Aller à la navigation principale Aller au contenu Aller à la navigation de bas de page
Répertoire spécifique

Créer, gérer et développer sa TPE-PME

Active

N° de fiche
RS5838
Code(s) NSF :
  • 314 : Comptabilite, gestion
  • 310 : Spécialités plurivalentes des échanges et de la gestion
  • 312 : Commerce, vente
Formacode(s) :
  • 32047 : Création entreprise
  • 32682 : Comptabilité analytique
  • 32008 : Responsabilité sociétale entreprise
Date d’échéance de l’enregistrement : 26-01-2025
Nom légal SIRET Nom commercial Site internet
CMA FRANCE 18750004600011 - https://www.artisanat.fr/
Objectifs et contexte de la certification :

Le nombre d’artisans créateurs d’entreprises est en hausse ces dernières années, et ce malgré la crise sanitaire. Les statistiques de l’INSEE, mettent en avant que la majorité des artisans entrepreneurs ont un diplôme de niveau 4 et moins, qui ne leur a peut-être pas apporté les connaissances nécessaires à la création et au pilotage d’une entreprise. Or, être entrepreneur nécessite des compétences commerciales, administratives, comptables…. L’accompagnement proposé lors de cette formation s’avère très utile à l’artisan qui n’est pas au fait de tous les statuts d’entreprise ou des mutations législatives ou tout simplement qui n’a pas une vision réaliste de son projet. La formation apporte donc un suivi personnalisé à l’artisan qui à cette occasion peut créer et/ou enrichir son réseau professionnel. La certification « Créer, gérer et développer sa TPE-PME » à une portée nationale. Elle est proposée aux artisans, futurs artisans, chefs d’entreprise, demandeurs d’emploi … de TPE-PME. Elle est issue d’une volonté politique et technique d’accompagner avec la même qualité les acteurs de la filière artisanale, quelle que soit sa location, à partir d’un référentiel de compétences, de formation et d’évaluation commun et partagé. 

Cible : Artisans, futurs artisans, chefs d’entreprise, demandeurs d’emploi  

Compétences attestées :
  1. Elaborer l’étude prévisionnelle de son projet en étudiant les statuts juridiques, en  recherchant des aides à la création d’entreprise, en identifiant ses ressources et les points clés de la faisabilité de son projet (faisabilité commerciale, faisabilité opérationnelle et faisabilité financière), afin   d’assurer un démarrage efficace de l’entreprise.
  2. Mettre en place l’organisation administrative de son entreprise en identifiant les différentes activités à réaliser afin de concevoir son planning et d’adapter   son organisation.
  3. Assurer la gestion de l’activité au niveau comptable, financier, budgétaire ainsi qu’au niveau de la trésorerie de l’entreprise tout en calculant son chiffre d’affaires prévisionnel et ses charges, en élaborant son plan de financement, en calculant les coûts de revient afin de s’assurer de la rentabilité du projet.
  4. Définir son projet en identifiant et évaluant ses motivations   professionnelles et personnelles, ses points forts et points faibles, ses   objectifs et ses contraintes, ses savoir-faire, son réseau disponible et les   modalités d’exercice afin de se situer dans la démarche de création.
  5. Construire des actions commerciales efficaces en étudiant, en clarifiant et en définissant son projet et son marché pour vendre sur site ou en ligne ses produits et services.
  6. Valoriser son offre en créant des outils de communication adaptés, en choisissant ses   circuits de distribution, en définissant son prix et son coût de revient en   utilisant le web afin de développer son activité   
  7. Réaliser des actions liées à la responsabilité sociétale des entreprises (RSE) dans l’entreprise en mettant en place des actions de gestion des déchets et de l’énergie, en sensibilisant sur des modes de transports collectifs, en agissant sur l’agencement des locaux professionnels, afin d’inscrire son entreprise dans une démarche RSE.  
  8. Créer administrativement l’entreprise par voie dématérialisée afin de respecter les nouvelles procédures.
  9. Procéder aux télédéclarations sociales et fiscales dans les délais en remplissant les imprimés en ligne pour répondre à l’évolution de la réglementation qui rend obligatoire les télédéclarations pour les entreprises.
Modalités d'évaluation :

Cas pratiques

Le cas échéant, niveaux de maîtrise des compétences :


Le cas échéant, durée de validité en années :
Si durée limitée, modalités de renouvellement :


Possibilité de validation partielle :

Non

Références juridiques des règlementations d’activité :

  Décret n° 2019-1272 du 2 décembre 2019  

Le cas échant, prérequis à l’entrée en formation :

Avoir un projet de création ou de reprise d’une entreprise artisanale.


Le cas échant, prérequis à la validation de la certification :


Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X -
En contrat d’apprentissage X -
Après un parcours de formation continue X

Le jury de certification est composé de 2 membres :  un membre de la direction « économique » ou « formation » de la CMA et une personne extérieure à la session de formation.

En contrat de professionnalisation X -
Par candidature individuelle X -
Par expérience X

Le jury de certification est composé de 2 membres :  un membre de la direction « économique » ou « formation » de la CMA et une personne extérieure à la session de formation. 

Date de décision 26-01-2022
Durée de l'enregistrement en années 3
Date d'échéance de l'enregistrement 26-01-2025
Statistiques :
Lien internet vers le descriptif de la certification :

https://www.artisanat.fr/


Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation :

Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation
Ouvre un nouvel onglet Ouvre un site externe Ouvre un site externe dans un nouvel onglet