L'essentiel

Icon de la nomenclature

Nomenclature
du niveau de qualification

Niveau 3

Icon NSF

Code(s) NSF

201m : Technologies de commandes des transformations industrielles

Icon formacode

Formacode(s)

31620 : Conduite installation industrielle

Icon date

Date d’échance
de l’enregistrement

21-12-2024

Niveau 3

201m : Technologies de commandes des transformations industrielles

31620 : Conduite installation industrielle

21-12-2024

Nom légal Siret Nom commercial Site internet
UNION INDUSTRIES METALLURGIQUES MINIERES 78471719100018 - -
Commission paritaire nationale de l'emploi de la métallurgie - - -

Objectifs et contexte de la certification :

Le conducteur d’équipements industriels exerce son activité sur un système de production, composé d’un ou plusieurs équipement(s) mécanisé(s), automatisé(s) ou robotisé(s). A partir d’un tableau de commande, pupitre, clavier, ou écran tactile au pied de l’équipement ou à partir d’une salle de contrôle, il assure le bon fonctionnement du système de production dans le respect des objectifs de productivité (cadences, flux…) et des procédures Qualité, Hygiène, Sécurité et Environnement (QHSE).

Activités visées :

La préparation de production

Le conducteur d’équipements industriels réceptionne et prépare tous les moyens nécessaires à la production, ceux-ci sont vérifiés et disposés dans les emplacements adéquats de la zone de travail qui est maintenue dans un état d'ordre et de propreté, conformément aux instructions. Le conducteur d’équipements industriels applique les procédures celles-ci garantissent l’intégrité des personnes et des biens d’équipement et de production, il réalise également les opérations de maintenance de 1er niveau qui répondent aux exigences des moyens et de l’entreprise. Le conducteur d’équipements industriels réalise également des contrôles afin de s’assurer de la disponibilité et de la conformité des moyens qui sont mis à sa disposition selon les documents de référence qui lui sont communiqués.

Le suivi et la surveillance de la production

Le conducteur d’équipements industriels s’assure de la performance de l’équipement et de la conformité de la production réalisée en termes de délais, quantité et sécurité tout en respectant les procédures, et les exigences du client (interne ou externe), les éventuelles dérives de production sont systématiquement détectées et les documents liées à la gestion de production sont renseignés. Le conducteur d’équipements industriels contrôle la conformité de la production dans le respect des procédures et avec les moyens adaptés à chaque étapes Les résultats de contrôles sont consignés et les non-conformités sont renseignées. Le compte-rendu du conducteur d’équipements industriels respecte les modalités de l’entreprise pour une bonne transmission de l’information.

Les changements de production et les interventions

Le conducteur d’équipements industriels configure la ligne de production conformément aux instructions qui lui sont communiquées et selon la production à réaliser. Suite à ces réglages la mise en conformité de la ligne de production est confirmée, puis la conduite de l’équipement de production est assurée par le conducteur conformément à la documentation et dans les conditions de sécurité et de qualité exigées. Le conducteur d’équipements industriels assure le suivi de sa production, il identifie les éventuels écarts, il réalise également le pré-diagnostic des dysfonctionnements ce qui lui permet d’anticiper les conséquences ou les répercussions éventuelles sur la production dont il est en charge, le cas échéant il active le système d’alerte ou d’arrêt de son équipement de production. Ses actions permettent de maintenir le fonctionnement de l’équipement, afin de garantir la qualité de la production, en privilégiant la sécurité des biens et des personnes. Le conducteur d’équipements industriels formule également des propositions qui contribuent à l’amélioration de la qualité, de la sécurité et de la productivité dans son périmètre d’activité.

Compétences attestées :

Approvisionner et préparer les éléments et équipements de production

Démarrer/arrêter équipement de production

Réaliser la maintenance de 1er niveau du poste de travail

Conduire un équipement de production

Contrôler la qualité de sa production

Rendre compte de son activité

Régler un équipement ou réguler un process

Conduire un équipement en mode de marche manuelle

Intervenir suite à un dysfonctionnement de production

Contribuer à l'amélioration du poste de travail

Modalités d'évaluation :

Les compétences professionnelles mentionnées dans le référentiel sont évaluées par une commission d’évaluation composée de plusieurs membres qualifiés ayant une expérience professionnelle leur permettant d’évaluer la maitrise des compétences professionnelles du candidat identifiées dans le référentiel de la certification professionnelle visée.

Les différentes modalités d’évaluation sont les suivantes :

ÉVALUATION EN SITUATION PROFESSIONNELLE RÉELLE : L’évaluation des compétences professionnelles s’effectue dans le cadre d’activités professionnelles réelles réalisées en entreprise ou en centre de formation habilité, ou tout autre lieu adapté. Celle-ci s’appuie sur :

1. une observation en situation de travail.

2. des questionnements avec apport d’éléments de preuve sur les activités professionnelles réalisées en entreprise par le candidat.

ET/OU PRÉSENTATION DES PROJETS OU ACTIVITÉS RÉALISÉS EN MILIEU PROFESSIONNEL : Le candidat transmet un rapport à l’UIMM territoriale centre de certification, dans les délais et conditions préalablement fixés, afin de montrer que les compétences professionnelles à évaluer selon cette modalité ont bien été mises en œuvre en entreprise à l’occasion d’un ou plusieurs projets ou activités. La présentation de ces projets ou activités devant une commission d’évaluation permettra au candidat de démontrer que les exigences du référentiel de certification sont satisfaites.

ET AVIS DE L’ENTREPRISE : L’entreprise (tuteur, responsable hiérarchique ou fonctionnel…) donne un avis au regard du référentiel d’activité.

RNCP38515BC01 - La préparation de production en équipements industriels

Liste de compétences Modalités d'évaluation

Approvisionner et préparer les éléments et équipements de production

Démarrer/arrêter un équipement de production

Réaliser la maintenance de 1er niveau du poste de travail

A - Evaluation en situation professionnelle réelle,

B - Et/ou présentation  des projets ou activités réalisés en milieu professionnel

C - Et avis de l'entreprise.

RNCP38515BC02 - Le suivi et la surveillance de la production

Liste de compétences Modalités d'évaluation

Conduire un équipement de production

Contrôler la qualité de sa production

Rendre compte de son activité

A - Evaluation en situation professionnelle réelle,

B - Et/ou présentation  des projets ou activités réalisés en milieu professionnel

C - Et avis de l'entreprise.

RNCP38515BC03 - Les changements de production et les interventions

Liste de compétences Modalités d'évaluation

Régler un équipement ou réguler un process

Conduire un équipement en mode de marche manuelle

Intervenir suite à un dysfonctionnement de production

Contribuer à l'amélioration du poste de travail

A - Evaluation en situation professionnelle réelle,

B - Et/ou présentation  des projets ou activités réalisés en milieu professionnel

C - Et avis de l'entreprise.

Description des modalités d'acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences et/ou par correspondance :

La certification professionnelle peut être obtenue par capitalisation des blocs de compétences. Pour une certification répertoriée au RNCP : Le candidat a la possibilité de se présenter à de nouvelles actions d’évaluation sur la conservation du bénéfice des compétences professionnelles acquises et validées, pendant un délai de 5 ans à compter de la date de la décision du jury paritaire de délibération.

La réinscription sera effectuée par l’intermédiaire d’une entreprise ou d’un organisme de formation habilité, ou directement par le candidat.

Secteurs d’activités :

Le conducteur d’équipements industriels agit dans les domaines de la production et évolue dans des secteurs interprofessionnels : transformation des métaux, sidérurgie, automobile, agroalimentaire, pharmaceutique, textile, verrerie, papier-carton, cosmétique, embouteillage…

Il exerce dans les entreprises où la production se déroule en continu ou semi-continu. Le système de production qu’il conduit alimente un client interne ou externe.

Le port des équipements de protection individuelle est obligatoire et le port d’équipement d’hygiène peut être exigé selon les secteurs de production. Le poste peut également nécessiter l’obtention d’une autorisation interne (sécurité, outillage...), d’une habilitation externe (moyen de manutention, prévention des risques mécaniques, électriques, hydrauliques, chimiques) ou d’une permission liée aux conditions de travail (zone ATEX, travail en hauteur...).

Type d'emplois accessibles :

Conducteur de ligne

Conducteur d’installations

Opérateur de production

Conducteur de machines

Conducteur d’équipement de production

Conducteur d’équipement de transformation

Conducteur d’appareils

Code(s) ROME :

  • H2603 - Conduite d''installation automatisée de production électrique, électronique et microélectronique
  • H2604 - Montage de produits électriques et électroniques
  • H2907 - Conduite d''installation de production des métaux
  • H2906 - Conduite d''installation automatisée ou robotisée de fabrication mécanique

Références juridiques des règlementations d’activité :

Le cas échant, prérequis à l’entrée en formation :

Avoir validé une certification professionnelle de niveau à minima n-1 du cadre national des certifications professionnelles OU avoir une expérience professionnelle.

Le cas échant, prérequis à la validation de la certification :

Pré-requis disctincts pour les blocs de compétences :

Non

Validité des composantes acquises :

Validité des composantes acquises
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X -
En contrat d’apprentissage X -
Après un parcours de formation continue X

Le jury paritaire de délibération est constitué :

D’une délégation patronale composée au maximum de cinq membres qualifiés relevant de la branche de la métallurgie.

D’une délégation syndicale, pour celle-ci chaque organisation syndicale représentative de salariés au niveau national dans la branche désigne un ou plusieurs représentants qualifiés.

En revanche, seul un représentant par organisation syndicale siège dans le jury avec droit de vote.

Les organisations syndicales peuvent envoyer, pour chaque jury, alternativement l’un ou l’autre de leurs représentants désignés.

Le tuteur du candidat, un représentant des organismes de formation habilités ainsi que les membres de la commission d’évaluation, peuvent être également invités au jury paritaire de délibération pour consultation mais ne peuvent pas prendre part à la décision de ce jury.

Le jury paritaire de délibération est présidé par un représentant désigné par l’UIMM territoriale centre de certification qui a en charge l’organisation des actions d’évaluation.

En contrat de professionnalisation X

Le jury paritaire de délibération est constitué :

D’une délégation patronale composée au maximum de cinq membres qualifiés relevant de la branche de la métallurgie.

D’une délégation syndicale, pour celle-ci chaque organisation syndicale représentative de salariés au niveau national dans la branche désigne un ou plusieurs représentants qualifiés.

En revanche, seul un représentant par organisation syndicale siège dans le jury avec droit de vote.

Les organisations syndicales peuvent envoyer, pour chaque jury, alternativement l’un ou l’autre de leurs représentants désignés.

Le tuteur du candidat, un représentant des organismes de formation habilités ainsi que les membres de la commission d’évaluation, peuvent être également invités au jury paritaire de délibération pour consultation mais ne peuvent pas prendre part à la décision de ce jury.

Le jury paritaire de délibération est présidé par un représentant désigné par l’UIMM territoriale centre de certification qui a en charge l’organisation des actions d’évaluation.

Par candidature individuelle X -
Par expérience X

Le jury paritaire de délibération est constitué :

D’une délégation patronale composée au maximum de cinq membres qualifiés relevant de la branche de la métallurgie.

D’une délégation syndicale, pour celle-ci chaque organisation syndicale représentative de salariés au niveau national dans la branche désigne un ou plusieurs représentants qualifiés.

En revanche, seul un représentant par organisation syndicale siège dans le jury avec droit de vote.

Les organisations syndicales peuvent envoyer, pour chaque jury, alternativement l’un ou l’autre de leurs représentants désignés.

Le tuteur du candidat, un représentant des organismes de formation habilités ainsi que les membres de la commission d’évaluation, peuvent être également invités au jury paritaire de délibération pour consultation mais ne peuvent pas prendre part à la décision de ce jury.

Le jury paritaire de délibération est présidé par un représentant désigné par l’UIMM territoriale centre de certification qui a en charge l’organisation des actions d’évaluation.

Validité des composantes acquises
Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X

Statistiques :

Statistiques
Année d'obtention de la certification Nombre de certifiés Nombre de certifiés à la suite d’un parcours vae Taux d'insertion global à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 2 ans (en %)
2022 778 0 96 95 -
2021 519 0 100 96 -

Liste des organismes préparant à la certification :

Certification(s) antérieure(s) :

Certification(s) antérieure(s)
Code de la fiche Intitulé de la certification remplacée
RNCP23024 CQP Conducteur d'équipements industriels (CQPM)

Référentiel d'activité, de compétences et d'évaluation :