L'essentiel

Icon NSF

Code(s) NSF

230 : Spécialités pluritechnologiques génie civil, construction, bois

Icon formacode

Formacode(s)

22378 : Réhabilitation bâtiment

44097 : Précarité énergétique

22294 : Conduite chantier BTP

Icon date

Date d’échance
de l’enregistrement

09-02-2027

230 : Spécialités pluritechnologiques génie civil, construction, bois

22378 : Réhabilitation bâtiment

44097 : Précarité énergétique

22294 : Conduite chantier BTP

09-02-2027

Nom légal Siret Nom commercial Site internet
ASSOC NATIONALE COMPAGNONS BATISSEURS 77566663900080 - https://www.compagnonsbatisseurs.eu/

Objectifs et contexte de la certification :

La certification vise à reconnaître les compétences de techniciens amenés à conduire des chantiers  d’amélioration de l’habitat où une partie des travaux est réalisée par les habitants eux-mêmes. Le chantier sert de support à la remobilisation des participants. Au-delà de leurs compétences techniques, les techniciens ont un rôle sur l’inclusion des personnes. 

Les certifiés seront en mesure de mener des travaux dans une dynamique inclusive et dans une démarche d’éducation populaire. À la différence de la conduite d’un chantier classique orienté seulement sur la production, les chantiers inclusifs ont pour spécificité de viser à : inclure les personnes en amont des travaux (co-conception du projet de travaux) et pendant les travaux (implication des personnes dans les travaux) ; mener des actions complémentaires  comme les animations diverses autour de l’amélioration de l’habitat, chantiers participatifs, des chantiers solidaires ; conduire des chantiers avec des personnes en situation de précarité, avec des budgets très contraints, en milieu occupé, dans des situations souvent à la limite de l’indécence et de l’insalubrité.

Les techniciens certifiés sont amenés à travailler chez des opérateurs mettant en œuvre l’approche de l’auto-réhabilitation accompagnée (ARA), chez des bailleurs sociaux, chez des opérateurs intervenant dans le secteur du logement accompagné à vocation sociale et chez des propriétaires occupants modestes, voire très modestes. Plus largement, les techniciens certifiés sont en capacité d’intervenir sur des chantiers de bénévoles (chantiers de jeunes, chantiers internationaux) ou des chantiers participatifs chez des particuliers.

La certification est demandée par les techniciens actuellement en activité qui souhaitent obtenir une reconnaissance de la spécificité de leurs compétences afin de pouvoir structurer leur parcours professionnel. Leurs employeurs la demandent aussi afin de sécuriser les relations avec leurs partenaires. Certains acteurs donneurs d’ordre ou financeurs la sollicitent également pour assurer la qualité des opérations. Enfin, elle peut être demandée par les sociétés d’assurance pour s’assurer de la capacité technique des techniciens intervenant dans une démarche d’auto réhabilitation accompagnée.

 

Compétences attestées :

C1 Établir un état des lieux du logement, par une visite, un examen visuel, des relevés simples et des échanges avec les habitants, l’inventaire des attentes et de la motivation des habitants, dans le but d'établir un projet de travaux en mode auto-réhabilitation accompagnée

C2 Établir un programme de travaux d’amélioration de leur habitat, par une collaboration active avec les habitants, dans le but qu’il soit cohérent avec leurs aspirations, leur disponibilité et leurs capacités financières

C3 Assurer la conduite de travaux d’auto réhabilitation accompagnée, par une préparation rigoureuse de l’action, une animation valorisant le travail des participants, une prise en compte de la sécurité et du respect de l’environnement, le suivi et l’évaluation de l’action et un accompagnement des usagers à l’entretien de leur logement et sur leurs droits et devoirs, dans le but de garantir la qualité des travaux

C4 Animer des sessions collectives auprès d’habitants impliqués dans des actions d’auto réhabilitation sur des thèmes liés à l’amélioration de l’habitat, par une préparation rigoureuse du programme et des supports, une implication des participants, une évaluation des actions menées, en vue d’assurer l’acquisition de compétences techniques par les personnes

C5 Contribuer à une opération locale d’amélioration de l’habitat, par la prise en compte du cadre de l’action et une participation active à la circulation des informations, en vue de sa réussite

C6 Utiliser les actions d’auto réhabilitation accompagnée, dans le but de favoriser la remobilisation et l’engagement des bénéficiaires et de toutes les personnes impliquées, par un respect strict du cadre déontologique, des postures et des techniques d’animation de groupe et de résolution de conflits, un engagement dans le partage, la transmission et l’acquisition des savoirs.

 

Modalités d'évaluation :

L’examen repose sur la rédaction et la présentation orale d’un mémoire-récit d'expérience préalablement transmis aux membres du jury. Ce mémoire décrit différentes situations professionnelles vécues par le candidat qui permettent au jury de juger des compétences ainsi déployées en adéquation avec le référentiel de compétences de la certification. Il se compose du récit des situations vécues, complétés par des éléments documentaires que le candidat jugera utiles (photo, plan, devis, dossiers de travaux, échanges de courriels, rapports) ; l’examen se déroule en deux temps, une présentation orale de 20 mn par le candidat, où il présentera son parcours, et les éléments principaux des situations présentées et sa vision du métier d’animateur sociotechnique ; un échange avec le jury pour confirmer ou approfondir certains éléments présentés et d’apprécier la capacité de réflexivité du candidat sur son métier. L'oral dure au maximum 1h30.

Références juridiques des règlementations d’activité :

Obligation du code de santé publique (R.1334-29-5 du Code de la Santé Publique) comprenant, en autres, les repérages de certains Matériaux Contenant de l’Amiante (MCA)  définis dans des listes limitatives (liste A et B de l’annexe 13.9 du décret du 3 Juin 2011) sans obligation de prélèvement systématique, afin de protéger les occupants d’un immeuble collectif d’habitation ou de bâtiment autre que d’habitation du risque d’exposition passive aux fibres d’amiante.

Repérage Amiante avant Travaux, obligation du code du travail (L.4412-2 et R.4412-97 du Code du Travail), repérage de l’ensemble des matériaux impactés par les travaux en vue de protéger les salariés qui vont intervenir. La validité est illimitée mais ce repérage concerne exclusivement le périmètre des travaux pour lequel il a été établi.

Document Unique d'évaluation des risques professionnels : code du travail (article L. 4121-2 du Code du travail, L. 4121-2 du Code du travail).

Réemploi des matériaux : loi Agec, RE 2020 et REP PMCB.

 

Le cas échant, prérequis à l’entrée en formation :

Expérience de conduite de petits chantiers d'au moins 2 ans. Qualification technique dans le domaine du second œuvre du bâtiment, niveau minimum 3 (CAP ou plus).

Le cas échant, prérequis à la validation de la certification :

Pour se présenter à l’examen, les candidats devront justifier a minima d'une expérience, d'au moins deux ans, dans l’accompagnement d’actions individuelles et collectives d’auto réhabilitation de l'habitat ; ET une qualification technique, niveau minimum 3 RNCP (CAP, BEP), dans le domaine du second œuvre du bâtiment. Cette qualification pourra être soit polyvalente (ex ouvrier polyvalent du bâtiment (second œuvre), soit spécialisée (ex : charpente, menuiserie, finitions : enduits, peinture, revêtement, électricité, plomberie). La certification est aussi ouverte à ces candidats ayant des formations en bâtiment de niveau 4 et plus dans le domaine de la rénovation des bâtiments, la conduite des travaux, l’assistance à maîtrise d’ouvrage, la maîtrise d'œuvre, l’architecture.

Validité des composantes acquises :

Validité des composantes acquises
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X -
En contrat d’apprentissage X -
Après un parcours de formation continue X

Le jury est composé, a minima, du responsable du Pôle Engagement et Compétences (PEC) de l’association nationale des Compagnons Bâtisseurs (ANCB); un salarié ayant quitté l’association des Compagnons Bâtisseurs depuis moins de 4 ans, occupant ou ayant occupé la fonction d’animateur sociotechnique ; deux membres externes, un animateur sociotechnique intervenant dans une des associations membres du réseau Cotravaux, avec une expérience d’au moins 4 ans dans l’animation de chantiers de bénévoles ; un animateur sociotechnique intervenant dans une des associations membres du réseau  Stop exclusion, avec une expérience d’au moins 4 ans dans l’animation de chantiers auprès de personnes en précarité.

En contrat de professionnalisation X -
Par candidature individuelle X

Le jury se compose, a minima, du responsable du Pôle Engagement et Compétences (PEC) de l’association nationale des Compagnons Bâtisseurs (ANCB) ; un salarié ayant quitté l’association des Compagnons Bâtisseurs depuis moins de 4 ans, occupant ou ayant occupé la fonction d’animateur sociotechnique ; de deux membres externes : un animateur sociotechnique intervenant dans une des associations membres du réseau Cotravaux, avec une expérience d’au moins 4 ans dans l’animation de chantiers de bénévoles ; un animateur  sociotechnique intervenant dans une des associations membres du réseau  Stop exclusion, avec une expérience d’au moins 4 ans dans l’animation de chantiers auprès de personnes en précarité.

Par expérience X -

Statistiques :

Le certificateur n'habilite aucun organisme préparant à la certification

Référentiel d'activité, de compétences et d'évaluation :