L'essentiel

Icon NSF

Code(s) NSF

230p : Coordination de chantiers tous corps d état

230n : Etudes et projets d architecture et de décors

231n : Etudes, projets et dessins en génie civil et topographie

Icon formacode

Formacode(s)

22252 : Dessin BTP

32135 : Conduite projet

Icon date

Date d’échance
de l’enregistrement

01-06-2025

230p : Coordination de chantiers tous corps d état

230n : Etudes et projets d architecture et de décors

231n : Etudes, projets et dessins en génie civil et topographie

22252 : Dessin BTP

32135 : Conduite projet

01-06-2025

Nom légal Siret Nom commercial Site internet
FORMALISA 52800334600038 Formalisa https://formalisa.com/
FORMALISA INSTITUT 81095249900020 - -

Objectifs et contexte de la certification :

La certification « Coordination et management de projet BIM » valide une compétence professionnelle qui décrit la coordination et le management de maquettes numériques 3D (BIM) relatives aux projets de construction incluant tous les corps d’état concernés, utilisant des plateformes collaboratives et diverses technologies BIM (open source ou non).

Elle permet aux certifiés :

  • D’intégrer le secteur de l’ingénierie de la construction du bâtiment
  • D’assurer les missions de coordinateurs BIM ou BIM Manager, incluant les tâches principales suivantes :
    • Présenter les spécificités du BIM à un client ou partenaire
    • Définir le déroulement d’un processus BIM adapté à un projet
    • Coordonner et administrer les données d’un projet BIM

Ces missions sont associées aux publics suivants : maîtres d’ouvrage, projeteurs, conducteurs de travaux, ingénieurs, architectes, techniciens en bureaux d’études, maîtres d’œuvre ou gestionnaire de patrimoine. Ces publics savent prendre en compte les normes d’accessibilité.

Compétences attestées :

  • C1 : Mettre en place un environnement commun de données, dans le but du partage et de la centralisation de l’ensemble des données nécessaires à la réalisation du processus BIM. Exemple : Création d’un compte Kroqi, transfert de données, rédaction des circuits de validation de données.
  • C2 : Définir les processus BIM en faisant l’état des lieux des processus existant au sein d’une organisation, dans le but de la mise en œuvre de méthodes collaboratives : rédaction de protocole BIM, analyse de flux de travail, déploiement de solutions techniques…
  • C3 : Contrôler les maquettes numériques BIM en utilisant les outils et méthodes d’agrégation, d’analyse, de révision des modèles numériques 3D, dans le but de comptes-rendus des éventuels écarts, des non-conformités, ou des collisions dans le modèle 3D BIM fédéré.
  • C4 : Participer à la rédaction du corpus documentaire BIM en sollicitant l’avis de l’ensemble des parties prenantes du processus BIM, dans le but de la définition de l’ensemble des règles et usages à mettre en œuvre tout au long de l’exécution du processus BIM (Charte BIM, CDC BIM, Convention BIM, …)

Modalités d'évaluation :

ME 1 : Examen pratique

A partir de consignes précises, le candidat crée et paramètre l’environnement central dédié au travail collaboratif. Il définit les accès destinés aux divers usagers. Il rédige les circuits de validation de maquettes.

ME 2 : Etude de cas

A partir d’un protocole BIM fourni, le candidat est appelé à analyser le processus existant.

Avec pour objectif de rendre le processus collaboratif, il lui est demandé de modifier les parties suivantes :

  • La définition des rôles et responsabilités
  • Le flux de travail interne
  • Le flux de travail externe

ME 3 : Examen pratique

A partir de diverses sources de modèles et maquettes fournies, le candidat agrège et vérifie les modèles et données.

Selon des consignes précises, il réalise une détection de collisions entre ces différentes maquettes.

Il exporte un rapport des collisions détectées au format BIM collaboratif (BCF).

ME 4 : Etude de cas

A partir d’un cahier des charges et un projet de convention BIM fourni, le candidat est appelé à compléter les chapitres suivants :

  • Les objectifs BIM
  • Les performances du projet
  • Le flux de travail collaboratif
  • Le circuit de validation

Références juridiques des règlementations d’activité :

Le cas échant, prérequis à l’entrée en formation :

Diplôme dans le domaine de l'architecture, du bâtiment ou expérience professionnelle de 3 ans.

Expérience de la construction

Compréhension des différents besoins des acteurs de la construction.

Le cas échant, prérequis à la validation de la certification :

Validité des composantes acquises :

Validité des composantes acquises
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X

Le jury est composé de 2 architectes formateurs internes et de 2 professionnels externes : projeteurs, ingénieurs, ou architectes

 

En contrat d’apprentissage X -
Après un parcours de formation continue X

Le jury est composé de 2 architectes formateurs internes et de 2 professionnels externes : projeteurs, ingénieurs, ou architectes

 

En contrat de professionnalisation X -
Par candidature individuelle X -
Par expérience X -

Statistiques :

Statistiques
Année d'obtention de la certification Nombre de certifiés Nombre de certifiés par reconnaissance de l'expérience professionnelle
2021 146 -
2020 112 -
2019 59 -

Lien internet vers le descriptif de la certification :

https://formalisa.com/nos-certifications-professionnelles/coordination-et-management-de-projet-bim/

Liste des organismes préparant à la certification :

Certification(s) antérieure(s) :

Certification(s) antérieure(s)
Code de la fiche Intitulé de la certification remplacée
RS1891 Maîtrise des techniques de conception et révision des maquettes numériques BIM

Référentiel d'activité, de compétences et d'évaluation :