L'essentiel

Icon de certification

CCN1

3109 - Métallurgie

Icon de la nomenclature

Nomenclature
du niveau de qualification

Niveau 5

Icon NSF

Code(s) NSF

200r : Contrôle qualité de produits et procédés industriels

223r : contrôle de qualité des produits métallurgiques

Icon formacode

Formacode(s)

31354 : Qualité industrielle

31436 : Contrôle qualité

23062 : Métallurgie

Icon date

Date d’échance
de l’enregistrement

21-12-2025

3109 - Métallurgie

Niveau 5

200r : Contrôle qualité de produits et procédés industriels

223r : contrôle de qualité des produits métallurgiques

31354 : Qualité industrielle

31436 : Contrôle qualité

23062 : Métallurgie

21-12-2025

Nom légal Siret Nom commercial Site internet
UNION INDUSTRIES METALLURGIQUES MINIERES 78471719100018 - -
Commission paritaire nationale de l'emploi de la métallurgie - - -

Objectifs et contexte de la certification :

Le technicien contrôle qualité en production organise le système contrôle qualité d’une ou plusieurs productions de pièces (usinage, assemblage, …).
Il coordonne l’activité du système contrôle qualité de la production et effectue son suivi selon les objectifs fixés par l’entreprise, le client, il prend également en considération les autres impératifs de production (quantité, délais, coûts, …).
A ce titre, il est dédié à la fabrication et travaille avec et pour les collaborateurs concernés :
- En déterminant et formalisant des procédures et plans de contrôle d’une série de pièces, fiches techniques, référentiels qualité, instructions de travail et/ou enchainements d’étapes, nomenclatures à partir de l’analyse des données techniques, des besoins de fabrication, gammes de contrôle et attendus de l’entreprise,
- En définissant le système contrôle qualité de la production, de l’organisation des auto-contrôles, et de certains contrôles jusqu’à la mise en oeuvre de base documentaire dans le but d’assurer la conformité et la stabilité des productions,
- En participant au lancement des premières fabrications de pièces pour adapter et valider le processus de suivi qualité,
- En supervisant le fonctionnement des équipements dédiés au contrôle,
- En réalisant le suivi de la mise en oeuvre des contrôles sur la base d’indicateurs qualité,
- En assurant le suivi des contrôles à partir de la base documentaire et statistique,
- En garantissant en lien avec la métrologie la bonne gestion et l’amélioration de l’utilisation des moyens de mesures de la fabrication,
- Il travaille en lien étroit avec le service méthodes,
- Tout en assurant la transmission des informations utiles auprès de tous les utilisateurs du système contrôle qualité, auprès de son manager, ainsi qu’auprès de l’équipe Qualité et services supports.
Il peut être amené à s’occuper de la répartition et du maintien des compétences contrôle qualité en lien avec les moyens de contrôle présents dans l’entreprise afin que la production réponde aux exigences et normes qualité présentes.
Il veille donc à l’atteinte des résultats qualité en production et intervient lors des différentes étapes du processus de fabrication.

Activités visées :

L’organisation du contrôle qualité d’une production :
Cette activité consiste à exprimer et traduire les besoins, les caractéristiques, les fonctionnalités et/ou les contraintes d’une production de pièces à travers un cahier des charges techniques pour établir le choix des contrôles (équipements, outillages, procédés, instruments de contrôle…).
A partir de cet état des lieux, les étapes de contrôle pourront être déclinées en enchainement d’opérations élémentaires, instructions, et délais. Cela permettra aux utilisateurs concernés : opérateurs, régleurs et/ou agents de contrôle de comprendre toutes les activités liées aux contrôles pour chaque production en :
- Préparant les gammes de contrôles d’une production
- Concevant les procédures et/ou instructions de contrôle d’une production
- Organisant l’auto contrôle de la production


L’animation du système Contrôle Qualité produit / process de production :
Cette activité consiste à gérer et animer auprès des différents utilisateurs le contrôle qualité en production (souvent les opérateurs, régleurs en charge de la production et les agents de contrôle), et à s’assurer du niveau de formation de ces derniers afin de garantir la fiabilité du système qualité en production.
Cette activité consiste également à vérifier la capacité du technicien contrôle qualité en production à garantir un système contrôle qualité optimisé au moyen de méthodes qualité spécifiques et stabilisées en :
- Animant le contrôle qualité en production
- Gérant le système statistique et documentaire associé au processus contrôle qualité de la production


Suivi des moyens de contrôle de la production :
Cette activité consiste à s’assurer que le technicien contrôle qualité en production assure la traçabilité et l’adaptabilité des moyens de mesure de son secteur, ainsi que la traçabilité des mesures, dérives, incertitudes dans des bases de données et en lien avec les accréditations nécessaires en :
- Proposant en fonction de la capabilité les moyens de contrôle adaptés
- Documentant une chaine d’étalonnage

Compétences attestées :

Préparer les gammes de contrôle d’une production

Concevoir les procédures et/ou instructions de contrôle d’une production

Organiser l’auto contrôle de la production

Animer le processus contrôle qualité en production

Gérer le système documentaire associé au processus contrôle qualité de la production

Proposer en fonction de la capabilité les moyens de contrôle adaptés

Documenter une chaîne d’étalonnage

Modalités d'évaluation :

Les compétences professionnelles mentionnées dans le référentiel sont évaluées par une commission d’évaluation composée de plusieurs membres qualifiés ayant une expérience professionnelle leur permettant d’évaluer la maitrise des compétences professionnelles du candidat identifiées dans le référentiel de la certification professionnelle visée.

Les différentes modalités d’évaluation sont les suivantes :

ÉVALUATION EN SITUATION PROFESSIONNELLE RÉELLE : L’évaluation des compétences professionnelles s’effectue dans le cadre d’activités professionnelles réelles réalisées en entreprise ou en centre de formation habilité, ou tout autre lieu adapté. Celle-ci s’appuie sur :

1. une observation en situation de travail.

2. des questionnements avec apport d’éléments de preuve sur les activités professionnelles réalisées en entreprise par le candidat.

ET/OU PRÉSENTATION DES PROJETS OU ACTIVITÉS RÉALISÉS EN MILIEU PROFESSIONNEL : Le candidat transmet un rapport à l’UIMM territoriale centre de certification, dans les délais et conditions préalablement fixés, afin de montrer que les compétences professionnelles à évaluer selon cette modalité ont bien été mises en œuvre en entreprise à l’occasion d’un ou plusieurs projets ou activités. La présentation de ces projets ou activités devant une commission d’évaluation permettra au candidat de démontrer que les exigences du référentiel de certification sont satisfaites.

ET AVIS DE L’ENTREPRISE : L’entreprise (tuteur, responsable hiérarchique ou fonctionnel…) donne un avis au regard du référentiel d’activité.

RNCP38459BC01 - Organisation du contrôle qualité d’une production

Liste de compétences Modalités d'évaluation

Préparer les gammes de contrôle d’une production

Concevoir les procédures et/ou instructions de contrôle d’une production

Organiser l’auto contrôle de la production

A. Évaluation en situation professionnelle réelle

B. Et/ou présentation des projets ou activités réalisés en milieu professionnel

C. Et avis de l'entreprise

RNCP38459BC02 - Animation du système Contrôle qualité produit / process de production

Liste de compétences Modalités d'évaluation

Animer le processus contrôle qualité en production

Gérer le système documentaire associé au processus contrôle qualité de la production

A. Évaluation en situation professionnelle réelle

B. Et/ou présentation des projets ou activités réalisés en milieu professionnel

C. Et avis de l'entreprise

RNCP38459BC03 - Suivi des moyens de contrôle de la production

Liste de compétences Modalités d'évaluation

Proposer en fonction de la capabilité les moyens de contrôle adaptés

Documenter une chaîne d’étalonnage

A. Évaluation en situation professionnelle réelle

B. Et/ou présentation des projets ou activités réalisés en milieu professionnel

C. Et avis de l'entreprise

Description des modalités d'acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences et/ou par correspondance :

La certification professionnelle peut être obtenue par capitalisation des blocs de compétences.

Le candidat a la possibilité de se présenter à de nouvelles actions d’évaluation sur la conservation du bénéfice des compétences professionnelles acquises et validées, pendant un délai de 5 ans à compter de la date de la décision du jury paritaire de délibération ;

La réinscription sera effectuée par l’intermédiaire d’une entreprise ou d’un organisme de formation habilité, ou directement par le candidat.

Secteurs d’activités :

Le technicien contrôle qualité en production est amené à réaliser ses missions ou activités quel que soit les secteurs d’activité (automobile, aéronautique, alimentaire, médical, chimie, services, ...).
Il intervient dans différentes tailles et organisations d’entreprises qui ont structuré une démarche qualité orientée production.
Le technicien contrôle qualité en production peut travailler autant dans un bureau que dans un atelier.
Il travaille à partir de consignes ou de missions qui lui sont assignées dans le cadre des exigences qualité générales et spécifiques, et il est amené à recueillir des informations précises sur la qualité de fabrication des produits et pièces directement sur le terrain, ainsi que dans tous les services ou départements de l’entreprise et éventuellement chez le fournisseur ou le client (interne ou externe).

Type d'emplois accessibles :

- Technicien qualité
- Qualiticien
- Animateur contrôle qualité
- Technicien méthodes qualité
- Technicien en contrôle et mesures
- Auditeur qualité interne
- Technicien qualité process

Code(s) ROME :

  • H1506 - Intervention technique qualité en mécanique et travail des métaux

Références juridiques des règlementations d’activité :

Le cas échant, prérequis à l’entrée en formation :

Avoir validé une certification professionnelle de niveau à minima n-1 du cadre national des certifications professionnelles OU avoir une expérience professionnelle.

Le cas échant, prérequis à la validation de la certification :

Pré-requis disctincts pour les blocs de compétences :

Non

Validité des composantes acquises :

Validité des composantes acquises
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X -
En contrat d’apprentissage X -
Après un parcours de formation continue X

Le jury paritaire de délibération est constitué :

D’une délégation patronale composée au maximum de cinq membres qualifiés relevant de la branche de la métallurgie.

D’une délégation syndicale, pour celle-ci chaque organisation syndicale représentative de salariés au niveau national dans la branche désigne un ou plusieurs représentants qualifiés.

En revanche, seul un représentant par organisation syndicale siège dans le jury avec droit de vote.

Les organisations syndicales peuvent envoyer, pour chaque jury, alternativement l’un ou l’autre de leurs représentants désignés.

Le tuteur du candidat, un représentant des organismes de formation habilités ainsi que les membres de la commission d’évaluation, peuvent être également invités au jury paritaire de délibération pour consultation mais ne peuvent pas prendre part à la décision de ce jury.

Le jury paritaire de délibération est présidé par un représentant désigné par l’UIMM territoriale centre de certification qui a en charge l’organisation des actions d’évaluation.

En contrat de professionnalisation X

Le jury paritaire de délibération est constitué :

D’une délégation patronale composée au maximum de cinq membres qualifiés relevant de la branche de la métallurgie.

D’une délégation syndicale, pour celle-ci chaque organisation syndicale représentative de salariés au niveau national dans la branche désigne un ou plusieurs représentants qualifiés.

En revanche, seul un représentant par organisation syndicale siège dans le jury avec droit de vote.

Les organisations syndicales peuvent envoyer, pour chaque jury, alternativement l’un ou l’autre de leurs représentants désignés.

Le tuteur du candidat, un représentant des organismes de formation habilités ainsi que les membres de la commission d’évaluation, peuvent être également invités au jury paritaire de délibération pour consultation mais ne peuvent pas prendre part à la décision de ce jury.

Le jury paritaire de délibération est présidé par un représentant désigné par l’UIMM territoriale centre de certification qui a en charge l’organisation des actions d’évaluation.

Par candidature individuelle X -
Par expérience X

Le jury paritaire de délibération est constitué :

D’une délégation patronale composée au maximum de cinq membres qualifiés relevant de la branche de la métallurgie.

D’une délégation syndicale, pour celle-ci chaque organisation syndicale représentative de salariés au niveau national dans la branche désigne un ou plusieurs représentants qualifiés.

En revanche, seul un représentant par organisation syndicale siège dans le jury avec droit de vote.

Les organisations syndicales peuvent envoyer, pour chaque jury, alternativement l’un ou l’autre de leurs représentants désignés.

Le tuteur du candidat, un représentant des organismes de formation habilités ainsi que les membres de la commission d’évaluation, peuvent être également invités au jury paritaire de délibération pour consultation mais ne peuvent pas prendre part à la décision de ce jury.

Le jury paritaire de délibération est présidé par un représentant désigné par l’UIMM territoriale centre de certification qui a en charge l’organisation des actions d’évaluation.

Validité des composantes acquises
Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X

Statistiques :

Statistiques
Année d'obtention de la certification Nombre de certifiés Nombre de certifiés à la suite d’un parcours vae Taux d'insertion global à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 2 ans (en %)
2020 6 0 67 67 -
2019 19 0 89 72 -

Lien internet vers le descriptif de la certification :

Liste des organismes préparant à la certification :

Référentiel d'activité, de compétences et d'évaluation :