L'essentiel

Icon de la nomenclature

Nomenclature
du niveau de qualification

Niveau 3

Icon NSF

Code(s) NSF

232s : Exécution des ouvrages

Icon formacode

Formacode(s)

45502 : Taille pierre

22354 : Bâtiment gros oeuvre

Icon date

Date d’échance
de l’enregistrement

23-03-2029

Niveau 3

232s : Exécution des ouvrages

45502 : Taille pierre

22354 : Bâtiment gros oeuvre

23-03-2029

Nom légal Siret Nom commercial Site internet
MINISTERE DU TRAVAIL DU PLEIN EMPLOI ET DE L' INSERTION 11000007200014 - -

Objectifs et contexte de la certification :

Le tailleur de pierre effectue l'ensemble des étapes de transformation et de mise en œuvre définitive d'un bloc de pierre. Il peut intervenir dans toutes les phases de travail, du débit de la pierre à la pose. Il doit tirer le meilleur parti d'un bloc venant de la carrière pour réaliser des éléments tels que : parois, murs, encadrements de portes et fenêtres, voûtes, balcons, dallages, escaliers, façades, corniches, cheminées, dallages, décoration…

Ces activités s'effectuent à partir de consignes orales et de documents graphiques tels que fiche de débit, calepin, plan de pose.

Activités visées :

Activités :
- Transformer un bloc de pierre en élément de pierre de taille fini
- Bâtir en pierre
- Restaurer une façade en pierre

 

A partir de tranches ou de blocs, il débite des blocs capables qu'il taille en éléments finis en pierre de taille. Il appareille les pierres et éléments entre eux et trace les épures d'ensembles composés. Il pose, en neuf ou en restauration, des pierres de structure ou de décoration et assure toutes les mesures de coffrage et d'étaiement nécessaires aux opérations de pose ou de reprise en sous-œuvre. Il ravale les façades en pierre en utilisant les procédés correspondant à la nature du parement et réalise des enduits au mortier de chaux.
Les activités principales sont :

  • en atelier : tracer des épures, des croquis d'éléments d'ouvrages simples : débiter, tailler, assembler, réaliser les finitions conduire des machines et équipements ;
  • sur chantier : réaliser la pose des éléments d'ouvrages préparés en atelier, réaliser des travaux de restauration de pierre, réaliser des travaux de ravalement.

Les matériaux utilisés sont sous forme de blocs de pierre issus de la carrière ou en réemploi : tranches, produits semi-ouvrés.
Il est en contact avec les entreprises du bâtiment, les architectes, les sculpteurs. Ses activités sont multiples. Parmi les plus importantes, on compte le tracé, la taille, le débit, la pose, le ravalement, le dallage, le revêtement.
Le tailleur de pierre est un ouvrier professionnel qualifié qui exerce son métier dans les entreprises du bâtiment ou des carrières et matériaux.
Il peut intervenir dans les entreprises spécialisées dans la restauration de monuments historiques.
Dans le bâtiment, il contribue à la construction, à la rénovation et à la restauration d'ouvrages de toute nature où ses compétences sont requises : maisons, immeubles collectifs, bureaux, bâtiments industriels et commerciaux, « ouvrages du patrimoine » relevant du secteur public comme du secteur privé.
Il réalise des ouvrages variés : élévation de murs et parois, revêtement de façades, décoration, ornementation, escaliers, cheminées, aménagement d'intérieur et d'extérieur…
Le tailleur de pierre intervient sous l'autorité d'un responsable, en atelier pour les activités de débit et de transformation des blocs bruts en éléments finis, en chantier pour les activités de pose et de ravalement.

L'exercice de l'activité exige un certain niveau d'autonomie, mais aussi le sens du travail en équipe.
Les chantiers sont de plus en plus mécanisés, le déplacement des blocs de pierre, des tranches, des produits finis ou semi-ouvrés faisant appel à des engins de levage et de manutention.
Le tailleur de pierre tient l'emploi dans le respect des règles de sécurité individuelles et collectives et, s'il existe, en application du PPSPS, sinon du plan de prévention.
L'activité est exercée en toutes circonstances dans le cadre du respect des règles professionnelles relatives à la mise en œuvre des matériaux (DTU - Normes - Avis techniques), mais aussi des règles de sécurité (conduite en sécurité d'engin élévateur, travail en hauteur, port des équipements individuels de protection…) et plus globalement de la protection collective sur les chantiers.
Les impératifs de qualité contraignent à un exercice permanent du contrôle de son travail.
Enfin, l'activité implique des déplacements liés aux chantiers selon un rythme variant avec l'importance de ceux-ci et l'organisation de l'entreprise.

Compétences attestées :

1. Transformer un bloc de pierre en élément de pierre de taille fini

  • Débiter un bloc capable et tracer l'épure d'un élément composé
  • Mettre une pierre à dimension
  • Tailler des moulures
  • Stocker des éléments finis

2. Bâtir en pierre

  • Bâtir des maçonneries en moellons
  • Restaurer des maçonneries en pierre
  • Sceller des éléments de couverture de baie
  • Remplacer un élément de structure en pierre
  • Poser des éléments décoratifs en pierre

3. Restaurer une façade en pierre

  • Nettoyer une façade en pierre
  • Déjointoyer et rejointoyer une façade en pierre
  • Réaliser des enduits traditionnels du patrimoine

Modalités d'évaluation :

Mise en situation professionnelle  : 13 h 00 min

La mise en situation professionnelle comporte deux phases, réalisées sous surveillance et en simultané par les candidats. L’ordre chronologique des phases est libre.

Phase 1 : à partir d’un plan ou d’un calepin d’appareil et de consignes, le candidat :

- traduit les indications sur une fiche de débit ;

- trace à l’échelle 1 les panneaux pour la taille ;

- découpe les contre profils ; - vérifie et retaille la pierre ;

- taille et amortit les moulures suivant l’épure réalisée ;

- pose la pierre à son emplacement dans la maçonnerie ;

- enduit le parement de maçonnerie en moellons au mortier de chaux et rejointoie.

Phase 2 : à partir d’un plan et de consignes, le candidat bâtit une maçonnerie en moellons.

 Questionnaire professionnel : 00 h 30 min

Sous surveillance, le candidat renseigne un questionnaire professionnel avant la mise en situation professionnelle.

Entretien final : 00 h 30 min

Y compris le temps d’échange avec le candidat sur le dossier professionnel. Le jury vérifie la connaissance par le candidat de l'environnement professionnel, de sa représentation du secteur de la taille de pierre et des emplois qui y sont associés.

Durée totale de l’épreuve pour le candidat : 14 h 00 min

RNCP38550BC01 - Transformer un bloc de pierre en élément de pierre de taille fini

Liste de compétences Modalités d'évaluation

Débiter un bloc capable et tracer l'épure d'un élément composé
Mettre une pierre à dimension
Tailler des moulures
Stocker des éléments finis

Mise en situation professionnelle : 04 h 00 min

La mise en situation professionnelle comporte une seule phase réalisée en simultané par les candidats.

A partir d’un plan ou d’un calepin d’appareil et de consignes, le candidat :

- traduit les indications sur une fiche de débit ;

- trace à l’échelle 1 les panneaux pour la taille ;

- découpe les contre profils ;

- vérifie et retaille la pierre ;

- taille et amortit les moulures suivant l’épure réalisée.

 Questionnaire professionnel : 00 h 10 min

Sous surveillance, le candidat renseigne un questionnaire professionnel avant la mise en situation professionnelle.

Durée totale de l’épreuve pour le candidat : 04 h 10 min

RNCP38550BC02 - Bâtir en pierre

Liste de compétences Modalités d'évaluation

Bâtir des maçonneries en moellons
Restaurer des maçonneries en pierre
Sceller des éléments de couverture de baie
Remplacer un élément de structure en pierre
Poser des éléments décoratifs en pierre

Mise en situation professionnelle : 04 h 00 min

La mise en situation professionnelle comporte deux phases, réalisées en simultané par les candidats. L’ordre chronologique des phases est libre.

Phase 1 : à partir d’un plan ou d’un calepin d’appareil et de consignes, le candidat enduit le parement de maçonnerie en moellons au mortier de chaux et rejointoie.

Phase 2 : à partir d’un plan et de consignes, le candidat bâtit une maçonnerie en moellons.

 Questionnaire professionnel : 00 h 20 min

Sous surveillance, le candidat renseigne un questionnaire professionnel avant la mise en situation professionnelle.

Durée totale de l’épreuve pour le candidat : 04 h 20 min

RNCP38550BC03 - Restaurer une façade en pierre

Liste de compétences Modalités d'évaluation

Nettoyer une façade en pierre
Déjointoyer et rejointoyer une façade en pierre
Réaliser des enduits traditionnels du patrimoine

Mise en situation professionnelle : 04 h 30 min

Le candidat réalise le jointoiement d'un mur en moellons préparé en amont et enduit la contreface.

 Questionnaire professionnel : 00 h 20 min

Le questionnaire professionnel est renseigné par le candidat après l’ouverture des plis et avant la mise en situation professionnelle.

Durée totale de l’épreuve pour le candidat : 04 h 50 min

Description des modalités d'acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences et/ou par correspondance :

Le titre professionnel est composé de trois blocs de compétences dénommés certificats de compétences professionnelles (CCP) qui correspondent aux activités précédemment énumérées.

Le titre professionnel peut être complété par un ou plusieurs blocs de compétences sanctionnés par des certificats complémentaires de spécialisation (CCS).

Le titre professionnel est accessible par capitalisation de certificats de compétences professionnelles (CCP) ou suite à un parcours de formation et conformément aux dispositions prévues dans l’arrêté du 22 décembre 2015 modifié, relatif aux conditions de délivrance du titre professionnel du ministère chargé de l'emploi.

Secteurs d’activités :

  • l'extraction de la pierre
  • le travail de la pierre (restauration pierre de taille et maçonnerie monuments historiques - Qualibat 2194)
  • le monument historique (maçonnerie monuments historiques - Qualibat 2192 Rénovation bâti ancien)

Type d'emplois accessibles :

  • tailleur de pierre
  • maçon tailleur de pierre

Code(s) ROME :

  • F1612 - Taille et décoration de pierres

Références juridiques des règlementations d’activité :

Conduite des engins de manutention :
La conduite des engins servant à la manutention et au levage des charges est réservée aux travailleurs qui ont reçu une formation adéquate (cf. art. R. 4323-55 du code du travail) et sont titulaires d'une autorisation de conduite des engins de levages confiés délivrée par leur employeur.
Echafaudages :
Montage/démontage :

L'article R. 4343-69 du code du travail impose que les échafaudages ne puissent être montés, démontés, vérifiés ou sensiblement modifiés que sous la direction d'une personne compétente et par des travailleurs qui ont reçu une formation adéquate sur les échafaudages de pied de type MDS, sur la base des annexes de la recommandation R408 et/ou R430/R431, selon le type d'échafaudage possédé par l'entreprise) et spécifique aux opérations envisagées.
En revanche, lorsque l'entreprise possède des échafaudages de pied non-MDS, sur lesquels il souhaite faire intervenir son salarié, il devra lui faire suivre une formation spécifique, conforme aux recommandations R408 et/ou R430/R431, selon le type d'échafaudage possédé par l'entreprise.
Il se conforme ainsi aux principes généraux de prévention énoncés dans les articles L. 4121-1 à L. 4121-5 du code du travail.
Utilisation :
Travail en hauteur : la règlementation ne donnant pas de définition du travail en hauteur, c'est au chef d'établissement, responsable de la santé et de la sécurité de ses salariés, de rechercher l'existence d'un risque de chute de hauteur en procédant à l'évaluation du risque. Les formations spécifiques de travaux en hauteur conformes aux recommandations R408 (échafaudage de pied) et R431 (système arrêt de chute harnais), répondent à ces exigences.
Travaux interdits aux jeunes travailleurs : sur les chantiers de bâtiment et de travaux publics, il est interdit d'employer les jeunes travailleurs âgés de moins de 18 ans à des travaux en élévation (article D. 4153-36 du code du travail).
Les travaux suivants sont également interdits :
- travaux sur nacelles suspendues, échafaudages volants, échelles suspendues et plates-formes élévatrices sur mâts ou élévateurs à nacelle ;
- montage et démontage des échafaudages et de tous autres dispositifs de protection.

Des dérogations peuvent cependant être accordées, notamment pour les étudiants et apprentis préparant un diplôme de l'enseignement technologique ou professionnel (article D. 4153-48).
Travaux à proximité de matériaux amiantés : formation réglementaire SS4 (travaux à proximité de matériaux amiantés) - Arrêté du 23 février 2012.
Depuis le 1er janvier 2021, les travaux exposant à la poussière de silice cristalline alvéolaire issue de procédés de travail sont classés comme agent cancérigène (arrêté du 26 octobre 2020 fixant la liste des substances, mélanges et procédés cancérogènes au sens du code du travail). Dès lors qu'un salarié est exposé dans le cadre de son activité professionnelle à de la silice cristalline alvéolaire, l'employeur doit désormais respecter la règlementation spécifique aux agents CMR (cancérigènes, mutagènes ou reprotoxiques) (articles R. 4412-59 à R. 4412-93 du code du travail).

Valeur limite d'exposition professionnelle à la silice cristalline :
Article R. 4412-149 du code du travail :
La concentration moyenne en silice cristalline libre des poussières alvéolaires de l'atmosphère inhalée par un travailleur pendant une journée de travail de 8 heures ne doit pas dépasser :
- 0,1 mg/m3 pour le quartz ;
- 0,05 mg/m3 pour la cristobalite et la tridymite.

Articles R. 4412-154 et R. 4412-155 du code du travail : VLEP applicable en cas de présence simultanée de poussières alvéolaires contenant de la silice cristalline et d'autres poussières alvéolaires non silicogènes.
Arrêté du 10 avril 1997 relatif au contrôle de l'exposition des travailleurs exposés aux poussières de silice cristalline : contrôle de l'exposition des travailleurs aux poussières de silice, VLEP, organismes agréés.
Directive 2004/37/CE du Parlement européen et du Conseil du 29 avril 2004 concernant la protection des travailleurs contre les risques liés à l'exposition à des agents cancérigènes ou mutagènes au travail : cette directive fixe la limite d'exposition professionnelle pour la poussière de silice cristalline alvéolaire à 0,1 mg/m3.

Le cas échant, prérequis à l’entrée en formation :

Le cas échant, prérequis à la validation de la certification :

Pré-requis disctincts pour les blocs de compétences :

Non

Validité des composantes acquises :

Validité des composantes acquises
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X -
En contrat d’apprentissage X

Le jury du titre est habilité par le représentant territorial compétent du ministère chargé de l'emploi. Il est composé de professionnels du métier concerné par le titre. (Art. R 338-6 du Code de l’Education)

Après un parcours de formation continue X

Le jury du titre est habilité par le représentant territorial compétent du ministère chargé de l'emploi. Il est composé de professionnels du métier concerné par le titre. (Art. R 338-6 du Code de l’Education)

En contrat de professionnalisation X

Le jury du titre est habilité par le représentant territorial compétent du ministère chargé de l'emploi. Il est composé de professionnels du métier concerné par le titre. (Art. R 338-6 du Code de l’Education)

Par candidature individuelle X -
Par expérience X

Le jury du titre est habilité par le représentant territorial compétent du ministère chargé de l'emploi. Il est composé de professionnels du métier concerné par le titre. (Art. R 338-6 du Code de l’Education)

Validité des composantes acquises
Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X

Statistiques :

Statistiques
Année d'obtention de la certification Nombre de certifiés Nombre de certifiés à la suite d’un parcours vae Taux d'insertion global à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 2 ans (en %)
2021 37 0 86 71 75

Lien internet vers le descriptif de la certification :

Liste des organismes préparant à la certification :

Certification(s) antérieure(s) :

Certification(s) antérieure(s)
Code de la fiche Intitulé de la certification remplacée
RNCP35306 TP - Tailleur de pierre

Référentiel d'activité, de compétences et d'évaluation :