Aller à la navigation principale Aller au contenu Aller à la navigation de bas de page
Répertoire national des certifications professionnelles

TP - Mécanicien(ne) réparateur (trice) d'engins et de matériels option travaux publics, option manutention

Inactive

N° de fiche
RNCP13888
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 3
Code(s) NSF :
  • 252r : Entretien et réparation des automobiles, cycles et motocycles, véhicules industriels, engins agricoles et de chantiers; Entretien, maintenance, réparation de moteurs thermiques et de machineries de navire
Nom légal Nom commercial Site internet
Ministère chargé de l'Emploi - -
Activités visées :

Option travaux publics : la finalité de cet emploi est de maintenir en état de fonctionnement les engins de chantier et leurs équipements pour optimiser la production. Le (la) professionnel (le) réalise la maintenance, la réparation et le dépannage des engins de chantier en atelier ou sur un chantier, il (elle) intervient sur de nombreuses familles de matériels : pelles hydrauliques, bouteurs, niveleuses, décapeuses, chargeurs, tractopelles, compacteurs, concasseurs et leurs équipements, godets, rippers, fraises hydrauliques, grappin mécanique, vibrateurs de palplanches...
Les techniques de réparation qu'il (elle) met en œuvre s'appliquent sur des systèmes et des dispositifs combinant plusieurs technologies telles que la mécanique, l'électricité, l'électronique, l'hydraulique et la pneumatique, dont le pilotage est souvent assuré par des systèmes informatiques embarqués.
Lors d'interventions sur ces ensembles, il (elle) s'appuie sur l'utilisation de matériels de contrôle et de réparation propres à chaque catégorie d'engins, ce qui nécessite la connaissance de leur fonctionnement en production. Dans le cadre de ses interventions, il (elle) réalise la mise en service des engins et équipements neufs : montage, contrôle, essai, puis livraison et réglage chez le client ou sur le chantier. Il (elle) effectue du reconditionnement, des réparations de pièces usagées ou d'usure spécifique aux équipements et des engins par des opérations courantes de mécanique générale et de soudure.
Pour réaliser ces opérations, le (la) mécanicien (ne) s'appuie sur une documentation technique qui précise les modes opératoires, les données techniques de contrôle et de réglages établis par le constructeur. Il (elle) possède les connaissances nécessaires pour interpréter des plans mécaniques, des schémas électriques, hydrauliques et pneumatiques pour effectuer la réparation ou le dépannage de ces systèmes.
Il (elle) exécute les opérations à partir d'un ordre de réparation sur lequel sont consignés les travaux à réaliser, définis par son responsable hiérarchique.
Il (elle) peut être amené (e) à se déplacer pour intervenir sur les chantiers, chez des clients possédant un parc d'engins. Le permis de conduire B est nécessaire. Il (elle) dépanne les matériels d'après les consignes fixées par son responsable hiérarchique. Sur le site, le (la) mécanicien (ne) localise plus précisément la panne et en fonction de la situation rencontrée, il (elle) intervient souvent par échange d'organes ou de composants.
Le (la) mécanicien (ne) devra s'adapter à l'environnement professionnel des travaux publics. Une panne sérieuse d'un engin peut engendrer l'arrêt de tout ou partie d'un chantier, certaines interventions présentant un caractère d'urgence, il (elle) adapte sa méthode de travail en fonction de ces différents paramètres. Il (elle) possède des qualités relationnelles, une bonne représentation des risques professionnels et une sensibilisation à la protection de l'environnement.
Option manutention : la finalité de cet emploi est de maintenir en état de fonctionnement les matériels de manutention et de levage pour optimiser la production.
Le (la) mécanicien (ne) réparateur (trice) de matériels de manutention réalise la maintenance, la réparation et le dépannage en atelier ou chez le client des différents matériels de manutention classés selon la recommandation de la CNAMTS en R 389. Il (elle) intervient sur les cinq catégories de matériels de manutention (transpalettes à conducteur porté, chariots tracteurs, chariots élévateurs frontal en porte-à-faux inférieur ou supérieur à 6 000 kg, chariots élévateurs à mât rétractable) ainsi que sur les plates-formes élévatrices mobiles de personnel (PEMP) selon la recommandation R 386.
Les performances et les différentes énergies utilisées par les matériels (électriques, GNV, GPL, diesel...) sur lesquels il (elle) intervient font appel à des connaissances qui intègrent des technologies de pointe dans les domaines : mécanique, électromécanique, électronique embarquée, hydraulique, multiplexage, informatique, entre autres. Il (elle) exécute les opérations à partir d'un ordre de réparation sur lequel sont consignés les travaux à réaliser définis par son responsable hiérarchique à qui il (elle) rend compte des interventions réalisées.
Lors d'interventions sur ces ensembles, il (elle) s'appuie sur l'utilisation d'appareils de contrôle et de réparation propres à chaque catégorie de matériels, ce qui nécessite la connaissance de leur fonctionnement en production.
Dans le cadre de ses interventions, il (elle) participe ou réalise la mise au point du matériel neuf : montage, contrôle, essai, puis livraison et réglage chez le client.
Il (elle) effectue le montage, l'installation des accessoires de levée (fourche à palette, pince de manutention, godet, nacelle...) en mettant en œuvre des procédures et des moyens dédiés tout en respectant les consignes d'homologation établies par le constructeur.
Il (elle) réalise l'entretien, les vérifications de conformité des matériels de levage et de manutention en lien avec les critères de la VGP (vérification générale périodique).
Il (elle) effectue des réparations par des opérations courantes de mécanique générale et de soudure.
Pour réaliser ces opérations, le (la) mécanicien (ne) s'appuie sur une documentation technique qui précise les modes opératoires, les données techniques de contrôle de réglages établis par le constructeur.
Il (elle) possède des qualités de communication, une bonne représentation des risques professionnels et une sensibilisation à la protection de l'environnement.
Il (elle) doit s'adapter à de nouveaux matériels et technologies. Les horaires de travail nécessitent parfois des aménagements pour assurer le service (transporteurs, loueurs).
Il (elle) peut être amené (e) à se déplacer avec un VL ou VUL afin de se rendre chez des clients pour effectuer des interventions. Le permis de conduire B est nécessaire. Il (elle) dépanne les matériels d'après les consignes fixées par son responsable hiérarchique. Sur le site, le (la) mécanicien (ne) localise plus précisément la panne et, en fonction de la situation rencontrée, il (elle) intervient souvent par échange d'organes ou de composants

Compétences attestées :

1. Assurer l'entretien et la maintenance de base des engins et des matériels


Prendre en charge un engin et un matériel pour réaliser les opérations d'entretien programmé.
Réparer des éléments assemblés vissés et pièces mécano-soudées.
Manœuvrer les engins et les matériels en sécurité.
Contrôler, remplacer, régler les équipements périphériques du moteur thermique des engins et matériels.
Entretenir et contrôler les circuits électriques et électroniques embarqués des engins et matériels.
Entretenir et contrôler les embrayages et transmissions des engins et matériels.
Entretenir et contrôler les systèmes de freinage et les pneumatiques des engins et matériels.
Contrôler, remplacer les composants des circuits hydrauliques des engins et matériels.


Soit l'option travaux publics

2. Assurer la remise en état et le dépannage des engins de chantier


Réaliser les opérations de manipulation des fluides frigorigènes.
Remettre en état et dépanner les moteurs thermiques des engins de chantier.
Remettre en état et dépanner les circuits et composants électriques et électroniques embarqués des engins de chantier.
Remettre en état et dépanner les organes de transmission et de freinage des engins de chantier.
Remettre en état les organes et dépanner les circuits hydrauliques des engins de chantier.


Soit l'option manutention

2. Assurer la remise en état et le dépannage des matériels de manutention


Remettre en état et dépanner les moteurs thermiques des matériels de manutention.
Remettre en état et dépanner la traction électrique et l'ensemble des systèmes et composants électriques et électroniques des matériels de manutention.
Remettre en état et dépanner les organes de transmission et de freinage des matériels de manutention.
Remettre en état les organes et dépanner les circuits hydrauliques des matériels de manutention.
Réaliser la maintenance des équipements spécifiques des matériels de manutention.

 

Secteurs d’activités :

Le mécanicien réparateur d'engins et de matériels option travaux publics exerce dans :
Les entreprises de service et de réparation des engins de chantier.
Les réseaux des constructeurs, concessionnaires et entreprises de distribution des matériels.
Les entreprises de location des matériels.
Les entreprises ou collectivités utilisatrices d'engins de travaux publics.

Le mécanicien réparateur d'engins et de matériels option manutention exerce dans :
Les entreprises de service et de maintenance des matériels de manutention.
Les réseaux des constructeurs, concessions et agences.
Les entreprises de location des matériels.
Les entreprises du transport de marchandises, portuaires, Les administrations publiques.

Type d'emplois accessibles :

Selon l'option : Mécanicien (ne) réparateur (trice) d'engins de chantier - Mécanicien (ne) réparateur (trice) de matériels de manutention - Mécanicien (ne) réparateur (trice) d'engins de travaux publics.

Code(s) ROME :
  • I1603 - Maintenance d''engins de chantier, levage, manutention et de machines agricoles
Références juridiques des règlementations d’activité :

Le mécanicien réparateur d'engins et de matériels option travaux publics doit être titulaire :
- soit d'une autorisation de conduite établie par le chef d'entreprise pour le déplacement interne à l'entreprise des engins hors production ;
- soit du CACES (recommandation CNAMTS R 372 m, catégorie 10) ;
- d'une attestation d'aptitude à manipuler les fluides frigorigènes en famille 2 catégorie 5 ou de son équivalence ;
- d'une habilitation norme UTE-C18550 pour intervenir sur les matériels ayant un mode de propulsion ou de traction électrique ;
- du permis de conduire B dans le cadre de déplacements pour interventions avec VL ou VUL.
Le mécanicien réparateur d'engins et de matériels option manutention doit être titulaire :
- soit d'une autorisation de conduite établie par le chef d'entreprise pour le déplacement interne à l'entreprise des matériels de manutention ou de levage hors production ;
- soit du CACES (recommandation CNAMTS R 389 catégorie 6, pour les chariots élévateurs) ;
- soit du CACES (selon la catégorie de la recommandation CNAMTS R 386, pour les plates-formes élévatrices mobiles de personnes (PEMP) ;
- d'une habilitation norme UTE-C18550 pour intervenir sur les matériels ayant un mode de propulsion ou de traction électrique ;
- du permis de conduire B dans le cadre de déplacements pour interventions avec VL ou VUL.

Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :


Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X -
En contrat d’apprentissage X -
Après un parcours de formation continue X

Le jury du titre est désigné les Unités territoriales (UT) des DIRECCTE - Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi. Il est composé de professionnels du secteur d'activité concerné par le titre. (Art. R 338-6 du Code de l’Education).

En contrat de professionnalisation X

Le jury du titre est désigné les Unités territoriales (UT) des DIRECCTE - Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi. Il est composé de professionnels du secteur d'activité concerné par le titre. (Art. R 338-6 du Code de l’Education).

Par candidature individuelle X -
Par expérience X

Le jury du titre est désigné les Unités territoriales (UT) des DIRECCTE - Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi. Il est composé de professionnels du secteur d'activité concerné par le titre. (Art. R 338-6 du Code de l’Education).

Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Non

Référence au(x) texte(s) règlementaire(s) instaurant la certification :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

Code de l'éducation, notamment les articles L. 335-5, L. 335-6 et R. 335-13, R. 338-1 et R. 338-2.

Référence des arrêtés et décisions publiés au Journal Officiel ou au Bulletin Officiel (enregistrement au RNCP, création diplôme, accréditation…) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

Arrêté du 25/05/2012 paru au JO du 19/07/2012

Référence autres (passerelles...) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

Arrêté du 9 mars 2006 modifié relatif aux conditions de délivrance du titre professionnel du ministre chargé de l'emploi ;
Arrêté du 8 décembre 2008 modifié relatif au règlement général des sessions de validation conduisant au titre professionnel du ministère chargé de l'emploi.

Date du dernier Journal Officiel ou Bulletin Officiel : 19-07-2012
Date d'échéance de l'enregistrement 01-01-1970
Statistiques :
Lien internet vers le descriptif de la certification :

Le certificateur n'habilite aucun organisme préparant à la certification

Certification(s) antérieure(s) :
N° de la fiche Intitulé de la certification remplacée
RNCP2824 RNCP2824 - TP - Mécanicien(ne) réparateur(trice) d’engins de chantier
Nouvelle(s) Certification(s) :
N° de la fiche Intitulé de la certification remplacée
RNCP23628 RNCP23628 - TP - Mécanicien(ne) réparateur (trice) de matériels de chantier et de manutention
Fiche au format antérieur au 01/01/2019
Ouvre un nouvel onglet Ouvre un site externe Ouvre un site externe dans un nouvel onglet