ressources pour atteindre les objectifs tout en garantissant la qualité de vie au travail.

Assumer la prise de décision et les responsabilités qui en découlent.

 

Animer un réseau de professionnels ou un groupe de travail dans un contexte multiculturel, de diversité et international.

Choisir les modalités et les outils de communication adaptés au contexte et à ses interlocuteurs (en présentiel ou distanciel).

Adapter son discours et sa posture à la situation, si nécessaire en gérant les confits et en développent une posture de leadership.

Communiquer au moyen d'une ou plusieurs langues étrangères dont le français et s'appuyer sur l'ouverture culturelle.

S’adapter à un environnement culturel différent, à d’autres méthodes de travail, à d’autres modes d’organisation et de communication.

 

Les ressources disciplinaires qui nourrissent ces compétences sont évaluées sous forme écrite ou orale.

Ces compétences sont évaluées à travers des mises en situation ainsi qu’une expérience à l’international.

RNCP38407BC06 - Développement de ses compétences et de son activité dans le secteur alimentaire

Liste de compétences Modalités d'évaluation

Evaluer ses compétences et besoins de formation afin de les développer tout au long de la vie.

S’autoévaluer par une explicitation des compétences acquises.

Développer une veille sur l’évolution des métiers et les innovations technologiques du secteur alimentaire.

Développer son réseau professionnel

Capitaliser sur ses expériences professionnelles et académiques.

S’intégrer dans des réseaux de professionnels du secteur alimentaire.

Développer une activité ou une entreprise.

Mobiliser des outils de créativité et d'innovation.

Réaliser une étude du marché.

Construire le modèle économique.

Identifier et mobiliser des interlocuteurs, des ressources, des dispositifs pour le développement d'activités, la conduite de l'innovation ou la création d'entreprise.

 

 Les modules ressources qui nourrissent ces compétences sont évaluées sous forme écrite ou orale.

Ces compétences sont évaluées à travers des mises en situation ainsi que par l’utilisation d’un outil portfolio.

Par ailleurs, les apprenants ont l’opportunité d’utiliser un dispositif Agro Lab destiné à favoriser la création d’activité ou d’entreprise.

Description des modalités d'acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences et/ou par correspondance :

L’obtention du titre d’ingénieur suppose la validation des six blocs de compétences, la validation d’un mémoire de fin d’études et la validation du niveau B2 en anglais.

En formation initiale sous statut étudiant, la réalisation de 45 semaines de stages minimum en milieu professionnel dont 20 semaines à l’international est obligatoire pour l’obtention du titre d’ingénieur.

En formation initiale sous statut apprenti, la réalisation de 104 semaines en milieu professionnel dont 12 semaines à l’international est obligatoire pour l’obtention du titre d’ingénieur.

Les missions en entreprise/organisme professionnel (stages, alternance, expériences professionnelles...) contribuent à l'acquisition des 6 blocs de compétences. Les périodes à l'international contribuent à l'acquisition des compétences du blocs Management d'équipe en situation de production de ressources/de services ou de gestion de projet. 

Secteurs d’activités :

L’Ingénieur de l’Institut Agro Dijon spécialité agroalimentaire travaille au sein des industries agroalimentaires, des industries pharmaceutiques ou cosmétiques, d’entreprises de la restauration collective, des entreprises de la grande distribution, de sociétés de conseils ou bureaux d’études, de structures publiques et parapubliques en lien avec le secteur agroalimentaire (ANSES, ARIA, DGCCRF ...).

Type d'emplois accessibles :
  • Etudes, recherche et développement, projet : chef de projet innovation, responsable en recherche et développement, chef de projet ingénierie, chef de projet nutrition, chargé d’études en analyse sensorielle, consultant, chargé d’études
  • Production industrielle : responsable de fabrication ou de production, responsable atelier
  • Qualité et contrôle : responsable qualité, responsable Qualité- Hygiène-Sécurité-Environnement, chargé de certification ou d’audit
  • Achat, approvisionnement, logistique : responsable achat et approvisionnement, responsable logistique
  • Marketing et commerce : chef de produit, responsable technico-commercial, chargé d’études marketing, chef de rayon, commercial export
  • Enseignement : enseignant, formateur
  • Informatique : chef de projet informatique, responsable de système d’information
Code(s) ROME :
  • M1703 - Management et gestion de produit
  • H1206 - Management et ingénierie études, recherche et développement industriel
  • H1302 - Management et ingénierie Hygiène Sécurité Environnement -HSE- industriels
  • H1502 - Management et ingénierie qualité industrielle
  • H2502 - Management et ingénierie de production
Références juridiques des règlementations d’activité :
Le cas échant, prérequis à l’entrée en formation :

Le cas échant, prérequis à la validation de la certification :

Pré-requis disctincts pour les blocs de compétences :
Non

Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X

La délivrance de la certification est assurée par le jury de diplôme.

Le jury est présidé par le directeur de l'Institut Agro Dijon, le président arrête annuellement la composition du jury sur la base des enseignants effectuant un minimum d'heures de service d'enseignements (100 enseignants) dans les formations d'ingénieur de l'Institut Agro Dijon.

En contrat d’apprentissage X

La délivrance de la certification est assurée par le jury de diplôme.

Le jury est présidé par le directeur de l'Institut Agro Dijon, le président arrête annuellement la composition du jury sur la base des enseignants effectuant un minimum d'heures de service d'enseignements (100 enseignants) dans les formations d'ingénieur de l'Institut Agro Dijon.

Après un parcours de formation continue X -
En contrat de professionnalisation X

La délivrance de la certification est assurée par le jury de diplôme.

Le jury est présidé par le directeur de l'Institut Agro Dijon, le président arrête annuellement la composition du jury sur la base des enseignants effectuant un minimum d'heures de service d'enseignements (100 enseignants) dans les formations d'ingénieur de l'Institut Agro Dijon.

Par candidature individuelle X -
Par expérience X

La délivrance de la certification est assurée par le jury de diplôme.

Le jury est présidé par le directeur de l'Institut Agro Dijon, le président arrête annuellement la composition du jury sur la base des enseignants effectuant un minimum d'heures de service d'enseignements (100 enseignants) dans les formations d'ingénieur de l'Institut Agro Dijon.

Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X

Référence au(x) texte(s) règlementaire(s) instaurant la certification :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
26/12/2019

Décret n° 2019-1459 du 26 décembre 2019 relatif à l’institut national d’enseignement supérieur pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement, notamment l’article 23.

 

20/12/2021

Décret n°2021-1793 du 20 décembre 2021 portant intégration de l’Institut national supérieur agronomiques, de l’alimentation et de l’environnement (AgroSup Dijon) à l’institut national d’enseignement supérieur pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement et modifiant diverses dispositions relatives à celui-ci.

18/02/2009

Décret n° 2009-189 du 18 février 2009 portant création de l'Institut national supérieur des sciences agronomiques, de l'alimentation et de l'environnement (AgroSup Dijon)

Référence des arrêtés et décisions publiés au Journal Officiel ou au Bulletin Officiel (enregistrement au RNCP, création diplôme, accréditation…) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
27/12/2022

Arrêté du 27 décembre 2022 fixant la liste des écoles à délivrer un titre d’ingénieur diplômé (JORF n°40 du 16 février 2023).

Date de publication de la fiche 19-12-2023
Date de début des parcours certifiants 01-09-2022
Date d'échéance de l'enregistrement 31-08-2027
Date de dernière délivrance possible de la certification 31-08-2031
Statistiques :
Lien internet vers le descriptif de la certification :

Le certificateur n'habilite aucun organisme préparant à la certification

Certification(s) antérieure(s) :
N° de la fiche Intitulé de la certification remplacée
RNCP11362 Titre ingénieur - Ingénieur diplômé de l'Institut national supérieur des sciences agronomiques, de l'alimentation et de l'environnement, spécialité agroalimentaire
Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation :

Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation
Ouvre un nouvel onglet Ouvre un site externe Ouvre un site externe dans un nouvel onglet