L'essentiel

Icon NSF

Code(s) NSF

213 : Forets, espaces naturels, faune sauvage, pêche

Icon formacode

Formacode(s)

12547 : Protection milieu naturel

12556 : Écologie

12584 : Génie environnement

12585 : Conseil environnement

Icon date

Date d’échance
de l’enregistrement

21-12-2026

213 : Forets, espaces naturels, faune sauvage, pêche

12547 : Protection milieu naturel

12556 : Écologie

12584 : Génie environnement

12585 : Conseil environnement

21-12-2026

Nom légal Siret Nom commercial Site internet
DIDEROT EDUCATION CAMPUS 43248059800106 - https://www.egpn.fr/

Objectifs et contexte de la certification :

Les professionnels travaillant dans l’aménagement et l’exploitation des espaces naturels confrontés à des problématiques environnementales doivent être en capacité de réaliser un rapport d’étude pour établir ensuite un plan de gestion des impacts écologiques efficace et pertinent. Le rapport d’étude oriente la détermination des enjeux écologiques (préservation de la biodiversité, augmentation des rendements, adaptation aux conditions climatiques,...), à partir de laquelle toute la stratégie de gestion devra être déclinée.

La réalisation de ce rapport est une étape fondamentale qui peut s'inscrire : dans une étude réglementaire comme l’étude d’impact (article L1 22-1 du Code de l’environnement) ; dans le cadre d’un Plan de Gestion d’un Espace Naturel Protégé (ENP) ; dans une démarche volontaire de maîtres d’ouvrage privés ou publics engagés dans la mise en valeur et la sauvegarde du patrimoine nature et dans le cadre d’un audit environnemental pour mesurer l’impact d’une activité humaine sur l’environnement.

Élaborer et mettre en oeuvre une stratégie de gestion écologique requiert des compétences techniques et organisationnelles attestées dans le cadre du présent référentiel.

Compétences attestées :


C1. Réaliser la liste des données relatives à l’espace naturel en identifiant les habitats naturels et/ou les habitats d’espèces, et/ou les espèces d’un territoire et un ou plusieurs protocoles d’inventaires et/ou méthodes de collecte associés pour permettre la réalisation effective et encadrée de cette collecte.
C2. Analyser les données collectées en les comparant aux valeurs de référence le cas échéant, en prenant en compte les objectifs stratégiques poursuivis par l’exploitant ou l’aménageur de l’espace naturel et les obligations légales et réglementaires en vigueur pour identifier les problématiques écologiques.
C3. Rédiger un rapport d’étude en proposant des solutions et des dispositifs de réalisation qui tiennent compte de l’analyse du diagnostic et des réglementations en vigueur et en calculant leurs coûts pour répondre aux
problématiques identifiées.
C4. Construire un plan de gestion ou de restauration écologique en planifiant des actions selon la stratégie écologique sélectionnée (modalités de mise en oeuvre, délais, résultats attendus, moyens requis) dans le but de conserver les espaces naturels et les espèces peuplant cet espace et/ou de les restaurer.
C5. Suivre la mise en oeuvre du plan de gestion écologique en ajustant les actions préconisées au regard des évolutions des données terrains et en surveillant son évolution grâce à des indicateurs de résultat adaptés pour
assurer la mise en oeuvre de la stratégie.
C6. Réaliser une veille sur les données relatives à la biodiversité, les espèces, les habitats, les fonctionnalités des écosystèmes, les obligations réglementaires en identifiant des canaux de veille et en exploitant les données recueillies pour conserver une pertinence dans les actions proposées.

Modalités d'évaluation :

 

M1. Dans le cadre de l'élaboration d'une étude de cas basée sur une situation professionnelle réelle, le candidat rédige et fournit la liste des données relatives à l’espace naturel à collecter et le ou les protocoles d’inventaires et/ou méthodes de collecte associés accompagné d' un rapport d’étude comportant les objectifs stratégiques poursuivis dans le cadre de l’exploitation de l’espace naturel, les données recueillies et les valeurs de références le cas échéant, la ou les problématiques écologiques identifiées, hiérarchisées et justifiées, une ou plusieurs solutions permettant de répondre au(x) problématique(s) identifié(s) et les coûts associés, la préconisation formulée sur la solution jugée la plus judicieuse et un plan de gestion ou de restauration écologique.

Une note de synthèse détaillant les indicateurs de résultats sélectionnés et leur mesure sur la mise en place du plan d’actions, la ou les opportunités d’amélioration proposées au regard des résultats, les modalités de veille sur les domaines réglementaires et les données contextuelles de l’espace naturel et la ou les actions concrètes issues de l’exploitation de la veille, le cas échéant.

M2. Soutenance orale de 40 minutes consistant en la présentation des résultats de l’étude de cas par le candidat pendant 30 minutes, suivies de 10 minutes d’échange avec le jury qui questionne le candidat sur son étude de cas et les méthodes utilisées.

Les critères d’évaluation et d’appréciation sont détaillés dans le référentiel de compétences et d’évaluation.

Références juridiques des règlementations d’activité :

Le cas échant, prérequis à l’entrée en formation :

Pour accéder à la formation préparant aux épreuves certificatives: être titulaire d’un BTSA GPN (Bac +2) (RNCP 15674) ou BTS Aménagement paysager (RNCP 17218) OU justifier d’un grade licence ou certification de niveau 6 dans le secteur de l'environnement OU justifier d’une expérience de 3 ans au moins en tant que Technicien naturaliste ou Chargé d'étude naturalistes / environnementales ou Chargé de mission environnementales OU justifier d’une expérience de 1 an en tant qu'ingénieur naturaliste.

Le cas échant, prérequis à la validation de la certification :

Validité des composantes acquises :

Validité des composantes acquises
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X -
En contrat d’apprentissage X -
Après un parcours de formation continue X

Le jury d’évaluation et de certification est, a minima, composé de 3 personnes : un représentant de l’organisme certificateur, qui préside le jury et la commission de délibération, n’ayant pas de lien ni formé de candidat inscrit à la session d’examen dont il est membre ; un actif ayant des fonctions de décision en bureau d’étude qui dirige des études d’impact en activité depuis au moins 3 ans et un chargé d’étude ou de mission professionnelle en activité depuis au moins 3 ans.

En contrat de professionnalisation X -
Par candidature individuelle X

Le jury d’évaluation et de certification est, a minima, composé de 3 personnes : un représentant de l’organisme certificateur, qui préside le jury et la commission de délibération, n’ayant pas de lien ni formé de candidat inscrit à la session d’examen dont il est membre ; un actif ayant des fonctions de décision en bureau d’étude qui dirige des études d’impact en activité depuis au moins 3 ans ; un chargé d’étude ou de mission professionnelle en activité depuis au moins 3 ans.

Par expérience X -

Statistiques :

Lien internet vers le descriptif de la certification :

https://www.egpn.fr/strategie-gestion-ecologique/

Le certificateur n'habilite aucun organisme préparant à la certification

Référentiel d'activité, de compétences et d'évaluation :