L'essentiel

Icon de la nomenclature

Nomenclature
du niveau de qualification

Niveau 4

Icon NSF

Code(s) NSF

231 : Mines et carrières, génie civil, topographie

Icon formacode

Formacode(s)

22013 : Travaux ferroviaires

Icon date

Date d’échance
de l’enregistrement

21-12-2026

Niveau 4

231 : Mines et carrières, génie civil, topographie

22013 : Travaux ferroviaires

21-12-2026

Nom légal Siret Nom commercial Site internet
SNCF RESEAU 41228073720375 - -

Objectifs et contexte de la certification :

La certification professionnelle d'Opérateur de voie ferrée s’inscrit dans un contexte en tension dans l’emploi, en lien avec le développement du transport ferroviaire et  les attendus environnementaux générés.

Celle-ci est donc directement concernée par l’accroissement non seulement du réseau, mais également par le nombre de voyageurs qui implique d’apporter un haut niveau de sécurité des personnes, des équipements et des installations.

Ce métier s'exerce donc dans un cadre qui connait de fortes évolutions technologiques concernant :

-la modernisation de la maintenance : maintenance prédictive, gestion des infrastructures assistée par IA...

-la numérisation accrue : ERTMS (Système européen de gestion du trafic ferroviaire), enjeux autour de la cybersécurité, exploitation assistée par IA…

-les technologies de rupture : motorisation hydrogène, navettes électriques légères, nouveaux matériaux et procédés de fabrication.

Activités visées :

Le titulaire du titre opérateur voie ferrée mène principalement les activités suivantes :

  • Préparation d’une tournée de surveillance de la voie, des appareils de voie et des abords
  • Détection d’anomalie lors d'une tournée de surveillance de la voie, des appareils de voie et des abords
  • Détection d’anomalies lors de relevés de cotes dans les appareils de voie
  • Classement des anomalies selon le degré d’urgence
  • Travaux ayant un impact sur la stabilité de la voie
  • Travaux sur les composants de la voie (ballast / traverses / attaches/ rail)
  • Travaux dans les appareils de voie
  • Travaux sur la géométrie de la voie (nivellement / dressage)
  • Découverte d’obstacles d’anomalies ou de dangers divers vis-à-vis des circulations ferroviaires lors d’une surveillance
  • Découverte d’une rupture de rail
  • Incidents ou dérangements lors de travaux
  • Identification des sources de danger
  • Évaluation des risques liés à son intervention
  • Application des mesures réglementaires en vigueur en vue de supprimer ou de prévenir le risque
  • Coopération lors d’un travail en équipe
  • Communication entre les différents acteurs sécurité
  • Retour d’expérience, briefing/débriefing

Compétences attestées :

Toutes les compétences décrites dans le référentiel sont évaluées conformément aux exigences de :

- l’Arrêté du 7 mai 2015 relatif aux tâches essentielles pour la sécurité ferroviaire autres que la conduite de train

- du décret n° 2017-694 du 2 mai 2017 relatif à « la protection des travailleurs intervenant sur les systèmes de transport ferroviaire ou guidé et de chemins de fer à crémaillère ou contribuant à leur exploitation pour l’ARS »

- du décret n° 2004-924 du 1er septembre 2004 relatif à l'utilisation des équipements de travail mis à disposition pour des travaux temporaires en hauteur et modifiant le code du travail

Les principales compétences attestées se déclinent comme suit :

 

-Effectuer des tournées de surveillance de la voie et de leur environnement

-Participer à la maintenance et aux travaux sur les constituants de la voie et des appareils de voie

-Participer à une relève d'incident

-Assurer la sécurité des personnes, des circulations et des biens

-Réaliser les retours d'expérience (briefing/débriefing)/Coopérer, communiquer

Modalités d'évaluation :

Le dispositif comporte  une évaluation écrite et/ou orale des connaissances et une évaluation de la mise en œuvre pratique des compétences à travers des mises en situation reconstituées.

RNCP38508BC01 - Effectuer des tournées de surveillance de la voie et de leur environnement

Liste de compétences Modalités d'évaluation

Préparation d’une tournée de surveillance de la voie, des appareils de voie et des abords :

  1. Identifier les caractéristiques techniques du parcours à surveiller (âges des installations, causes de vieillissement, antécédents…) ;
  2. Identifier les caractéristiques des appareils de voie à surveiller (nature, type, modèles…) ;
  3. Identifier le but de la surveillance (surveillance générale, surveillance particulière, relevés de cotes…) ;
  4. Vérifier son habilitation, ses EPI ;
  5. Utiliser les documents d’application locaux ;
  6. Préparer les agrès nécessaires (terminal mobile, carnet, stylo...).

Détection d’anomalie lors d'une tournée de surveillance de la voie, des appareils de voie et des abords :

  1. Observer l’environnement de la voie pour détecter les signes précurseurs d'avarie ;
  2. Observer les constituants de la voie pour s’assurer de leur conformité (rails, attaches, traverses, ballast) ;
  3. Détecter les anomalies et/ou usure dues à une défaillance ou une dégradation d’un ou plusieurs constituants de la voie ;
  4. Détecter les anomalies et risques potentiels dus à l’environnement (arbres dangereux, poussées de végétation, talus, stabilité de la plateforme...)
  5. Identifier et nommer les anomalie.

Détection d’anomalies lors de relevés de cotes dans les appareils de voie :

  1. Utiliser les instructions et consignes (matériel, outillage, fiches de contrôle…) ;
  2. Réaliser une auscultation des abouts de cœur ;
  3. Réaliser les relevés des cotes de protection de pointe et de libre passage d'un appareil de voie ;
  4. Compléter le compte rendu.

Classement des anomalies selon le degré d’urgence :

  1. Proposer un classement dans l’outil de mobilité en fonction du niveau de risque de l’anomalie ou du danger.

 

 

Contrôle continu des acquis et des connaissances sous forme de questions à choix multiples et/ou de questions ouvertes, sur feuille ou support informatique

Mises en situation à la fin de chaque module (sur plateaux techniques)

RNCP38508BC02 - Participer à la maintenance et aux travaux sur les constituants de la voie et des appareils de voie

Liste de compétences Modalités d'évaluation

Travaux ayant un impact sur la stabilité de la voie :

  1. Identifier les prescriptions technique de stabilité à appliquer en fonction du type de pose de la voie (Barre Normale / Long Rail Soudée)
  2. Participer, sous la responsabilité d'un agent habilité Taches Essentielles pour la Sécurité (TES), à la préparation (matériel/outillage),  à la réalisation et aux contrôles des interventions de maintenance ayant un impact sur la stabilité de la voie (Respect des prescription technique en Barre Normale (BN) et en Long Rail Soudé (LRS) pour tous travaux, entretien des joints, entretien des dispositifs de dilatations ...).

Travaux sur les composants de la voie (ballast / traverses / attaches/ rail) :

  1. Identifier le système d’attache ;
  2. Contrôler/Vérifier l'efficacité et l’élasticité des attaches ;
  3. Identifier les conditions d’emploi et les critères de remplacement de traverses ;
  4. Vérifier l’écartement ;
  5. Contrôler les profils de ballast ;
  6. Participer, sous la responsabilité d'un agent habilité TES, à la préparation (matériel/outillage),  à la réalisation et aux contrôles des interventions sur le rail, les attaches, les traverses, l'écartement et le ballast.

Travaux dans les appareils de voie :

  1. Identifier les prescriptions technique de stabilité à appliquer en fonction du type de pose de l’appareil de voie  (Eclissés / Incorporé) ;
  2. Participer, sous la responsabilité d'un agent habilité TES, à la préparation (matériel/outillage), aux vérifications de Famille A, de Famille B, de conformité...

Travaux sur la géométrie de la voie (nivellement / dressage) :

  1. Identifier les caractéristiques géométrique de pose de la voie et des appareils de voie ;
  2. Effectuer les marques d’un chantier simple de nivellement et de dressage de la voie et des appareils de voie;
  3. Participer, sous la responsabilité d'un agent habilité TES, à la préparation (matériel/outillage), à la réalisation et aux contrôles des interventions de nivellement et de dressage de la voie et des appareils de voie.

Contrôle continu des acquis et des connaissances sous forme de questions à choix multiples et/ou de questions ouvertes, sur feuille ou support informatique

Etude de cas avec analyse de documents

RNCP38508BC03 - Participer à une relève d'incident

Liste de compétences Modalités d'évaluation

Découverte d’obstacles d’anomalies ou de dangers divers vis-à-vis des circulations ferroviaires lors d’une surveillance :

  1. Identifier les obstacles et les dangers divers pour les circulations ferroviaires (engagement de gabarit, défauts de plateforme, arbres dangereux, rupture de rail, relevé de cote nécessitant ralentissement…) ;
  2. Prendre les mesures d’une couverture d’obstacle (document métier, mise en œuvre, avis divers, astreinte…) ;
  3. Appliquer les restrictions de circulations (prescription, normes…).

Découverte d’une rupture de rail :

  1. Prendre les mesures adéquates lors de la découverte d’une rupture de rail ;
  2. Utiliser la carte de rupture de rail ;

Incidents ou dérangements lors de travaux :

  1. Interdire ou adapter la circulation des trains sur la zone considérée en cas de risques relatifs aux caractéristiques géométriques et/ou mécaniques de la voie, à l’engagement du gabarit de la voie, au fonctionnement hors tolérances des équipements critiques de gestion des circulations ;
  2. Appliquer les procédures en cas d’accident, d’incident, ou de situation présentant un risque grave ou imminent ;
  3. Appliquer les mesures de sécurité nécessaires afin de rétablir la situation normale.

Contrôle continu des acquis et des connaissances sous forme de questions à choix multiples et/ou de questions ouvertes, sur feuille ou support informatique

Mises en situation à la fin de chaque module (jeux de rôles)

RNCP38508BC04 - Assurer la sécurité des personnes, des circulations et des biens

Liste de compétences Modalités d'évaluation

Identification des sources de danger :

  1. Identifier les sources de danger lors d’un déplacement dans un environnement exposé aux risques ferroviaires (risques de heurt par une circulation et risque électrique) ;
  2. Identifier les sources de danger lors d’un travail dans un environnement exposé aux risques commun (risques chimique, amiante, bruit, routier, de chute de hauteur et lié à une l’activité physique) ;
  3. Identifier les sources de danger lors d’un travail dans un environnement exposé aux risques ferroviaires : (risques de heurt par une circulation) ;
  4. Identifier les sources de danger lors d’un travail faisant obstacle aux circulations ferroviaires ;
  5. Identifier les sources de danger lors d’un travail avec une entreprise extérieure (risques interférents).

Évaluation des risques liés à son intervention :

  1. Evaluer les risques lors d’un déplacement dans un environnement exposé aux risques ferroviaires (zones dangereuses et zones à risque, sens et vitesses de circulation des trains) ;
  2. Evaluer les risques lors d’un travail dans un environnement exposé aux risques commun (Fiches de donnée sécurité, bons réflexes, principes de sécurité physique et d’économie d’effort …) ;
  3. Evaluer les risques lors d’un travail dans un environnement exposé aux risques ferroviaires (mesures d’annonces) ;
  4. Evaluer les risques lors d’un travail faisant obstacle aux circulations ferroviaires (Utilisation des instructions ou consignes relatives aux conditions de réalisation des travaux et aux conditions de circulation des trains de travaux) ;
  5. Evaluer les risques lors d’un travail avec une entreprise extérieure (différents acteurs sécurités, missions du Représentant SNCF sur le chantier (RSNCF) et du Représentant de la Sécurité Opérationnelle (RSO)).

Application des mesures réglementaires en vigueur en vue de supprimer ou de prévenir le risque :

  1. Appliquer les mesures réglementaires lors d’un déplacement dans un environnement exposé aux risques ferroviaires (déplacement en sécurité dans les emprises et à proximité des zones à risques ferroviaires, équipement de protection, documents, accès, installations de sécurité du personnel à demeure, orientation, règles de déplacement le long des voies ou lors de leur traversée, bons réflexes face aux risques électriques caténaire ou face à une anomalie, moyens d’alertes) ;
  2. Appliquer les mesures réglementaires lors d’un travail dans un environnement exposé aux risques commun (équipements de protection, bons réflexes, règles d’utilisation des véhicules de service et du journal de service, règles de consommation d’alcool et de produits psychoactifs, …) ;
  3. Appliquer les mesures réglementaires lors d’un travail dans un environnement exposé aux risques ferroviaires (annonce des trains dans les conditions prévues par les consignes et instructions opérationnelles pour les mesures d’annonces, mesures de sécurité nécessaires à la reprise du travail, procédures en cas d’accident, d’incident, ou de situation présentant un  risque grave ou imminent, mesures de sécurité nécessaires afin de rétablir la situation normale) ;
  4. Appliquer les mesures réglementaires lors d’un travail faisant obstacle aux circulations ferroviaires (accords préalables aux travaux, mesures relatives à la sécurité des circulations, assurance, à la fin des travaux, que rien ne s’oppose à ce que les mesures de sécurité soient levées, mise en place des restrictions nécessaires) ;
  5. Appliquer les mesures réglementaires lors d’un travail avec une entreprise extérieure (circuits d’autorisation, communication…)

 

Contrôle continu des acquis et des connaissances sous forme de questions à choix multiples et/ou de questions ouvertes, sur feuille ou support informatique

Mises en situation à la fin de chaque module (sur plateaux techniques et maquettes)

RNCP38508BC05 - Réaliser les retours d'expérience (briefing/débriefing) - Coopérer, communiquer

Liste de compétences Modalités d'évaluation

Coopération lors d’un travail en équipe :

  1. Identifier les acteurs sécurité (agent sécurité du personnel (ASP), Annonceur, Sentinelle, Responsable de planche travaux (RPTX), chef de chantier (CCH)…) ;
  2. Identifier les Compétences Non Techniques.

Communication entre les différents acteurs sécurité :

  1. Mettre en œuvre avec les personnels concernés les procédures de communication et de sécurité correspondantes ;
  2. Coordonner les interventions des différents opérateurs sécurités placés sous son autorité.

Retour d’expérience, briefing/débriefing :

  1. Identifier les éléments clés du briefing sécurité.
  2. Réaliser un briefing/débriefing

 

Contrôle continu des acquis et des connaissances sous forme de questions à choix multiples et/ou de questions ouvertes, sur feuille ou support informatique

Mises en situation à la fin de chaque module (jeux de rôles)

Etude de cas avec analyse de documents

Description des modalités d'acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences et/ou par correspondance :

La présente certification est composée de cinq blocs, tous accessibles dans le cadre d'un parcours de progression.

Le titre permet un accès modulaire par la voie de la formation et/ou par la voie de la VAE, y compris par une combinatoire de ces deux voies d'accès.

  • Par la voie de la VAE : tous les blocs sont accessibles sur la base du renseignement d'un livret de VAE et d'un entretien avec le jury national.
  • Par la voie de la formation : tous les blocs font l'objet d'une évaluation plurimodale étape par étape, le jury national ayant pour vocation d'en vérifier la congruence.

Chaque bloc de compétences fait l'objet d'une validation autonome.

Secteurs d’activités :

L’opérateur voie peut exercer dans les secteurs public et privé quelle que soit la taille de l’entreprise pour une activité soit de maintenance des installations en exploitation, soit dans la création, la régénération ou la modification d’installation.

Il peut s’agir :

  • D’entreprises assurant la maintenance des installations ferroviaires intégrées au Gestionnaire d’Infrastructure ;
  • D’entreprises de travaux ferroviaires ;
  • D’entreprises assurant la maintenance des installations ferroviaires dans le cadre d’un Partenariat Public Privé ;
  • D’entreprises disposant de voies privées qu’elles utilisent à des fins propres, pour transporter du matériel ;
  • D’autorités portuaires susceptibles de construire et gérer des Voies Ferrées Portuaires (VFP) ;
  • D’opérateurs privés ferroviaires (OPF) sur certains territoires hors réseau ferré national (embranchement particulier pour le Fret, certaines voies des ports ou privés, …)

Type d'emplois accessibles :

Les différentes désignations du métier sont les suivantes, elles varient le plus souvent selon les entreprises : 

  • Opérateur voie
  • Opérateur de la voie ferrée
  • Opérateur de maintenance
  • Opérateur des voies
  • Mainteneur de la voie

Code(s) ROME :

  • F1702 - Construction de routes et voies

Références juridiques des règlementations d’activité :

Le métier d’opérateur voie est soumis à plusieurs réglementations :    

  • Arrêté TES pour les missions d’Agent Sécurité du Personnel (TES M), de réalisateur/Chef de Chantier (TES C), reprise de gardiennage de Passages à niveaux (TES F)
  • SECUFER pour l’ARS (Agence régionale de santé)
  • Permis poids lourd
  • Permis de transport en commun en fonction des véhicules de service utilisés. Il devra au préalable avoir suivi la FIMO (formation initiale minimum obligatoire).  

Le cas échant, prérequis à l’entrée en formation :

Le candidat qui postule à la certification visée d’opérateur voie ferrée doit remplir un certain nombre de conditions pour y accéder :   

1 - Dans tous les cas : Être majeur au plus tard à l’entrée en formation.   

2 - En fonction du niveau de formation ou de l’expérience professionnelle :

SNCF RESEAU met en place des parcours d’accès à la certification distincts et flexibles selon les publics concernés.

Le niveau attendu est un niveau 3 (Cadre Européen des Certifications), de préférence dans le domaine du bâtiment et travaux publics mais les modalités d’admission comportent dans tous les cas de figure le renseignement d’un dossier d’admission qui doit être assorti d’éléments de preuves et d’un entretien avec l’organisme de formation. Des tests sur les savoirs de base, d’aptitudes psychotechniques et de savoirs techniques sont effectués.  C’est pourquoi, les personnes ne disposant pas du niveau requis peuvent être recrutés sur la base d’une expérience professionnelle en lien avec le métier, en l’occurrence principalement sur le métier d'agent d'entretien de la voie.

L’admission est prononcée lorsque le candidat a satisfait à tous les tests       

Le cas échant, prérequis à la validation de la certification :

Pour exercer ses activités, l’opérateur voie doit être habilité aux TES (taches essentielles de sécurité).

Il est à noter que ce parcours de formation comprend les items spécifiques nécessaires à l’accès aux habilitations TES requises pour ce métier.

La réussite à ces items permet l’obtention des attestations de formation correspondantes et ainsi la possibilité pour l’employeur de délivrer l’habilitation au certifié dans le cadre de sa prise de fonctions.

 

Pré-requis disctincts pour les blocs de compétences :

Non

Validité des composantes acquises :

Validité des composantes acquises
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X -
En contrat d’apprentissage X

Le jury de certification se compose de : 

- Un(e) président de jury (Responsable du Pôle Certification de la DGRH Formation SNCF Réseau),

- Un(e) représentant métier d'une entreprise extérieure appartenant à la Branche Ferroviaire,

- Un(e) représentant(e) métier SNCF RESEAU, 

- Un(e) représentant(e) du Pôle Certification de la DGRH Formation SNCF Réseau.

Après un parcours de formation continue X

Le jury de certification se compose de : 

- Un(e) président de jury (Responsable du Pôle Certification de la DGRH Formation SNCF Réseau),

- Un(e) représentant métier d'une entreprise extérieure appartenant à la Branche Ferroviaire,

- Un(e) représentant(e) métier SNCF RESEAU, 

- Un(e) représentant(e) du Pôle Certification de la DGRH Formation SNCF Réseau.

En contrat de professionnalisation X

Le jury de certification se compose de : 

- Un(e) président de jury (Responsable du Pôle Certification de la DGRH Formation SNCF Réseau),

- Un(e) représentant métier d'une entreprise extérieure appartenant à la Branche Ferroviaire,

- Un(e) représentant(e) métier SNCF RESEAU, 

- Un(e) représentant(e) du Pôle Certification de la DGRH Formation SNCF Réseau.

Par candidature individuelle X -
Par expérience X

Le jury de certification se compose de : 

- Un(e) président de jury (Responsable du Pôle Certification de la DGRH Formation SNCF Réseau),

- Un(e) représentant métier d'une entreprise extérieure appartenant à la Branche Ferroviaire,

- Un(e) représentant(e) métier SNCF RESEAU, 

- Un(e) représentant(e) du Pôle Certification de la DGRH Formation SNCF Réseau.

Validité des composantes acquises
Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X

Statistiques :

Statistiques
Année d'obtention de la certification Nombre de certifiés Nombre de certifiés à la suite d’un parcours vae Taux d'insertion global à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 2 ans (en %)
2023 248 9 93 93 -
2022 3 3 100 100 -

Lien internet vers le descriptif de la certification :

https://www.sncf-reseau.com/fr/services/vous-former-aux-metiers-maintenance-et-circulation-ferroviaire

Accès au catalogue de nos formations : Catalogue-formations-SNCF-Reseau_septembre-2023.pdf

 

Le certificateur n'habilite aucun organisme préparant à la certification

Certification(s) antérieure(s) :

Certification(s) antérieure(s)
Code de la fiche Intitulé de la certification remplacée
RNCP35204 Opérateur voie ferrée

Référentiel d'activité, de compétences et d'évaluation :