Aller à la navigation principale Aller au contenu Aller à la navigation de bas de page
Répertoire spécifique

Certificat d’Acquis Professionnels « Intégrateur Smart Building »

Inactive

N° de fiche
RS2736
Code(s) NSF :
  • 110 : Spécialités pluri-scientifiques
Formacode(s) :
  • 22254 : BTP conception organisation
Date d’échéance de l’enregistrement : 31-12-2021
Nom légal SIRET Nom commercial Site internet
AFNOR COMPETENCES 43809603400022 - -
Objectifs et contexte de la certification :

Le smart building constitue l’intersection de différents domaines que sont le bâtiment, l’énergie, les services, l’informatique et les télécoms…

La décomposition des acteurs apparaît en 4 catégories :

  • utilisateurs : maîtres d’ouvrages sous toutes leurs formes (collectivités, gestionnaires de patrimoine,...), promoteurs
  • industriels : fabricants de matériel, éditeurs de logiciels, distributeurs
  • sociétés de services : bureaux d’études techniques, assistants à maîtrise d’ouvrage, intégrateurs, sociétés de services en ingénierie informatique (SSII), exploitants
  • opérateurs : énergie, service, réseau, télécoms

 

Les smart buildings font avant tout appel aux acteurs traditionnels du secteur du bâtiment. Dans le cadre d’un projet de construction neuve (ou d’une opération de rénovation lourde), ces acteurs sont répartis de la façon suivante :

  • Maître d’ouvrage (MOA), éventuellement accompagné d’un assistant à maîtrise d’ouvrage (AMOA)
  • Architecte, maître d’œuvre (MOE)
  • Bureau d’études techniques (BET) ; les smart buildings concernent principalement ceux intervenant sur les lots CVC, courants faibles et forts, GTB le cas échéant
  • Entreprises d’installation
  • Exploitant, dont le travail débute à la livraison du bâtiment.

Ces différents corps de métier sont nécessairement impactés par les smart buildings. Leurs méthodes habituelles vont être partiellement remises en cause et modifiées par la nécessité d’intégrer de nouveaux produits, services et usages relatifs aux bâtiments. Il y a donc une évolution à prévoir dans les tâches qui leur sont dévolues, et par conséquent dans les compétences requises par ces métiers.


Intégrer la méthodologie nécessaire pour optimiser l’organisation de sa mission d’ingénieur domotique.

Par l’identification des méthodes, des outils et des technologies, concevoir, mettre en œuvre et maintenir un Smart Building que ce soit en neuf ou en rénovation aussi bien dans le cas d’une maison, d’un bâtiment collectif ou d’un projet tertiaire.

Compétences attestées :
  • Intégrer les outils à la conception d’un Smart Building
  • Conduire un projet de bâtiment intelligent
  • Exploiter un bâtiment intelligent : interpréter les données et impliquer les occupants
  • Faire la maintenance d’un tel bâtiment
  • Intégrer les outils à la conception d’un Smart Building
  • Conduire un projet de bâtiment intelligent
  • Exploiter un bâtiment intelligent : interpréter les données et impliquer les occupants
  • Faire la maintenance d’un tel bâtiment
Modalités d'évaluation :

La certification est accessible après un parcours obligatoire de formation de 7 jours, soit 49 heures, avec la dernière journée consacrée à l’évaluation des compétences.

Le cas échéant, niveaux de maîtrise des compétences :

Pas de niveaux

Le cas échéant, durée de validité en années :
Si durée limitée, modalités de renouvellement :
Possibilité de validation partielle :

Non

Références juridiques des règlementations d’activité :
Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :

Avoir suivi une formation métiers de 7 jours - 49 heures



Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Non
Date d'échéance de l'enregistrement 31-12-2021
Statistiques :
Lien internet vers le descriptif de la certification :

Le certificateur n'habilite aucun organisme préparant à la certification

Fiche au format antérieur au 01/01/2019
Ouvre un nouvel onglet Ouvre un site externe Ouvre un site externe dans un nouvel onglet