L'essentiel

Icon de la nomenclature

Nomenclature
du niveau de qualification

Niveau 5

Icon NSF

Code(s) NSF

232p : Conduite des travaux, encadrement de chantier, métré, dans le gros-oeuvre

Icon formacode

Formacode(s)

22294 : Conduite chantier BTP

22354 : Bâtiment gros oeuvre

Icon date

Date d’échance
de l’enregistrement

20-04-2029

Niveau 5

232p : Conduite des travaux, encadrement de chantier, métré, dans le gros-oeuvre

22294 : Conduite chantier BTP

22354 : Bâtiment gros oeuvre

20-04-2029

Nom légal Siret Nom commercial Site internet
MINISTERE DU TRAVAIL DU PLEIN EMPLOI ET DE L' INSERTION 11000007200014 - -

Objectifs et contexte de la certification :

Le métier de chef de chantier gros œuvre s'articule autour de trois fonctions : une fonction technique, orientée vers la réalisation d'ouvrage, une fonction organisationnelle axée sur le suivi et la gestion de chantier et une fonction managériale centrée sur la communication et l'encadrement des équipes.

Activités visées :

Dans ses fonctions techniques et organisationnelles, le chef de chantier gros œuvre participe à l'étude technique, exploite le dossier de chantier ou les éléments issus de la maquette numérique, élabore les plannings de travaux et établit les modes opératoires. Il évalue les risques liés aux situations de travail et choisit les mesures de prévention adaptées. Le chef de chantier gros œuvre fait réaliser l'installation du chantier et suit les approvisionnements, il implante les ouvrages et contrôle la production.

Dans sa fonction managériale, le chef de chantier gros œuvre assure l'encadrement des équipes ainsi que la communication interne et externe en portant les valeurs de l'entreprise. Il fixe les directives, fait respecter les réglementations et les procédures qualité. Il propose des solutions, organise les interventions et accompagne le changement. Par ses actions, le chef de chantier gros œuvre garantit les intérêts de l'entreprise et vise une coopération efficiente entre acteurs du chantier.

En s'appuyant sur la démarche RSE de l'entreprise, le chef de chantier gros œuvre assure le relais entre les équipes et la direction et conduit des entretiens institutionnels.

Le chef de chantier exerce son métier par délégation de pouvoir sous l'autorité du conducteur de travaux ou suivant l'organisation de l'entreprise, du chef d'entreprise. Il exerce ses activités dans les entreprises de construction bâtiment de toute taille, sur des chantiers de gros œuvre, dans le bureau de chantier pour les productions écrites et sur les zones de construction pour le suivi et les vérifications visuelles des travaux.

Le métier de chef de chantier gros œuvre est soumis aux conditions climatiques et comporte des déplacements fréquents et peut impliquer un éloignement du domicile de plusieurs jours. Les horaires réguliers peuvent être conditionnés par des impératifs techniques et de délais.

Le chef de chantier utilise du matériel topographique et des d'outils informatiques (tablette, smartphone, ordinateur…) ainsi que des logiciels dédiés (commandes, outils collaboratifs, plateforme digitale).

La fonction managériale nécessite la prise de parole, un contrôle et un suivi régulier ainsi que le rappel systématique des règles de sécurité et des procédures qualité.

Le chef de chantier dirige ses équipes et collabore avec les autres entreprises, les fournisseurs, le coordonnateur de sécurité, le voisinage du chantier et divers intervenants extérieurs (maîtrise d'œuvre, bureau d'étude technique, coordonnateurs…). Dans certaines organisations d'entreprise, l'exercice du métier de chef de chantier gros œuvre nécessite des validations ou des habilitations spécifiques.

Les objectifs de transition écologique obligent les professionnels de la construction durable et ceux de la rénovation à adopter une approche globale pour chaque corps d'état. Pour l'encadrement de chantier, la transition écologique est incarnée à un double niveau :
- une appropriation des règles, des enjeux et des principes d'écoconstruction qui structurent ses actions et celles des autres corps de métiers, avec entre autres la règlementation environnementale, la mise en œuvre de matériaux performants et l'économie circulaire ;
- une mise en mouvement des équipes autour de ces principes fédérateurs soutenus par la démarche RSE de l'entreprise.

Il s'agit ainsi, pour l'encadrement de chantier, de situer son intervention et celle de son équipe en tenant compte de l'environnement, de l'incidence de ses actions sur celles réalisées et à réaliser par les autres corps de métiers.

Compétences attestées :

Gérer et coordonner un chantier de gros œuvre
- Extraire du dossier de chantier les informations nécessaires à la réalisation des travaux
- Elaborer les plannings de travaux gros œuvre du chantier
- Faire réaliser l'installation du chantier
- Prévoir les approvisionnements et enclencher les commandes du chantier

Superviser les travaux du gros œuvre
- Implanter et tracer les ouvrages du chantier
- Assurer les contrôles quantitatifs et qualitatifs de la production du chantier
- Etablir des modes opératoires des travaux du gros œuvre

Manager les équipes de production gros œuvre
- Assurer la communication externe et interne
- Encadrer les équipes de production

Modalités d'évaluation :

Mise en situation professionnelle : 7 h

Cette mise en situation comprend deux phases.

A partir d’un dossier de chantier d’un projet de réalisation d’un bâtiment qui lui est remis :
1re phase, durée 2 h : Le candidat s’approprie le dossier du projet de réalisation,
2de phase, durée 5 h : Le candidat répond par écrit aux questions portant sur le dossier du projet de réalisation.

- Entretien technique : 30 min

Cet entretien est réalisé après la mise en situation professionnelle à l’aide d’un guide de questionnement, il comprend deux parties.
Une partie au cours de laquelle le candidat argumente oralement en répondant au jury sur un (des) point(s) ciblé(s) de sa production issue de la mise en situation professionnelle.
Une autre partie pendant laquelle, le candidat répond aux questions du jury en matière de management d’équipes. Pour cette partie, le jury s’appuie sur des propositions d’études de cas.

Entretien final : 20 min

Y compris le temps d’échange avec le candidat sur le dossier professionnel.

Durée totale de l’épreuve pour le candidat : 7 h 50 min

RNCP38721BC01 - Gérer et coordonner un chantier de gros œuvre

Liste de compétences Modalités d'évaluation

Extraire du dossier de chantier les informations nécessaires à la réalisation des travaux
Elaborer les plannings de travaux gros œuvre du chantier
Faire réaliser l'installation du chantier
Prévoir les approvisionnements et enclencher les commandes du chantier

Mise en situation professionnelle : 4 h

A partir d’un dossier comprenant les éléments d’un projet de réalisation d’un bâtiment qui lui est remis, le candidat dispose de 04 h 00 pour répondre par écrit aux questions portant sur une ou des étude(s) de cas.

- Entretien technique : 15 min

L’entretien se déroule après la mise en situation professionnelle.
Le candidat argumente oralement en répondant au jury sur un (des) point(s) ciblé(s) de sa production issue de la mise en situation professionnelle.

Durée totale de l’épreuve pour le candidat : 4 h 15 min

RNCP38721BC02 - Superviser les travaux du gros œuvre

Liste de compétences Modalités d'évaluation

Implanter et tracer les ouvrages du chantier
Assurer les contrôles quantitatifs et qualitatifs de la production du chantier
Etablir des modes opératoires des travaux du gros œuvre

Mise en situation professionnelle : 3 h 15 min

A partir d’un dossier comprenant les éléments d’un projet de réalisation d’un bâtiment qui lui est remis, le candidat dispose de 03 h 15 pour répondre par écrit aux questions portant sur une ou des étude(s) de cas.

- Entretien technique : 15 min

L’entretien se déroule après la mise en situation professionnelle.
Le candidat argumente oralement en répondant au jury sur un (des) point(s) ciblé(s) de sa production issue de la mise en situation professionnelle.

Durée totale de l’épreuve pour le candidat : 3 h 30 min

RNCP38721BC03 - Manager les équipes de production gros œuvre

Liste de compétences Modalités d'évaluation

Assurer la communication externe et interne
Encadrer les équipes de production

Mise en situation professionnelle : 30 min

Pour évaluer les compétences liées à "Manager les équipes de production gros œuvre", le jury échange avec le candidat en appuyant sur les propositions d’étude de cas.

Durée totale de l’épreuve pour le candidat : 30 min

Description des modalités d'acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences et/ou par correspondance :

Le titre professionnel est composé de trois blocs de compétences dénommés certificats de compétences professionnelles (CCP) qui correspondent aux activités précédemment énumérées.

Le titre professionnel peut être complété par un ou plusieurs blocs de compétences sanctionnés par des certificats complémentaires de spécialisation (CCS) précédemment mentionnés.

Le titre professionnel est accessible par capitalisation de certificats de compétences professionnelles (CCP) ou suite à un parcours de formation et conformément aux dispositions prévues dans l’arrêté du 22 décembre 2015 modifié, relatif aux conditions de délivrance du titre professionnel du ministère chargé de l'emploi.

Secteurs d’activités :

entreprise de bâtiment gros œuvre
entreprise de maçonnerie générale

Type d'emplois accessibles :

chef de chantier gros œuvre
niveau E de la Convention collective du bâtiment ETAM

Code(s) ROME :

  • F1202 - Direction de chantier du BTP

Références juridiques des règlementations d’activité :

Intervention sur des matériaux ou produits contenant de l'amiante :

Arrêté du 23 février 2012 définissant les modalités de la formation des travailleurs à la prévention des risques liés à l'amiante.

Le cas échant, prérequis à l’entrée en formation :

Le cas échant, prérequis à la validation de la certification :

Pré-requis disctincts pour les blocs de compétences :

Non

Validité des composantes acquises :

Validité des composantes acquises
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X -
En contrat d’apprentissage X

Le jury du titre est habilité par le représentant territorial compétent du ministère chargé de l'emploi. Il est composé de professionnels du métier concerné par le titre. (Art. R 338-6 du Code de l’Education)

Après un parcours de formation continue X

Le jury du titre est habilité par le représentant territorial compétent du ministère chargé de l'emploi. Il est composé de professionnels du métier concerné par le titre. (Art. R 338-6 du Code de l’Education)

En contrat de professionnalisation X

Le jury du titre est habilité par le représentant territorial compétent du ministère chargé de l'emploi. Il est composé de professionnels du métier concerné par le titre. (Art. R 338-6 du Code de l’Education)

Par candidature individuelle X -
Par expérience X

Le jury du titre est habilité par le représentant territorial compétent du ministère chargé de l'emploi. Il est composé de professionnels du métier concerné par le titre. (Art. R 338-6 du Code de l’Education)

Validité des composantes acquises
Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X

Statistiques :

Statistiques
Année d'obtention de la certification Nombre de certifiés Nombre de certifiés à la suite d’un parcours vae Taux d'insertion global à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 2 ans (en %)
2022 48 1 55 42 100

Lien internet vers le descriptif de la certification :

Le certificateur n'habilite aucun organisme préparant à la certification

Certification(s) antérieure(s) :

Certification(s) antérieure(s)
Code de la fiche Intitulé de la certification remplacée
RNCP1863 TP - Chef de chantier gros oeuvre

Référentiel d'activité, de compétences et d'évaluation :