L'essentiel

Icon de la nomenclature

Nomenclature
du niveau de qualification

Niveau 7

Icon NSF

Code(s) NSF

201 : Technologies de commandes des transformations industrielles

326 : Informatique, traitement de l'information, réseaux de transmission

Icon formacode

Formacode(s)

24454 : Automatisme informatique industrielle

31054 : Informatique et systèmes d'information

Icon date

Date d’échance
de l’enregistrement

21-12-2026

Niveau 7

201 : Technologies de commandes des transformations industrielles

326 : Informatique, traitement de l'information, réseaux de transmission

24454 : Automatisme informatique industrielle

31054 : Informatique et systèmes d'information

21-12-2026

Nom légal Siret Nom commercial Site internet
CFAI DE BRETAGNE 39048242000028 Pôle Formation UIMM Bretagne https://www.formation-industrie.bzh/
CFAI DE CHAMPAGNE ARDENNE 40120610700062 - https://www.ifag.com

Objectifs et contexte de la certification :

L’expert en numérisation industrielle 4.0 a pour objectif d’optimiser le processus de production et d’améliorer la qualité en vue d’augmenter la performance industrielle et la compétitivité de l’entreprise. Il est le spécialiste des processus de transformation numérique des systèmes de production industriels. Son rôle consiste à concevoir, déployer et piloter des projets d’industrie 4.0.

Pour ce faire, il intègre des nouvelles technologies telles que la robotique collaborative, la réalité augmentée, la réalité virtuelle, l’internet des objets, l’intelligence artificielle, l’interconnexion des réseaux industriels et informatiques, la vision, l’informatique industrielle, les automates programmables industriels, la fabrication additive et les big data, tout en veillant aux aspects cyber sécurité lors de la mise en œuvre de ces technologies dans un monde industriel de plus en plus interconnecté.

Outre les compétences techniques attendues, les titulaires du titre doivent avant tout avoir des compétences en communication et management de projet.

Activités visées :

L’analyse du besoin de la transformation numérique 4.0 des systèmes de production industrielles.

L’étude de la faisabilité de la transformation numérique 4.0 des systèmes de production industrielles.

La conception de l’architecture d’un système de production complexe en incluant des briques technologiques 4.0.

La réalisation d’un système de production complexe en incluant des briques technologiques 4.0.

L’intégration et validation d’un système de production complexe en incorporant des briques technologiques 4.0.

Le pilotage des projets de transformation numérique industrielles 4.0.

L’accompagnement des parties prenantes vers la transition numérique industrielle 4.0.

Compétences attestées :

Déterminer le besoin client en terme de numérisation industrielle 4.0 afin de répondre à une problématique technique identifiée et aux enjeux de l’entreprise, en échangeant avec les parties prenantes (commanditaires, installateurs, utilisateurs ...).

Étudier les différentes parties du système de production existant afin de proposer un nouveau système fiable, innovant et sécuritaire au client, en tenant compte de son environnement matériel, humain et de sa documentation technique.

Réaliser une analyse fonctionnelle du système de production afin de recueillir les écarts entre le besoin client et l’existant, au moyen de différents outils d’analyse.

Formaliser l’étude du besoin en intégrant les enjeux et les contraintes de l’entreprise (techniques, sécuritaires, économiques, qualité) dans une démarche RSE, afin de fournir un état des lieux du système à numériser au client.

Mener une veille technologique et concurrentielle des solutions innovantes 4.0 du marché afin de collecter, stocker et traiter les informations, en mobilisant les sources pertinentes et en les structurant dans une base de données.

Sélectionner les opportunités d’innovations 4.0 en s’appuyant sur des méthodes et outils d’aide à la décision, afin de soumettre une proposition de valeur en adéquation avec les enjeux et contraintes de l’entreprise dans une démarche RSE.

Concevoir un POC par simulation ou par réalisation partielle de la proposition de valeur des solutions d’innovations 4.0 retenues, afin de vérifier la faisabilité du projet et son intégration dans l’environnement de l’entreprise.

Présenter la faisabilité du projet face au client, en justifiant la proposition de valeur des solutions d’innovations 4.0 retenue et en s’appuyant sur le POC et les indicateurs de performance définis par le client, afin de valider le projet proposé.

Concevoir l’architecture matérielle et logicielle des solutions d’innovations 4.0 validées, afin de préparer les phases de réalisation et d’intégration des nouvelles fonctions du système de production complexe à déployer, à partir du cahier des charges client et en utilisant des outils de modélisation.

Concevoir l’architecture réseau du système de production complexe, pour garantir la communication entre l’architecture matérielle et logicielle, en utilisant des outils de simulation adaptés et en assurant la protection des données numériques des systèmes et réseaux informatiques.

Simuler le comportement futur et les différents processus du système de production complexe, pour garantir sa disponibilité (fiabilité, sécurité, facilités d’exploitation et de maintenance), aux moyens de différents outils de simulation tels que la réalité virtuelle et le jumeau numérique.

Contribuer à la sélection des équipements matériels et logiciels y compris d’Intelligence Artificielle afin d’être en conformité avec l’architecture du système de production complexe et les comportements attendus, dans une démarche RSE et d’écoconception, en tenant compte des enjeux et contraintes de l’entreprise (techniques, sécuritaires, économiques, qualité).

Développer des Interfaces Homme-Machine (IHM de commande/de contrôle ou de supervision) afin de faciliter l’interaction entre l’utilisateur et le système de production complexe, en veillant à respecter les critères d’utilisabilité, d’inclusion et les règles de cybersécurité.

Réaliser la programmation des éléments robotiques du système de production complexe, afin de s’assurer de la réalisation des fonctions, tâches et missions définies par l’analyse fonctionnelle, en respectant les standards de l’entreprise et les règles de sécurité internes et normatives.

Élaborer le code des Automates Programmables Industriels (API) du système de production complexe, afin de les piloter localement par l’IHM et/ou à distance via l’ERP (Enterprise Resource Planning), en respectant les standards de l’entreprise et les règles de sécurité internes et normatives intégrant la protection des données du système d’information.

Réaliser l’interconnexion entre le système de production (OT) et le système informatique (IT) afin d’assurer les échanges de données ascendants et descendants entre les différents éléments du système de production complexe et le progiciel de gestion de l’entreprise de type Enterprise Resource Planning (ERP) réel ou simulé, via le développement de passerelles, en s’appuyant sur des normes d’échanges de données sécurisées et adaptées.

Créer et/ou actualiser des bases de données (BDD, SQL, no SQL) afin de collecter et stocker de manière persistante l’information provenant des différents éléments du système de production complexe et de l’ERP, en définissant l’architecture la plus adaptée à la volumétrie, la nature et la complexité des données à traiter tout en sécurisant l’accès et les données stockées.

Réaliser des opérations de contrôle unitaire sur chaque élément développé du système de production complexe, en simulant les interfaces afin de s’assurer du fonctionnement attendu et d’apporter des correctifs, si nécessaire.

Mettre en œuvre un dispositif de sauvegarde des éléments logiciels et documentaires afin de garantir une traçabilité et une éventuelle restauration des données, à partir de la mise en place d’une procédure et d’une structure d’archivage adaptées à l’outil de gestion de version choisi ou disponible dans l’entreprise.

Configurer les matériels, pour assurer une communication fiable et sécurisée entre eux, en sélectionnant les matériels réseaux et options logicielles correspondants à chaque élément du système de production complexe.

Intégrer les outils technologiques de l’industrie 4.0 dans le système de production complexe afin d’augmenter la performance de la chaine de production, en s’adaptant à l’environnement existant de l’entreprise.

Interconnecter les éléments du système de production avec le système informatique afin d’assurer une communication sécurisée lors de l’exploitation, en appliquant les règles de cybersécurité.

Effectuer les tests sur l’ensemble du système de production complexe, afin de vérifier le fonctionnement de chaque élément, en mode normal et dégradé, en se basant sur les attendus fonctionnels.

Démontrer au client l’adéquation du système de production complexe avec le besoin initial afin de valider la solution technique 4.0 dans les conditions réelles de production, en réalisant les déblocages et en effectuant, dans la mesure du possible, une mise au point suite à l’identification d’éventuels écarts.

Gérer les demandes d’évolution du système de production complexe afin de répondre aux adaptations souhaitées par le client, via une étude de faisabilité et une contractualisation.

Rédiger et/ou mettre à jour les documents techniques du système de production complexe, en français et/ou en anglais afin de faciliter son exploitation et son maintien en condition opérationnelle, en s’appuyant sur la documentation constructeur, les plans, schémas et données issues du système.

Mettre en place une démarche de maintenance 4.0 afin d’optimiser la maintenabilité du système de production complexe, grâce à la télémaintenance, l’analyse des données de fonctionnement du système (Big Data, IA) et en exploitant des outils de réalité augmentée (RA).

Définir le périmètre d’un projet de transformation numérique industrielle 4.0 afin de sécuriser sa réalisation et limiter les dérives en clarifiant les objectifs, ressources, livrables, échéances, contraintes et indicateurs à suivre, dans une démarche RSE. 

Conduire le déploiement d’un projet de transformation numérique industrielle 4.0 afin de garantir l’atteinte des objectifs fixés et le respect des délais, en mettant en œuvre des méthodes agiles de gestion de projet et des outils de suivi.

Attribuer les ressources humaines et matérielles nécessaires au déploiement optimal du projet de transformation numérique industrielle 4.0 afin de garantir le respect des échéances et d’anticiper les aléas, en s’assurant de leur disponibilité et de leur adéquation lors des différentes étapes du projet.

Superviser les activités des parties prenantes du projet de transformation numérique industrielle 4.0 afin de s’assurer du respect des délais et de la conformité des livrables aux exigences définies dans le cahier des charges, en exploitant des outils de suivi, de reporting et de communication.

Définir des actions d’amélioration continue, de manière itérative, à partir des retours d’expérience utilisateurs et en s’appuyant sur des méthodes de LEAN pour s'assurer de l'adéquation entre le besoin initial et le système de production complexe déployé.

Piloter la mise en œuvre des solutions correctives et/ou amélioratives pour ajuster et/ou optimiser la performance du système de production complexe, en se basant sur des indicateurs de suivi.

Définir une stratégie d’accompagnement au changement auprès des parties prenantes afin d’assurer le succès de la transformation numérique dans l’entreprise, en réalisant un plan d’action à partir d’un diagnostic de conduite de changement.

Communiquer en français et/ou en anglais auprès des parties prenantes, à partir de réunions d’informations, d’actions de sensibilisation et de communication interne/externe en utilisant des supports adaptés, afin de favoriser l’adhésion au projet et réduire les résistances au changement.

Établir le plan de formation, en lien avec le service des ressources humaines de l’entreprise cliente, afin d’adapter les compétences des salariés à l’impact humain du projet de transformation numérique industrielle 4.0, en mesurant les écarts entre les compétences actuelles et celles requises.

Assurer des actions de formation en français et/ou en anglais afin de garantir une efficacité opérationnelle et organisationnelle des salariés sur le système de production complexe, en animant avec des outils et supports adaptés et en évaluant les impacts des formations.

Gérer les situations de conflits de manière proactive tout au long d’un projet de transformation numérique industrielle 4.0 pour minimiser les risques de résistance au changement et garantir le succès du projet, en favorisant un dialogue ouvert et constructif entre les parties prenantes et en recherchant des solutions mutuellement bénéfiques.

Modalités d'évaluation :

Projets en centre de formation (2 projets majeurs)

Un rapport d’expérience professionnelle en entreprise/portfolio

RNCP38477BC01 - Concevoir l'architecture d'un système de production complexe à partir de l'analyse d'un système de production existant.

Liste de compétences Modalités d'évaluation

Déterminer le besoin client en terme de numérisation industrielle 4.0 afin de répondre à une problématique technique identifiée et aux enjeux de l’entreprise, en échangeant avec les parties prenantes (commanditaires, installateurs, utilisateurs ...).

Étudier les différentes parties du système de production existant afin de proposer un nouveau système fiable, innovant et sécuritaire au client, en tenant compte de son environnement matériel, humain et de sa documentation technique.

Réaliser une analyse fonctionnelle du système de production afin de recueillir les écarts entre le besoin client et l’existant, au moyen de différents outils d’analyse.

Formaliser l’étude du besoin en intégrant les enjeux et les contraintes de l’entreprise (techniques, sécuritaires, économiques, qualité) dans une démarche RSE, afin de fournir un état des lieux du système à numériser au client.

Mener une veille technologique et concurrentielle des solutions innovantes 4.0 du marché afin de collecter, stocker et traiter les informations, en mobilisant les sources pertinentes et en les structurant dans une base de données.

Sélectionner les opportunités d’innovations 4.0 en s’appuyant sur des méthodes et outils d’aide à la décision, afin de soumettre une proposition de valeur en adéquation avec les enjeux et contraintes de l’entreprise dans une démarche RSE.

Concevoir un POC par simulation ou par réalisation partielle de la proposition de valeur des solutions d’innovations 4.0 retenues, afin de vérifier la faisabilité du projet et son intégration dans l’environnement de l’entreprise.

Présenter la faisabilité du projet face au client, en justifiant la proposition de valeur des solutions d’innovations 4.0 retenue et en s’appuyant sur le POC et les indicateurs de performance définis par le client, afin de valider le projet proposé.

Concevoir l’architecture matérielle et logicielle des solutions d’innovations 4.0 validées, afin de préparer les phases de réalisation et d’intégration des nouvelles fonctions du système de production complexe à déployer, à partir du cahier des charges client et en utilisant des outils de modélisation.

Concevoir l’architecture réseau du système de production complexe, pour garantir la communication entre l’architecture matérielle et logicielle, en utilisant des outils de simulation adaptés et en assurant la protection des données numériques des systèmes et réseaux informatiques.

Simuler le comportement futur et les différents processus du système de production complexe, pour garantir sa disponibilité (fiabilité, sécurité, facilités d’exploitation et de maintenance), aux moyens de différents outils de simulation tels que la réalité virtuelle et le jumeau numérique.

Contribuer à la sélection des équipements matériels et logiciels y compris d’Intelligence Artificielle afin d’être en conformité avec l’architecture du système de production complexe et les comportements attendus, dans une démarche RSE et d’écoconception, en tenant compte des enjeux et contraintes de l’entreprise (techniques, sécuritaires, économiques, qualité).

Évaluation par projet en centre de formation

 

Rapport d’expérience professionnelle en entreprise

 

RNCP38477BC02 - Réaliser et intégrer un système de production complexe.

Liste de compétences Modalités d'évaluation

Développer des Interfaces Homme-Machine (IHM de commande/de contrôle ou de supervision) afin de faciliter l’interaction entre l’utilisateur et le système de production complexe, en veillant à respecter les critères d’utilisabilité, d’inclusion et les règles de cybersécurité.

Réaliser la programmation des éléments robotiques du système de production complexe, afin de s’assurer de la réalisation des fonctions, tâches et missions définies par l’analyse fonctionnelle, en respectant les standards de l’entreprise et les règles de sécurité internes et normatives.

Élaborer le code des Automates Programmables Industriels (API) du système de production complexe, afin de les piloter localement par l’IHM et/ou à distance via l’ERP (Enterprise Resource Planning), en respectant les standards de l’entreprise et les règles de sécurité internes et normatives intégrant la protection des données du système d’information.

Réaliser l’interconnexion entre le système de production (OT) et le système informatique (IT) afin d’assurer les échanges de données ascendants et descendants entre les différents éléments du système de production complexe et le progiciel de gestion de l’entreprise de type Enterprise Resource Planning (ERP) réel ou simulé, via le développement de passerelles, en s’appuyant sur des normes d’échanges de données sécurisées et adaptées.

Créer et/ou actualiser des bases de données (BDD, SQL, no SQL) afin de collecter et stocker de manière persistante l’information provenant des différents éléments du système de production complexe et de l’ERP, en définissant l’architecture la plus adaptée à la volumétrie, la nature et la complexité des données à traiter tout en sécurisant l’accès et les données stockées.

Réaliser des opérations de contrôle unitaire sur chaque élément développé du système de production complexe, en simulant les interfaces afin de s’assurer du fonctionnement attendu et d’apporter des correctifs, si nécessaire.

Mettre en œuvre un dispositif de sauvegarde des éléments logiciels et documentaires afin de garantir une traçabilité et une éventuelle restauration des données, à partir de la mise en place d’une procédure et d’une structure d’archivage adaptées à l’outil de gestion de version choisi ou disponible dans l’entreprise.

Configurer les matériels, pour assurer une communication fiable et sécurisée entre eux, en sélectionnant les matériels réseaux et options logicielles correspondants à chaque élément du système de production complexe.

Intégrer les outils technologiques de l’industrie 4.0 dans le système de production complexe afin d’augmenter la performance de la chaine de production, en s’adaptant à l’environnement existant de l’entreprise.

Interconnecter les éléments du système de production avec le système informatique afin d’assurer une communication sécurisée lors de l’exploitation, en appliquant les règles de cybersécurité.

Effectuer les tests sur l’ensemble du système de production complexe, afin de vérifier le fonctionnement de chaque élément, en mode normal et dégradé, en se basant sur les attendus fonctionnels.

Démontrer au client l’adéquation du système de production complexe avec le besoin initial afin de valider la solution technique 4.0 dans les conditions réelles de production, en réalisant les déblocages et en effectuant, dans la mesure du possible, une mise au point suite à l’identification d’éventuels écarts.

Gérer les demandes d’évolution du système de production complexe afin de répondre aux adaptations souhaitées par le client, via une étude de faisabilité et une contractualisation.

Rédiger et/ou mettre à jour les documents techniques du système de production complexe, en français et/ou en anglais afin de faciliter son exploitation et son maintien en condition opérationnelle, en s’appuyant sur la documentation constructeur, les plans, schémas et données issues du système.

Mettre en place une démarche de maintenance 4.0 afin d’optimiser la maintenabilité du système de production complexe, grâce à la télémaintenance, l’analyse des données de fonctionnement du système (Big Data, IA) et en exploitant des outils de réalité augmentée (RA).

Évaluation par projet en centre de formation

Rapport d’expérience professionnelle en entreprise

RNCP38477BC03 - Gérer et manager un projet de transformation numérique industrielle 4.0.

Liste de compétences Modalités d'évaluation

Définir le périmètre d’un projet de transformation numérique industrielle 4.0 afin de sécuriser sa réalisation et limiter les dérives en clarifiant les objectifs, ressources, livrables, échéances, contraintes et indicateurs à suivre, dans une démarche RSE. 

Conduire le déploiement d’un projet de transformation numérique industrielle 4.0 afin de garantir l’atteinte des objectifs fixés et le respect des délais, en mettant en œuvre des méthodes agiles de gestion de projet et des outils de suivi.

Attribuer les ressources humaines et matérielles nécessaires au déploiement optimal du projet de transformation numérique industrielle 4.0 afin de garantir le respect des échéances et d’anticiper les aléas, en s’assurant de leur disponibilité et de leur adéquation lors des différentes étapes du projet.

Superviser les activités des parties prenantes du projet de transformation numérique industrielle 4.0 afin de s’assurer du respect des délais et de la conformité des livrables aux exigences définies dans le cahier des charges, en exploitant des outils de suivi, de reporting et de communication.

Définir des actions d’amélioration continue, de manière itérative, à partir des retours d’expérience utilisateurs et en s’appuyant sur des méthodes de LEAN pour s'assurer de l'adéquation entre le besoin initial et le système de production complexe déployé.

Piloter la mise en œuvre des solutions correctives et/ou amélioratives pour ajuster et/ou optimiser la performance du système de production complexe, en se basant sur des indicateurs de suivi.

Définir une stratégie d’accompagnement au changement auprès des parties prenantes afin d’assurer le succès de la transformation numérique dans l’entreprise, en réalisant un plan d’action à partir d’un diagnostic de conduite de changement.

Communiquer en français et/ou en anglais auprès des parties prenantes, à partir de réunions d’informations, d’actions de sensibilisation et de communication interne/externe en utilisant des supports adaptés, afin de favoriser l’adhésion au projet et réduire les résistances au changement.

Établir le plan de formation, en lien avec le service des ressources humaines de l’entreprise cliente, afin d’adapter les compétences des salariés à l’impact humain du projet de transformation numérique industrielle 4.0, en mesurant les écarts entre les compétences actuelles et celles requises.

Assurer des actions de formation en français et/ou en anglais afin de garantir une efficacité opérationnelle et organisationnelle des salariés sur le système de production complexe, en animant avec des outils et supports adaptés et en évaluant les impacts des formations.

Gérer les situations de conflits de manière proactive tout au long d’un projet de transformation numérique industrielle 4.0 pour minimiser les risques de résistance au changement et garantir le succès du projet, en favorisant un dialogue ouvert et constructif entre les parties prenantes et en recherchant des solutions mutuellement bénéfiques.

Évaluation par projet en centre de formation

Rapport d’expérience professionnelle en entreprise

Description des modalités d'acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences et/ou par correspondance :

La validation des trois blocs de compétences est obligatoire pour l’obtention de la certification complète.

Chaque bloc de compétences peut être acquis individuellement et est capitalisable dans l’optique de l’obtention de la certification complète.

Secteurs d’activités :

Le titulaire de la certification visée « Expert en numérisation industrielle » sera amené à exercer son métier dans des entreprises nationales ou internationales de toutes tailles et dans tous types d’organisations publiques et privées. 

L’expert en numérisation industrielle pourra intervenir auprès de plusieurs secteurs. A titre d'exemples: équipementiers automobile, production et transport d’énergie, ferroviaire, aéronautique, spatial. Il interviendra principalement chez des constructeurs/fabricants, intégrateurs de système robotique ou sociétés de conseil.

Type d'emplois accessibles :

INFORMATIQUE INDUSTRIELLE

Intégrateur Solutions Informatiques

Automaticien et informaticien industriel

Responsable informatique industrielle

AUTOMATISME

Automaticien machines spéciales

Automaticien process industriel

Automaticien et informaticien industriel

Chargé d’affaires automatismes industriels

Responsable automatisme

Ingénieur concepteur en robotique automatisme

ROBOTIQUE

Ingénieur recherche et développement en robotique

Expert Robotique et Automatique

Automaticien / Roboticien

Chef de projet robotique

Responsable robotique

NOUVELLES TECHNOLOGIES

Intégration industrielle / Automatisation – Robotisation

Chef de projet industrie 4.0

Ingénieur projet industrie 4.0

Responsable du service développement

Code(s) ROME :

  • M1805 - Études et développement informatique
  • H1206 - Management et ingénierie études, recherche et développement industriel
  • M1802 - Expertise et support en systèmes d''information
  • H1402 - Management et ingénierie méthodes et industrialisation
  • H1208 - Intervention technique en études et conception en automatisme

Références juridiques des règlementations d’activité :

Le cas échant, prérequis à l’entrée en formation :

Etre titulaire d'un diplôme de niveau 6 dans l'un des domaines de spécialité : maintenance, automatisme, informatique, robotique minimum ou avoir le niveau de connaissances équivalent de type licence scientifique, technique ou professionnelle et Bachelor

OU justifier d’au moins 5 ans d'expérience professionnelle dans des fonctions de technicien supérieur ou équivalentes. L'expérience professionnelle peut avoir été acquise dans le domaine de la certification visée ou dans un autre domaine.

Le cas échant, prérequis à la validation de la certification :

Pré-requis disctincts pour les blocs de compétences :

Non

Validité des composantes acquises :

Validité des composantes acquises
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X -
En contrat d’apprentissage X

- 1 représentant des organismes co-certificateurs externe au processus de formation ;

- 2 professionnels qualifiés, extérieurs aux organismes co-certificateurs et de formation, ayant une expérience significative dans les domaines visés (automatisme, robotique, informatique industrielle et technologies 4.0) et dont 1 sera désigné comme président du jury de certification. En cas d’absence d’un des professionnels, le jury de certification sera représenté à minima de 50% de professionnel et pourra réglementairement assurer la validation ou non de la certification.

Après un parcours de formation continue X

- 1 représentant des organismes co-certificateurs externe au processus de formation ;

- 2 professionnels qualifiés, extérieurs aux organismes co-certificateurs et de formation, ayant une expérience significative dans les domaines visés (automatisme, robotique, informatique industrielle et technologies 4.0) et dont 1 sera désigné comme président du jury de certification. En cas d’absence d’un des professionnels, le jury de certification sera représenté à minima de 50% de professionnel et pourra réglementairement assurer la validation ou non de la certification.

En contrat de professionnalisation X

- 1 représentant des organismes co-certificateurs externe au processus de formation ;

- 2 professionnels qualifiés, extérieurs aux organismes co-certificateurs et de formation, ayant une expérience significative dans les domaines visés (automatisme, robotique, informatique industrielle et technologies 4.0) et dont 1 sera désigné comme président du jury de certification. En cas d’absence d’un des professionnels, le jury de certification sera représenté à minima de 50% de professionnel et pourra réglementairement assurer la validation ou non de la certification.

Par candidature individuelle X -
Par expérience X

- 1 représentant des organismes co-certificateurs externe au processus de formation ;

- 2 professionnels qualifiés, extérieurs aux organismes co-certificateurs et de formation, ayant une expérience significative dans les domaines visés (automatisme, robotique, informatique industrielle et technologies 4.0) et dont 1 sera désigné comme président du jury de certification. En cas d’absence d’un des professionnels, le jury de certification sera représenté à minima de 50% de professionnel et pourra réglementairement assurer la validation ou non de la certification.

Validité des composantes acquises
Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X

Statistiques :

Liste des organismes préparant à la certification :

Référentiel d'activité, de compétences et d'évaluation :