Aller à la navigation principale Aller au contenu Aller à la navigation de bas de page
Répertoire national des certifications professionnelles

Titre ingénieur - diplômé de l’Ecole Polytechnique Universitaire de Savoie de l'Université de Chambéry, Spécialité Environnement, Bâtiment, Energie

Inactive

N° de fiche
RNCP13257
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 7
Code(s) NSF :
  • 343 : Nettoyage, assainissement, protection de l'environnement
  • 232 : Bâtiment : construction et couverture
  • 227 : Energie, génie climatique
Date d’échéance de l’enregistrement : 31-08-2021
Nom légal Nom commercial Site internet
ECOLE POLYTECHNIQUE SAVOIE - -
Activités visées :

L’ingénieur Environnement Bâtiment Energie doit être capable de gérer les aspects scientifiques, techniques, humains et économiques d’un projet ou d’une activité. Les ingénieurs auront des emplois de cadres techniques polyvalents dans les domaines respectifs du génie de l’environnement, de l’ingénierie du bâtiment et des nouvelles technologies de l’énergie. Ils seront en mesure de :

- Réaliser les études techniques et de faisabilité. Ils devront répondre à des appels d’offres avec notamment :

  • L’analyse du cahier des charges du projet et l’identification des principales contraintes à respecter ;
  • La conception et l’élaboration des choix techniques des installations ou des équipements ;
  • Le dimensionnement des installations ou des équipements ;
  • Le montage et le chiffrage du projet ;

- Assister la maîtrise d’oeuvre d’un chantier de construction ou d’un système industriel. Ils devront notamment :

  • Coordonner la réalisation des différentes phases du projet ;
  • Piloter la réalisation du projet (animation de réunions, choix des fournisseurs, ...) ;
  • Suivre les travaux aussi bien sur les aspects techniques que financiers ;

- Assurer la gestion et la maintenance des bâtiments et équipements en relation avec l’activité. Ils devront notamment :

  • Assister les équipes techniques ;
  • Piloter la maintenance préventive et corrective (diagnostic et proposition d’améliorations pour les installations existantes) ;
  • Gérer et organiser le travail (gestion du personnel, maintien de la sécurité, respect des normes de qualité, maîtrise des impacts environnementaux liés à l’activité) ;
  • Assurer une veille technologique et réglementaire ;

- Effectuer des audits et des expertises de bâtiments ou d’installations énergétiques et environnementales en vue de vérifier qu'ils sont conformes aux exigences réglementaires, et être en mesure de proposer des évolutions techniques.

Compétences attestées :

Les ingénieurs de la spécialité Environnement Bâtiment Energie ont un socle de compétences commun leur permettant de mener à bien des missions pluridisciplinaires et transversales dans des secteurs d’activités variés. Ils seront aptes à :

1. Utiliser leurs connaissances en sciences fondamentales et techniques de l’ingénieur pour appréhender et résoudre les problèmes environnementaux, constructifs et énergétiques liés au bâtiment et à ses activités :

  • en maîtrisant un large champ de sciences fondamentales et en développant les capacités d'analyse et de synthèse qui lui sont associées ;
  • en modélisant et simulant des phénomènes et des systèmes physiques complexes ;
  • en définissant les fonctions et caractéristiques technologiques des composants d’un système.

2. Mettre en œuvre un processus d’ingénierie couvrant la construction durable, l'ingénierie de systèmes énergies renouvelables et les procédés pour l'environnement :

  • en concevant et dimensionnant les ouvrages, les procédés et leurs composants pour un usage et une application donnés ;
  • en sélectionnant et maîtrisant les méthodes et outils adaptés à un problème ;
  • en participant à l'amélioration continue des performances des bâtiments et des systèmes/procédés depuis l'observation des phénomènes et la collecte des données, jusqu'au traitement et à l'analyse des résultats ;
  • en assurant, selon une approche multifonctionnelle et multicritère, la mise en œuvre du processus de conception, de réalisation et d'exploitation des ouvrages et procédés.

3. Prendre en compte les enjeux du développement durable :

  • en mobilisant des compétences scientifiques et techniques visant à comprendre et réduire les impacts environnementaux des activités humaines ;
  • en maîtrisant les outils techniques, économiques, et juridiques utiles à l'élaboration de projets environnementaux liés au secteur du bâtiment et aux flux de matière (air, eau, déchets) et d'énergie associés ;
  • en intégrant des critères multiples (environnementaux, économiques, juridiques et sociaux) depuis la définition des besoins jusqu'à la mise en œuvre opérationnelle.

4. Gérer et conduire un projet de sa conception à sa réalisation selon ses dimensions techniques, économiques et humaines :

  • en maîtrisant les bases du management opérationnel ;
  • en intégrant les aspects économiques et financiers du projet ;
  • en étant apte à évoluer dans un contexte multi-acteurs et international ;
  • en développant l'initiative, l'autonomie et l'esprit d'entreprenariat.

5. Communiquer efficacement avec un public varié en vue de mener à bien leurs projets et d'assurer leur développement personnel :

  • en s'appropriant les clés d'une communication réussie ;
  • en exerçant ses capacités d'analyse, de synthèse et de créativité ;
  • en opérant des choix professionnels et en mettant en place une stratégie adaptée pour atteindre ses objectifs ;
  • en évaluant et faisant évoluer ses compétences dans une dynamique apprenante ;
  • en développant une attitude assertive.

6. Mobiliser et développer les compétences en sciences humaines nécessaires à leur intégration et au développement de leur entreprise :

  • en s’intégrant dans l'entreprise et en exerçant le métier d’ingénieur ;
  • en prenant en compte les enjeux industriels, économiques et professionnels ;
  • en travaillant en contexte international ;
  • en exerçant ses activités tout en tenant compte de la politique RSE de son entreprise.
Secteurs d’activités :

Les ingénieurs Environnement Bâtiment Energie ont reçu une formation pluridisciplinaire permettant d’accéder aux métiers de l’ingénieur dans les secteurs d’activités suivants :

  • le secteur de l'environnement incluant l'eau (gestion des ressources en eaux, assainissement, eau potable et eaux industrielles), les déchets (traitement et valorisation des déchets, aménagement de centres de stockage), et l’air (qualité, surveillance et traitement) ; d'une manière plus large l'ingénierie de développement durable (prévention, traitement et gestion des impacts environnementaux) ;
  • le secteur de la construction (bâtiment) pour l'assistance à maîtrise d’oeuvre ; l'assistance à maîtrise d'ouvrage ; l'ingénierie technique en charge de la conception et de la réalisation d’ouvrages (bureaux d’études géotechnique, structures, béton armé, fluides, thermique, …) ; les entreprises de construction ; les services techniques intervenant en support au cours du processus de construction (organismes de contrôle, d’analyse technique et d’expertise, organismes de certification) ;
  • le secteur de l’énergie comprenant la production, le transport et la distribution de l’énergie ; le domaine de l’efficacité énergétique et des énergies renouvelables ; les services d'ingénierie énergétique et de maintenance d'installations.
Type d'emplois accessibles :

Les ingénieurs Environnement Bâtiment Energie exercent leurs activités dans une grande diversité de fonctions :

  • Ingénieur d’études, Ingénieur assistance à maîtrise d'ouvrage, Ingénieur procédés, Ingénieur Recherche et développement ;
  • Ingénieur conducteur de travaux ; Ingénieur production, Ingénieur projets
  • Ingénieur contrôle et diagnostic technique ;
  • Ingénieur en patrimoine et immobilier ; Ingénieur d'exploitation.
Code(s) ROME :
  • H1206 - Management et ingénierie études, recherche et développement industriel
  • H2502 - Management et ingénierie de production
  • F1106 - Ingénierie et études du BTP
  • F1103 - Contrôle et diagnostic technique du bâtiment
  • K2306 - Supervision d''exploitation éco-industrielle
Références juridiques des règlementations d’activité :
Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :


Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X

Directeur de l’école, directeur adjoint chargé de la formation, directeur adjoint chargé des relations entreprises, directeur adjoint chargé des relations internationales, responsables des études, responsables de toutes les spécialités de l’école.

Après un parcours de formation continue X

Directeur de l’école, directeur adjoint chargé de la formation, directeur adjoint chargé des relations entreprises, directeur adjoint chargé des relations internationales, responsables des études, responsables de toutes les spécialités de l’école.

En contrat de professionnalisation X

Directeur de l’école, directeur adjoint chargé de la formation, directeur adjoint chargé des relations entreprises, directeur adjoint chargé des relations internationales, responsables des études, responsables de toutes les spécialités de l’école.

Par candidature individuelle X -
Par expérience X

Directeur de l’école, directeur adjoint chargé de la formation, directeur adjoint chargé des relations entreprises, directeur adjoint chargé des relations internationales, responsables des études, responsables de toutes les spécialités de l’école.

En contrat d’apprentissage X -
Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Non

Référence au(x) texte(s) règlementaire(s) instaurant la certification :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

Décret 2006-801 du 5 juillet 2006 publié au JO du 7 juillet 2007 relatif à l’Ecole polytechnique universitaire de Savoie de l'Université de Chambéry

Référence des arrêtés et décisions publiés au Journal Officiel ou au Bulletin Officiel (enregistrement au RNCP, création diplôme, accréditation…) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

Décret 85-10243 du 26 Novembre 1985 :  création de l’Ecole Supérieure d’Ingénieurs de Chambéry (ESIGEC) de l'université de Chambéry

Décret 93-945 du 21 juillet 1993 : création de l’Ecole Supérieure d’Ingénieurs d’Annecy (ESIA) de l'université de Chambéry

Référence autres (passerelles...) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

Décret 2002-590 du 24 avril 2002 relatif à la validation des acquis de l'expérience par les établissements d'enseignement supérieur

Date d'échéance de l'enregistrement 31-08-2021
Statistiques :
Lien internet vers le descriptif de la certification :

Le certificateur n'habilite aucun organisme préparant à la certification

Certification(s) antérieure(s) :
N° de la fiche Intitulé de la certification remplacée
RNCP4612 RNCP4612 - Titre ingénieur - Ingénieur diplômé de l’Ecole polytechnique de l’Université de Chambéry, (Polytech' Savoie) spécialité Environnement, bâtiment, énergie
Nouvelle(s) Certification(s) :
N° de la fiche Intitulé de la certification remplacée
RNCP35472 RNCP35472 - Titre ingénieur - Ingénieur diplômé de l’école polytechnique Universitaire de Savoie de l'Université de Chambéry, Spécialité Bâtiment
Fiche au format antérieur au 01/01/2019
Ouvre un nouvel onglet Ouvre un site externe Ouvre un site externe dans un nouvel onglet