Aller à la navigation principale Aller au contenu Aller à la navigation de bas de page
Répertoire national des certifications professionnelles

TP - Maçon

Active

N° de fiche
RNCP435
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 3
Code(s) NSF :
  • 232s : Exécution des ouvrages
Date d’échéance de l’enregistrement : 22-02-2021
Nom légal Nom commercial Site internet
Ministère du Travail - Délégation Générale à l'Emploi et à la Formation Professionnelle (DGEFP) - -
Activités visées :

A partir de plans et des consignes de sa hiérarchie, le maçon est chargé de construire les murs, planchers et éléments en béton armé de bâtiments qui peuvent avoir des destinations variées telles que logement individuel, petit collectif, tertiaire, industriel, agricole ou technique.
Selon les commandes ou les spécificités de l'entreprise qui l'emploie, le maçon travaille sur des chantiers de construction neuve ou sur des chantiers de rénovation. A ce titre, il adapte sa pratique en fonction de l'un ou l'autre des chantiers.
Le maçon utilise des matériaux tels que briques ou agglomérés de ciment, mais il peut également bâtir avec des matériaux isolants tels que briques à joints minces, béton cellulaire et agglomérés de pierre volcanique.
Il réalise des enduits traditionnels ou monocouches et des éléments de finition, seuils, chapes, appuis, de manière traditionnelle ou préfabriquée.
Il réalise les éléments de structure en béton armé tels que poutres, poteaux, murs de soutènements et planchers préfabriqués. Pour cela, il doit être capable de réaliser et d'utiliser des coffrages traditionnels, mais également des systèmes coffrant de type banches manuportables ou coffrages prêts à l'emploi en carton.
Le maçon exerce son activité principalement en extérieur, il est par conséquent exposé aux intempéries. Il travaille régulièrement en hauteur sur des échafaudages, dans des conditions parfois difficiles (poussière, bruit). Sa condition physique doit être bonne (port de charges répété, station debout, marche).
Le maçon doit avoir en permanence le souci de la sécurité, il connait et applique scrupuleusement les règles de sécurité en vigueur et porte ses équipements de protection individuelle (EPI). Il prend connaissance du document unique et du PPSPS quand ils existent et en respecte les consignes.
Les employeurs du maçon sont principalement des petites et moyennes entreprises qui peuvent réaliser des chantiers éloignés de leur siège, ce qui peut engendrer pour les salariés des déplacements sur la journée et sur la semaine.
Le maçon travaille en équipe, il doit posséder des qualités relationnelles qui lui permettent de réaliser ses activités de manière sécurisée et productive.
La législation et les préoccupations environnementales des entreprises imposent au maçon le respect systématique du tri des déchets de chantier mais également la maitrise de nuisances telles que le bruit ou la poussière, ou de la consommation d'eau, d'électricité et de carburant.

Compétences attestées :

1. Construire des ouvrages en maçonnerie


Réaliser les opérations de montage et de démontage d'un échafaudage de pied.
Bâtir des maçonneries hourdées au mortier ou à joints minces.
Créer des ouvertures dans des murs existants et réaliser la déconstruction de parties d'ouvrages.


2. Réaliser des enduits et des éléments de finition


Réaliser les opérations de montage et de démontage d'un échafaudage de pied.
Réaliser manuellement des enduits hydrauliques traditionnels et monocouches.
Mettre en place des éléments préfabriqués de type appui, couronnement, linteau.
Réaliser des ouvrages de finition de type seuils et appuis.


3. Réaliser des ouvrages en béton armé coffrés en traditionnel


Coffrer en traditionnel bois ou en éléments manuportables.
Mettre en place les armatures d'un ouvrage en béton armé.
Couler le béton d'un ouvrage en béton armé.
Réaliser les opérations de montage et de démontage d'un échafaudage de pied.


4. Réaliser des dallages et des planchers de type poutrelles hourdis


Poser un plancher poutrelles hourdis.
Réaliser les réseaux d'évacuation d'eaux usées et pluviales.
Mettre en place les armatures de dallages et planchers.
Mettre en œuvre le béton de dallage et planchers.
Réaliser les aspects de surface et chapes.
Réaliser les opérations de montage et de démontage d'un échafaudage de pied.

Modalités d'évaluation :
N° et intitulé du bloc Liste de compétences Modalités d'évaluation
RNCP435BC01

Construire des ouvrages en maçonnerie

Réaliser les opérations de montage et de démontage d'un échafaudage de pied.
Bâtir des maçonneries hourdées au mortier ou à joints minces.
Créer des ouvertures dans des murs existants et réaliser la déconstruction de parties d'ouvrages.

RNCP435BC02

Réaliser des enduits et des éléments de finition

Réaliser les opérations de montage et de démontage d'un échafaudage de pied.
Réaliser manuellement des enduits hydrauliques traditionnels et monocouches.
Mettre en place des éléments préfabriqués de type appui, couronnement, linteau.
Réaliser des ouvrages de finition de type seuils et appuis.

RNCP435BC03

Réaliser des ouvrages en béton armé coffrés en traditionnel

Coffrer en traditionnel bois ou en éléments manuportables.
Mettre en place les armatures d'un ouvrage en béton armé.
Couler le béton d'un ouvrage en béton armé.
Réaliser les opérations de montage et de démontage d'un échafaudage de pied.

RNCP435BC04

Réaliser des dallages et des planchers de type poutrelles hourdis

Poser un plancher poutrelles hourdis.
Réaliser les réseaux d'évacuation d'eaux usées et pluviales.
Mettre en place les armatures de dallages et planchers.
Mettre en œuvre le béton de dallage et planchers.
Réaliser les aspects de surface et chapes.
Réaliser les opérations de montage et de démontage d'un échafaudage de pied.

Description des modalités d'acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences et/ou par équivalence :
Secteurs d’activités :

Construction de pavillons individuels.
Réalisation de logements collectifs.
Construction industrielle ou agricole.
Réalisation de constructions dédiées au tertiaire.
Aménagements extérieurs.

Type d'emplois accessibles :

Maçon.
Maçon façadier.

Code(s) ROME :
  • F1703 - Maçonnerie
Références juridiques des règlementations d’activité :

Pour le montage, démontage et utilisation d'échafaudage de pied :
Article R. 4323-69 code du travail.
Recommandation CNAM R 408.

Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :


Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X -
En contrat d’apprentissage X

Le jury du titre est habilité par le représentant territorial compétent du ministère chargé de l'emploi. Il est composé de professionnels du métier concerné par le titre. (Art. R 338-6 du Code de l’Education)

Après un parcours de formation continue X

Le jury du titre est habilité par le représentant territorial compétent du ministère chargé de l'emploi. Il est composé de professionnels du métier concerné par le titre. (Art. R 338-6 du Code de l’Education)

En contrat de professionnalisation X

Le jury du titre est habilité par le représentant territorial compétent du ministère chargé de l'emploi. Il est composé de professionnels du métier concerné par le titre. (Art. R 338-6 du Code de l’Education)

Par candidature individuelle X -
Par expérience X

Le jury du titre est habilité par le représentant territorial compétent du ministère chargé de l'emploi. Il est composé de professionnels du métier concerné par le titre. (Art. R 338-6 du Code de l’Education)

Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Non

Référence au(x) texte(s) règlementaire(s) instaurant la certification :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

Code de l'éducation, notamment les articles L. 335-5, L. 335-6 et R. 335-13, R. 338-1 et R. 338-2 et suivants.

Référence des arrêtés et décisions publiés au Journal Officiel ou au Bulletin Officiel (enregistrement au RNCP, création diplôme, accréditation…) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

Arrêté du 21/10/2003 paru au JO du 08/11/2003 - Arrêté modificatif du 09/02/2006 paru au JO du 12/04/2006 - Arrêté du 17/02/2011 paru au JO du 22/02/2011 - Arrêté du 14/01/2016 paru au JO du 29/01/2016 - Arrêté du 06/07/2018 portant reconnaissance du TP paru au JO du 14/07/2018

Référence autres (passerelles...) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

Décret n°2016-954 du 11 juillet 2016 relatif au titre professionnel délivré par le ministre chargé de l’emploi

Arrêté du 22 décembre 2015 modifié relatif aux conditions de délivrance du titre professionnel du ministère chargé de l'emploi

Arrêté du 21 juillet 2016 portant règlement général des sessions d’examen pour l’obtention du titre professionnel du ministère chargé de l'emploi

Arrêté du 21 juillet 2016 relatif aux modalités d'agrément des organismes visés à l'article R. 338-8 du code de l'éducation

-

Equivalences définies par arrêté avec les certifications suivantes :

Date du premier Journal Officiel ou Bulletin Officiel : 08-11-2003
Ouvre un nouvel onglet Ouvre un site externe Ouvre un site externe dans un nouvel onglet