L'essentiel

Icon de la nomenclature

Nomenclature
du niveau de qualification

Niveau 7

Icon NSF

Code(s) NSF

200 : Technologies industrielles fondamentales

Icon formacode

Formacode(s)

31652 : Gestion production

Icon date

Date d’échance
de l’enregistrement

21-12-2026

Niveau 7

200 : Technologies industrielles fondamentales

31652 : Gestion production

21-12-2026

Nom légal Siret Nom commercial Site internet
CENTRALESUPELEC 13002076100016 CentraleSupélec https://www.centralesupelec.fr
CENTRALESUPELEC EXED 33468834800070 - -

Objectifs et contexte de la certification :

Depuis une vingtaine d’années, les systèmes de production ont gagné en complexité de mise en œuvre et de contrôle sous l’influence conjuguée des évolutions de la technologie disponible et des exigences croissantes de qualité, fiabilité et rentabilité sur des marchés de biens et services mondialisés et concurrentiels.

A ce titre, la certification ambitionne de former des experts en transformation des systèmes de production capables de choisir et mettre en œuvre les technologies disponibles afin d’augmenter la productivité de l’entreprise au moindre coût, d’améliorer sa compétitivité face à ses concurrentes et d’évoluer vers une meilleure prise en compte des impératifs du développement durable.

Activités visées :

Repérage de solutions technologiques 4.0 à implémenter dans le système de production

Implémentation des solutions technologiques 4.0

Structuration de projet complexe

Pilotage de projet industriel complexe

Définition d'une stratégie RSE

Pilotage de la mise en œuvre d’une démarche durable dans une organisation ou un service

Pilotage d'un projet d'amélioration des processus

Diagnostic des processus (phases Définir, Mesurer, Analyser du mode DMAIC)

Amélioration des processus (phases Improve et Améliorer/Control et Maitriser de mode DMAIC)

Conception d’un réseau Supply Chain (fournisseurs-usines-distribution

Pilotage des activités d'une chaîne logistique

Compétences attestées :

Mener une veille technologique et concurrentielle

Evaluer les technologies disponibles et adaptables au processus de production sous l’angle des coûts/avantages

Elaborer une proposition de valeur

Effectuer des tests pilotes à partir d'une carte de transformation

Définir le périmètre précis et les objectifs d’un projet complexe industriel

Sélectionner la méthode de gestion de projet adaptée à la complexité du projet

Planifier la conduite de l'ensemble des activités d'un projet industriel complexe

Mettre en place le cycle de pilotage et la gouvernance d'un projet industriel complexe

Mesurer l'avancement délai du projet complexe industriel, y compris pour chaque partie prenante

Communiquer sur l'avancement des différents objectifs et sur les actions engagées

Mobiliser un collectif

Analyser la contribution sociale et environnementale d'une organisation

Diagnostiquer les points à améliorer relatifs au développement durable

Formuler une vision stratégique pour son organisation

Analyser l'impact social, environnemental et économique sur l'ensemble ou sur une partie du cycle de vie d'un produit ou d'un service

Proposer des recommandations de solutions collectives innovantes

Intégrer les collaborateurs et les parties prenantes externes dans la démarche durable de l'organisation

Gérer un projet

Animer une équipe multifonctionnelle de projet

Spécifier les besoins des clients

Analyser un processus à l’aide des cartographies de processus

Exploiter les données issues d’un plan de collecte

Identifier les meilleures solutions

Mettre en place un plan de surveillance du processus

Concevoir un réseau supply

Planifier les activités d'une chaîne logistique

Gérer l'exécution des flux de marchandises

Mesurer la performance d'une chaîne logistique sur l'organisation et les ressources de l'entreprise

Animer la relation avec les clients et les fournisseurs

Modalités d'évaluation :

La certification est constituée de mises en situation professionnelle, jeux de rôles et d’études de cas.

RNCP38433BC01 - Intégrer les solutions de l’industrie 4.0 dans un système de production

Liste de compétences Modalités d'évaluation

Mener une veille technologique et concurrentielle en s'appuyant sur des sources fiables et variées, en analysant et caractérisant les attentes des consommateurs en termes de personnalisation, de délais et de prix afin d'identifier les nouvelles technologies porteuses d'amélioration du système de production.

Evaluer les technologies disponibles et adaptables au processus de production sous l’angle des coûts/avantages, en s'appuyant sur un benchmark et en définissant des projections afin de déterminer le meilleur investissement à réaliser.

Elaborer une proposition de valeur en quantifiant le retour sur investissement, en déterminant les KPI et POC et en prenant en compte l’ensemble des données humaines et sociales, techniques et financières afin de vérifier la faisabilité de l'implémentation des potentielles nouvelles solutions technologiques dans le système de production.

Effectuer des tests pilotes à partir d'une carte de transformation, en analysant l'impact de la solution et en se basant sur l'atteinte des indicateurs définis afin d'apporter les correctifs nécessaires et de décider de son déploiement.

Mise en situation professionnelle

Projet réalisé en groupe découlant sur une évaluation écrite en groupe et suivie d'une présentation orale individualisée.

Il est demandé au candidat de réaliser un dossier présentant l'ensemble des démarches suivies pour sélectionner et intégrer une ou plusieurs mégatendances (customisation de la production, digitalisation du contrôle qualité, etc.) pour répondre à un besoin identifié au sein de l'organisation.

Le candidat devra ainsi :
- caractériser la situation de l'organisation
- identifier les innovations technologiques et industrielles répondant aux problématiques inhérentes à/aux la mégatendance(s) en question
- sélectionner une ou des technologies qui réponde(nt) aux enjeux de l'organisation et qui réponde(nt) au modèle business canvas
- vérifier la faisabilité de l'intégration de ces technologies dans les processus de l'organisation ainsi que les retours sur investissement
- décrire la méthodologie appliquée dans le cadre des tests pilotes pour analyser l'impact des innovations sur l'organisation
- faire des recommandations relatives au déploiement des technologies au sein de l'organisation.

Pré-requis à l’entrée en formation pour le bloc :

Notions générales sur les fondamentaux de stratégie, gestion industrielle, systèmes de production, logistique, marketing, contrôle de gestion et R&D.

RNCP38433BC02 - Structurer et piloter des projets industriels

Liste de compétences Modalités d'évaluation

Définir le périmètre précis et les objectifs d’un projet complexe industriel en identifiant ses enjeux et en structurant les étapes par un jalonnement et les responsabilités du projet de manière à présenter des hypothèses et des arguments permettant d’engager l’ensemble des parties prenantes.

Sélectionner la méthode de gestion de projet adaptée à la complexité du projet en décrivant la nature des problématiques à traiter et en évaluant les compétences, les moyens techniques et financiers nécessaires à la préparation et à la réalisation d'un projet complexe industriel afin de garantir l'atteinte des objectifs fixés.

Planifier la conduite de l'ensemble des activités d'un projet industriel complexe en coopération avec les partenaires externes (clients, fournisseurs, administration…), en intégrant les impératifs économiques et techniques de la conception et de l’industrialisation afin d'optimiser le résultat du projet.

Mettre en place le cycle de pilotage et la gouvernance d'un projet industriel complexe en impliquant l'ensemble des parties prenantes en concevant et en mettant en place les indicateurs et les tableaux de bord pour l'ensemble des objectifs du projet complexe industriel afin de garantir l'atteinte des objectifs.

Mesurer l'avancement délai du projet industriel complexe, y compris pour chaque partie prenante, en identifiant les écarts et en mettant en place des plans d'actions préventives ou correctives afin de reconverger partiellement ou totalement sur les trajectoires initiales.

Communiquer sur l'avancement des différents objectifs et sur les actions engagées, à tous les niveaux impliqués de l’entreprise et aux partenaires en mettant en place un dispositif d'avancement du projet régulier et transparent et en diffusant les informations aux parties prenantes afin de les aligner sur la nouvelle situation d'avancement du projet complexe industriel.

Mobiliser un collectif en recourant à une culture du leadership partagée et en utilisant des leviers de management positif afin de maximiser l’engagement des collaborateurs, leur potentiel créatif, leur bien-être et leur efficacité opérationnelle.

Etude de cas

Evaluation individuelle écrite

Sur la base d'une étude de cas, le candidat planifie un projet complexe : il sélectionne la méthode de gestion de projet la plus adaptée à la problématique présentée (cycle en V ou gestion de projet agile), analyse les parties prenantes de présence et évalue la concordance des moyens ( ressources, compétences, etc.) avec les actions à mener.

Mise en situation professionnelle

Travail de groupe et restitution orale avec notation individualisée

Sur la base de plusieurs études de cas de projets complexes industriels, le candidat, regroupé en groupes projet, met en place un dispositif complet de pilotage de son projet

Etude de cas

Evaluation individuelle écrite

Sur la base d'une étude de cas de projets complexes industriels, le candidat réalise une mesure d'avancement du projet et propose les actions associées en cas de dérive.

Mise en situation professionnelle

Travail de groupe et restitution orale avec notation individualisée

Sur la base de plusieurs études de cas de projets complexes industriels, le candidat, regroupé en groupes projet, met en place un plan de communication sur l'avancement de son projet auprès de toutes les parties prenantes.

Jeu de rôle

Simulation en groupe, notation individualisée

Le candidat expérimente, révèle et développe son potentiel de leadership positif  dans le but d’engager un collectif, quel qu’il soit, à se mobiliser pour atteindre des objectifs collectivement fixés.

RNCP38433BC03 - Faire évoluer l'organisation vers des modèles d'affaires durables et contributifs

Liste de compétences Modalités d'évaluation

Analyser la contribution sociale et environnementale d'une organisation en hiérarchisant les enjeux sociétaux, écologiques et les modèles d'affaires et en intégrant les attentes et rôles des parties prenantes afin de mesurer son impact social et environnemental.

Diagnostiquer les points à améliorer relatifs au développement durable en utilisant des méthodes d'analyse appropriées (exemple : bilan carbone, empreinte biodiversité, matrice de matérialité) et les indicateurs d'impact social afin d'évaluer la performance environnementale et la responsabilité sociale de l'organisation.

Formuler une vision stratégique pour son organisation en identifiant les leviers de création de valeur partagée par toutes les parties prenantes et les axes stratégiques d'implémentation d'un modèle d'affaires plus durable et contributif afin d'améliorer la performance environnementale et sociale de l'entreprise.

Analyser l'impact social, environnemental et économique sur l'ensemble ou sur une partie du cycle de vie d'un produit ou d'un service en interprétant les données mesurées et au regard de la réglementation en vigueur afin de prendre les décisions correctives appropriées.

Proposer des recommandations de solutions collectives innovantes en encourageant des modèles économiques contributifs et en privilégiant une écoconception de l'offre au service d'un processus de décarbonation afin de réduire les impacts négatifs de ses actions et activités, de celles de ses collaborateurs et parties prenantes sur l'environnement et la société.

Intégrer les collaborateurs et les parties prenantes externes dans la démarche durable de l'organisation en assurant une communication engageante et en  favorisant l'intégration et la diversité (notamment de handicap dans le système de gestion de la chaîne logistique et/ ou de filière  de l'organisation  afin de contribuer à l'inclusivité  sociale de  l'organisation.

Mise en situation professionnelle

Evaluation collective à l'oral avec notation individualisée                                                         

Dans le cadre de partenariats avec des entreprise (audit démarche et stratégie RSE et recommandation de solutions), il est demandé au candidat de faire évoluer l’organisation vers un modèle plus durable et contributif.

Réflexion sur sa pratique professionnelle à impact

Evaluation individuelle à l'écrit                                            

Autodiagnostic en tant qu'acteur du changement

Rapport individuel à partir des concepts, et méthodes acquises :  le candidat apporte une réflexion sur son projet professionnel, son évolution au regard de l'analyse de  ses ressources individuelles . Le candidat est force de proposition d'initiatives à impact.   

Pré-requis à l’entrée en formation pour le bloc :

Disposer d’un projet professionnel en lien avec la transition écologique et sociétale.
5 ans minimum d’expérience professionnelle sur des postes à responsabilités managériales ou fonctionnelles (connaissance de la RSE et/ou des enjeux écologiques et environnementaux).

RNCP38433BC04 - Piloter l'amélioration de la performance avec le Lean Six Sigma

Liste de compétences Modalités d'évaluation

Gérer un projet en définissant ses objectifs, en établissant le périmètre, un planning et un plan d'actions, et en menant des revues de phases avec un Comité de Pilotage, dans le but de réussir le projet et de respecter les délais.

Animer une équipe multifonctionnelle de projet en constituant l’équipe, en définissant les rôles de chacun et en utilisant les techniques d’animation, pour améliorer l’efficacité collective et maximiser la réussite des projets.

Spécifier les besoins des clients en mettant en œuvre la démarche de Voix des Clients et en déterminant les Exigences Critiques Clients de manière à définir les problématiques et déterminer les priorités du projet.

Analyser un processus à l’aide des cartographies de processus pour identifier la valeur ajoutée, les opportunités d’amélioration ainsi que les paramètres et indicateurs de pilotage du processus.

Exploiter les données issues d’un plan de collecte en établissant une étude de capabilité et en utilisant des outils graphiques et statistiques afin de déterminer les paramètres influents et les causes racines d’un problème.

Identifier les meilleures solutions, en employant les démarches de créativité collective et les démarches Lean, en évaluant les meilleures solutions et en analysant les risques, afin de simplifier les flux et optimiser les processus.

Mettre en place un plan de surveillance du processus en prenant en compte les paramètres du processus et les caractéristiques du produit ou service, en utilisant des outils tels que les cartes de contrôle et les détrompeurs, afin de créer les conditions de la pérennité des améliorations.

Mise en situation professionnelle réelle

Evaluation individuelle sur la base d’un projet suivi d’une présentation orale individuelle

Chaque candidat mène (ou revisite) individuellement un projet réel dans son environnement professionnel dans lequel il déploie de A à Z le mode DMAIC en utilisant les outils adaptés.

Une présentation individuelle est réalisée devant un jury constitué d’au moins un professionnel de l’amélioration continue et d’au moins un représentant de l’organisme. La présentation est suivie d’une séance de questions/réponses.

Une grille de critères détaillée (couvrant la méthode, les outils, les résultats, le travail en équipe, etc.) est utilisée pour évaluer les projets et valider l’aptitude à mener un projet en DMAIC.

Pré-requis à l’entrée en formation pour le bloc :

Disposer de deux ans d’expérience professionnelle et avoir participé à des projets d’amélioration continue.

Aucune connaissance technique nécessaire.
Connaissances de base en statistiques.

RNCP38433BC05 - Concevoir et piloter une chaîne logistique

Liste de compétences Modalités d'évaluation

Concevoir un réseau supply chain à partir de l’analyse des besoins et objectifs de l’entreprise, en prenant en compte la problématique RSE et en employant les approches et méthodes quantitatives et qualitatives pertinentes au regard de leur faisabilité, de leur adaptation et de leurs limites au modèle de supply chain de l’entreprise afin d’optimiser les processus d’approvisionnement.

Planifier les activités d'une chaîne logistique en définissant les phases de production/approvisionnement/distribution en s'appuyant sur les bonnes pratiques de planification et pilotage des flux d'une chaîne d'approvisionnement globale afin de garantir la performance de la chaîne logistique.

Gérer l'exécution des flux de marchandises à l'aide des méthodes d'excellence opérationnelle et en garantissant la performance financière, environnementale ainsi que la satisfaction client afin de remplir les objectifs de performance attendus.

Mesurer la performance d'une chaîne logistique sur l'organisation et les ressources de l'entreprise en analysant les coûts à chaque étape et les leviers de financement inhérents afin d'identifier les axes d'amélioration et d'optimisation économique potentiels.

Animer la relation avec les clients et les fournisseurs en menant des projets incluant les parties prenantes de la chaîne de valeur et en identifiant les interfaces pertinentes à solliciter et les outils adaptés à employer afin de créer de la valeur sur la supply chain étendue.

Etude de cas

Evaluation écrite individuelle

A partir d'un cas d'entreprise, le candidat répond à des problématiques liées à la conception ou à la planification stratégique d'une supply chain.

Mise en situation professionnelle (réelle ou reconstituée)

Evaluation individuelle sur la base du rapport écrit et d'une soutenance orale

A partir d'un projet relatif à l'organisation d'une chaîne logistique (ex : implémentation d'un nouveau SI), le candidat rédige un rapport décrivant :

- le contexte de l'entreprise
- le besoin de l'entreprise
- les objectifs du projet
- la méthodologie appliquée
- les résultats atteints ou attendus
- les prochaines étapes envisagées

Lors de la soutenance orale, le candidat doit présenter le projet et ses conclusions, la soutenance étant suivie d'une séquence de questions/réponses.

Pré-requis à l’entrée en formation pour le bloc :

5 ans minimum d’expériences professionnelles sur des postes à responsabilités managériales ou fonctionnelles, en lien direct ou indirect avec les Opérations.
Disposer d'un projet professionnel en lien avec les activités de la supply chain.

Description des modalités d'acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences et/ou par correspondance :

Chaque bloc peut être validé de manière autonome. La validation partielle d’un bloc n’est pas possible.

La validation des cinq blocs de compétences est obligatoire pour l’obtention du titre, ainsi que la validation de la thèse professionnelle, la modalité d'évaluation est globale et transversale, basée sur une expérience en entreprise de 4 mois minimum.

Secteurs d’activités :

Le métier d’expert en transformation des systèmes de production s’exerce dans les secteurs d’activité de l’industrie, de la grande distribution ou des services, dans tous types d’entreprises productrices de biens ou de service, quelle que soit leur taille.

Type d'emplois accessibles :

Les postes suivants sont accessibles à l’issue de la certification :

- Chef de projet supply chain
- Consultant en supply chain
- Supply chain planner
- Ingénieur logistique

Code(s) ROME :

  • N1301 - Conception et organisation de la chaîne logistique

Références juridiques des règlementations d’activité :

Sans objet

Le cas échant, prérequis à l’entrée en formation :

Etre titulaire ou obtenir dans l’année l’un des diplômes suivants :

- Diplôme d’ingénieur habilité par la Commission des Titres d’Ingénieur (CTI)
- Diplôme des instituts d’Etudes Politiques (IEP)
- Diplôme de médecine (6e année validée)
- Diplôme de pharmacie (5e année validée)
- Diplôme des écoles nationales vétérinaires
- Diplômes des écoles nationales supérieures d’architecture
- Diplôme d’une école de management habilitée à délivrer le Grade de Master (CEFDG)
- Master 2 universitaire de toutes spécialités
- Master international de toutes spécialités
- Titre inscrit au RNCP niveau 7 du Cadre européen des certifications
- Master 1 universitaire de toutes spécialités et trois ans d’expérience professionnelle post-diplôme
- Bachelor en 4 ans (français ou international) de toutes spécialités et trois ans d’expérience professionnelle post-diplôme

Sont également examinées à titre dérogatoire (30% maximum de l’effectif admis) les candidatures présentant un cursus original ou un parcours de très grande qualité suivantes :

- Master 1 universitaire de toutes spécialités, sans ou avec moins de 3 ans d'expérience professionnelle post diplôme
- Bachelor en 4 ans (français ou international) de toutes spécialités, sans ou avec moins de 3 ans d'expérience professionnelle post-diplôme
- Licence 3 universitaire de toutes spécialités, plus 3 ans d'expérience professionnelle post-diplôme
- Bachelor en 3 ans (français ou international) de toutes spécialités, plus 3 ans d'expérience professionnelle post-diplôme
- La VAPP est également possible avec 5 ans d’expérience professionnelle ayant un lien avéré avec les compétences professionnelles visées par la certification (40% maximum de l'effectif admis)

Le cas échant, prérequis à la validation de la certification :

Pré-requis disctincts pour les blocs de compétences :

Oui

Validité des composantes acquises :

Validité des composantes acquises
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X

Le jury est composé de 3 personnes : deux professionnels extérieurs à l’autorité de certification dont le président et un membre interne.

En contrat d’apprentissage X

Le jury est composé de 3 personnes : deux professionnels extérieurs à l’autorité de certification dont le président et un membre interne.

Après un parcours de formation continue X

Le jury est composé de 3 personnes : deux professionnels extérieurs à l’autorité de certification dont le président et un membre interne.

En contrat de professionnalisation X

Le jury est composé de 3 personnes : deux professionnels extérieurs à l’autorité de certification dont le président et un membre interne.

Par candidature individuelle X -
Par expérience X

Le jury est composé de 4 personnes : deux professionnels extérieurs à l’autorité de certification, dont le président, et deux membres internes.

Validité des composantes acquises
Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X

Statistiques :

Statistiques
Année d'obtention de la certification Nombre de certifiés Nombre de certifiés à la suite d’un parcours vae Taux d'insertion global à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 2 ans (en %)
2022 42 0 79 79 -
2021 32 0 72 72 67

Lien internet vers le descriptif de la certification :

https://exed.centralesupelec.fr/formation/mastere-specialise-management-industriel-projets-et-supply-chain-2/

https://exed.centralesupelec.fr/validation-des-acquis-de-lexperience-vae-presentation/

Liste des organismes préparant à la certification :

Certification(s) antérieure(s) :

Certification(s) antérieure(s)
Code de la fiche Intitulé de la certification remplacée
RNCP31932 Expert en transformation des systèmes de production (MS)

Référentiel d'activité, de compétences et d'évaluation :