Aller à la navigation principale Aller au contenu Aller à la navigation de bas de page
Répertoire national des certifications professionnelles

DMA - Habitat option Restauration de mobilier

Active

N° de fiche
RNCP5293
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 5
Code(s) NSF :
  • 234 : Travail du bois et de l'ameublement
Formacode(s) :
  • 45019 : ameublement
  • 45038 : restauration objet art
Date d’échéance de l’enregistrement : 01-01-2024
Nom légal SIRET Nom commercial Site internet
MINISTERE DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR DE LA RECHERCHE ET DE L'INNOVATION 11004401300040 - -
Activités visées :
Le titulaire du diplôme des métiers d'art Habitat, option Restauration de mobilier, est principalement un ébéniste spécialisé dans les travaux de restauration de meubles et objets anciens, essentiellement en bois, pouvant relever du patrimoine national ou international.
Le travail accompli par le restaurateur de mobilier contribue à la préservation matérielle de meubles ou objets chargés d'une dimension historique, esthétique, affective, marchande. La nature et la qualité de ce travail permettent d'assurer la pérennité et la transmission de ces pièces, témoins de savoirs et de savoir-faire artistiques et techniques. Dès lors, toute restauration s'effectue dans le strict respect des règles déontologiques que sont la conservation du meuble ou objet dans sa structure et son identité, sans falsification historique ni esthétique, et le respect absolu du principe de réversibilité.

Le restaurateur de mobilier est maître d'oeuvre et responsable de l'intervention qui lui est confiée.
- Il exerce sa capacité d'analyse et de questionnement pour identifier le meuble ou objet, constater son état, appréhender précisément la demande, formuler et vérifier des hypothèses afin d'établir un diagnostic pertinent ;
- il s'appuie sur sa culture esthétique et scientifique, ses connaissances en arts, techniques et civilisations et ses relations avec différents spécialistes pour apprécier et situer le meuble ou objet et proposer la meilleure démarche à adopter en vue de sa restauration ;
- il réunit toute la documentation nécessaire en vue de la constitution du dossier d'intervention et du cahier des charges ;
- il élabore le devis estimatif de la restauration, en y comprenant les frais induits par le recours éventuel à d'autres intervenants tels que marqueteur, sculpteur, graveur, monteur en bronze, ciseleur, menuisier en siège...
- il organise et prépare le travail : il ordonnance les phases d'intervention, s'assure de la protection du meuble ou objet, planifie la participation éventuelle des intervenants connexes, contrôle la disponibilité des produits, matières et matériels, réunit les conditions environnementales optimales, repère les éléments séparables et les stocke ainsi que les meubles ou objets ;
- il exécute le travail selon le mode opératoire retenu et exploite sa pratique approfondie du métier d'ébéniste pour maîtriser en toute responsabilité les gestes de son intervention sur le meuble ou objet qui lui est confié et faire appel, si nécessaire, au(x) spécialiste(s) indispensable(s) ;
- il mobilise son sens des relations humaines et de la communication pour établir les échanges indispensables avec des personnes de compétences et de statuts très divers - scientifiques, praticiens des métiers d'art, conservateurs de musée, commissaires-priseurs, marchands, commissaires-priseurs, propriétaires particuliers, collectionneurs...
Compétences attestées :
Le titulaire du diplôme des métiers d'art Habitat, option Restauration de mobilier, est principalement un ébéniste spécialisé dans les travaux de restauration de meubles et objets anciens, essentiellement en bois, pouvant relever du patrimoine national ou international.
Le travail accompli par le restaurateur de mobilier contribue à la préservation matérielle de meubles ou objets chargés d'une dimension historique, esthétique, affective, marchande. La nature et la qualité de ce travail permettent d'assurer la pérennité et la transmission de ces pièces, témoins de savoirs et de savoir-faire artistiques et techniques. Dès lors, toute restauration s'effectue dans le strict respect des règles déontologiques que sont la conservation du meuble ou objet dans sa structure et son identité, sans falsification historique ni esthétique, et le respect absolu du principe de réversibilité.

Le restaurateur de mobilier est maître d'oeuvre et responsable de l'intervention qui lui est confiée.
- Il exerce sa capacité d'analyse et de questionnement pour identifier le meuble ou objet, constater son état, appréhender précisément la demande, formuler et vérifier des hypothèses afin d'établir un diagnostic pertinent ;
- il s'appuie sur sa culture esthétique et scientifique, ses connaissances en arts, techniques et civilisations et ses relations avec différents spécialistes pour apprécier et situer le meuble ou objet et proposer la meilleure démarche à adopter en vue de sa restauration ;
- il réunit toute la documentation nécessaire en vue de la constitution du dossier d'intervention et du cahier des charges ;
- il élabore le devis estimatif de la restauration, en y comprenant les frais induits par le recours éventuel à d'autres intervenants tels que marqueteur, sculpteur, graveur, monteur en bronze, ciseleur, menuisier en siège...
- il organise et prépare le travail : il ordonnance les phases d'intervention, s'assure de la protection du meuble ou objet, planifie la participation éventuelle des intervenants connexes, contrôle la disponibilité des produits, matières et matériels, réunit les conditions environnementales optimales, repère les éléments séparables et les stocke ainsi que les meubles ou objets ;
- il exécute le travail selon le mode opératoire retenu et exploite sa pratique approfondie du métier d'ébéniste pour maîtriser en toute responsabilité les gestes de son intervention sur le meuble ou objet qui lui est confié et faire appel, si nécessaire, au(x) spécialiste(s) indispensable(s) ;
- il mobilise son sens des relations humaines et de la communication pour établir les échanges indispensables avec des personnes de compétences et de statuts très divers - scientifiques, praticiens des métiers d'art, conservateurs de musée, commissaires-priseurs, marchands, commissaires-priseurs, propriétaires particuliers, collectionneurs...
Secteurs d’activités :
Types de structures professionnelles : - Entreprises artisanales - PME, TPE
- Mobilier national, musées, administrations
Type d'emplois accessibles :
Emplois concernés : - Compagnon
- Chef d'atelier
- Chef d'entreprise
- Artisan restaurateur indépendant

Les perspectives professionnelles ouvertes au titulaire du DMA Habitat, option Restauration de mobilier, peuvent relever de la spécialisation dans un métier connexe ou de l'exercice d'activités commerciales, de conseil ou d'expertise.
En matière de poursuite d'études et d'approfondissement de ses compétences, il peut s'orienter vers l'Institut national du patrimoine ou vers des universités françaises ou étrangères. Il peut également préparer des concours de recrutement propres au Mobilier national, à des musées ou à certaines administrations.
Code(s) ROME :
  • H2207 - Réalisation de meubles en bois
Références juridiques des règlementations d’activité :
Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :


Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
En contrat d’apprentissage X idem
Par expérience X idem
En contrat de professionnalisation X idem
Après un parcours de formation continue X idem
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X Le jury, présidé par un inspecteur, est composé à parité : - d'enseignants appartenant à l'enseignement public,
- de membres de la profession (employeurs et salariés en nombre égal).

Par candidature individuelle X idem
Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Non

Référence au(x) texte(s) règlementaire(s) instaurant la certification :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
- Articles D 337-125 à D 337-138 du Code de l'Éducation

Référence des arrêtés et décisions publiés au Journal Officiel ou au Bulletin Officiel (enregistrement au RNCP, création diplôme, accréditation…) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
- Arrêté du 9 mai 2007.
Date d'échéance de l'enregistrement 01-01-2024
Statistiques :
Lien internet vers le descriptif de la certification :
CNDP ONISEP
Légifrance pour les textes réglementaires


http://www.onisep.fr
http://www.cndp.fr

Le certificateur n'habilite aucun organisme préparant à la certification

Ouvre un nouvel onglet Ouvre un site externe Ouvre un site externe dans un nouvel onglet