L'essentiel

Icon de la nomenclature

Nomenclature
du niveau de qualification

Niveau 5

Icon NSF

Code(s) NSF

232s : Exécution des ouvrages

Icon formacode

Formacode(s)

22437 : Couverture

Icon date

Date d’échance
de l’enregistrement

01-01-2024

Niveau 5

232s : Exécution des ouvrages

22437 : Couverture

01-01-2024

Nom légal Siret Nom commercial Site internet
MINISTERE DE L'EDUCATION NATIONALE ET DE LA JEUNESSE 11004301500012 - -

Activités visées :

Les activités exercées portent sur les différents aspects du métier du couvreur avec un niveau d'exigence et un degré d'excellence très élevé. Elles couvrent un vaste champ d’intervention comme la couverture d’élément de toiture et d’enveloppe du bâtiment à partir de matériaux variés (ardoises, tuiles…), la restauration du patrimoine bâti ancien ou de monuments historiques (clochers, dômes…) et l’entretien des toitures. 

Pour effectuer ces diverses activités, il met en œuvre des techniques de réalisation utilisant de nombreux matériaux (ardoises, métaux, tuiles, chaume...) afin d’assurer la bonne étanchéité à l’eau du bâti et de contribuer à l’étanchéité à l’air. Les métaux utilisés par le couvreur (zinc, cuivre, inox…) se marient avec le verre ou d’autres matériaux pour donner aux bâtiments légèreté, transparence et design qui sont particulièrement appréciés des architectes, dans le neuf comme l’ancien et pour l’enveloppe des bâtiments, les matériaux structurants s’associent avec des éléments de bardage et d’isolation, assurant ainsi la performance énergétique et acoustique des constructions tout en leur apportant une identité visuelle contemporaine. Il peut être amené à installer (hors raccordement) des capteurs solaires thermiques et photovoltaïques 

Les activités consistent à :

-      Concevoir une solution constructive répondant à un projet architectural en maitrisant la géométrie descriptive, les calculs de résistance des matériaux et les dimensionnements des ouvrages ; 

-      Modéliser les ouvrages avec ou sans les outils numériques en vue de sa réalisation ; -      Contrôler une solution constructive à partir d’un cahier des charges ; 

-       Organiser le déroulement des activités de pose et de mise en œuvre ; 

-       Réaliser la pose des matériaux (ardoise, tuile, bardeau bois…) et couverture métallique en maîtrisant les techniques du métier, d’emploi des matériaux dans le respect des règles de l’art et des normes ;

-        Réaliser les opérations de levage et les techniques d’implantation, de levage, de réglage et de fixation.

 

Compétences attestées :

Voir le référentiel sur le site du COET-MOF. 

-       Prendre en charge la demande client et le cahier des charges dans l’entreprise et sur le site pour analyser et identifier les besoins ; 

-       Rechercher les caractéristiques géométriques et dimensionnelles des ouvrages et éléments à fabriquer (épures, fiches de taille, calculs...) ; 

-       Concevoir les chéneaux encaissés, chéneaux entre versant, gouttières et fixation suivant leurs formes ; 

-       Établir l’ordre chronologique des activités et tâches de fabrication et de mise en œuvre sur chantier ; 

-       Concevoir et réaliser des éléments préfabriqués pour des surfaces concaves et convexes et des habillages de façade en élément métallique ; 

-       Réaliser des ouvrages ou éléments complexes en couverture et mettre en œuvre les différents matériaux qui les compose ; 

-       Réaliser l’ensemble des opérations de contrôle qualité et de la conformité de l’ouvrage réalisé au regard du cahier des charges initial avec une organisation rigoureuse avec la prise en compte risques matériels et environnementaux ; 

-       Constituer le dossier d’exécution du projet. 

Le candidat doit restituer son travail oralement et par écrit avec des moyens de communication numériques présentant les travaux réalisés.

 

Secteurs d’activités :

L'exercice du métier à ce niveau de compétence peut s'effectuer essentiellement dans le secteur du BTP au sein d’entreprises PME-PMI et artisanales

Type d'emplois accessibles :

Ouvrier hautement qualifié, Artisan, Entrepreneur.

Code(s) ROME :

  • F1610 - Pose et restauration de couvertures

Références juridiques des règlementations d’activité :

Le cas échant, prérequis à l’entrée en formation :

A compléter (Reprise)

Le cas échant, prérequis à la validation de la certification :

Pré-requis disctincts pour les blocs de compétences :

Non

Validité des composantes acquises :

Validité des composantes acquises
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X -
En contrat d’apprentissage X -
Après un parcours de formation continue X -
En contrat de professionnalisation X -
Par candidature individuelle X

Voir ci-dessus

Par expérience X -
Validité des composantes acquises
Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X

Statistiques :

Lien internet vers le descriptif de la certification :

Depuis 1924 : 9006 candidats diplômés dans 17 groupes métiers qui représentent 230 métiers.


http://www.meilleursouvriersdefrance.org

Le certificateur n'habilite aucun organisme préparant à la certification