Aller à la navigation principale Aller au contenu Aller à la navigation de bas de page
Répertoire national des certifications professionnelles

Boulanger (BM)

Active

N° de fiche
RNCP34454
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 5
Code(s) NSF :
  • 221 : Agro-alimentaire, alimentation, cuisine
Formacode(s) :
  • 21538 : Boulangerie
Date d’échéance de l’enregistrement : 02-03-2025
Nom légal SIRET Nom commercial Site internet
CMA FRANCE 18750004600011 - https://www.artisanat.fr/
Objectifs et contexte de la certification :

La création de la certification de boulanger (brevet de maîtrise), s’inscrit dans une démarche volontariste de la profession de satisfaire les besoins de qualifications professionnelles des entreprises artisanales du secteur.  Au cours de ces dernières années, le paysage de la boulangerie a beaucoup évolué et connu une forte concurrence avec l’apparition des boulangeries industrielles, des grandes surfaces, des terminaux de cuisson ainsi que les chaînes de franchisés qui n’hésitent pas, par différents procédés (fabrication et cuisson sur place, utilisation de logiciels permettant d’identifier les goûts des consommateurs, ..), à se rapprocher de l’image d’une production artisanale. Dans ce cadre, le boulanger indépendant doit encore davantage aujourd’hui développer et proposer des productions originales, tendances et entretenir une relation directe et privilégiée avec le consommateur, de plus en plus en recherche de reconnaissance, de conseils personnalisés, du « manger sain »…  

Activités visées :

Le titulaire du brevet de maitrise de boulanger assure les activités de production et de direction de l’entreprise artisanale : 

- Créer et développer une entreprise artisanale de boulangerie 

- Promouvoir l’entreprise au moyen d’actions commerciales et de communications dans le domaine de la boulangerie 

- Gérer financièrement et économiquement l’entreprise artisanale de boulangerie 

- Gérer les ressources humaines d’une entreprise artisanale de boulangerie 

- Former et accompagner le jeune en apprentissage dans la profession de boulangerie - Communiquer en anglais sur son métier, son activité 

- Réaliser une prestation de boulangerie et de pâtisserie boulangère de haute qualité  

Compétences attestées :

  Le titulaire de la certification est un boulanger hautement qualifié à même de :
 Prévoir et sélectionner les moyens nécessaires à la réalisation de produits de boulangerie Organiser les achats Planifier, Organiser et gérer les stocks Définir pour le fournil un processus permettant une production de qualité Intégrer une démarche qualité de production et de préservation de l’environnement Assurer ou faire assurer l’entretien périodique et la maintenance technique des matériels et des locaux Appliquer et faire appliquer les règles d’hygiène et de sécurité Définir les « process » visant à garantir  l’hygiène des matières premières Construire le processus garantissant l’hygiène des produits vendus aux consommateurs et aux collectivités Mettre en place et contrôler l’organisation permettant d’assurer la traçabilité fabriquer, cultiver et utiliser tous types de pré fermentation à acidité lactique ou acétique Fabriquer tous types de viennoiseries classiques et innovantes  Fabriquer des produits salés ou sucrés de boulangerie à base de pâte levée, pâte brisée, pâte feuilletée, pâte sucrée, pâte à choux Fabriquer des sandwichs et tartines innovants et créatifs Réaliser des décors en utilisant des pâtes à pains, des pâtes mortes, pâtes à sirop, pâte à écriture. Conduire un projet de création d’entreprise, de reprise ou de développement d’activités Définir la politique commerciale de la boulangerie Déterminer la politique tarifaire applicable aux fabrications et aux prestations de la boulangerie Concevoir des outils et des vecteurs de communication destinés aux particuliers et aux professionnels (prospection, notoriété etc) Identifier les souhaits du client et proposer un produit adapté à sa demande  Encadrer les ventes et l’après-vente de la boulangerie Construire le dossier financier de l’entreprise de boulangerie à destination des partenaires extérieurs (banquier, société de cautionnement mutuel,…) Piloter au quotidien la rentabilité de l’entreprise de boulangerie Préparer et mener le recrutement (embauche d’un collaborateur, d’un jeune en contrat d’apprentissage) Développer les compétences des salariés et des apprentis Analyser et améliorer l’organisation du travail du laboratoire de production, de l’espace de vente Animer les équipes de l’entreprise de boulangerie  

Modalités d'évaluation :

  Bon d’économat – étude de prix – Épreuve écrite Sur la base du sujet de l’épreuve pratique (comprenant : le thème, le nombre de convives et éventuellement, le budget du client) et d’une mercuriale déterminée au plan national, le candidat établit la liste quantitative des matières premières nécessaires à la réalisation (bon d’économat), détermine le prix de revient et établit le devis   Organisation du travail – Épreuve écrite Le candidat détermine et définit l’organisation du travail de la réception de la commande jusqu’à la livraison. La commande est imposée au plan national : type de produits à fabriquer et quantité. La composition de l’équipe du fournil est fournie, avec leurs qualifications. La livraison est multi sites.   Étude technologique liée à l’activité – résolution de problème – Épreuve écrite Le candidat devra résoudre, par écrit, un problème ou des problèmes propres à l’activité de boulanger qui seront définis au plan national lors de la commission de choix de sujet (Ex : le développement durable, la démarche qualité, l’entretien des équipements, l’hygiène, la sécurité…).  


Pratique professionnelle – Mise en situation Sur la base d’une commande client avec un thème imposé, le candidat aura à réaliser une gamme de produits courants en boulangerie : Ø Une production de pains de tradition française  Ø Une production de pains de campagne, spéciaux, régionaux – européens, pains courants Le candidat choisira pour chaque production une des méthodes de fermentation suivantes : poolish, levain dur, levain liquide, pousse lente. Les 4 méthodes devront être utilisées pour l’ensemble de la production. Ø une production de viennoiseries : avec un travail sur pâte levée et pâte levée feuilletée Ø une prestation  « traiteur » avec produits salés ou sucrés plus sandwichs ou tartines. Ø Une pièce de décoration du buffet sur le thème Le candidat sera assisté d’un commis à qui il confiera une tâche, une réalisation partielle (définie dans le sujet).    A la fin de l’épreuve pratique, le candidat dispose de 30 minutes maximum pour présenter à l’oral ses réalisations (15 minutes maximum) et répondre aux questions du jury.   Projet professionnel – dossier écrit soutenu à l’oral Le candidat constitue un dossier portant sur la création ou la reprise d’entreprise de boulangerie ou lié à une problématique relevant du secteur d’activité de la boulangerie au sens large en lien avec le projet professionnel, personnel du candidat.  


Modalités d’évaluation :  Étude de cas écrite :  A partir d’un dossier constitué de textes d’actualité à caractère économique et/ou réglementaire et/ou social (le statut de micro-entrepreneur, les zones franches, le statut de conjoint-collaborateur,…) le candidat devra analyser l’ensemble des documents avant d’en mesurer l’impact éventuel sur son secteur d’activité, sa branche, son entreprise. Son point de vue, devra être argumenté et illustré d’exemples issus de son expérience   A l’oral : 15 jours après l’écrit Le candidat porte une analyse sur sa production écrite et apporte tout élément complémentaire ou rectificatif, en lien avec le thème lui paraissant pertinent pour le secteur de la menuiserie et du bâtiment  Modalités d’évaluation :  Etude de cas écrite :  A partir d’une étude de cas, exposant la situation commerciale, la concurrence et le marché d’une entreprise, le candidat analysera la situation commerciale de l’entreprise et formulera une stratégie commerciale et de communication réaliste et en lien avec les ambitions de son dirigeant   Oral - en contrôle continu : Après une préparation écrite, le candidat développera à l’oral un argumentaire de commercialisation des produits et prestations boulangères 


Modalités d’évaluation :  Étude de cas de gestion – Épreuve écrite : Sous la forme d’une étude de cas, le candidat réalise une analyse de la situation financière d’une entreprise à partir de ses documents comptables et définit si le projet de reprise ou le projet du dirigeant est viable et sous quelles conditions.  


Modalités d’évaluation : Étude de cas écrite – Épreuve terminale A partir de données, de l’organisation d’une entreprise, le candidat analyse l’organisation RH de l’entreprise et formule des propositions d’organisation, de management pour répondre aux objectifs de son dirigeant  


  Modalités d’évaluation : Épreuve orale : Mise en situation d’apprentissage (alternance) Le candidat tire au sort une situation d’alternance qui peut être d’ordre générale ou problématique. Il analyse la situation décrite et formule des réponses ou solutions à cette dernière et ce, dans le cadre strict de son rôle de maître d’apprentissage et de l’exécution de ce contrat de travail particulier.  

  Modalités d’évaluation : Épreuve orale de langue étrangère :  Le candidat tire au sort un texte court en anglais d’ordre économique ou en lien avec son activité de boulanger. Il doit se présenter, présenter son projet professionnel et s’exprimer sur le texte.  



RNCP34454BC01 - Préparer, organiser et superviser la production des produits de boulangerie

Liste de compétences Modalités d'évaluation
  • Prévoir et sélectionner les moyens nécessaires à la réalisation de produits de boulangerie ;
  • Organiser les achats ;
  • Organiser et gérer les stocks ;
  • Définir pour le fournil un processus permettant une production de qualité ;
  • Intégrer une démarche qualité de production et de préservation de l’environnement ;
  • Assurer ou faire assurer l’entretien périodique et la maintenance technique des matériels et des locaux ;
  • Appliquer et faire appliquer les règles d’hygiène et de sécurité ;
  • Assurer l’hygiène des matières premières ;
  • Garantir l’hygiène des produits vendus aux consommateurs et aux collectivités ;
  • Assurer la traçabilité.  

  Bon d’économat – étude de prix – Épreuve écrite : Sur la base du sujet de l’épreuve pratique (comprenant : le thème, le nombre de convives et éventuellement, le budget du client) et d’une mercuriale déterminée au plan national, le candidat établit la liste quantitative des matières premières nécessaires à la réalisation (bon d’économat), détermine le prix de revient et établit le devis.    

Organisation du travail – Épreuve écrite : Le candidat détermine et définit l’organisation du travail de la réception de la commande jusqu’à la livraison. La commande est imposée au plan national : type de produits à fabriquer et quantité. La composition de l’équipe du fournil est fournie, avec leurs qualifications. La livraison est multi sites.  

 Étude technologique liée à l’activité – résolution de problème – Épreuve écrite : Le candidat devra résoudre, par écrit, un problème ou des problèmes propres à l’activité de boulanger qui seront définis au plan national lors de la commission de choix de sujet (Ex : le développement durable, la démarche qualité, l’entretien des équipements, l’hygiène, la sécurité…).  

RNCP34454BC02 - Créer et fabriquer des produits de boulangerie classiques ou innovants

Liste de compétences Modalités d'évaluation
  • Fabriquer, cultiver et utiliser tous types de pré fermentation à acidité lactique ou acétique - Fabriquer tous types de pains : 

- pain courant, 

- pain de tradition française 

- pains spéciaux, 

- pains régionaux, 

- pains européens. 

  • Fabriquer tous types de viennoiseries classiques et innovantes : 

- en pâte levée, 

- en pâte levée feuilletée. 

  • Fabriquer des produits salés ou sucrés de boulangerie à base de pâte levée, pâte brisée, pâte feuilletée, pâte sucrée, pâte à choux ;
  • Fabriquer des sandwichs et tartines innovants et créatifs ;
  • Réaliser des décors en utilisant des pâtes à pains, des pâtes mortes, pâtes à sirop, pâte à écriture.   

  Pratique professionnelle – Mise en situation : Sur la base d’une commande client avec un thème imposé, le candidat aura à réaliser une gamme de produits courants en boulangerie : 

- Une production de pains de tradition française  

- Une production de pains de campagne, spéciaux, régionaux - européens, pains courants 

Le candidat choisira pour chaque production une des méthodes de fermentation suivantes : poolish, levain dur, levain liquide, pousse lente. Les 4 méthodes devront être utilisées pour l’ensemble de la production. 

- une production de viennoiseries : avec un travail sur pâte levée et pâte levée feuilletée 

- une prestation  « traiteur » avec produits salés ou sucrés plus sandwichs ou tartines. 

Une pièce de décoration du buffet sur le thème Le candidat sera assisté d’un commis à qui il confiera une tâche, une réalisation partielle (définie dans le sujet).   A la fin de l’épreuve pratique, le candidat dispose de 30 minutes maximum pour présenter à l’oral ses réalisations (15 minutes maximum) et répondre aux questions du jury.   

Projet professionnel – dossier écrit soutenu à l’oral :

 Le candidat constitue un dossier portant sur la création ou la reprise d’entreprise de boulangerie ou lié à une problématique relevant du secteur d’activité de la boulangerie au sens large en lien avec le projet professionnel, personnel du candidat.  

RNCP34454BC03 - Créer et développer une boulangerie

Liste de compétences Modalités d'évaluation
  • Conduire un projet de création d’entreprise, de reprise ou de développement d’activités ;
  • Construire le projet entrepreneurial, le buisines model de la création et du développement de l’entreprise ;
  • Identifier et actionner les leviers d’aide (outils & structures) financiers et administratifs ;
  • Construire un argumentaire, une présentation, une « storytelling » pour défendre son projet dans le registre adapté à ses interlocuteurs (banquiers investisseurs, clients etc).   

   Étude de cas écrite :

A partir d’un dossier constitué de textes d’actualité à caractère économique et/ou réglementaire et/ou social (le statut de micro-entrepreneur, les zones franches, le statut de conjoint-collaborateur,…) le candidat devra analyser l’ensemble des documents avant d’en mesurer l’impact éventuel sur son secteur d’activité, sa branche, son entreprise. Son point de vue, devra être argumenté et illustré d’exemples issus de son expérience   

A l’oral : 15 jours après l’écrit Le candidat porte une analyse sur sa production écrite et apporte tout élément complémentaire ou rectificatif, en lien avec le thème lui paraissant pertinent pour le secteur de la menuiserie et du bâtiment  

RNCP34454BC04 - Commercialiser les fabrications et prestations de la boulangerie

Liste de compétences Modalités d'évaluation
  • Définir la politique commerciale de la boulangerie ;
  • Déterminer la politique tarifaire applicable aux fabrications et prestations de la boulangerie ;
  • Présenter les produits boulangers  au client et le conseiller ;
  • Répondre aux objections et aménager l’offre si nécessaire ;
  • Concevoir des outils de communication ;
  • Encadrer les ventes et l’après-vente de la boulangerie ;
  • Conduire une négociation commerciale avec un client, un prescripteur ;
  • Organiser l’après-vente et le suivi des prestations dans le cadre notamment de commandes particulières ou de prestations pour les collectivités ;
  • Bâtir les argumentaires à destinations des collaborateurs ;
  • Présenter son entreprise, son activité en anglais ;
  • Négocier avec un fournisseur, un client en langue étrangère ;
  • Exposer ses projets professionnels.     

  Étude de cas écrite :  A partir d’une étude de cas, exposant la situation commerciale, la concurrence et le marché d’une entreprise, le candidat analysera la situation commerciale de l’entreprise et formulera une stratégie commerciale et de communication réaliste et en lien avec les ambitions de son dirigeant   

Oral : Après une préparation écrite, le candidat développera à l’oral un argumentaire de commercialisation des produits et prestations boulangères.   

  Épreuve orale de langue étrangère : Le candidat tire au sort un texte court en anglais d’ordre économique ou en lien avec son activité de boulanger. Il doit se présenter, présenter son projet professionnel et s’exprimer sur le texte.  

RNCP34454BC05 - Gérer financièrement et économiquement la boulangerie

Liste de compétences Modalités d'évaluation
  • Élaborer le dossier financier de l’entreprise à destination des partenaires extérieurs (banquier, société de cautionnement mutuel,…) ;
  • Définir la stratégie de l’entreprise à partir des documents comptables élaborés par l’expert-comptable ;
  • Justifier et/ou expliquer la stratégie de l’entreprise au moyen des comptes de résultats et des bilans sur les derniers exercices : conséquences et raisons des investissements effectués, des recrutements, etc. 
  • Élaborer un plan de financement réaliste à destination du banquier, et négocier un prêt, des facilités de trésorerie lors d’investissements ;
  • Identifier les indicateurs de la santé financière de l’entreprise et les utiliser comme argument auprès des donneurs d’ordre, des financiers ; 
  • Piloter au quotidien la rentabilité de la boulangerie ;
  • Établir le seuil de rentabilité de chaque type de produit, de chaque gamme ;
  • Surveiller la valeur des stocks et sa rotation ;
  • Gérer les délais de paiement des clients, en particulier pour les commandes ou les marchés avec les collectivités ;
  • Négocier les délais fournisseurs.   

  Étude de cas de gestion – Épreuve écrite :Sous la forme d’une étude de cas, le candidat réalise une analyse de la situation financière d’une entreprise à partir de ses documents comptables et définit si le projet de reprise ou le projet du dirigeant est viable et sous quelles conditions.  

RNCP34454BC06 - Gérer les ressources humaines de la boulangerie

Liste de compétences Modalités d'évaluation
  •  Développer les compétences des salariés ;
  • Élaborer le plan de formation de la boulangerie pour intégrer les innovations techniques, réglementaires et le développement personnel des salariés ;
  • Assurer l’accompagnement des collaborateurs lors des fabrications : conseiller le collaborateur dans son perfectionnement de son « geste professionnel » ;
  • Diriger les équipes du fournil et de vente en boutique ;
  • Recruter : définir le profil, rédiger la fiche de poste ;
  • Constituer les équipes en fonction de la nature des fabrications, élaborer les plannings ;
  • Conduire les entretiens professionnels (entretiens d’évaluation, de fixation d’objectif, de régulation…) et les bilans périodiques ;
  • Analyser les comportements des salariés et gérer le volet relationnel des collaborateurs entre eux, avec les clients.   

À partir de données, de l’organisation d’une entreprise, le candidat analyse l’organisation RH de l’entreprise et formule des propositions d’organisation, de management pour répondre aux objectifs de son dirigeant  

RNCP34454BC07 - Recruter, accueillir et former un apprenti, un alternant

Liste de compétences Modalités d'évaluation
  • Organiser et mener le recrutement d’un apprenti, un alternant 
  • Arbitrer sur le profil (âge, diplôme) le plus adapté à l’entreprise ;
  • Accueillir les jeunes et organiser son parcours d’apprentissage en fonction du référentiel diplôme ;
  • Mettre en place les dispositions spécifiques de la convention collective et du droit du travail ;
  • Organiser les séquences d’évaluation du jeune dans le fournil et les communiquer au CFA.   

  Épreuve orale :Mise en situation d’apprentissage (alternance) Le candidat tire au sort une situation d’alternance qui peut être d’ordre générale ou problématique. Il analyse la situation décrite et formule des réponses ou solutions à cette dernière et ce, dans le cadre strict de son rôle de maître d’apprentissage et de l’exécution de ce contrat de travail particulier.  

Description des modalités d'acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences et/ou par correspondance :

  Le candidat garde pendant dix ans le bénéfice de la note obtenue par épreuve ou par groupe d’épreuves, si celle-ci est supérieure ou égale à 10/20.   Dans le cas d’un candidat n’ayant pas validé le module professionnel en raison d’une moyenne inférieure à 12/20, il lui appartient de se prononcer sur l’épreuve (pratique) ou le groupe d’épreuve (théorique ou projet professionnel) qu’il souhaite représenter y compris si la (les) note(s) obtenue(s) est (sont) supérieure(s) à 10/20.  

Secteurs d’activités :

Le boulanger hautement qualifié exerce principalement en entreprise artisanale (moins de 20 salariés) du secteur de l’alimentation. Le secteur de la boulangerie artisanale détient 65% de part de marché.  En France, près de 32 000 boulangers-pâtissiers, regroupant environ 35 000 points de vente, mettent leur savoir-faire au service des consommateurs. Pour preuve, chaque jour, 12 millions de clients poussent la porte d’une boulangerie-pâtisserie. La boulangerie est le commerce le plus prisé des français : 2/3 des ménages s’y rendent 4 fois par semaine en moyenne. Les boulangers-pâtissiers réalisent un chiffre d’affaires annuel de 11 milliards d’euros TTC et emploient + de 180 000 personnes salariées et non salariées. Le boulanger à ce niveau de qualification peut également exercer dans la grande distribution alimentaire possédant un site de production traditionnelle ou encore en hôtellerie-restauration.  

Type d'emplois accessibles :

  Le titulaire de la certification est un chef d’entreprise artisanale, un porteur de projet de création ou de reprise d’entreprise, un gestionnaire d’un site de production ou d’un fournil avec des points de vente multi-sites ou un salarié en recherche de qualification et de reconnaissance de son savoir-faire dans le domaine de la boulangerie.  

Code(s) ROME :
  • D1102 - Boulangerie - viennoiserie
  • M1301 - Direction de grande entreprise ou d''établissement public
Références juridiques des règlementations d’activité :

Le métier de boulanger est une activité réglementée, soumise à qualification. Pour s’installer le chef d’entreprise doit être titulaire au minimum d’un  niveau V dans le métier concerné (Décret 98-246 du 2 avril 1998 / article 16I de la loi du 5 juillet 1996). L’obtention du Brevet de maîtrise délivre également la qualité de maître artisan (Décret 98-246 du 2 avril 1998) à son titulaire. Ce titre est pour le consommateur une garantie d’une haute maîtrise professionnelle, mais aussi d’une aptitude à la gestion d’entreprise et à la formation des jeunes en apprentissage, gage de la pérennité de l’entreprise.  

Le cas échant, prérequis à l’entrée en formation :

La certification de niveau 5 de boulanger est accessible aux titulaires d’un diplôme · de niveau 4 dans le métier concerné OU  · aux personnes titulaires d’un niveau 3 et faisant état de 3 ans d’expérience professionnelle (hors temps d’apprentissage) dans l’activité et satisfaisant à un entretien de positionnement OU  · aux personnes non titulaires d’un niveau 3 mais faisant état de 5 ans d’expérience professionnelle (hors temps d’apprentissage) dans l’activité et satisfaisant à un entretien de positionnement.  


Le cas échant, prérequis à la validation de la certification :

Pré-requis disctincts pour les blocs de compétences :
Non

Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X -
En contrat d’apprentissage X

 Tous les travaux font l’objet d’une double correction.
Les  présidents de jurys particuliers et les correcteurs des modules  interprofessionnels remettent les procès-verbaux de correction, au jury  général.
 Le jury général comprend des membres désignés par le  président de la chambre de métiers et de l’artisanat (lui-même président  du jury général) :
- Un membre désigné par l’organisation professionnelle représentative du secteur des métiers,
- Le directeur régional, de la consommation, de la concurrence, du travail et de l’emploi,
- L’Inspecteur d’Académie ou un professeur de l’enseignement technologique désigné par lui,
- Des formateurs et ou responsables pédagogiques chargés de la  préparation au Brevet de maîtrise, désignés par le président de la  chambre de métiers et de l’artisanat ou de l’organisation  professionnelle, si elle organise seule la formation,
- Les correcteurs peuvent y être associés autant que de besoin. 

Après un parcours de formation continue X

 Tous les travaux font l’objet d’une double correction. Les  présidents de jurys particuliers et les correcteurs des modules  interprofessionnels remettent les procès-verbaux de correction, au jury  général.   


Le jury général comprend des membres désignés par le  président de la chambre de métiers et de l’artisanat (lui-même président  du jury général) : - Un membre désigné par l’organisation professionnelle représentative du secteur des métiers, 

- Le directeur régional, de la consommation, de la concurrence, du travail et de l’emploi, 

- L’Inspecteur d’Académie ou un professeur de l’enseignement technologique désigné par lui, 

- Des formateurs et ou responsables pédagogiques chargés de la  préparation au Brevet de maîtrise, désignés par le président de la  chambre de métiers et de l’artisanat ou de l’organisation  professionnelle, si elle organise seule la formation, 

- Les correcteurs peuvent y être associés autant que de besoin.  

En contrat de professionnalisation X

 Tous les travaux font l’objet d’une double correction.

 Les  présidents de jurys particuliers et les correcteurs des modules  interprofessionnels remettent les procès-verbaux de correction, au jury  général.   

Le jury général comprend des membres désignés par le  président de la chambre de métiers et de l’artisanat (lui-même président  du jury général) : - Un membre désigné par l’organisation professionnelle représentative du secteur des métiers, 

- Le directeur régional, de la consommation, de la concurrence, du travail et de l’emploi, 

- L’Inspecteur d’Académie ou un professeur de l’enseignement technologique désigné par lui, 

- Des formateurs et ou responsables pédagogiques chargés de la  préparation au Brevet de maîtrise, désignés par le président de la  chambre de métiers et de l’artisanat ou de l’organisation  professionnelle, si elle organise seule la formation, 

- Les correcteurs peuvent y être associés autant que de besoin.  

Par candidature individuelle X -
Par expérience X

 Le Jury VAE est composé d'au moins 4 personnes dont 2 représentants qualifiés de la profession considérée (un chef d’entreprise et un salarié, choisis par le président de la chambre, sur les listes présentées par les organisations professionnelles).  Le chef d'entreprise ainsi choisi préside le jury de VAE.  

Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Date de décision 02-03-2020
Durée de l'enregistrement en années 5
Date d'échéance de l'enregistrement 02-03-2025
Promotions (année d'obtention) pouvant bénéficier du niveau de qualification octroyé 2020|2019
Statistiques :
Année d'obtention de la certification Nombre de certifiés Nombre de certifiés à la suite d’un parcours vae Taux d'insertion global à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 2 ans (en %)
2018 39 0 100 97 95
2017 26 0 100 95 95
Lien internet vers le descriptif de la certification :

https://www.artisanat.fr/


Certification(s) antérieure(s) :
N° de la fiche Intitulé de la certification remplacée
RNCP9824 Boulanger (BM)
Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation :

Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation
Ouvre un nouvel onglet Ouvre un site externe Ouvre un site externe dans un nouvel onglet