Aller à la navigation principale Aller au contenu Aller à la navigation de bas de page
Répertoire spécifique

Progresser dans ses missions de conducteur de travaux

Active

N° de fiche
RS2628
Code(s) NSF :
  • 231p : Conduite de travaux et métré en génie civil
  • 232p : Conduite des travaux, encadrement de chantier, métré, dans le gros-oeuvre
  • 233p : Conduite des travaux, métré encadrement de chantiers de finition
Formacode(s) :
  • 22293 : conduite travaux BTP
Date d’échéance de l’enregistrement : 31-12-2021
Nom légal Nom commercial Site internet
BI QUALITE - -
Objectifs et contexte de la certification :

Elle concerne exclusivement les métiers du bâtiment et des travaux publics. Elle s'adresse à un public tout corps d'état déjà en poste ou préssenti pour y accéder.


Les missions du conducteur de travaux sont en constantes mutation. Les exigences des maîtres d'oeuvre et maîtres d'ouvrage sont de plus en plus fortes et étendues. Les conducteurs de travaux doivent s'adapter à ces évolutions et accroître leurs compétences managériales, juridiques, financières et organisationnelles.

La certification répond aux objectifs suivants :

  • Maîtriser les missions de préparation, de lancement et de pilotage du chantier tant sur le plan managérial, organisationnel que financier.
  • Résister sereinement à la pression exercée par les différents acteurs du chantier en maintenant un rapport de force serein et équilibré.
  • Se concentrer sur ses tâches à forte valeur ajoutée et mieux organiser ses activités quotidiennes.
  • Optimiser l’organisation des ressources en vu d’atteindre les objectifs fixés par la direction.
  • Résister sereinement à la pression sur le chantier, optimiser l’organisation de ses activités quotidiennes et atteindre les objectifs fixés par la direction.
Compétences attestées :

Analyser l’affaire en amont de la réalisation et recaler les budgets

  • Dépouiller les pièces constituantes de l'affaire et dégager les essentiels de la demande du maître d'ouvrage.
  • Acquérir une méthode pour identifier les pistes d'optimisation phase par phase.
  • Arbitrer les choix d'optimisation et rebudgeter l'affaire.

Préparer, organiser et déployer les ressources nécessaires au chantier avec le souci de l'optimisation

  • S'extraire des réalités commerciales du chiffrage pour construire un planning d'exécution opérationnel et adapter au responsable du chantier.
  • Affecter les ressources (matière, matériel, main d'oeuvre) en fonction des phases d'exécution et construire un plan de contrôle.
  • Elaborer un tableau de bord pour pouvoir suivre et contrôler la réalisation tout au long du chantier.
  • Construire un dossier d'exécution synthétique pour répondre aux besoins du responsable de chantier.
  • Animer la réunion de transfert et impliquer le responsable de chantier.

Suivre et contrôler la réalisation de l'ouvrage

  • Structurer rigoureusement les visites chantier pour contrôler la réalisation, collecter les informations (avancement, reste à faire, reste à engager...) et asseoir son autorité efficacement.
  • Renforcer la coopération avec le responsable de chantier pour renforcer l'échange et la performance.
  • Maitriser les différents indicateurs de gestion de production et les inculquer au responsable de chantier au travers d'un outil de suivi.

Gérer son temps avec efficience

  • Identifier, prioriser et planifier les activités à forte valeur ajoutée pour maîtriser son activité et sécuriser le déroulement du chantier. Ainsi, prendre du recul face aux pressions extérieures.
  • Evaluer le degré d'urgence après avoir estimer sa dangerosité et son imminence.

Montrer une capacité d’adaptation de son style de management aux hommes et aux situations

  • Soutenir, former le responsable de chantier pour légitimer son autorité auprès des équipes.
  • Transmettre les règles pour cadrer, les méthodes pour recadrer, les techniques pour motiver.
  • Maitriser les composantes d'un prix de vente : Connaitre les mécanismes de ventilation des frais généraux ; Etablir un devis pour vendre, les erreurs à ne pas commettre ; Distincter la valeur de production de la valeur commerciale et concurrentielle.
  • Défendre les intérêts de l’entreprise face aux différents acteurs du chantier en maitrisant les règles juridiques : Identifier les textes législatives et leur retranscription contractuelle qui fixent les droits et responsabilités des différents acteurs du marché (code civil, contrat d'entreprise,...) ; Rechercher les informations dans un CCAG (privé ou public) et être capable de les exploiter.

En fin et tout au long de la formation, notre organisme évaluera les acquis des stagiaires sur la base des compétences majeures et globales suivantes :

> En amont de la réalisation

Capacités à s'approprier et recaler une affaire

  • Dépouiller (annoter, surligner, retranscrire)  les pièces du marché.
  • Examiner rigoureusement les pistes d'optimisation en utilisant un synopsis de recalage.
  • Arbitrer des choix et rebudgeter l'affaire.
  • Affecter les ressources via un tableau de phasage pour préparer, organiser et déployer les ressources.

> Pendant la réalisation

Capacités à donner les moyens aux équipes d'être performantes

  • Impliquer, motiver à partir d'objectifs contextualisés, claires et réalistes (Objectifs SMART déclinés en objectifs de résultat et de maîtrise).
  • Favoriser la coopération et l'écoute pour s'enrichir des compétences des responsables de chantier (don et contre don).
  • Suivre les temps d'exécutions au travers d'outils et des méthodes appropriés : construction de tableaux de bord.

Capacités à représenter et défendre les intérêts de l'entreprise sur la base des leviers techniques, juridiques et commerciaux

  • Capacité à lire un CCAG et à y rechercher des informations.
  • Capacités à lire un CCAP et y dégager les éléments essentiels pour un conducteur de travaux.
  • Capacité à appréhender durant tout le déroulement d'un chantier les aspects légaux et contractuels.

> A tout moment pour résister aux pressions

Capacités à identifier, prioriser et planifier les activités à forte valeur ajoutée pour maîtriser son activité et sécuriser le déroulement du chantier

  • Concevoir et mettre à jour un plan de charge du conducteur de travaux.
  • Adopter une méthode pour évaluer le réel degré d'urgence d'un évènement.
  • Adopter des pratiques pour gérer les appels téléphoniques et les emails.

> A tout moment pour comprendre sa direction

Capacités à différencier le pilotage financier de l'affaire et la gestion de production

  • Utiliser les outils de gestion de production pour ses équipes et les outils de suivi budgétaire pour rendre compte à son n+.

Capacités à comprendre les mécaniques de prix et leur influence sur la stratégie d'entreprise

  • Ventiler les frais généraux sur la main d'oeuvre ou sur l'ensemble des couts directs.
  • Différencier ses marges et manipuler des coefficients d'affaires.
  • Envisager de changer de marché et en mesurer l'impact sur la marge.

Les compétences seront évaluées à partir des progrès constatés en matière de connaissances, d’aptitudes et d’attitudes.

Les évaluations auront lieu tout au long de la formation sous forme d’études de cas, de mises en situation, de soutenances thématiques, de QCM, d’exercices écrits et de restitutions individuelles et collectives par orale.

Modalités d'évaluation :

Durée de 12 jours à raison de 2 ou 3 jours consécutifs sur une période d'environ 3 mois, soit 84 heures.

Le cas échéant, niveaux de maîtrise des compétences :

Aucun

Le cas échéant, durée de validité en années :
Si durée limitée, modalités de renouvellement :
4 ans soit jusqu'au 11 octobre 2020
Possibilité de validation partielle :

Oui

Périmètre de la validation partielle :

Certification partielle 1 : Préparation, organisation et suivi de chantier 

  • S’approprier l’affaire lors de la réunion de transmission.
  • Dépouiller le dossier affaire.
  • Rechercher des gains et optimiser les ressources (étude recalée).
  • Préparer son chantier.
  • Filtrer l’information et transmettre le dossier au responsable chantier.
  • Gérer la production, suivre et contrôler la réalisation.
  • Préparer sa réunion de chantier.
  • Clôturer de l’affaire.
  • Mieux gérer son temps au quotidien.

Certification partielle 2 : Management des équipes 

  • Fédérer et obtenir le meilleur de chacun.
  • Garantir les principes d’un management opérationnel.
  • Motiver, exiger, impliquer les équipes tout au long de la réalisation.

Certification partielle 3 : Droit des chantiers 

  • Acquérir les bases juridiques pour mieux préserver les intérêts économiques et commerciaux de l’entreprise.
  • Comprendre les missions contractuelles qui engagent et obligent les différents acteurs du chantier. 
  • Dégager les règles du jeu juridique à travers les principales pièces du marché (CCAG privé ou public, CCAP, DPGF, CCTP, DC, Plans, conditions générales de vente…).
  • Etablir une stratégie de prix : prestations, concurrences, clients cibles et rappel des fondamentaux en matière de coût de revient.
Références juridiques des règlementations d’activité :
Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :

Pour suivre la formation, il faut :

  • 3 ans d'expérience d'encadrement intermédiaire chantier.
  • Niveau souhaitable : BP métiers du bâtiment.
  • Maîtriser les compétences clés nécessaires à l'exercice de la mission de conducteur de travaux.


Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Non

Référence au(x) texte(s) règlementaire(s) instaurant la certification :

Date du JO / BO Référence au JO / BO

Référence des arrêtés et décisions publiés au Journal Officiel ou au Bulletin Officiel (enregistrement au RNCP, création diplôme, accréditation…) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO

Référence autres (passerelles...) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
Date du premier Journal Officiel ou Bulletin Officiel :
Ouvre un nouvel onglet Ouvre un site externe Ouvre un site externe dans un nouvel onglet