L'essentiel

Icon de la nomenclature

Nomenclature
du niveau de qualification

Niveau 6

Icon NSF

Code(s) NSF

321v : Production à caractère artistique

Icon formacode

Formacode(s)

46273 : Scénario

Icon date

Date d’échéance
de l’enregistrement

24-04-2025

Niveau 6

321v : Production à caractère artistique

46273 : Scénario

24-04-2025

Nom légal Siret Nom commercial Site internet
LA CINE FABRIQUE - ECOLE NATIONALE DE CINEMA MULTI MEDIA EN RHONE-ALPES 80382979500035 - http://www.cinefabrique.fr

Objectifs et contexte de la certification :

Le·la scénariste invente et écrit des histoires dans le but de la réalisation d’une œuvre de fiction ou de documentaire pour le cinéma et/ou l’audiovisuel (unitaire TV/plateforme/web, série TV/plateforme/web). Qu’iel invente entièrement l’histoire ou qu’iel s’inspire d’une histoire existante (roman, fait divers…), iel écrit en utilisant un langage spécifique au cinéma et à l’audiovisuel, fait d’images et de sons et structuré en « séquences » (ou scènes) présentant des situations et des dialogues. Iel peut écrire et/ou réécrire seul·e ou en collaboration, pour le compte d’un·e réalisateur·ice et/ou d’un·e producteur·ice.

Le travail de scénariste varie beaucoup en fonction du support pour lequel iel écrit. Au cinéma, la temporalité est souvent plus longue que pour la télévision ou les plateformes. À la télévision, pour les plateformes ou pour le web, le cadre de l’écriture est souvent plus contraint (selon la « case », le public cible, la durée, la ligne éditoriale du diffuseur…). 

Activités visées :

Créer une histoire originale pour un projet de scénario

Formaliser son projet de scénario en fonction d’une finalité de production et de réalisation

Développer son projet d’écriture de scénario

Rédiger un scénario

Concevoir un projet de fiction ou de documentaire sous forme de série

Formaliser le projet de scénario sous forme de "Bible" 

Inscrire son projet de série dans une finalité de production et de diffusion

Rédiger pour un·e commanditaire ou une commission une fiche de lecture argumentée et objective d'un scénario dont on n’est pas l'auteur·ice ou de l'une de ses étapes d'écriture

Réécrire des versions successives du scénario (sur la base de la continuité dialoguée) jusqu’à acceptation d’une version finale pour les différentes parties prenantes (producteur·ice, co-auteur·ice, réalisateur·ice, diffuseur·se, partenaires financier·es)

Négocier un contrat d’auteur

Promouvoir son travail de scénariste

Rechercher des aides financières à l’écriture

Compétences attestées :

Développer le potentiel dramaturgique d'une situation vécue ou observée par la narration afin de transformer celle-ci en projet scénaristique

Imaginer des personnages et des situations de fiction afin de construire un récit original et singulier

Rechercher et exploiter de la documentation liée au thème du scénario pour ancrer son histoire imaginaire dans un univers réel

 Définir le sujet, le genre, le point de vue du scénario par écrit afin d’en préciser son projet d’écriture

Définir le format (court-métrage, long-métrage, série, web série…) à partir de l’histoire imaginée et selon les attentes commerciales du marché afin de caractériser son projet de scénario (en termes de sujet, de durée, de genre, de public visé, etc.)

Rédiger une proposition dramatique en s'appuyant sur les outils fondamentaux (lieux, personnages, époque…) de la dramaturgie pour présenter aux producteur·ices l'histoire imaginée sous forme de résumé ou pitch

Présenter oralement les principaux éléments de l’œuvre (lieux, personnage, époque…) afin de susciter l'intérêt de commercialisation de ses interlocuteur·ices (producteur·ice ou partenaires financiers)

Définir des enjeux, des péripéties, des personnages… afin de développer son histoire et de transformer son concept en scénario de film

Insérer dans son récit les différents éléments de genre cinématographique (science-fiction, historique, horreur, comédie…), de sociologie, d’environnement (réel ou imaginaire) ou de réalité historique afin d’inscrire son scénario dans un univers identifiable par le public

Déterminer les caractères distinctifs de la forme du scénario (voix off, flash-back…) afin de donner une singularité narrative au récit

Interpréter les instructions d’un·e commanditaire ci-dessus sur les composantes du film (genre, format, histoire, époque…) et faire évoluer son écriture pour que le scénario réponde à la commande

Construire la structure de son histoire en la découpant en unités dramatiques (séquences ou scènes) afin d’accroître son impact émotionnel sur le·a spectateur·ice

Écrire les différentes étapes du scénario (synopsis5- puis traitement puis séquencier) afin de permettre aux commanditaires ci-dessus. et/ou aux partenaires d’intervenir en formulant des remarques ou des demandes avant la rédaction de la continuité dialoguée

Rédiger la continuité dialoguée (la première version du scénario) en utilisant des images, des sons, des dialogues et des actions dans sa construction de scènes afin d’avoir une base de travail commune pour les intervenant·es du film

Développer la dramaturgie sous forme d’arches narratives afin d’élaborer des intrigues multiples et les trajectoires des différents personnages

Créer un univers sériel (arène) et des personnages avec plusieurs facettes de leur personnalité (exemple : père de famille/agent secret) afin de permettre au récit de se déployer sur plusieurs épisodes

Transformer les caractéristiques du projet de scénario de fiction ou de film documentaire (histoire, personnages, narration, dramaturgie) en ajoutant des composantes spécifiques à la série (intrigues secondaires, intrigues feuilletonnantes, cliffhanger…) afin de permettre au récit de se déployer sur plusieurs épisodes

Décrire les personnages, leurs motivations et interactions, afin de permettre au·à la lecteur·ice la compréhension des enjeux de l’intrigue et des arches narratives de la série

Inscrire le récit et les personnages dans un univers (ou arène) afin de créer un  environnement de série identifiable en terme d’époque, de lieu, de thématique…

Présenter aux producteur·ices les éléments de genre, format, nombre d’épisode, durée, et public visé sous forme de « Bible » en utilisant un style narratif permettant de laisser transparaître la forme, le ton et le genre de la série à venir pour avoir un aperçu de l’ensemble

Modifier sa Bible en fonction de la ligne éditoriale (public identifié, style, durée…) des supports de référence (chaîne télé, plateforme, réseau…) et/ou des partenaires potentiels de diffusion afin de répondre à leurs critères d’achat

Organiser et répartir le travail d’écriture avec des co-scénaristes en fonction des compétences de chacun·e et en fonction de la taille de la série (nombre d’épisodes, quantité de personnage, durée des épisodes, etc.) en s’adaptant le cas échéant aux caractéristiques et besoins spécifiques de ses partenaires (contexte international, situation de handicap…), afin d’aboutir le travail d’écriture de la Bible et de respecter les échéances de diffusion de la série

Réaliser un diagnostic (forces, faiblesses) d’un scénario que l’on n’a pas écrit en s'appuyant sur les critères dramaturgiques (intrigue, forces des personnages, univers…) et narratifs (rythme du récit, effets narratifs…) afin de rédiger une fiche de lecture avec des critères objectifs

Rédiger une fiche de lecture contenant une analyse du scénario afin de faciliter le travail de décision des commanditaires (soutien ou abandon du projet)

Présenter oralement en commission ou aux producteur·ices (exemple : CNC) son analyse du scénario afin de recevoir les arguments d’évaluation de celui-ci en vue d’une réecriture, en adaptant sa formulation à son interlocuteur·ice (proximité de l’auteur·ice avec son sujet, situation de handicap…)

Identifier et proposer aux parties prenantes les modifications à effectuer sur le scénario (récit, structure, coupes éventuelles) en prenant en considération les retours critiques des partenaires afin d’en améliorer l’efficacité dramatique ou commerciale (exemple : fin positive du film)

Rédiger une version alternative au scénario initial en intégrant les éléments de modifications retenus afin de valider une continuité dialoguée définitive acceptée par tous.tes les partenaires

Identifier les conditions (financières, engagements…) d’un contrat d’auteur en faisant expliciter/écrire ces conditions et afin d’en négocier les termes de son contrat avec le·a producteur·ice

Exploiter des ressources juridiques et administratives en vigueur spécifiques à la profession pour proposer des modifications à la production

Exposer ses demandes de conditions financières d’exercice de son activité de scénariste en démontrant son originalité et la valeur potentielle du scénario au·à la producteur·ice, ou à un·e intermédiaire (agent·e) afin d’obtenir des conditions contractuelles plus avantageuses que celles proposées initialement

Référencer les projets de scénario et films sur lesquels on a travaillé sur de multiples supports (site Web, CV, portfolio…) afin de développer une image professionnelle identifiable (style d’écriture, orginalité du propos…) pour des réalisateur·ices, des producteur·ices, des agent·es et des diffuseur·ses

Développer son réseau et son expertise en intervenant dans des événements en rapport avec son domaine d’activité (commissions, jury, syndicats professionnels, résidences…) afin de démontrer son adaptation à l’évolution du métier de scénariste

Réaliser une veille professionnelle en repérant les opportunités du marché, les types de commissions d’attribution d’aides existantes, et les dates de dépôt, afin de financer le développement de son projet d’écriture

Rédiger différentes formes de présentation de son projet d’écriture de scénario en tenant compte des attendus (étape de travail, note d’intention, format de présentation…) afin de soumettre celui-ci dans les commissions d’aide ou les lecteur·ices des sociétés de production et/ou de diffusion

Modalités d'évaluation :

Mise en situation réelle : productions écrites  puis présentations orales

Présentation orale collective

Mise en situation simulée

Production écrite d’un Dossier puis présentation orale

Entretien avec le jury 

RNCP37500BC01 - Concevoir un projet de scénario pour une œuvre cinématographique ou audiovisuelle

Liste de compétences Modalités d'évaluation

Développer le potentiel dramaturgique d'une situation vécue ou observée par la narration afin de transformer celle-ci en projet scénaristique

Imaginer des personnages et des situations de fiction afin de construire un récit original et singulier

Rechercher et exploiter de la documentation liée au thème du scénario pour ancrer son histoire imaginaire dans un univers réel

Définir le sujet, le genre, le point de vue du scénario par écrit afin d’en préciser son projet d’écriture

Définir le format (court-métrage, long-métrage, série, web série…) à partir de l’histoire imaginée et selon les attentes commerciales du marché afin de caractériser son projet de scénario (en termes de sujet, de durée, de genre, de public visé, etc.)

Rédiger une proposition dramatique en s'appuyant sur les outils fondamentaux (lieux, personnages, époque…) de la dramaturgie pour présenter aux producteur·ices l'histoire imaginée sous forme de résumé ou pitch

Présenter oralement les principaux éléments de l’œuvre (lieux, personnage, époque…) afin de susciter l'intérêt de commercialisation de ses interlocuteur·ices (producteur·ice ou partenaires financiers)

Mise en situation réelle : production écrite  puis orale 

Puis présentation orale

RNCP37500BC02 - Écrire le scénario d’une œuvre cinématographique ou audiovisuelle

Liste de compétences Modalités d'évaluation

Définir des enjeux, des péripéties, des personnages… afin de développer son histoire et de transformer son concept en scénario de film

Insérer dans son récit les différents éléments de genre cinématographique  (science-fiction, historique, horreur, comédie…), de sociologie, d’environnement (réel ou imaginaire) ou de réalité historique afin d’inscrire son scénario dans un univers identifiable par le public

Déterminer les caractères distinctifs de la forme du scénario (voix off, flash back…) afin de donner une singularité narrative au récit

Interpréter les instructions d’un·e commanditaire4  sur les composantes du film (genre, format, histoire, époque…) et faire évoluer son écriture pour que le scénario réponde à la commande

Construire la structure de son histoire en la découpant en unités dramatiques (séquences ou scènes) afin d’accroître son impact émotionnel sur le·a spectateur·ice

Écrire les différentes étapes du scénario (synopsis puis traitement puis séquencier) afin de permettre aux commanditaires et/ou aux partenaires d’intervenir en formulant des remarques ou des demandes avant la rédaction de la continuité dialoguée

Rédiger la continuité dialoguée (la première version du scénario) en utilisant des images, des sons, des dialogues et des actions dans sa construction de scènes afin d’avoir une base de travail commune pour les intervenant·es du film

Mise en situation réelle : production écrite 

Mise en situation réelle : présentation orale

RNCP37500BC03 - Ecrire un projet de scénario de série audiovisuelle

Liste de compétences Modalités d'évaluation

Développer la dramaturgie sous forme d’arches narratives afin d’élaborer des intrigues multiples et les trajectoires des différents personnages

Créer un univers sériel (arène) et des personnages avec plusieurs facettes de leur personnalité (exemple : père de famille/agent secret) afin de permettre au récit de se déployer sur plusieurs épisodes

Transformer les caractéristiques  du projet de scénario de fiction ou de film documentaire (histoire, personnages, narration, dramaturgie) en ajoutant des composantes spécifiques à la série (intrigues secondaires, intrigues feuilletonnantes,  cliffhanger…) afin de permettre au récit de se déployer sur plusieurs épisodes

Décrire les personnages, leurs motivations et interactions, afin de permettre au·à la lecteur·ice la compréhension des enjeux de l’intrigue et des arches narratives de la série

Inscrire le récit et les personnages dans  un univers (ou arène) afin de créer un  environnement de série identifiable en terme d’époque, de lieu, de thématique…

Présenter aux producteur·ices les éléments de genre, format, nombre d’épisode, durée, et public visé sous forme de « Bible » en utilisant un style narratif permettant de laisser transparaître la forme, le ton et le genre de la série à venir pour avoir un aperçu de l’ensemble

Modifier sa Bible en fonction de la ligne éditoriale (public identifié, style, durée…) des supports de référence (chaîne télé, plateforme, réseau…) et/ou des partenaires potentiels de diffusion afin de répondre à leurs critères d’achat

Organiser et répartir le travail d’écriture avec des co-scénaristes en fonction des compétences de chacun·e et en fonction de la taille de la série (nombre d’épisodes, quantité de personnage, durée des épisodes, etc.) en s’adaptant le cas échéant aux caractéristiques et besoins spécifiques de ses partenaires (contexte international, situation de handicap…), afin d’aboutir le travail d’écriture de la Bible et de respecter les échéances de diffusion de la série

Mise en situation réelle : production écrite

Mise en situation réelle : présentation orale

Présentation orale collective

RNCP37500BC04 - Intervenir en tant que script-doctor sur un scénario existant pour un projet de fiction cinématographique ou audiovisuel

Liste de compétences Modalités d'évaluation

Réaliser un diagnostic (forces, faiblesses) d’un scénario que l’on n’a pas écrit en s'appuyant sur les critères dramaturgiques1 (intrigue, forces des personnages, univers…) et narratifs (rythme du récit, effets narratifs…) afin de rédiger une fiche de lecture avec des critères objectifs

Rédiger une fiche de lecture contenant une analyse du scénario afin de faciliter le travail de décision des commanditaires4  (soutien ou abandon du projet)

Présenter oralement en commission ou aux producteur·ices (exemple : CNC) son analyse du scénario afin de recevoir les arguments d’évaluation de celui-ci en vue d’une réecriture, en adaptant sa formulation à son interlocuteur·ice (proximité de l’auteur·ice avec son sujet, situation de handicap…)

Identifier et proposer aux parties prenantes les modifications à effectuer sur le scénario (récit, structure, coupes éventuelles) en prenant en considération les retours critiques des partenaires afin d’en améliorer l’efficacité dramatique ou commerciale (exemple : fin positive du film)

Rédiger une version alternative au scénario initial en intégrant les éléments de modifications retenus afin de valider une continuité dialoguée6définitive acceptée par tous.tes les partenaires

Mise en situation réelle : présentation écrite et orale

RNCP37500BC05 - Développer son professionnalisme dans le domaine du scénario cinématographique ou audiovisuelle

Liste de compétences Modalités d'évaluation

Identifier les conditions (financières, engagements…) d’un contrat d’auteur en faisant expliciter/écrire ces conditions et afin d’en négocier les termes de son contrat avec le·a producteur·ice

Exploiter des ressources juridiques et administratives en vigueur spécifiques à la profession pour proposer des modifications à la production

Exposer ses demandes de conditions financières d’exercice de son activité de scénariste en démontrant son originalité et la valeur potentielle du scénario au·à la producteur·ice, ou à un·e intermédiaire (agent·e) afin d’obtenir des conditions contractuelles plus avantageuses que celles proposées initialement

Référencer les projets de scénario et films sur lesquels on a travaillé sur de multiples supports (site Web, CV, portfolio…) afin de développer une image professionnelle identifiable (style d’écriture, originalité du propos…) pour des réalisateur·ices, des producteur·ices, des agent·es et des diffuseur·ses

Développer son réseau et son expertise en intervenant dans des événements en rapport avec son domaine d’activité (commissions, jury, syndicats professionnels, résidences…) afin de démontrer son adaptation à l’évolution du métier de scénariste

Réaliser une veille professionnelle en repérant les opportunités du marché, les types de commissions d’attribution d’aides existantes, et les dates de dépôt, afin de financer le développement de son projet d’écriture

Rédiger différentes formes de présentation de son projet d’écriture de scénario en tenant compte des attendus (étape de travail, note d’intention, format de présentation…) afin de soumettre celui-ci dans les commissions d’aide ou les lecteur·ices des sociétés de production et/ou de diffusion

Mise en situation simulée : oral

Mise en situation réelle : production écrite d’un dossier  puis présentation orale

Description des modalités d'acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences et/ou par correspondance :

À l’issue du parcours complet du candidat, le Titre est délivré par un jury de délivrance du titre au vu de la moyenne entre les notes des résultats de certification obtenus à chacun des blocs (50%) et du résultat de l’évaluation transversale complémentaire (50%)

Secteurs d’activités :

Cinéma - audiovisuel  

Type d'emplois accessibles :

Scénariste

Co-scénariste

Auteur·ice-réalisateur·ice (lorsque l’auteur·ice du scénario est aussi le·la réalisateur·ice de l’œuvre)

Consultant·e (appelé·e aussi « script-doctor »)

Scénariste de série (spécialisation du métier de scénariste)

Code(s) ROME :

  • E1102 - Ecriture d''ouvrages, de livres

Références juridiques des règlementations d’activité :

Le cas échant, prérequis à l’entrée en formation :

Avoir validé un niveau 4
Être de nationalité française ou ressortissant de l’Union Européenne ou détenir un titre de séjour en cours de validité

L’accès à la certification se fait par un examen d’entrée :

  • L’examen n’est pas discriminant à l’écrit
  • Il n’y a pas de niveau scientifique requis
  • Il n’y a pas de sélection sur dossier scolaire
  • Un·e candidat·e qui n’a pas validé le niveau 4 ou qui a arrêté ses études peut tout à fait se présenter à l’examen d’entrée

Les critères de sélection lors des épreuves du concours sont : les aptitudes ou capacités, la sensibilité, la motivation, la créativité, mais surtout l’attitude qui doit être collective, à l’écoute du projet et des autres, la capacité de rebondir (suite à une contrainte de production, une consigne, un « raté »), la curiosité, l’ouverture, l’engagement.

Le cas échant, prérequis à la validation de la certification :

Pré-requis disctincts pour les blocs de compétences :

Non

Validité des composantes acquises :

Validité des composantes acquises
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X

Le jury d’évaluation du titre se composent de 3 personnes, toutes professionnelles métiers : le·la président·e du jury (directeur/coordinateur·ice pédagogique de la CinéFabrique), deux professionnel·le métiers, chef·fes de poste, en activité.   

En contrat d’apprentissage X

Le jury d’évaluation du titre se composent de 3 personnes, toutes professionnelles métiers : le·la président·e du jury (directeur/coordinateur·ice pédagogique de la CinéFabrique), deux professionnel·le métiers, chef·fes de poste, en activité.   

Après un parcours de formation continue X

Le jury d’évaluation du titre se composent de 3 personnes, toutes professionnelles métiers : le·la président·e du jury (directeur/coordinateur·ice pédagogique de la CinéFabrique), deux professionnel·le métiers, chef·fes de poste, en activité.   

En contrat de professionnalisation X

Le jury d’évaluation du titre se composent de 3 personnes, toutes professionnelles métiers : le·la président·e du jury (directeur/coordinateur·ice pédagogique de la CinéFabrique), deux professionnel·le métiers, chef·fes de poste, en activité.   

Par candidature individuelle X

Le jury d’évaluation du titre se composent de 3 personnes, toutes professionnelles métiers : le·la président·e du jury (directeur/coordinateur·ice pédagogique de la CinéFabrique), deux professionnel·le métiers, chef·fes de poste, en activité.   

Par expérience X

Le jury d’évaluation du titre se composent de 3 personnes, toutes professionnelles métiers : le·la président·e du jury (directeur/coordinateur·ice pédagogique de la CinéFabrique), deux professionnel·le métiers, chef·fes de poste, en activité.  

Validité des composantes acquises
Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X

Statistiques :

Statistiques
Année d'obtention de la certification Nombre de certifiés Nombre de certifiés à la suite d’un parcours vae Taux d'insertion global à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 2 ans (en %)
2020 6 0 83 83 -
2019 6 0 83 83 100
2018 5 0 100 100 100

Le certificateur n'habilite aucun organisme préparant à la certification

Référentiel d'activité, de compétences et d'évaluation :