L'essentiel

Icon de la nomenclature

Nomenclature
du niveau de qualification

Niveau 6

Icon NSF

Code(s) NSF

323t : Réalisation du service

Icon formacode

Formacode(s)

46281 : Prise vue

Icon date

Date d’échéance
de l’enregistrement

24-04-2025

Niveau 6

323t : Réalisation du service

46281 : Prise vue

24-04-2025

Nom légal Siret Nom commercial Site internet
LA CINE FABRIQUE - ECOLE NATIONALE DE CINEMA MULTI MEDIA EN RHONE-ALPES 80382979500035 - http://www.cinefabrique.fr

Objectifs et contexte de la certification :

Dans les métiers du cinéma et de l’audiovisuel, la création de l’image est aujourd’hui souvent aussi importante en post-production qu’au moment du tournage. Le·a directeur·ice de la photographie doit maîtriser le traitement des données numériques autant que l’éclairage ou le cadrage. 

Le·la directeur·ice de la photographie réalise l’ensemble de l’image d’un film d’un point de vue technique, pratique et artistique, de la prise de vue à la post-production, que ce soit en décors naturels ou en studio.

Iel est garant·e de l’esthétique du film.

Iel élabore le découpage technique, assure les choix de matériel technique de prise de vues, compose le cadre, travaille la lumière, sous la direction artistique du réalisateur·ice.

Iel est garant·e de la qualité technique de l’image et réalise l’ensemble de la prise de vues (choix des optiques, réglages caméra, mouvements d’appareil, point, etc.).

Iel est également responsable du rendu final de l’image et en supervise la post-production. 

Un·e directeur·ice de la photographie doit pouvoir passer d’une série télévisée à un film de cinéma en effets spéciaux, en passant par des formats innovants pour le Web ou les plateformes. 

Activités visées :

Analyser les enjeux visuels d’un projet cinématographique ou audiovisuel

Constituer un dossier de références visuelles et documentaires

Proposer une approche artistique au·à la réalisateur·ice

Définir la mise en œuvre technique de la réalisation de la mise en image d'une oeuvre cinématographique ou audiovisuelle

Préparer la prise de vue d’un tournage cinématographique ou audiovisuel

Réaliser la prise de vue d'un tournage cinématographique ou audiovisuel

Encadrer l'équipe image d'un tournage cinématographique ou audiovisuel (assistant·es caméra, électricien·nes, machinistes)

Superviser la réalisation des effets visuels (ou effets spéciaux visuels ou VFX) du film en post-production

Superviser l'étalonnage des images du film en post-production

Compétences attestées :

Étudier le scénario d'un projet cinématographique ou audiovisuel en repérant les éléments visuels afin de lister par écrit les données constitutives de l’image (jour/nuit, météo, ambiance lumineuse – tamisé, aveuglant, etc.)

Organiser la liste des éléments visuels identifiés par catégories, afin de définir ceux qui doivent être enregistrés en tournage et ceux qui peuvent être intégrés en postproduction par le biais de VFX. 

Qualifier le genre cinématographique du film afin de le situer dans l’histoire du cinéma ou de l’audiovisuel et de le mettre en rapport avec des œuvres existantes, pour recenser un vocabulaire de référence en vue d’un dialogue artistique avec le réalisateur·ice du point de vue de l’esthétique de l’image (exemple : Si le genre du film s’apparente au film noir des années 40, l’éclairage sera contrasté…)

Exploiter la documentation visuelle en consultant différentes sources (musées, vidéothèque, etc.) afin de choisir les sources d’inspiration et références qui seront proposées au réalisateur·ice.

Élaborer un dossier à partir de fichiers numériques pour organiser les références choisies sur un support (powerpoint ou autre) et enrichir sa créativité.

Déterminer les choix artistiques afin de réaliser l’image du film ou de l’oeuvre audiovisuelle, à partir de l’analyse effectuée et des références choisies et au travers du dialogue avec le réalisateur·ice

Présenter aux différentes parties prenantes du projet (réalisateur·ice, chef·fes de poste, producteur·ice…) les choix artistiques visuels afin d’harmoniser le projet de mise en image avec les autres parties (nb : le projet de mise en image et de décor/costumes doivent par exemple être cohérents).

Utiliser l’audiodescription pour présenter son projet aux personnes en situation de handicap visuel

Évaluer (par comparaison à des projets existants comparables) les besoins techniques, humains et organisationnels nécessaires à la prise de vue afin de les communiquer au directeur·ice de production pour qu’iel puisse établir un budget et un planning en prenant en compte les notions d’écoresponsabilité

Évaluer (par comparaison à des projets existants comparables) les besoins techniques, humains et organisationnels nécessaires à la postproduction de l’image (étalonnage, effets spéciaux) afin de les communiquer au·à la directeur·ice de post-production pour qu’iel puisse établir un budget et un planning

Déterminer le workflow de l’image afin d’anticiper les conditions de tournage et la postproduction : en garantissant la qualité de l’image à toutes les étapes de la fabrication & en respectant les délais de réalisation et l'enveloppe budgétaire allouée

Identifier les contraintes techniques de chaque séquence en analysant le scénario et en effectuant les repérages des décors pour assurer la faisabilité et qualité de la prise de vue dans chaque lieu de tournage

Élaborer le découpage technique en collaboration avec le réalisateur·ice afin de définir les plans du film, la mise en lumière, et le recours éventuel à des effets spéciaux

Recueillir les contraintes des autres départements du tournage (équipe décor, équipe costume, etc.) et faire comprendre les besoins de l’équipe image au travers de réunions préparatoires pour assurer une prise de vue dans des conditions optimales

Communiquer la répartition des différentes prises de vue au·à la premier·e assistant·e réalisateur·ice lors des réunions préparatoires afin qu’iel les intègre au plan de travail

Configurer le matériel image (matériel caméra, machinerie, éclairages) et réaliser des essais préalables afin de confirmer l’ensemble des choix techniques (essais d’optiques, de filtres…) et la bonne marche du matériel

Préparer les plans techniques (schémas de plateau) afin de déterminer les positions et axes de caméra et de lumière

Déterminer un cadre et une exposition afin d’avoir une image  correspondante aux attentes du·de la réalisateur·ice

Déterminer les types et les positions des sources lumineuses (projecteurs, réflecteurs) et donner les consignes aux électricien·nes afin que l’ambiance lumineuse  corresponde aux attentes du·de la réalisateur·ice

Procéder à l’enregistrement des prises en vue afin que tous les plans prévus par le découpage technique soient filmés et archivés sur un support (pellicule, carte mémoire)

Analyser avec le.a réalisateur·ice les forces et faiblesses des prises de vue réalisées du point de vue de la qualité de l’image, du jeu et le mise en scène, afin de procéder à une/plusieurs nouvelle.s prise.s de vue en modifiant les paramètres techniques et artistiques des réglages

Contrôler la conformité techniques et artistique (via un visionnage) des images tournées (rushes), et leur sauvegarde en plusieurs exemplaires, afin que toutes les prises tournées soient communiquées au.à la monteur·se conformément au workflow défini en amont

Respecter les horaires et l’organisation communiqués par l’assistant·e réalisateur·ice afin de garantir le respect du planning de tournage

S’entretenir avec différent·es collaborateur·ices potentiel·les, grâce à son réseau professionnel,  afin de proposer une équipe image au.à la réalisateur·ice répondant aux critères de professionnalisme (compétences, expériences, savoir-être), d'inclusivité, de disponibilité et de rémunération

Donner oralement et par mail des directives techniques et organisationnelles (de placement des projecteurs, placement de la caméra, réglages des objectifs, sauvegarde des rushes, horaires…) à l’équipe image afin de permettre à chaque collaborateur·ice d’exercer sa mission

Superviser et contrôler le bon déroulement des installations de la lumière et du cadre et des opérations de prise de vue sur le tournage afin de s’assurer du respect de la demande du·de la réalisateur·ice

Utiliser des outils d’accessibilités pour faciliter l’accès des postes à tous les collaborateur·ices

Transmettre des instructions techniques et artistiques à l'équipe en charge des effets visuels (les consignes sont répétées par écrit en cas de déficience auditive), en prenant en compte les situations de handicap, lors d’un ou plusieurs visionnages des rushes avant montage, et du film après montage image, afin de réaliser le projet des effets visuels

Organiser plusieurs séances de visionnage en compagnie du·de la réalisateur·ice afin de s’assurer que les effets visuels répondent aux intentions artistiques

Transmettre des instructions techniques et artistiques à l’étalonneur·se, en prenant en compte les situations de handicap (les consignes sont répétées par écrit en cas de déficience auditive), lors d’un ou plusieurs visionnages du montage image, après intégration des VFX, afin de réaliser le projet d’étalonnage

Organiser plusieurs séances de visionnage en compagnie du·de la réalisateur·ice afin de s’assurer que le travail d’étalonnage de l’image lui convienne.

Valider la copie étalonnée selon des critères techniques et artistiques en analysant le rendu final des paramètres suivants : colorimétrie, contraste, définition…, afin de procéder à l’export du fichier Master définitif du film

Modalités d'évaluation :

Mises en situation réelle

Présentations orales

Observations en situation de travail

Entretien avec le jury

RNCP37496BC01 - Déterminer la direction artistique et technique d'un projet de mise en image pour une œuvre cinématographique ou audiovisuelle

Liste de compétences Modalités d'évaluation

Étudier le scénario d'un projet cinématographique ou audiovisuel en repérant les éléments visuels afin de lister par écrit les données constitutives de l’image (jour/nuit, météo, ambiance lumineuse – tamisé, aveuglant, etc.)

Organiser la liste des éléments visuels identifiés par catégories, afin de définir ceux qui doivent être enregistrés en tournage et ceux qui peuvent être intégrés en postproduction par le biais de VFX

Qualifier le genre cinématographique du film afin de le situer dans l’histoire du cinéma ou de l’audiovisuel et de le mettre en rapport avec des œuvres existantes, pour recenser un vocabulaire de référence en vue d’un dialogue artistique avec le réalisateur·ice du point de vue de l’esthétique de l’image (exemple : Si le genre du film s’apparente au film noir des années 40, l’éclairage sera contrasté…)

Exploiter la documentation visuelle en consultant différentes sources (musées, vidéothèque, etc.) afin de choisir les sources d’inspiration et références qui seront proposées au réalisateur·ice.

Élaborer un dossier à partir de fichiers numériques pour organiser les références choisies sur un support (powerpoint ou autre) et enrichir sa créativité.

Déterminer les choix artistiques afin de réaliser l’image du film ou de l’oeuvre audiovisuelle, à partir de l’analyse effectuée et des références choisies et au travers du dialogue avec le réalisateur·ice

Présenter aux différentes parties prenantes du projet (réalisateur·ice, chef·fes de poste, producteur·ice…) les choix artistiques visuels afin d’harmoniser le projet de mise en image avec les autres parties (nb : le projet de mise en image et de décor/costumes doivent par exemple être cohérents).

Utiliser l’audiodescription pour présenter son projet aux personnes en situation de handicap visuel

Évaluer (par comparaison à des projets existants comparables) les besoins techniques, humains et organisationnels nécessaires à la prise de vue afin de les communiquer au directeur·ice de production pour qu’iel puisse établir un budget et un planning en prenant en compte les enjeux d’écoresponsabilité

Évaluer (par comparaison à des projets existants comparables) les besoins techniques, humains et organisationnels nécessaires à la postproduction de l’image (étalonnage, effets spéciaux) afin de les communiquer au·à la directeur·ice de post-production pour qu’iel puisse établir un budget et un planning, en prenant en compte les notions d’écoresponsabilité

Déterminer le workflow de l’image afin d’anticiper les conditions de tournage et la postproduction : en garantissant la qualité de l’image à toutes les étapes de la fabrication, en respectant les délais de réalisation et l'enveloppe budgétaire allouée

Mise en situation réelle :

Présentation orale

RNCP37496BC02 - Réaliser la mise en œuvre technique et artistique de la prise de vue d'une œuvre cinématographique ou audiovisuelle lors du tournage

Liste de compétences Modalités d'évaluation

Identifier les contraintes techniques de chaque séquence en analysant le scénario et en effectuant les repérages des décors pour assurer la faisabilité et qualité de la prise de vue dans chaque lieu de tournage

Élaborer le découpage technique en collaboration avec le réalisateur·ice afin de définir les plans du film, la mise en lumière, et le recours éventuel à des effets spéciaux

Recueillir les contraintes des autres départements du tournage (équipe décor, équipe costume, etc.) et faire comprendre les besoins de l’équipe image au travers de réunions préparatoires pour assurer une prise de vue dans des conditions optimales

Communiquer la répartition des différentes prises de vue au·à la premier·e assistant·e réalisateur·ice lors des réunions préparatoires afin qu’iel les intègre au plan de travail

Configurer le matériel image (matériel caméra, machinerie, éclairages) et réaliser des essais préalables afin de confirmer l’ensemble des choix techniques (essais d’optiques, de filtres…) et la bonne marche du matériel

Préparer les plans techniques (schémas de plateau) afin de déterminer les positions et axes de caméra et de lumière

Déterminer un cadre et une exposition afin d’avoir une image  correspondante aux attentes du·de la réalisateur·ice

Déterminer les types et les positions des sources lumineuses (projecteurs, réflecteurs) et donner les consignes aux électricien·nes afin que l’ambiance lumineuse  corresponde aux attentes du·de la réalisateur·ice

Procéder à l’enregistrement des prises en vue afin que tous les plans8 prévus par le découpage technique6 soient filmés et archivés sur un support (pellicule, carte mémoire)

Analyser avec le.a réalisateur·ice les forces et faiblesses des prises de vue réalisées du point de vue de la qualité de l’image, du jeu et le mise en scène, afin de procéder à une/plusieurs nouvelle.s prise.s de vue en modifiant les paramètres techniques et artistiques des réglages

Contrôler la conformité techniques et artistique (via un visionnage) des images tournées (rushes), et leur sauvegarde en plusieurs exemplaires, afin que toutes les prises tournées soient communiquées au.à la monteur·se conformément au workflow5 défini en amont

Respecter les horaires et l’organisation communiqués par l’assistant·e réalisateur·ice afin de garantir le respect du planning de tournage

S’entretenir avec différent·es collaborateur·ices potentiel·les, grâce à son réseau professionnel,  afin de proposer une équipe image au.à la réalisateur·ice répondant aux critères de professionnalisme (compétences, expériences, savoir-être), d'inclusivité, de disponibilité et de rémunération

Donner oralement et par mail des directives techniques et organisationnelles (de placement des projecteurs, placement de la caméra, réglages des objectifs, sauvegarde des rushes, horaires…) à l’équipe image afin de permettre à chaque collaborateur·ice d’exercer sa mission

Superviser et contrôler le bon déroulement des installations de la lumière et du cadre et des opérations de prise de vue sur le tournage afin de s’assurer du respect de la demande du·de la réalisateur·ice

Utiliser des outils d’accessibilités pour faciliter l’accès des postes à tous les collaborateur·ices

Mises en situation réelle

Observation des gestes métiers sur le tournage d’un film ou d’une œuvre audiovisuelle

Observation en situation de travail 

Oral

RNCP37496BC03 - Superviser la post-production visuelle de l’image d’une œuvre cinématographique ou audiovisuelle

Liste de compétences Modalités d'évaluation

Transmettre des instructions techniques et artistiques à l'équipe en charge des effets visuels (les consignes sont répétées par écrit en cas de déficience auditive), en prenant en compte les situations de handicap, lors d’un ou plusieurs visionnages des rushes avant montage, et du film après montage image, afin de réaliser le projet des effets visuels

Organiser plusieurs séances de visionnage en compagnie du·de la réalisateur·ice afin de s’assurer que les effets visuels répondent aux intentions artistiques.

Transmettre des instructions techniques et artistiques à l’étalonneur·se, en prenant en compte les situations de handicap (les consignes sont répétées par écrit en cas de déficience auditive), lors d’un ou plusieurs visionnages du montage image, après intégration des VFX1, afin de réaliser le projet d’étalonnage

Organiser plusieurs séances de visionnage en compagnie du·de la réalisateur·ice afin de s’assurer que le travail d’étalonnage13 de l’image lui convienne.

Valider la copie étalonnée selon des critères techniques et artistiques en analysant le rendu final des paramètres suivants : colorimétrie, contraste, définition…, afin de procéder à l’export du fichier Master définitif du film

Mise en situation réelle

Présentation orale

Description des modalités d'acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences et/ou par correspondance :

Le Titre est délivré par un jury de délivrance du titre au vu de la moyenne entre les notes des résultats de certification obtenus à chacun des blocs (50%) & du résultat de l’évaluation transversale complémentaire (50%)

Secteurs d’activités :

Cinéma - audiovisuel

Type d'emplois accessibles :

Chef·fe opérateur·ice / Directeur·ice de la photographie 

Cadreur·se

Premier·e assistant·e caméra

Étalonneur·se

Code(s) ROME :

  • L1505 - Image cinématographique et télévisuelle

Références juridiques des règlementations d’activité :

Le cas échant, prérequis à l’entrée en formation :

Avoir validé un niveau 4
Être de nationalité française ou ressortissant de l’Union Européenne ou détenir un titre de séjour en cours de validité

L’accès à la certification se fait par un examen d’entrée :

  • L’examen n’est pas discriminant à l’écrit
  • Il n’y a pas de niveau scientifique requis
  • Il n’y a pas de sélection sur dossier scolaire
  • Un·e candidat·e qui n’a pas validé le niveau 4 ou qui a arrêté ses études peut tout à fait se présenter à l’examen d’entrée

Les critères de sélection lors des épreuves du concours sont : les aptitudes ou capacités, la sensibilité, la motivation, la créativité, mais surtout l’attitude qui doit être collective, à l’écoute du projet et des autres, la capacité de rebondir (suite à une contrainte de production, une consigne, un « raté »), la curiosité, l’ouverture, l’engagement.

Le cas échant, prérequis à la validation de la certification :

Pré-requis disctincts pour les blocs de compétences :

Non

Validité des composantes acquises :

Validité des composantes acquises
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X

Le jury d’évaluation du titre se composent de 3 personnes, toutes professionnelles métiers : le·la président·e du jury (directeur/coordinateur·ice pédagogique de la CinéFabrique), deux professionnel·le métiers, chef·fes de poste, en activité.

En contrat d’apprentissage X

Le jury d’évaluation du titre se composent de 3 personnes, toutes professionnelles métiers : le·la président·e du jury (directeur/coordinateur·ice pédagogique de la CinéFabrique), deux professionnel·le métiers, chef·fes de poste, en activité.

Après un parcours de formation continue X

Le jury d’évaluation du titre se composent de 3 personnes, toutes professionnelles métiers : le·la président·e du jury (directeur/coordinateur·ice pédagogique de la CinéFabrique), deux professionnel·le métiers, chef·fes de poste, en activité.

En contrat de professionnalisation X

Le jury d’évaluation du titre se composent de 3 personnes, toutes professionnelles métiers : le·la président·e du jury (directeur/coordinateur·ice pédagogique de la CinéFabrique), deux professionnel·le métiers, chef·fes de poste, en activité.

Par candidature individuelle X

Le jury d’évaluation du titre se composent de 3 personnes, toutes professionnelles métiers : le·la président·e du jury (directeur/coordinateur·ice pédagogique de la CinéFabrique), deux professionnel·le métiers, chef·fes de poste, en activité.

Par expérience X

Le jury d’évaluation du titre se composent de 3 personnes, toutes professionnelles métiers : le·la président·e du jury (directeur/responsable pédagogique de la CinéFabrique), deux professionnel·les métiers, chef·fes de poste, en activité.

Validité des composantes acquises
Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X

Statistiques :

Statistiques
Année d'obtention de la certification Nombre de certifiés Nombre de certifiés à la suite d’un parcours vae Taux d'insertion global à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 2 ans (en %)
2020 7 0 100 57 -
2019 6 0 100 67 63
2018 8 0 100 50 71

Le certificateur n'habilite aucun organisme préparant à la certification

Référentiel d'activité, de compétences et d'évaluation :