L'essentiel

Icon de la nomenclature

Nomenclature
du niveau de qualification

Niveau 3

Icon NSF

Code(s) NSF

232s : Exécution des ouvrages

Icon formacode

Formacode(s)

22334 : Maçonnerie

22274 : Chantier BTP

Icon date

Date d’échance
de l’enregistrement

16-11-2028

Niveau 3

232s : Exécution des ouvrages

22334 : Maçonnerie

22274 : Chantier BTP

16-11-2028

Nom légal Siret Nom commercial Site internet
HAUT COMMISSARIAT DE LA REPUBLIQUE EN POLYNESIE FRANCAISE 17987301300017 - -

Objectifs et contexte de la certification :

Sur l’ensemble du territoire, le secteur est constitué de petites et moyennes entreprises et de quelques majors. Le marché est divisé en deux parts égales (50% en construction neuve, 50% en rénovation). 

Les constats sur les évolutions du secteur : 
- la maçonnerie de petits éléments hourdés au mortier demeure le cœur du métier de maçon, cependant la maçonnerie d’éléments manufacturés (brique monomur, bloc polystyrène, etc.), se développe et gagne des parts de marché significatives.
- la réalisation d’ouvrages en béton armé coffrés en traditionnel reste une activité importante du métier de maçon.
- la sous-traitance des travaux d’application des enduits extérieurs (enduits monocouche), à des entreprises spécialisées (façadiers), est quasiment systématique.
Les principaux facteurs d’évolution du métier et leurs conséquences :
- La règlementation thermique et la transition énergétique : Le professionnel se doit de maîtriser les nouvelles techniques permettant de satisfaire aux exigences consécutives à l’évolution des règlementations en la matière (le traitement des ponts thermiques, l’emploi de matériaux innovants, etc.).
- L’évolution des matériaux et leurs règles de mise en œuvre : Le professionnel doit acquérir de nouveaux savoir-faire et adapter ses pratiques de mise en œuvre pour satisfaire aux exigences des avis techniques.
- Le respect de l’environnement : Le professionnel respecte le tri des déchets, maîtrise les consommations d’énergies et d’eau et limite les nuisances du chantier (bruit, poussière, etc.).
- La transition numérique : Le développement du BIM (consulter des plans, des détails techniques, des vues 3D, des documents techniques de mise en œuvre numérisés, process de commande des matériaux informatisés), impose au professionnel d’être capable d’utiliser de manière simple un matériel informatique (tablette, smartphone, plus rarement un ordinateur), et de savoir naviguer sur internet. 

Activités visées :

Le maçon est chargé de construire à partir de plans et de consignes, les fondations, les murs, les planchers et les éléments en béton armé constitutifs de bâtiments qui peuvent avoir des destinations variées (logements individuels, petits collectifs, tertiaires, industriels, agricoles ou techniques). Il peut réaliser également des aménagements extérieurs tels que murs de clôture, terrasses, trottoirs, etc.

Selon les commandes ou les spécificités de l'entreprise qui l'emploie, le maçon peut travailler sur des constructions neuves ou sur des chantiers de rénovation. A ce titre, il adapte sa pratique en fonction des particularités de ces deux types de chantiers et notamment en matière de sécurité.

Le maçon construit des murs par assemblage manuel d'éléments manufacturés (agglomérés de ciment, briques traditionnelles et/ou à joints minces, béton cellulaire, agglomérés de pierre volcanique, etc.), en respectant les règles de sécurité. Il est quelquefois amené à réaliser des enduits, et des éléments de finition de manière traditionnelle ou préfabriquée. Il réalise les éléments de structure en béton armé (poteaux, poutres, planchers, murs de soutènement, etc.). Pour cela, il réalise des coffrages traditionnels, et utilise des systèmes coffrant de type banches manuportables, des coffrages prêts à l'emploi en carton. Pour la réalisation des planchers, il met en œuvre des systèmes préfabriqués de type « poutrelles hourdis ».

Le maçon est formé et habilité par son employeur. Il connaît et applique scrupuleusement la législation en vigueur en matière de sécurité au travail et porte systématiquement ses équipements de protection individuelle (EPI). Il prend connaissance du document unique et du Plan particulier de sécurité et de protection de la santé (PPSPS), quand ils existent, sinon du plan de prévention et en respecte les consignes.

Le maçon travaille en équipe, il doit posséder des qualités relationnelles qui lui permettent de réaliser ses activités de manière sécurisée et productive.

La législation et les préoccupations environnementales des entreprises imposent au maçon le respect systématique du tri des déchets de chantier mais également la maîtrise des nuisances (bruit, poussière, vibrations), de la consommation d'eau, d'électricité et de carburant.

La transition énergétique et les nouvelles réglementations demandent au professionnel l'adaptation de ses compétences de bases à des matériaux innovants, plus efficaces en termes de résultats. Pour cela le maçon respecte les règles de mise en œuvre des avis techniques spécifiques à chaque type de matériaux ou technique.

La plupart du temps ces matériaux plus performants demandent une mise en œuvre plus soigné et plus technique, les tolérances sont moindres que les matériaux « traditionnels ».

Les évolutions numériques impactent les métiers de la construction. Pour consulter des plans, des détails techniques, des vues 3D, des documents fournisseur, passer des commandes et assurer le suivi des livraisons, le professionnel est amené à utiliser de manière simple une tablette, un smartphone ou plus rarement un ordinateur.

Activités visées : 

1) Réaliser des ouvrages en béton armé coffrés en traditionnel

2) Construire des ouvrages en maçonnerie 

3) Réaliser des dallages et des planchers de type poutrelles hourdis 

Compétences attestées :

1) Réaliser des ouvrages en béton armé coffrés en traditionnel

-Coffrer en traditionnel bois ou en éléments manuportables; 

-Mettre en place les armatures d'un ouvrages en béton armé coffré en traditionnel; 

-Couler un ouvrage en béton armé coffré en traditionnel.

2) Construire des ouvrages en maçonnerie

-Bâtir des maçonnerie hourdés au mortier ou à joints minces;

-Mettre en place des éléments préfabriqués de type appui, couronnement, linteau, poutre;

-Réaliser des ouvrages de finition de type seuils et appuis;

-Réaliser manuellement des enduits hydraulique traditionnels;

-Créer des ouvertures dans des murs existants et réaliser la déconstruction de parties d'ouvrages

3) Réaliser des dallages et des planchers de type poutrelles hourdis 

-Poser un plancher poutrelles hourdis;

-Réaliser les réseaux d'évacuation d'eaux usées set pluviales;

-Mettre en place les armatures de dallages et planchers;

-Mettre en oeuvre le béton de dallage et planchers;

-Réaliser les aspects de surface et chapes. 

Modalités d'évaluation :

Les compétences des candidats par VAE ou issus d’un parcours continu de formation pour l’accès au titre à finalité professionnelle sont évaluées par un jury au vu :

a) Du dossier professionnel et de ses annexes éventuelles

b) Des résultats des évaluations réalisées pendant le parcours continu de formation

c) D’un entretien final avec le jury destiné à vérifier le niveau de maîtrise par le candidat des compétences requises pour l’exercice des activités composant le titre à finalité professionnelle visé.

Les compétences des candidats issus d’un parcours d’accès par capitalisation de certificats de compétences professionnelles (CCP) pour l’accès au titre à finalité professionnelle sont évaluées par un jury au vu :

a) Du livret de certification au cours d’un entretien avec le jury destiné à vérifier le niveau de maîtrise par le candidat des compétences requises pour l’exercice des activités composant le titre visé. Cet entretien se déroule en fin de session du dernier CCP.

Les compétences des candidats pour l’accès aux CCP sont évaluées par un jury au vu :

a) D’une mise en situation professionnelle ou d’une présentation d’un projet réalisé en amont de la session, éventuellement complétée par d’autres modalités d’évaluation : entretien technique, questionnaire professionnel, questionnement à partir de production(s).

b) Du dossier professionnel et de ses annexes éventuelles.

c) Des résultats des évaluations passées en cours de formation pour les candidats issus d’un parcours de formation.

Les compétences des candidats issus d’un parcours continu de formation ou justifiant d’un an d’expérience dans le métier visé pour l’accès aux certificats complémentaires de spécialisation (CCS) sont évaluées par un jury au vu :

a) Du titre à finalité professionnelle obtenu.

b) D’une mise en situation professionnelle ou d’une présentation d’un projet réalisé en amont de la session, éventuellement complétée par d’autres
modalités d’évaluation : entretien technique, questionnaire professionnel, questionnement à partir de production(s).

c) Du dossier professionnel et de ses annexes éventuelles.

d) Des résultats des évaluations passées en cours de formation pour les candidats issus d’un parcours de formation.

e) D’un entretien avec le jury destiné à vérifier le niveau de maîtrise par le candidat des compétences requises pour l’exercice de l’activité

RNCP38555BC01 - Réaliser des ouvrages en béton coffrés en traditionnel

Liste de compétences Modalités d'évaluation

- Coffrer en traditionnel bois ou en éléments manuportables 

- Mettre en place les armatures d'un ouvrages en béton armé coffré en traditionnel 

- Couler un ouvrage en béton armé coffré en traditionnel 

 

1) Mise en situation professionnelle: 

Après tirage au sort des espaces individuels de travail, l’ouverture des plis est réalisée.
Un dossier candidat avec ses annexes (excepté l’annexe du questionnaire professionnel), est remis à chaque participant.
En cas d'utilisation d'une Plateforme Individuelle Roulante Légère (PIRL), et en amont de la session d’examen, le candidat fournit au responsable de session une attestation de formation correspondant à l’équipement utilisé pour les travaux temporaires en faible hauteur.

2) Autres modalités d'évaluation le cas échéant

L’annexe « Questionnaire professionnel » est remise aux candidats
Le questionnaire doit être réalisé collectivement par l’ensemble des candidats.
La planification concernant la réalisation du questionnaire est laissée à l’appréciation de l’organisateur.
Le surveillant rassemble l’ensemble des questionnaires à l’issue du temps imparti, pour remise au jury.

 

RNCP38555BC02 - Construire des ouvrages en maçonnerie

Liste de compétences Modalités d'évaluation

- Bâtir des maçonneries hourdés au mortier ou à joints minces

- Mettre en place des éléments préfabriqués de type appui, couronnement, linteau, poutre

- Réaliser des ouvrages de finition de type seuils et appuis

- Réaliser manuellement des enduits hydrauliques traditionnels

- Créer des ouvertures dans des murs existants et réaliser la déconstruction de parties d’ouvrages

1) Mise en situation professionnelle:

Après tirage au sort des espaces individuels de travail, l’ouverture des plis est réalisée.
Un dossier candidat avec ses annexes (excepté l’annexe du questionnaire professionnel), est remis à chaque participant.
En cas d'utilisation d'une Plateforme Individuelle Roulante Légère (PIRL), et en amont de la session d’examen, le candidat fournit au responsable de session une attestation de formation correspondant à l’équipement utilisé pour les travaux temporaires en faible hauteur

2) Autres modalités d'évaluation:

L’annexe « Questionnaire professionnel » est remise aux candidats. Le questionnaire doit être réalisé collectivement par l’ensemble des candidats. La planification concernant la réalisation du questionnaire est laissée à l’appréciation de l’organisateur. 
 

RNCP38555BC03 - Réaliser des dallages et des planchers de type poutrelles hourdis

Liste de compétences Modalités d'évaluation

- Poser un plancher poutrelles hourdis

- Réaliser les réseaux d’évacuation d’eaux usées et pluviales

- Mettre en place les armatures de dallages et planchers

- Mettre en œuvre le béton de dallage et planchers

- Réaliser les aspects de surface et chapes

 

1) Mise en situation professionnelle:

Après tirage au sort des espaces individuels de travail, l’ouverture des plis est réalisée.
Un dossier candidat avec ses annexes (excepté l’annexe du questionnaire professionnel), est remis à chaque participant.
En cas d'utilisation d'une Plateforme Individuelle Roulante Légère (PIRL), et en amont de la session d’examen, le candidat fournit au responsable de session une attestation de formation correspondant à l’équipement utilisé pour les travaux temporaires en faible hauteur.

2) Autres modalités d'évaluation le cas échéant:

L’annexe « Questionnaire professionnel » est remise aux candidats Le questionnaire doit être réalisé collectivement par l’ensemble des candidats. La planification concernant la réalisation du questionnaire est laissée à l’appréciation de l’organisateur.

Description des modalités d'acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences et/ou par correspondance :

  • La validation des trois blocs de compétences permet d’obtenir le titre à finalité professionnelle.
  • Il n’y a pas de blocs optionnels ni d’évaluations complémentaires.
  • La validation d’un bloc de compétence sur deux permet d’obtenir un livret de certification (Réussite partielle).

Secteurs d’activités :

Les différents secteurs d’activités concernés sont principalement :
· La construction de pavillons individuel

· La réalisation de logements collectifs
· La construction industrielle ou agricole
· La réalisation de constructions dédiées au tertiaire
· La réalisation des aménagements extérieurs
 

Type d'emplois accessibles :

Les types d’emplois accessibles sont les suivants :

· Maçon
· Maçon façadier

Code(s) ROME :

  • F1703 - Maçonnerie

Références juridiques des règlementations d’activité :

Sans objet 

Le cas échant, prérequis à l’entrée en formation :

Le cas échant, prérequis à la validation de la certification :

Pré-requis disctincts pour les blocs de compétences :

Non

Validité des composantes acquises :

Validité des composantes acquises
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X -
En contrat d’apprentissage X

Le jury est composé de professionnels du métier concerné par le titre. (2 membres du jury par candidat présenté).

Le jury est composé de professionnels :

-Chef d'équipe 

-Entrepreneur 

-Gérant d'entreprise

Après un parcours de formation continue X

Le jury est composé de professionnels du métier concerné par le titre. (2 membres du jury par candidat présenté).

Le jury est composé de professionnels :

-Chef d'équipe 

-Entrepreneur 

-Gérant d'entreprise

En contrat de professionnalisation X

 

Le jury est composé de professionnels du métier concerné par le titre. (2 membres du jury par candidat présenté).

Le jury est composé de professionnels :

-Chef d'équipe 

-Entrepreneur 

-Gérant d'entreprise

Par candidature individuelle X

Le jury est composé de professionnels du métier concerné par le titre. (2 membres du jury par candidat présenté).

Le jury est composé de professionnels :

-Chef d'équipe 

-Entrepreneur 

-Gérant d'entreprise

Par expérience X

Le jury est composé de professionnels du métier concerné par le titre. (2 membres du jury par candidat présenté).

Le jury est composé de professionnels :

-Chef d'équipe 

-Entrepreneur 

-Gérant d'entreprise

Validité des composantes acquises
Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X

Statistiques :

Le certificateur n'habilite aucun organisme préparant à la certification

Référentiel d'activité, de compétences et d'évaluation :