Aller à la navigation principale Aller au contenu Aller à la navigation de bas de page
Répertoire national des certifications professionnelles

Restaurateur-conservateur de tableaux et d’objets d’art polychromes

Active

N° de fiche
RNCP34642
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 6
Code(s) NSF :
  • 342v : Restauration des oeuvres d'art
Formacode(s) :
  • 15054 : développement personnel et professionnel
  • 45038 : restauration objet art
  • 14229 : histoire sciences et techniques
  • 14215 : sciences et techniques patrimoine
Taux d'insertion global moyen à 6 mois : 100%

Date d’échéance de l’enregistrement : 29-05-2025
Nom légal SIRET Nom commercial Site internet
MADAME ANNETTE DOUAY 35092808100024 ATPFormation http://www.atpformation.com
Objectifs et contexte de la certification :

Le restaurateur-conservateur a pour objectif la préservation des biens culturels. Comme le précise l’ECCO (Confédération Européenne des Organisations de Conservateurs-Restaurateurs)  le métier de restaurateur-conservateur de tableaux et d’objets d’art polychromes correspond à un ensemble de compétences très spécialisées, en évolution permanente, alliant déontologie et techniques professionnelles. Le restaurateur-conservateur de tableaux et d’objets d’art polychromes se distingue d'autres professionnels par sa formation spécifique en restauration-conservation. Il intervient principalement sur des biens culturels qui n’ont pas d’usage fonctionnels mais qui font partie du patrimoine artistique matériel, considéré comme universel. Il répond à des demandes de conseils, de consultation, de diagnostic, de projets et/ou de travaux de restauration-conservation en atelier ou en chantier afin de permettre aux tableaux et/ou aux objets peints d’être préservés et/ou conservés au bénéfice des générations futures. Suite à l’établissement du constat de l’état de l’oeuvre analysée et de l’identification des altérations, il évalue les possibilités d’une intervention tenant compte des facteurs environnementaux, culturels et financiers. Il établit un projet d’intervention, intégrant les différentes interventions telles que les traitements curatifs, la restauration préventive ainsi que les modalités techniques et financières des travaux proposés.

Les métiers de la conservation-restauration des biens culturels utilisent par ailleurs de nouvelles technologies (imageries scientifiques, analyses physico-chimiques, enzymes, nanogels, etc.), qui font évoluer les ateliers en véritables laboratoires, se réinventant et se tournant irrépressiblement vers l’avenir.

Cette certification par le développement progressif de cette profession qui a fait l’objet d’évolutions considérables ces dernières 60 années.

Activités visées :
  • Réception de la demande de restauration-conservation et relation commerciale avec le client
  • Constat d’état et diagnostic du tableau ou de l’objet d’art polychrome
  • Etudes et recherches
  • Projet d’interventions et protocole de traitements de restauration-conservation d’un tableau ou d’un objet d’art polychrome
  • Mise en œuvre du projet de restauration-conservation d’un tableau ou d’un objet d’art polychrome
  • Rédaction du rapport de restauration conservation d’un tableau ou d’un objet polychrome
  • Gestion administrative et démarche commerciale
  • Veille intellectuelle et actions de développement des compétences et connaissances
Compétences attestées :
  • Réaliser l’examen préalable d’un tableau ou d’un objet d’art polychrome, en appréciant la nature de ce bien, les causes de ses modifications ainsi que les risques encourus par cet objet culturel selon son contexte, afin d’établir un diagnostic de départ de son état général.
  • Apprécier les besoins de restauration-conservation d’un tableau ou d’un objet d’art polychrome, au regard de son usage actuel et futur. 
  • Déterminer les actions de conservation-restauration à réaliser, ainsi que la programmation et l’organisation des interventions et traitements, en tenant compte de divers paramètres comme les résultats escomptés, le niveau d’intervention nécessaire, l’évaluation des solutions alternatives, les limites de l’action, les demandes des parties prenantes, les risques et les options pour un usage futur.
  • Prendre en compte la santé, la sécurité, la législation, l’assurance, le phasage du projet, le financement, les équipements et les installations, dans le cadre de la programmation et de l’organisation visées pour la conservation-restauration d’un tableau ou d’un objet d’art polychrome.
  • Mettre en œuvre un processus d’interventions ou de traitements de restauration-conservation d’un tableau ou d’un objet d’art polychrome, comprenant les mesures préventives, les mesures curatives, les procédés de restauration et les procédures de contrôle.
  • Evaluer le résultat d’actions de restauration-conservation d’un tableau ou d’un objet d’art polychrome, comprenant l’évaluation du changement du risque, le succès du traitement ou de l’intervention et la communication des résultats, tout comme l’identification des interventions futures nécessaires à l’entretien du bien culturel.
  • Prodiguer des conseils après traitements, fondés sur des actions à venir identifiées lors des étapes précédentes, incluant le cas échéant, un calendrier de travaux projetés et des lignes directrices pour les soins et l’entretien.

Ces compétences sont en cohérence avec le référentiel de l'ECCO.

Modalités d'évaluation :
  • Les candidats qui suivent le parcours de préparation complet, se présentent à différents types d’épreuves, dont la complexité et le champ évoluent au fur et à mesure de la progression pédagogique. Ces épreuves sont individuelles, et leurs modalités sont variées : travaux personnels, épreuves écrites, écrits professionnels, épreuves pratiques, … 
  • La dernière épreuve consiste en la remise d’un mémoire écrit portant sur la restauration-conservation d’une œuvre d’art réalisée par les candidats, et par une soutenance orale devant un jury composé exclusivement de professionnels du métier. 
  • Pour pouvoir réaliser la restauration-conservation d’une œuvre, les candidats réalisent des stages en atelier, d’une durée totale d'au moins 490 heures.
N° et intitulé du bloc Liste de compétences Modalités d'évaluation
RNCP34642BC01

Réception, constat d’état, diagnostic et projet d’intervention sur un tableau ou un objet d’art polychrome
  • A1C1 Définir les besoins d’un client, en prenant en considération sa demande, dans le cadre d’un nouveau projet de restauration- conservation.
  • A1C2 Réceptionner une œuvre d'art sur site ou en atelier, en respectant les règles d’usage de la manipulation des œuvres d’art, afin de ne pas endommager celle-ci.
  • A1C3 Consigner les données historiques d'un tableau ou d'une œuvre d'art polychrome, transmises par le client (conditions environnementales d’exposition ou de stockage), afin de les exploiter ultérieurement, dans le cadre de l’analyse du besoin de restauration-conservation.
  • A1C4 Analyser le besoin de restauration-conservation d'un tableau ou d'une œuvre d'art polychrome, en fonction de son origine privée ou publique et du niveau d’intervention souhaité par le client (intervention ponctuelle, traitement global, mesures d’urgence...), lors de la réception de l'œuvre.  
  • A1C5 Analyser les matériaux d’une œuvre d’art en utilisant des moyens techniques et scientifiques de premier niveau (lumière blanche directe et indirecte, microscopie, ultraviolets), afin d’établir un diagnostic préalable à la restauration-conservation.
  • A1C6 Décider d’étudier ou non un projet de restauration-conservation, à partir d’une évaluation de faisabilité, selon la nature de l’objet d’art, afin de transmettre un avis argumenté au client ou commanditaire.
  • A1C7 Réaliser une fiche de réception reprenant les renseignements de propriété de l’œuvre ainsi qu’un descriptif sommaire de celle-ci, dans le cadre d'un projet de restauration-conservation d'un tableau ou d'une œuvre d'art polychrome.
  • A1C8 Etablir une relation de confiance avec le propriétaire ou le mandataire d'un bien culturel qu'il nous confie.
  • A2C9 Décrire une œuvre d'art de façon objective (typologie, dimensions, origine, style, ornementation, etc..) avec une méthodologie analytique, lors du constat d'état préalable à sa restauration-conservation.
  • A2C10 Lister les matériaux constitutifs de l’œuvre et les techniques utilisées par l’artiste, dans la phase de constat d'état.
  • A2C11 Déterminer et cartographier les altérations (nature, localisation, risque associé, …) en utilisant les outils (y compris numériques), la terminologie et la codification appropriés, dans la phase du constat d'état.
  • A2C12 Identifier les causes des altérations naturelles, accidentelles et/ou environnementales d’une œuvre d’art, lors du constat d'état préalable à sa restauration-conservation.
  • A2C13 Identifier les éventuelles traces d’usage ou de transformations d'un tableau ou d'une œuvre d'art polychrome (matériaux ou éléments ajoutés, éliminés ou substitués), notamment les restaurations antérieures, lors du constat d'état préalable à sa restauration-conservation.
  • A2C14 Etablir une documentation photographique des altérations relevées sur une œuvre d’art analysée, dans la phase de constat d'état.
  • A2C15 Réaliser un dossier scientifique de l’état de conservation propre à une œuvre d’art (imagerie scientifiques, analyse microscopiques, analyses chimiques, etc.), en rassemblant l'ensemble des résultats scientifiques obtenus, dans la phase de diagnostic préalable.
  • A2C16 Consigner les données issues des observations et des analyses d’une œuvre d’art, suivant un document type, dans la phase de constat d’état. 
  • A2C17 Evaluer les coûts directs et indirects intervenant dans un projet de restauration-conservation d’un bien culturel (temps d’intervention, ressources humaines et matérielles, coûts de fonctionnement notamment).
  • A2C18 Situer une œuvre dans son contexte historique et culturel, en utilisant les techniques d’identification et d’analyse des valeurs patrimoniales et artistiques portées par celle-ci.
  • A2C19 Etablir le diagnostic de l’état de conservation d’une œuvre d’art, à partir de la synthèse de l’ensemble des données recueillies dans la phase de constat d’état.
  • A3C20 Rechercher toute information (historique, scientifique, technique ou technologique) permettant une meilleure identification d’une œuvre d’art et de ses éléments constitutifs, pour compléter l'analyse permettant l'élaboration du projet de restauration-conservation.
  • A3C21 Identifier les outils, les matériaux, les techniques à employer dans le cadre des interventions possibles à mener pour la restauration-conservation d’un tableau ou d’un objet polychrome, pour préparer matériellement son intervention. 
  • A3C22 Définir les besoins éventuels d’études spécifiques supplémentaires pour l’identification et l’analyse d’une œuvre d’art et/ou de ses matériaux constitutifs (historiens d’art, scientifiques, autres domaines de la restauration notamment), dans le cadre du projet de restauration-conservation, pour préparer son intervention et évaluer l’impact du recours à des ressources externes dans le cadre du projet.
  • A4C23 Commander, auprès de laboratoires scientifiques appropriés, les recherches complémentaires identifiées lors du constat d'état et du diagnostic d’une œuvre d’art, afin de compléter la phase de projet de restauration-conservation.
  • A4C24 Evaluer les objectifs de restauration-conservation d’un tableau ou d’un objet polychrome, à tous les niveaux (conservatif, esthétique et préventif), en tenant compte de la demande du client, dans le cadre du projet de restauration-conservation.
  • A4C25 Préciser pour chacun des niveaux de restauration-conservation d’un tableau ou d’un objet d'art polychrome (conservatif, esthétique et préventif), les différents types d’intervention possibles en fonction des objectifs déterminés, des contraintes d’intervention et des risques encourus, conformément aux principes déontologiques (stabilité, réversibilité, lisibilité).
  • A4C26 Elaborer un programme prévisionnel de réalisation de la restauration-conservation d’un tableau ou d’un objet polychrome, en prenant en compte les moyens humains et matériels nécessaires, dans le cadre du projet de restauration-conservation.
  • A4C27 Convenir avec le client du niveau d’intervention attendu et/ou justifié pour rétablir un meilleur état de conservation d’un tableau ou d’un objet d'art polychrome, tout en respectant l’authenticité matérielle de l’œuvre d’art et les principes déontologiques de la profession.


Mises en situation professionnelle

  • Évaluation individuelle orale en temps limité « Diagnostic minute»
  • Réalisation d’une fiche de réception et du diagnostic d’un projet de restauration-conservation

 Cas pratique : épreuve d’histoarchéométrie

  •  A partir de l’image d’une œuvre réalisée sous une lumière ou une technique particulière (lumière blanche, ultraviolets, infrarouge ou radiographie), identifier la technique et les informations révélées.

Mises en situation professionnelle : dossier technico-scientifique 

  • Evaluation écrite individuelle portant sur l’identification des matériaux constitutifs d’un bien culturel.
  • Réalisation du constat d’état d’une œuvre.
  • Réalisation d’un devis pour une demande de prise en charge financière destinée au client ou au commanditaire.
  • Réalisation d’un rapport d’analyse d’une œuvre d’art et des matériaux constitutifs 
  • Réalisation d’un projet et d’un protocole d’intervention.

Cas pratiques d’Histoire de l’art

  • Commentaire d’une œuvre d’art (peinture de chevalet) réalisé à partir d’un document photographique. 
  • Evaluation individuelle de validation des connaissances en sciences (questionnement ouvert)
  • Culture générale relative à l’activité de conservation restauration des peintures de chevalet (questionnement ouvert)





RNCP34642BC02

Réalisation de la restauration-conservation d’un tableau ou d’un objet d’art polychrome
  • A5C28 Planifier les interventions de restauration-conservation d’un tableau ou d’un objet d’art polychrome, à mener selon le projet et le protocole préalablement validés.
  • A5C29 Établir les commandes et contrats liés aux prestations requises (fournisseurs, cotraitants, sous- traitants,) dans le cadre de la mise en œuvre de la restauration-conservation d’une œuvre d’art.  
  • A5C30 Gérer l’approvisionnement et le stockage des matériaux et produits ainsi que la mise à disposition des outillages, nécessaires et les mieux adaptés, dans le cadre de la mise en œuvre de la restauration-conservation d’un tableau ou d’un objet polychrome, en tenant compte de l’innocuité écologique des produits.
  • A5C31 Veiller à la disponibilité des Equipements de Protection Individuelle (EPI), à l’innocuité des produits toxiques pour les personnes et l’environnement (armoires sécurisées, récipients hermétiques, outils appropriés…), ainsi qu’au respect des règles de gestion des déchets, et des protocoles sanitaires en vigueur, dans le cadre de la mise en œuvre de la restauration-conservation d’un tableau ou d’un objet polychrome.
  • A5C32 Organiser l’espace de travail en fonction des éléments du protocole et du (des) intervenant(s), en tenant compte notamment de l’inclusion de personne(s) en situation de handicap et selon la réglementation concernée, dans le cadre de la mise en œuvre de la restauration-conservation d’un tableau ou d’un objet polychrome,
  • A5C33 Fabriquer en temps et en heure et conformément aux techniques et recettes préalablement définies, les produits et matériaux indispensables à la réalisation des opérations de restauration- conservation d’un tableau ou d’un objet polychrome, selon le protocole établi et dans le respect des normes sanitaires et environnementales.
  • A5C34 Réaliser des tests de faisabilité des méthodes envisagées (techniques et produits) de restauration-conservation d’un tableau ou d’un objet d’art polychrome, avant la mise en œuvre de l'intervention, afin de prévenir tout endommagement de l’objet d’art. 
  • A5C35 Evaluer le résultat de tests de faisabilité réalisés, pour ajuster les données du protocole d’intervention de restauration-conservation d’un tableau ou d’un objet d’art polychrome.
  • A5C36 Réaliser les opérations de conservation curative visant à stopper ou retarder l’altération d’un tableau ou d’un objet d’art polychrome : dépoussiérage, traitements sanitaires, refixages, consolidations notamment, en appliquant les différentes techniques, matériaux et outils définis dans le protocole.
  • A5C37 Faire un bilan des opérations de conservation curative d’un tableau ou d’un objet d’art polychrome, et le cas échéant, revoir les étapes suivantes du protocole d’intervention, afin d’ajuster celles-ci.
  • A5C38 Réaliser les opérations de restauration esthétique d’un tableau ou d’un objet d’art polychrome : nettoyages, traitement des vernis, dérestaurations, comblement des lacunes, réintégrations chromatiques, protection des surfaces, dans le respect des règles déontologiques professionnelles et en utilisant les techniques et outils définis dans le protocole d’intervention. 
  • A5C39 Contrôler de façon systématique le déroulement des interventions, l’efficacité et l’innocuité des produits, matériaux et techniques employés aux différentes étapes de la restauration-conservation du tableau ou de l’objet d’art polychrome, pour en corriger éventuellement les orientations. 
  • A5C40 Exécuter les opérations de conservation préventive d’un tableau ou d’un objet polychrome : pose des systèmes d’accrochage ou de soclage, de protections face à l’environnement direct, de conditionnement et d’emballage en vue des manutentions et du transport.  
  • A5C41 Rédiger, le cas échéant, à l’attention d’un sous-traitant, le protocole d’intervention et/ou les études complémentaires le concernant, afin d’établir une commande claire des attendus de son intervention.  
  • A6C42 Etablir un document illustré récapitulant les étapes de constat d’état, de diagnostic, de projet et de réalisation des interventions de restauration-conservation d’un tableau ou d’un objet d’art polychrome, précisant les techniques, les moyens et les matériaux employés pour chacune d’elles et indiquant la portée et les limites des interventions, ainsi que des recommandations de conservation préventive, afin de rendre compte de l’intervention et de faire en sorte que ses effets soient durables.
  • A6C43 Sensibiliser le propriétaire du bien culturel à la conservation préventive d’une œuvre d’art, selon les risques identifiés, en prescrivant des lignes de conduite adaptées pour l’entretien et l’usage du bien (règles relatives à l’exposition à la lumière, à l’hygrométrie et aux infestations biologiques notamment).

Mises en situation professionnelles

  • Réalisation d’une restauration-conservation réelle par le candidat. 
  • Petites interventions lin
  • Petites interventions coton
  • Réalisation du rapport de restauration.
RNCP34642BC03

Gestion administrative et commerciale d’une activité de restauration-conservation de tableaux et d’objets d’art
  • A7C44 Développer l’argumentaire justifiant chaque rubrique d’un devis d’intervention de restauration-conservation d’un tableau ou d’un objet d’art polychrome, afin de convaincre le client ou le commanditaire du bien-fondé de son projet d’intervention.
  • A7C45 Établir les budgets associés aux commandes et contrats, dans le cadre de la mise en œuvre d’un projet de restauration-conservation d’une œuvre d’art, afin de calculer les charges correspondantes.  
  • A7C46 Anticiper et suivre la gestion administrative et financière d’une micro-entreprise, en ayant préalablement identifié les règles comptables, les obligations sociales et fiscales du régime micro-entrepreneur, et en élaborant les prévisions de produits, de charges et d’investissement pour garantir la stabilité financière de son activité professionnelle, dans les premières années de son installation en tant que restaurateur-conservateur.
  • A7C47 Émettre les factures correspondant à l’avancement des prestations fournies suivant les conditions convenues, dans le respect de la réglementation. 
  • A7C48 Restituer une œuvre d’art à un client, en présentant le rapport de conservation-restauration de celle-ci.
  • A8C49 Établir un réseau professionnel dans le cadre de son activité de restauration-conservation de tableaux et d'objets d'art polychromes, y compris de façon digitale, afin de développer son activité et ses ressources y compris humaines.
  • A8C50 Évaluer et faciliter l’accessibilité à l’emploi de personnes en situation de handicap, au sein de sa structure, en fonction des contraintes matérielles, techniques et logistiques de chaque situation, et afin de répondre aux enjeux sociétaux et réglementaires d’inclusion professionnelle dans les métiers des arts et de la culture, des personnes concernées.
  • A8C51 Réaliser une veille permanente nationale et internationale relative à la restauration-conservation des biens culturels, par la lecture de publications et la participation à des événements professionnels, dans le souci de maintenir et développer ses connaissances et compétences spécifiques.

Mises en situation professionnelle

  • Présentation d’un argumentaire de projet de restauration devant un client et réalisation d’un devis
  • Projet de création de micro-entreprise


Cas pratique écrit et soutenance de dossier de recherche

  • Dossier de recherche dans le domaine de l’art de son choix, qui lui permet de se mettre en relation avec des professionnels. 


Description des modalités d'acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences et/ou par équivalence :
  • Les candidats qui souhaitent obtenir un bloc de compétences, sont évalués par des épreuves similaires à celles des candidats qui suivent le parcours de préparation complet, mais réduites aux épreuves qui correspondant à l’évaluation des compétences visées, dans leur niveau de maîtrise le plus avancé. 
  • Lorsqu’ils préparent l’obtention d’un bloc de compétences, les candidats peuvent assister partiellement au parcours de préparation, parmi les cours des 3 années de formation. Un positionnement préalable est réalisé pour leur permettre de ne suivre que les modules de formation dont ils ont besoin. 
  • L'acquisition de la certification complète par capitalisation des blocs de compétences correspond à la validation de chacun des trois blocs, complétée de la validation de l’épreuve transversale de soutenance de mémoire professionnel. 
  • Afin de pouvoir réaliser la restauration-conservation d’une œuvre, il est demandé à ces candidats de réaliser 490 heures minimum de stage(s) ou d’activité professionnelle, consacrées à la restauration-conservation de tableaux et/ou d'œuvres polychromes.   
Secteurs d’activités :

Secteur d’activité de la Culture et du Patrimoine :

  • Marché privé (collections personnelles)
  • Marché de l’art (études de commissaires-priseurs, marchands d’art, experts, etc.) 
  • Institutionnels / Marché public (municipalités, départements, régions, institutions, fondations, musées)  
Type d'emplois accessibles :
  • Conservateur-restaurateur / Conservatrice-restauratrice de biens culturels
  • Restaurateur/restauratrice de tableaux 
  • Restaurateur-conservateur / Restauratrice-conservatrice de peintures de chevalet
  • Restaurateur/restauratrice d’objets polychromes 
  • Restaurateur/restauratrice d’œuvres d’art peintes
  • Restaurateur-conservateur / Restauratrice-conservatrice du patrimoine, spécialité peintures de chevalet et d’objets polychromes
  • Restaurateur/restauratrice du patrimoine (spécialité peintures)
  • Assistant(e) restaurateur/restauratrice de biens culturels
  • Chargé(e) de travaux d’art
  • Consultant(e) en conservation de collections
Code(s) ROME :
  • B1302 - Décoration d''objets d''art et artisanaux
Références juridiques des règlementations d’activité :


Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :
  • Le niveau d’études minimum requis est le Baccalauréat, toute spécialité ou certification de niveau 4 équivalente.
  • Un test de positionnement est réalisé avant toute validation de l’inscription au parcours préparatoire, à un bloc de compétences, et/ou à la certification. Il concerne la culture générale sur l’art, la peinture et la restauration-conservation des biens culturels.
  • Une vision correcte des couleurs est un prérequis indispensable pour l’accès à la certification. Un test de vision des couleurs est effectué au moment de la sélection des demandeurs, afin de déterminer si ceux-ci ne présentent pas d’anomalie de la vision des couleurs.


Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X -
Après un parcours de formation continue X

Le jury est composé de 3 personnes, toutes externes à la structure du certificateur :

  • 1 président/e, agréé(e) par les Musées Nationaux, conservateur/rice-restaurateur/rice de biens culturels, spécialisé(e) dans les tableaux et les objets d’art polychromes, ayant au minimum 10 ans d’expérience, et
  • 2 évaluateurs, restaurateurs-conservateurs de tableaux et/ou d’objets d’art polychromes, en activité depuis plus de 10 années et préparés à leur rôle d’évaluateur.  
En contrat de professionnalisation X -
Par candidature individuelle X

 Le jury est composé de 3 personnes, toutes externes à la structure du certificateur : 

  • 1 président/e, agréé(e) par les Musées Nationaux, conservateur/rice-restaurateur/rice de biens culturels, spécialisé(e) dans les tableaux  et les objets d’art polychromes, ayant au minimum 10 ans d’expérience, et
  • 2 évaluateurs, restaurateurs-conservateurs de tableaux et/ou d’objets d’art polychromes, en activité depuis plus de 10 années et préparés à leur rôle d’évaluateur.  
Par expérience X

 Le jury est composé de 3 personnes, toutes externes à la structure du certificateur : 

  • 1 président/e, agréé(e) par les Musées Nationaux, conservateur/rice-restaurateur/rice de biens culturels, spécialisé(e) dans les tableaux  et les objets d’art polychromes, ayant au minimum 10 ans d’expérience, et
  • 2 évaluateurs, restaurateurs-conservateurs de tableaux et/ou d’objets d’art polychromes, en activité depuis plus de 10 années et préparés à leur rôle d’évaluateur.  
En contrat d’apprentissage X -
Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Oui
Certifications professionnelles, certifications ou habilitations en équivalence au niveau européen ou international :

  Ecole de La Cambre – Belgique

« Bachelor Conservation et Restauration des Œuvres d’Art », avec une spécialisation tableaux et d’objets d’art polychromes

Certifications professionnelles enregistrées au RNCP en équivalence :
N° de la fiche Intitulé de la certification professionnelle reconnue en équivalence Nature de l’équivalence (totale, partielle)
Liens avec des certifications et habilitations enregistrées au Répertoire spécifique :


Date de décision 29-05-2020
Durée de l'enregistrement en années 5
Date d'échéance de l'enregistrement 29-05-2025
Promotions (année d'obtention) pouvant bénéficier du niveau de qualification octroyé 2016|2017|2018|2019
Statistiques :
Année d'obtention de la certification Nombre de certifiés Nombre de certifiés à la suite d’un parcours vae Taux d'insertion global à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 2 ans (en %)
2018 9 0 100 100 -
2017 5 0 100 100 100
2016 6 0 100 100 100
Lien internet vers le descriptif de la certification :

http://www.atpformation.com/fr/atpformation-39.html


Le certificateur n'habilite aucun organisme préparant à la certification

Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation :

Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation
Ouvre un nouvel onglet Ouvre un site externe Ouvre un site externe dans un nouvel onglet