Aller à la navigation principale Aller au contenu Aller à la navigation de bas de page
Répertoire spécifique

Télépiloter un drone dans les catégories open et spécifique

Active

N° de fiche
RS6026
Code(s) NSF :
  • 311 : Transports, manutention, magasinage
Formacode(s) :
  • 31862 : télé-pilotage drone
Date d’échéance de l’enregistrement : 01-06-2024
Nom légal SIRET Nom commercial Site internet
DRONY 79371838800010 Drony https://www.drony.fr
Objectifs et contexte de la certification :

La certification permet de valider les compétences pratiques des utilisateurs de drones civils à usage professionnel conformément aux dispositions du décret n° 2018-67 du 2 février 2018 relatif à la formation des télépilotes d'aéronefs civils circulant sans personne à bord à des fins autres que le loisir. La loi précise qu'un télépilote de drone ne peut assurer sa propre formation pratique.

Au delà de la réussite de l'examen théorique organisé par les pouvoirs publics (la Direction Générale de l’Aviation Civile dans le cas présent) : Le Certificat d’Aptitude Théorique aux fonctions de Télépilote (CATT), il doit aussi faire évaluer et valider ses compétences en matière de vol basique de drone par un exploitant drone en activité. Par ailleurs, la certification « Télépiloter un drone dans les catégories open et spécifique » consiste au regard de la législation européenne à devenir professionnel du drone et pour cela, la formation requiert de monter en compétences complémentaires et transverses sur les sujets suivants :

  • La capacité à la conduite d'un drone, en vue de l'obtention de la certification pratique,
  • La capacité à établir les démarches réglementaires pour la bonne conduite et la sécurité d'une mission.
Compétences attestées :

Identifier la catégorie, sous-catégorie et/ou le scénario adaptés à la mission de vol en s’appuyant sur la réglementation générale de la DGAC,

Préparer la mission en observant les recommandations des plateformes aéronautiques afin d’obtenir un accord pour un vol,

Identifier les phénomènes extérieurs pouvant avoir un impact sur le vol en s’appuyant les outils adéquats (carte météo, etc.) afin d’estimer les modifications sur la conduite du vol,

Définir une position adaptée à la situation et à la mise en place de la zone d'exclusion des tiers afin d’assurer la sécurité des biens et des personnes,

Vérifier la conformité de la machine en fonction de la mission prévue pour respecter la réglementation aérienne,

Contrôler visuellement l'état global de la machine et des accessoires permettant de voler en toute sécurité,

Vérifier que la machine et les accessoires soient à jour pour bénéficier des dernières mises en conformité,

Contrôler les notifications et/ou messages d’erreurs au branchement de la machine afin d’assurer la mission en toute sécurité,

Vérifier et régler les systèmes de sécurité de l’aéronef en fonction des restrictions et de la réglementation applicable pour cette mission permettant d’être en accord avec les autorités aériennes,

Contrôler que le mode de pilotage soit conforme au télépilote pour assurer la conduite adéquate de la mission,

Contrôler l’acquisition complète du positionnement satellitaire afin que le drone puisse revenir en cas de perte de signal,

Identifier la zone de décollage et d'atterrissage et définir la ZET (zone d’exclusion des tiers) correspondant à la situation du moment pour répondre aux exigences de la mission,

Réaliser des translations avec changements d’axes et d’altitudes permettant des mouvements de gauche à droite,

Réaliser tous les mouvements de direction possibles avec un drone en horizontal, en diagonale et en hauteur,

Effectuer un vol dans les conditions de la catégorie Spécifique (BVOLS - STS-01 / STS-02) pour connaître les limites de cette catégorie,

Simuler une panne du retour vidéo entraînant un retour d’urgence en vue du télépilote pour être capable d’appréhender ce type de panne,

Déclencher un retour d’urgence en simulant une panne à l’aide des outils de RTH pour d’appréhender ce type de panne,

Rédiger un briefing/débriefing afin d’établir un retour d’expérience (REX),

Réaliser un atterrissage dans la main du télépilote en toute sécurité pour éviter d’éventuelles détériorations du drone sur des terrains accidentés.

Modalités d'évaluation :

Étude de cas et questionnaire à choix multiple (QCM) de 20 questions :

  • Portant sur la préparation d'une mission d’inspection de toitures sur un bâtiment enclavé situé agglomération.

Mise en situation : 

  • Préparation du matériel pour une mission complexe.

Un examen pratique contenu dans le livret de progression :

Ce livret comporte une liste d’exercices détaillés visant à apporter les connaissances pratiques basiques et permet de vérifier que le candidat maîtrise sa machine et sait appliquer les règles de sécurité nécessaires à la bonne réalisation d’une mission.

Le cas échéant, niveaux de maîtrise des compétences :


Le cas échéant, durée de validité en années :
Si durée limitée, modalités de renouvellement :


Possibilité de validation partielle :

Non

Références juridiques des règlementations d’activité :

Arrêté du 17 décembre 2015 relatif à l'utilisation de l'espace aérien par les aéronefs qui circulent sans personne à bord,

Arrêté du 17 décembre 2015 relatif à la conception des aéronefs civils qui circulent sans personne à bord, aux conditions de leur emploi et aux capacités requises des personnes qui les utilisent,

Décret n°2018-67 du 2 février 2018 relatif à la formation exigée des télépilotes qui utilisent des aéronefs civils circulant sans personnes à bord à des fins autres que le loisir,

Arrêté du 18 mai 2018 relatif aux exigences applicables aux télépilotes qui utilisent des aéronefs civils circulant sans personnes à bord à des fins autres que le loisir,

Arrêté du 3 décembre 2020 relatif à l'utilisation de l'espace aérien par les aéronefs sans équipage à bord,

Arrêté du 3 décembre 2020 relatif à la définition des scénarios standard nationaux et fixant les conditions applicables aux missions d'aéronefs civils sans équipage à bord exclues du champ d'application du règlement (UE) 2018/1139.

Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :

Le participant doit évoluer dans une branche professionnelle dont le drone est, ou devient une nécessité pour compléter ses activités. Il peut s'agir des métiers du spectacle (cadreurs, réalisateurs, etc.) des métiers de la photographie, ou encore des métiers techniques et de constatation (géomètres, experts d'assurances, etc.) ou tout détenteur d'un projet professionnel solide.

Le participant doit déjà être titulaire de la partie théorique délivrée par la Direction Générale de l'Aviation Civile.

Le participant doit savoir lire, écrire et parler le français.



Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X -
Après un parcours de formation continue X

Le jury est composé de 2 personnes : un membre de l’organisme délivrant la certification et un formateur ou professionnel du drone, extérieur à l’organisme certificateur.

En contrat de professionnalisation X -
Par candidature individuelle X

Le jury est composé de 2 personnes : un membre de l’organisme délivrant la certification et un formateur ou professionnel du drone, extérieur à l’organisme certificateur.

Par expérience X -
Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Non
Date de décision 01-06-2022
Durée de l'enregistrement en années 2
Date d'échéance de l'enregistrement 01-06-2024
Statistiques :
Lien internet vers le descriptif de la certification :

https://www.drony.fr/centre-de-formation/formations-drone/formation-drone-complete-a-paris/


Organisme(s) préparant à la certification :
Nom légal Rôle
LEARN AND PROGRESS Habilitation pour former et organiser l’évaluation
Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation :

Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation
Ouvre un nouvel onglet Ouvre un site externe Ouvre un site externe dans un nouvel onglet