Aller à la navigation principale Aller au contenu Aller à la navigation de bas de page
Répertoire national des certifications professionnelles

Coordinateur de projets alternatifs et solidaires

Active

N° de fiche
RNCP35203
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 6
Code(s) NSF :
  • 310p : Spécialités plurivalentes des échanges et de la gestion (organisation , gestion)
Formacode(s) :
  • 32035 : conduite projet
  • 13175 : économie sociale
Taux d'insertion global moyen à 6 mois : 85%

Date d’échéance de l’enregistrement : 20-01-2026
Nom légal Nom commercial Site internet
PROMOTION DES TECHNIQUES INTERNATIONALES DE MANAGEMENT APTIM http://www.ecole3a.edu
Objectifs et contexte de la certification :

Le Coordinateur de projets alternatifs et solidaires relève les opportunités de développement afin de garantir l’adéquation entre la raison d’être de l’organisation et sa stratégie (ONG, associations, entreprises, etc.) et les besoins sociaux, sociétaux et environnementaux du territoire. Il recherche et analyse les modèles et méthodes du secteur de la solidarité au sens large afin de les appliquer dans le cadre des activités de l’organisation.   

En accord avec la Direction de l’organisation, le coordinateur de projets alternatifs et solidaires programme et planifie les projets. Son rôle est de mettre en œuvre le projet en adéquation avec les objectifs fixés. Il est garant du respect des cahiers des charges conçus par son encadrement dans un cadre stratégique. Il doit maitriser la formalisation des projets et gérer les ajustements, les écarts afin de faire face aux imprévus. Pour ce faire, ce dernier prend en charge les opérations des fonctions supports des organisations responsables et solidaires dans lesquelles il exerce.    Le coordinateur a également un rôle primordial de facilitateur des relations internes et externes. Il est un vecteur de lien entre le territoire, les missions de l’organisation, les partenaires et les pouvoirs publics.   

Il capitalise les savoirs-faires spécifiques dans les domaines de la solidarité et des activités responsables et communique sur ces aspects en mettant en avant l’aspect éthique et l’utilité sociale de l’organisation.   

Activités visées :

Le coordinateur de projets alternatifs et solidaires assure les activités suivantes :

Analyse et synthèse des enjeux sociaux du territoire :

  • Identification des besoins sociaux du territoire et des initiatives innovantes en lien avec le projet
  • Réalisation d’une étude terrain et analyses des initiatives existantes
  • Analyse des données et synthèse des résultats obtenus auprès des interlocuteurs du projet 

Gestion et coordination des projets d’utilité sociale et coordination des acteurs

  • Elaboration d’un projet alternatif et solidaire tenant compte des besoins sociaux
  • Suivi du projet et assignation des ressources 
  • Evaluation de la performance, des opportunités et des risques liés au projet
  • Présentation du projet à l’externe 
  • Animation de l’équipe projet dans une logique interculturelle et pluridisciplinaire

Négociation entre les parties prenantes, animation et formation des réseaux

  • Identification des ressources, dispositifs et acteurs du territoire
  • Négociation de ressources nécessaires à l’aboutissement du projet
  • Animation de séance de travail collaborative dans un esprit d’intelligence collective


Compétences attestées :

Le titulaire de la certification est capable de : 

  • Délimiter le territoire afin de déterminer son ancrage territorial     
  • Croiser les enjeux socio-économiques des différents pays afin d’avoir une vision géopolitique d’ensemble     
  • Repérer des initiatives innovantes en réponse à des problématiques du territoire afin de les intégrer dans le développement de projet     
  • S’approprier les études des institutions publiques, privées et territoriales afin d’analyser les besoins du territoire     
  • Sélectionner, utiliser et croiser des sources pertinentes d’informations afin de mettre en place une analyse efficace     
  • Analyser les données primaires, incorporer des données secondaires afin d’interpréter des résultats complets     
  • Synthétiser les données d’analyses afin de produire un rapport mettant en évidence l’interpénétration des dispositifs, des besoins et des acteurs
  • Faire émerger les axes d’utilité sociale du projet afin d’être en accord avec les besoins de la population cible     
  • Mettre en œuvre le projet de manière congruente afin de prendre en compte aux besoins sociaux du territoire et la vision stratégique de l’organisation     
  • Suivre la planification du projet et l’assignation des ressources dans un souci d’efficience 
  • Gérer les écarts entre les moyens, les résultats attendus et les ressources engagées afin de faire les   ajustements nécessaires     
  • Evaluer la pertinence des projets afin d’en mesurer l’adéquation avec les objectifs initiaux et d’établir les reporting destinés à la Direction de l’organisation     
  • Réaliser un suivi du cahier des charges pour garantir une exécution efficace et conforme du produit/service rendu     
  • Communiquer sur les démarches mises en place dans l’organisation afin de mettre en avant le produit et les valeurs incarnées par l’organisation     
  • Concevoir une charte éthique sous la supervision de son manager afin d’encadrer les relations et les échanges avec les partenaires      
  • Coordonner des équipes multiculturelles et fluidifier la transmission des valeurs, les comportements et les attitudes appropriées pour garantir la réussite du projet     
  • Repérer les écarts culturels et les écarts déontologiques afin de limiter les risques dans le pilotage des projets     
  • Identifier les différentes parties prenantes afin de réaliser une cartographie des acteurs 
  • Dresser un inventaire des ressources des acteurs afin de mutualiser les bonnes pratiques 
  • Repérer les   besoins et les attentes et les enjeux des parties prenantes afin de proposer des partenariats      
  • Négocier des produits/services/projets à vocation solidaire, afin de respecter les objectifs de développement de l’activité     
  • Négocier au meilleur compte afin d’être en cohérence avec les ressources nécessaires au projet     
  • Concevoir et animer des formations avec les parties   prenantes dans un objectif de transmission efficace des informations      
  • Produire des   supports de formation / guides afin d’accompagner les parties prenantes à l’utilisation du produit/service     
  • Animer avec les parties prenantes des comités de réflexion et de perfectionnement afin de mettre évidence l’utilité sociale des actions sur les territoires 
Modalités d'évaluation :

Le candidat à la certification sera évalué selon les modalités suivantes : 

Mémoire professionnel :analyse de problématiques socio-économiques nationales ou internationales, étude terrain et proposition de recommandations concrètes

Mise en situation  (en groupe de quatre à cinq personnes et d'une durée de trois jours) relative à la gestion des projets d’une organisation (de toute taille et de tous secteurs d’activité) dans un environnement multi parties prenantes.

Exercice pratique de coordination des acteurs d’un groupe de travail par la co-construction d’une charte éthique. 

Cas pratique de cartographie des acteurs / ressources : infographie individuelle sur un secteur donné, à l’échelle nationale ou internationale

Jeux de rôles (en groupe de quatre à cinq personnes) en temps limité : négociations (partenariales, commerciales…) dans un contexte national ou international dans une langue étrangère

Cas pratique de conception et animation de modules de réunions et de formationAnimation d’une formation à ses pairs en se basant sur des supports de formation rédigés en amont 

N° et intitulé du bloc Liste de compétences Modalités d'évaluation
RNCP35203BC01

Analyse et synthèse des enjeux sociaux du territoire

Délimiter le territoire afin de déterminer son ancrage territorial


Croiser les enjeux socio-économiques des différents pays afin d’avoir une vision géopolitique d’ensemble


Repérer des initiatives innovantes en réponse à des problématiques du territoire afin de les intégrer dans le développement de projet


S’approprier les études des institutions publiques, privées  et territoriales afin d’analyser les besoins du territoire


Sélectionner, utiliser et croiser des sources pertinentes d’informations afin de mettre en place une analyse efficace


Analyser les données primaires, incorporer des données secondaires afin d’interpréter des résultats complets


Synthétiser les données d’analyses afin de produire un rapport mettant en évidence l’interpénétration des dispositifs, des besoins et des acteurs

Mémoire professionnel 


Dossier d’analyse de problématiques socio-économiques nationales ou internationales


Etude terrain et proposition de recommandations concrètes


Progression des apprenants tutorée par des intervenants.


Travail écrit limité à 60 pages et soutenance orale individuelle d’une durée de 20 minutes.


Le jury de soutenance du mémoire est composé : 

• d’un membre du corps professoral intervenant référent du bloc

• d’un membre professionnel 


Support d’évaluation : grille critériée


RNCP35203BC02

Gestion des projets alternatifs et solidaires et coordination des acteurs

Faire émerger les axes d’utilité sociale du projet afin d’être en accord avec les besoins de la population cible


Mettre en œuvre le projet de manière congruente afin de prendre en compte  aux besoins sociaux du territoire et la vision stratégique de l’organisation


Suivre la planification du projet et l’assignation des ressources dans un souci d’efficience 


Gérer les écarts entre les moyens, les résultats attendus et les ressources engagées afin de faire les ajustements nécessaires


Evaluer la pertinence des projets afin d’en mesurer l’adéquation avec les objectifs initiaux et d’établir les reporting destinés à la Direction de l’organisation


Réaliser un suivi du cahier des charges pour garantir une exécution efficace et conforme du produit / service rendu


Communiquer sur les démarches mises en place dans l’organisation afin de mettre en avant le produit et les valeurs incarnées par l’organisation


Concevoir une charte éthique sous la supervision de son manager afin d’encadrer les relations et les échanges avec les partenaires 


Coordonner des équipes multiculturelles et fluidifier la transmission des valeurs, les comportements et les attitudes appropriées pour garantir la réussite du projet


Repérer les écarts culturels et les écarts déontologiques afin de limiter les risques dans le pilotage des projets

Mise en situation simulée :


Serious Game - Simulation relative à la gestion des projets d’une organisation en groupe de quatre à cinq personnes (de toute taille et de tous secteurs d’activité) dans un environnement multi parties prenantes d’une durée de trois jours.


Présentation des résultats par chacun des groupes, à l’issue des trois jours devant l’animateur du Serious Game et un membre professionnel d’une durée de 15 minutes


Rendu d’un compte rendu en groupe du projet de solidarité lié au Serious Game évalué par l’animateur du Serious Game et un membre professionnel


Support d’évaluation : grille critériée



Exercice pratique 

Exercice de coordination des acteurs d’un groupe de travail par la  co-construction d’une charte éthique. 

Contexte et données de la situation à l’initiative de l’intervenant. 

Epreuve de quatre heures


L’épreuve est évaluée par :

- L’animateur de l’exercice, professionnel expert du management interculturel 

- un professionnel de l’intelligence collective


Support d’évaluation : grille critériée






RNCP35203BC03

Négociation entre les parties prenantes, animation et formation des réseaux

Identifier les différentes parties prenantes afin de réaliser une cartographie des acteurs


Dresser un inventaire des ressources des acteurs afin de mutualiser les bonnes pratiques


Repérer les besoins et les attentes et les enjeux des parties prenantes afin de proposer des partenariats 


Négocier des produits / services / projets à vocation solidaire, afin de respecter les objectifs de développement de l’activité


Négocier au meilleur compte afin d’être en cohérence avec les ressources nécessaires au projet


Concevoir et animer des formations avec les  parties prenantes dans un objectif de transmission efficace des informations 


Produire des supports de formation / guides afin d’accompagner les parties prenantes à l’utilisation du produit / service


Animer avec les parties prenantes des comités de réflexion et de perfectionnement afin de mettre évidence l’utilité sociale des actions sur les territoires

Cas pratique de cartographie des acteurs / ressources 


Infographie individuelle sur un secteur donné, à l’échelle nationale ou internationale


Epreuve écrite de deux heures évaluée par le formateur référent du bloc 


Support d’évaluation : grille critériée



Jeux de rôles 

En groupe (quatre à cinq personnes) en temps limité


Simulations :

-Négociations (partenariales, commerciales…) dans un contexte national ou international

- Négociations dans une langue étrangère


Epreuve orale de 20 minutes


Le jury d’évaluation du jeu de rôle est composé : 

- du formateur, animateur des simulations 

- Un professionnel spécialiste de la négociation


Support d’évaluation : grille critériée




Cas pratique de conception et animation de modules de réunions et de formation


Animation d’une formation à ses pairs en se basant sur des supports de formation rédigés en amont 


Epreuve orale en groupe d’une durée de 30 minutes


Le jury d’évaluation de ce cas pratique est composé :

- d’un membre du corps professoral référent du bloc

- d’un professionnel externe expert de l’animation et de l’intelligence collective


Support d’évaluation : grille critériée




Description des modalités d'acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences et/ou par équivalence :

Le Titre "Coordinateur de projets alternatifs et solidaires" comporte trois blocs de compétences obligatoires.
L’obtention du titre visé nécessite obligatoirement la validation des trois blocs de compétences dans leur intégralité.
Chaque bloc de compétences sera évalué et donnera lieu en cas de validation de celui‐ci à l’établissement d’un certificat mentionnant le bloc de compétences obtenu à des fins de traçabilité.
Conformément aux dispositions prévues par la loi Travail n°2016‐1088 du 8 Août 2016 les blocs de compétences validés sont acquis à vie.  

Secteurs d’activités :

Le coordinateur de projets alternatifs et solidaires exerce son activité professionnelle dans les organisations du secteur privé, du secteur public, du secteur associatif et dans les collectivités locales ou territoriales, dans les ONG,  en France et/ou à l’international.   Il met en œuvre ses compétences professionnelles dans tous types d’organisations de taille variable (dans les PME majoritairement) et plus précisément dans les secteurs d’activités suivants :
· la solidarité nationale et internationale (ONG, Association ; structures de l’ESS, etc.)
· les services, en lien avec le développement durable et la protection de l’environnement
· la communication et l'événementiel (communication durable, etc.)    

Type d'emplois accessibles :

Les différents types d'emploi que le Coordinateur de projets alternatifs et solidaires peut exercer sont :  

· Coordinateur de projets 

· Chef de projets 

· Chargé de mission Projet  

· Coordinateur de programmes  

Code(s) ROME :
  • M1705 - Marketing
  • K1802 - Développement local
Références juridiques des règlementations d’activité :

L’activité professionnelle du coordinateur de projets alternatifs et solidaires n’est pas réglementée. Cependant, il doit être en mesure d’appliquer une réglementation précise dans le cadre de Conventions internationales en matière de solidarité nationale et internationale (droit international) mais également dans le domaine commercial :
· Loi relative à la protection des données personnelles (RGPD) à compter du 25 mai 2018
- propriété intellectuelle (droit d’auteur, marque)
- pratiques marketing et commerciales
- droit des affaires et commercial 

· Agréments ou labels obligatoires dans l’économie de la solidarité.  

Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :

Pour candidater au titre professionnel, les candidats doivent justifier soit :
· d’un diplôme équivalent au niveau 4
· d’une expérience professionnelle d’au moins un an
· d’un diplôme obtenu à l’étranger, équivalent niveau 4, dans un domaine en lien avec le titre professionnel.     

Ils déposent un dossier de candidature et sont amenés à composer une épreuve écrite et à réaliser deux entretiens oraux :
- oral de motivation collectif : débats, jeux de rôle
- oral en anglais (individuel ou par deux), sujets d’actualité...



Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X

Un Dirigeant d’entreprise ou un DRH (Président du jury)

Deux Responsables de développement/projet

Un représentant de l’APTIM : Directeur des études ou des programmes 

En contrat d’apprentissage X

Un Dirigeant d’entreprise ou un DRH (Président du jury)

Deux Responsables de développement/projet

Un représentant de l’APTIM : Directeur des études ou des programmes 

Après un parcours de formation continue X

Un Dirigeant d’entreprise ou un DRH (Président du jury)

Deux Responsables de développement/projet

Un représentant de l’APTIM : Directeur des études ou des programmes 

En contrat de professionnalisation X

Un Dirigeant d’entreprise ou un DRH (Président du jury)

Deux Responsables de développement/projet

Un représentant de l’APTIM : Directeur des études ou des programmes 

Par candidature individuelle X

Un Dirigeant d’entreprise ou un DRH (Président du jury)

Deux Responsables de développement/projet

Un représentant de l’APTIM : Directeur des études ou des programmes 

Par expérience X

Un Dirigeant d’entreprise ou un DRH (Président du jury)

Deux Responsables de développement/projet

Un représentant de l’APTIM : Directeur des études ou des programmes  

Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Non
Date de décision 20-01-2021
Durée de l'enregistrement en années 5
Date d'échéance de l'enregistrement 20-01-2026
Promotions (année d'obtention) pouvant bénéficier du niveau de qualification octroyé 2020
Statistiques :
Année d'obtention de la certification Nombre de certifiés Nombre de certifiés à la suite d’un parcours vae Taux d'insertion global à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 2 ans (en %)
2018 28 0 71 43 76
2017 44 0 74 34 59
Lien internet vers le descriptif de la certification :

https://www.ecole3a.edu/formation/programme-bac3-bachelor-coordination-de-projets-internationaux-solidaires/


Organisme(s) préparant à la certification :
Nom légal Rôle
GROUPE ANTOINE DE ST-EXUPERY SITE GIORGIO FRASSATI Habilitation pour former et organiser l’évaluation
Certification(s) antérieure(s) :
N° de la fiche Intitulé de la certification remplacée
RNCP28157 RNCP28157 - Responsable d'entreprise de l'économie sociale et solidaire
Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation :

Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation
Ouvre un nouvel onglet Ouvre un site externe Ouvre un site externe dans un nouvel onglet