Aller à la navigation principale Aller au contenu Aller à la navigation de bas de page
Répertoire national des certifications professionnelles

Titre ingénieur - Ingénieur diplômé de l'Ecole polytechnique universitaire de l'Université d'Aix-Marseille, spécialité Génie biomédical

Active

N° de fiche
RNCP37926
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 7
Code(s) NSF :
  • 110 : Spécialités pluri-scientifiques
  • 326 : Informatique, traitement de l'information, réseaux de transmission
  • 331 : Santé
Formacode(s) :
  • 43479 : Maintenance biomédicale
  • 43419 : Logistique hospitalière
  • 34076 : Gestion relation client
  • 31008 : Système information
Date d’échéance de l’enregistrement : 01-09-2028
Nom légal SIRET Nom commercial Site internet
UNIVERSITE D'AIX MARSEILLE - ECOLE POLYTECHNIQUE AMU UNIVERSITE AIX MARSEILLE 13001533200542 Polytech Marseille https://polytech.univ-amu.fr/
Objectifs et contexte de la certification :

La formation en Génie Biomédical répond à un besoin en ingénieurs pour assurer l’interface entre le monde de la santé d’une part et le milieu industriel biomédical et/ou des technologies pour la santé d’autre part. La formation vise une double culture en instrumentation/imagerie/informatique biomédicales et en biologie/biomécanique humaines. L’accent est également mis sur les aspects réglementation/qualité, omniprésents dans le secteur de la santé, et l’utilisation clinique des dispositifs et logiciels médicaux.

Ces dernières années, le domaine du Génie Biomédical connait un essor important avec des dispositifs de plus en plus développés en Instrumentation, de plus en plus connectés avec des aspects Réseau indispensables, utilisant les dernières innovations en Intelligence artificielle et inscrits dans une règlementation européenne. Au plan national, des entreprises du secteur, qu'elles soient start-up, PME, PMI, ou grand groupe international, sont représentées par le Syndicat National de l'Industrie des Technologies Biomédicales (SNITEM). Quant aux services biomédicaux des hôpitaux, ils interagissent au sein de l'Association Française des Ingénieurs Biomédicaux (AFIB).

Les besoins en santé croissants des prochaines années doivent être anticipés pour répondre au mieux à la demande forte de la part des entreprises du secteur comme des hôpitaux publics et privés.

Activités visées :

Les ingénieurs en Génie Biomédical seront amenés à travailler sur le cycle de vie des dispositifs médicaux et/ou logiciels médicaux, du développement à la mise sur le marché en Industrie et de l’expression du besoin par l’établissement de soin publics et privés (hôpitaux et cliniques) à l’achat et l’utilisation. Ainsi l’ingénieur certifié sera à même de pouvoir, dans le domaine du biomédical :

- Analyser et comprendre le positionnement d’un dispositif médical/logiciel médical sur le marché

- Concevoir et/ou développer des dispositifs/logiciels médicaux

- Définir et coordonner le protocole des essais cliniques sur un nouveau dispositif/logiciel médical

- Rédiger les dossiers d’autorisation de mise sur le marché (AMM) d’un nouveau dispositif/logiciel médical

- Contrôler la bonne application des procédures et de la réglementation propre aux dispositifs médicaux et à leur utilisation sur l’humain

- Procéder aux démonstrations techniques sur le dispositif/logiciel médical

- Installer le dispositif/logiciel médical dans les établissements de soin publics et privés (hôpitaux et cliniques) 

- Former l’équipe médicale à l’utilisation des dispositifs/logiciels médicaux

- Suivre la qualité et la matériovigilance liés aux dispositifs/logiciels médicaux

- Superviser l’équipe de techniciens biomédicaux dans un service biomédical

- Assurer une veille technologique sur l’ensemble des évolutions du marché des dispositifs/logiciels médicaux

- Interagir avec les équipes médicales et les dirigeants de la structure hospitalière pour définir les besoins et les budgets

- Mettre en place les mesures préventives et/ou correctives appropriées pour éviter des incidents et risques d'incidents graves liés à l’utilisation d’un dispositif/logiciel médical 

- Procéder aux appels d’offres pour l’achat d’un dispositif/logiciel médical

- Préparer la conformité du réseau informatique et de la logistique-bâtiment pour l’installation d’un dispositif/logiciel médical

- Gérer la maintenance des dispositifs/logiciels médicaux

Compétences attestées :

Analyser des situations ou des problématiques techniques complexes en lien avec les dispositifs et logiciels médicaux :

Mobiliser un large champ de fondamentaux du domaine scientifique (mathématiques, physique, informatique, chimie et sciences du vivant) et technique spécifique du biomédical (instrumentation biomédicale, imagerie médicale, biomécanique/biomatériaux, informatique médicale).

Rechercher, évaluer et exploiter les informations pertinentes dans un contexte d'études et de développement.

Synthétiser les fondements théoriques et pratiques du domaine des dispositifs médicaux et des systèmes d'informatique médicale à des fins d'innovation, de recherche, de conception et de maintenance.

Les modéliser grâce à des méthodes, des techniques et des outils appropriés à l'instrumentation biomédicale.

Identifier les enjeux et les besoins dans le domaine de la santé et en respectant la réglementation médicale.

Concevoir des dispositifs et logiciels médicaux, des études cliniques et des processus de certification en accord avec les besoins des utilisateurs :

Élaborer des cahiers des charges en s'appuyant sur les normes et la réglementation des dispositifs médicaux et des systèmes d’informatique médicale.

Traduire les besoins des professionnels de santé en solutions techniques répondant à leurs attentes dans la prise en charge des patients et à des fins d'innovation et de recherche.

Intégrer la sécurité des données de l'informatique médicale et la sécurité du patient.

Manager la réalisation, la mise en œuvre de dispositifs et logiciels médicaux et assurer leur déploiement auprès des utilisateurs :

Respecter et faire respecter la qualité des dispositifs médicaux et des systèmes d'informatique médicale selon la réglementation médicale, les procédures, la propriété intellectuelle et industrielle, la compétitivité et la productivité, et les exigences commerciales.

Former des professionnels du domaine de la santé à l’utilisation de dispositifs médicaux et/ou de systèmes d’informatique médicale.

Assurer la maintenance des dispositifs médicaux et des systèmes d'informatique médicale

Communiquer avec des directeurs d’hôpitaux, des professionnels de santé, des techniciens d’instrumentation pour respecter les projets d’achat et d’appels d’offres, en connaissant les contraintes des marchés publiques.

Agir en ingénieur responsable dans le domaine Biomédical

Prendre en compte les enjeux environnementaux et sociétaux, et tenir compte des principes d'éthique médicale et du développement durable sur les dispositifs médicaux et les systèmes d'informatique médicale.

Respecter l'éthique professionnelle (propriété industrielle, confidentialité…), les enjeux des relations au travail et la diversité culturelle.

Répondre aux engagements contractuels, commerciaux, financiers et techniques.

S'auto-évaluer et développer ses compétences pour orienter ses choix professionnels.

Interagir dans un environnement professionnel en entreprise et dans une structure hospitalière :

S'adapter à un contexte international et multiculturel notamment par la maitrise d'une ou plusieurs langues étrangères avec la connaissance de termes médicaux et de techniques de l'instrumentation biomédicale.

Faire preuve de leadership dans l'animation d'équipe.

S'engager dans la culture d'entreprise ou de structure hospitalière.

Respecter les aspects juridiques, administratifs et relationnels de la vie en entreprise et à l'hôpital.

Tenir compte de l'hygiène et de la sécurité en entreprise et à l'hôpital.

Modalités d'évaluation :

L'évaluation des connaissances et compétences associées à la formation se fait par contrôles continus ou terminaux individuels obligatoires (contrôles écrits, exposés oraux) et par rapports écrits et présentations orales en groupe (comptes rendus de travaux pratiques, rapports et soutenances de projets). Dans le cadre de projets en lien avec des professionnels du monde socio-économiques (Ingénieurs hospitaliers et Industriels), ces derniers participent à l'évaluation des rapports et des soutenances.

Les compétences acquises en entreprise, lors des trois stages obligatoires et/ou des alternances en contrats de professionnalisation, sont certifiées par le maître de stage et/ou alternance à travers une grille de 17 compétences visant à évaluer (i) les aspects scientifiques et techniques, (ii) l’adaptation aux exigences de l'entreprise et de la société, (iii) la dimension personnelle, organisationnelle et culturelle. Le tuteur école évalue l’étudiant au travers les rapports écrits et de soutenances orales devant un jury composé de l'équipe pédagogique, des maîtres de stage et/ou d'alternance.
Les modalités d'évaluation des connaissances et des compétences pour les personnes en situation de handicap sont adaptées au cas par cas, après élaboration d'un Plan Personnalisé d'Etudes Supérieures (PPES) par la médecine préventive et la mission Handicap de l'Université.

L’évaluation de l’usage de la langue anglaise est effectuée de manière individuelle sur la base de restitutions écrites et orales. La certification du niveau B2 en anglais est effectuée par un organisme indépendant.

RNCP37926BC01 - Manager une équipe pour garantir la maintenance et du renouvellement des dispositifs/logiciels médicaux dans les établissements de soin

Liste de compétences Modalités d'évaluation

- Mobiliser un large champ de fondamentaux du domaine scientifique (mathématiques, physique, informatique, chimie et sciences du vivant) et technique spécifique du biomédical (instrumentation biomédicale, imagerie médicale, biomécanique/biomatériaux, informatique médicale)

- Synthétiser les fondements théoriques et pratiques du domaine des dispositifs médicaux et des systèmes d'informatique médicale à des fins d'innovation, de recherche, de conception et de maintenance

- Identifier les enjeux et les besoins dans le domaine de la santé et en respectant la réglementation médicale

- Respecter et faire respecter la qualité des dispositifs médicaux et des systèmes d'informatique médicale selon la réglementation médicale, les procédures, la propriété intellectuelle et industrielle, la compétitivité et la productivité, et les exigences commerciales

- Assurer une veille technologique en matière d’innovation en interaction avec les professionnels de santé.

- Communiquer avec des directeurs d’hôpitaux, des professionnels de santé, des techniciens d’instrumentation pour respecter les projets d’achat et d’appels d’offres, en connaissant les contraintes des marchés publiques

- Tenir compte des enjeux environnementaux et sociétaux, et des principes d'éthique médicale et du développement durable sur les dispositifs médicaux et les systèmes d'informatique médicale

- Respecter l'éthique professionnelle (propriété industrielle, confidentialité…), les enjeux des relations au travail et la diversité culturelle

- Répondre aux engagements contractuels, commerciaux, financiers et techniques

- S’auto-évaluer et développer ses compétences pour orienter ses choix professionnels

- S’adapter à un contexte international et multiculturel notamment par la maitrise d'une ou plusieurs langues étrangères avec la connaissance de termes médicaux et de techniques de l'instrumentation biomédicale

- Faire preuve de leadership dans l'animation d'équipe

- S’engager dans la culture d'entreprise ou de structure hospitalière

- Respecter les aspects juridiques, administratifs et relationnels de la vie en entreprise et à l'hôpital

- Tenir compte de l'hygiène et de la sécurité en entreprise et à l'hôpital

L'évaluation des connaissances et compétences associées à la formation se fait par contrôles continus ou terminaux individuels (contrôles écrits, exposés oraux) et par rapports écrits et présentations orales en groupe (comptes rendus de travaux pratiques, rapports et soutenances de projets). Dans le cadre de projets en lien avec des professionnels du monde socio-économique (Ingénieurs hospitaliers et Industriels), ces derniers participent à l'évaluation des rapports et des soutenances.

Une grille de compétences permet d’identifier le niveau de compétences développées lors des stages.

Les modalités d'évaluation des connaissances et des compétences pour les personnes en situation de handicap sont adaptées au cas par cas, après élaboration d'un Plan Personnalisé d'Etudes Supérieures (PPES) par la médecine préventive et la mission Handicap de l'Université.

L’évaluation de l’usage de la langue anglaise est effectuée de manière individuelle sur la base de restitutions écrites et orales. La certification du niveau B2 en anglais est effectuée par un organisme indépendant

RNCP37926BC02 - Concevoir, promouvoir et déployer des solutions techniques en dispositifs/logiciels médicaux dans les établissements de soin en assurant la formation des utilisateurs

Liste de compétences Modalités d'évaluation

- Mobiliser un large champ de fondamentaux du domaine scientifique (mathématiques, physique, informatique, chimie et sciences du vivant) et technique spécifique du biomédical (instrumentation biomédicale, imagerie médicale, biomécanique/biomatériaux, informatique médicale)

- Traduire les besoins des professionnels de santé en solutions techniques répondant à leurs attentes dans la prise en charge des patients et à des fins d'innovation et de recherche

- Respecter et faire respecter la qualité des dispositifs médicaux et des systèmes d'informatique médicale selon la réglementation médicale, les procédures, la propriété intellectuelle et industrielle, la compétitivité et la productivité, et les exigences commerciales

- Former des professionnels du domaine de la santé à l’utilisation de dispositifs médicaux et/ou de systèmes d’informatique médicale

- Assurer la maintenance des dispositifs médicaux et des systèmes d'informatique médicale

- Capacité à analyser les services de soins faisant l’objet de traduction logicielle

- Communiquer avec des directeurs d’hôpitaux, des professionnels de santé, des techniciens d’instrumentation pour respecter les projets d’achat et d’appels d’offres, en connaissant les contraintes des marchés publiques

- Tenir compte des enjeux environnementaux et sociétaux, et des principes d'éthique médicale et du développement durable sur les dispositifs médicaux et les systèmes d'informatique médicale

- Respecter l'éthique professionnelle (propriété industrielle, confidentialité…), les enjeux des relations au travail et la diversité culturelle

- Répondre aux engagements contractuels, commerciaux, financiers et techniques

- S’autoévaluer et développer ses compétences pour orienter ses choix professionnels

- S’adapter à un contexte international et multiculturel notamment par la maitrise d'une ou plusieurs langues étrangères avec la connaissance de termes médicaux et de techniques de l'instrumentation biomédicale

- Faire preuve de leadership dans l'animation d'équipe

- S’engager dans la culture d'entreprise ou de structure hospitalière

- Respecter les aspects juridiques, administratifs et relationnels de la vie en entreprise et à l'hôpital

- Tenir compte de l'hygiène et de la sécurité en entreprise et à l'hôpital

L'évaluation des connaissances et compétences associées à la formation se fait par contrôles continus ou terminaux individuels (contrôles écrits, exposés oraux) et par rapports écrits et présentations orales en groupe (comptes rendus de travaux pratiques, rapports et soutenances de projets). Dans le cadre de projets en lien avec des professionnels du monde socio-économique (Ingénieurs hospitaliers et Industriels), ces derniers participent à l'évaluation des rapports et des soutenances.

Une grille de compétences permet d’identifier le niveau de compétences développées lors des stages.

Les modalités d'évaluation des connaissances et des compétences pour les personnes en situation de handicap sont adaptées au cas par cas, après élaboration d'un Plan Personnalisé d'Etudes Supérieures (PPES) par la médecine préventive et la mission Handicap de l'Université.

L’évaluation de l’usage de la langue anglaise est effectuée de manière individuelle sur la base de restitutions écrites et orales. La certification du niveau B2 en anglais est effectuée par un organisme indépendant

RNCP37926BC03 - Définir et mettre en œuvre la stratégie réglementaire de dispositifs/logiciels médicaux en fonction du cadre normatif et assurer le suivi qualité tout au long de leur cycle de vie

Liste de compétences Modalités d'évaluation

- Mobiliser un large champ de connaissances du domaine technique spécifique du biomédical (instrumentation biomédicale, imagerie médicale, biomécanique/biomatériaux, informatique médicale)

- Identifier les enjeux et les besoins dans le domaine de la santé et en respectant la réglementation médicale

- Intégrer la sécurité des données de l'informatique médicale et la sécurité du patient

- Prendre en compte les contraintes normatives, économiques et environnementales

- Respecter et faire respecter la qualité des dispositifs médicaux et des systèmes d'informatique médicale selon la réglementation médicale, les procédures, la propriété intellectuelle et industrielle, la compétitivité et la productivité, et les exigences commerciales

- Tenir compte des enjeux environnementaux et sociétaux, et des principes d'éthique médicale et du développement durable sur les dispositifs médicaux et les systèmes d'informatique médicale

- Analyser les tendances règlementaires sur les dispositifs/logiciels médicaux

- Respecter l'éthique professionnelle (propriété industrielle, confidentialité…), les enjeux des relations au travail et la diversité culturelle

- Répondre aux engagements contractuels, commerciaux, financiers et techniques

- S’auto-évaluer et développer ses compétences pour orienter ses choix professionnels

- S’adapter à un contexte international et multiculturel notamment par la maitrise d'une ou plusieurs langues étrangères avec la connaissance de termes médicaux et de techniques de l'instrumentation biomédicale

- Faire preuve de leadership dans l'animation d'équipe

- S’engager dans la culture d'entreprise ou de structure hospitalière

- Respecter les aspects juridiques, administratifs et relationnels de la vie en entreprise et à l'hôpital

- Tenir compte de l'hygiène et de la sécurité en entreprise et à l'hôpital

L'évaluation des connaissances et compétences associées à la formation se fait par contrôles continus ou terminaux individuels (contrôles écrits, exposés oraux) et par rapports écrits et présentations orales en groupe (comptes rendus de travaux pratiques, rapports et soutenances de projets). Dans le cadre de projets en lien avec des professionnels du monde socio-économique (Ingénieurs hospitaliers et Industriels), ces derniers participent à l'évaluation des rapports et des soutenances.

Une grille de compétences permet d’identifier le niveau de compétences développées lors des stages.

Les modalités d'évaluation des connaissances et des compétences pour les personnes en situation de handicap sont adaptées au cas par cas, après élaboration d'un Plan Personnalisé d'Etudes Supérieures (PPES) par la médecine préventive et la mission Handicap de l'Université.

L’évaluation de l’usage de la langue anglaise est effectuée de manière individuelle sur la base de restitutions écrites et orales. La certification du niveau B2 en anglais est effectuée par un organisme indépendant

RNCP37926BC04 - Concevoir et/ou développer des procédés intégrant les dispositifs/logiciels médicaux dans un contexte industriel

Liste de compétences Modalités d'évaluation

- Mobiliser un large champ de fondamentaux du domaine scientifique (mathématiques, physique, informatique, chimie et sciences du vivant) et technique spécifique du biomédical (instrumentation biomédicale, imagerie médicale, biomécanique/biomatériaux, informatique médicale)

- Rechercher, évaluer, et exploiter les informations pertinentes dans un contexte d'études et de développement

- Synthétiser les fondements théoriques et pratiques du domaine des dispositifs médicaux et des systèmes d'informatique médicale à des fins d'innovation, de recherche, de conception et de maintenance

- Modéliser les situations ou problématiques grâce à des méthodes, des techniques et des outils appropriés à l'instrumentation biomédicale

- Identifier les enjeux et les besoins dans le domaine de la santé et en respectant la réglementation médicale

- Prendre en compte les enjeux de santé publique et environnementaux, ainsi que les enjeux humains et économiques

- Elaborer des cahiers des charges en s'appuyant sur les normes et la réglementation des dispositifs médicaux et des systèmes d’informatique médicale

- Traduire les besoins des professionnels de santé en solutions techniques répondant à leurs attentes dans la prise en charge des patients et à des fins d'innovation et de recherche

- Intégrer la sécurité des données de l'informatique médicale et la sécurité du patient

- Respecter et faire respecter la qualité des dispositifs médicaux et des systèmes d'informatique médicale selon la réglementation médicale, les procédures, la propriété intellectuelle et industrielle, la compétitivité et la productivité, et les exigences commerciales

- Tenir compte des enjeux environnementaux et sociétaux, et des principes d'éthique médicale et du développement durable sur les dispositifs médicaux et les systèmes d'informatique médicale

- Respecter l'éthique professionnelle (propriété industrielle, confidentialité…), les enjeux des relations au travail et la diversité culturelle

- Répondre aux engagements contractuels, commerciaux, financiers et techniques

- S’auto-évaluer et développer ses compétences pour orienter ses choix professionnels

- S’adapter à un contexte international et multiculturel notamment par la maitrise d'une ou plusieurs langues étrangères avec la connaissance de termes médicaux et de techniques de l'instrumentation biomédicale

- Faire preuve de leadership dans l'animation d'équipe

- S’engager dans la culture d'entreprise ou de structure hospitalière

- Respecter les aspects juridiques, administratifs et relationnels de la vie en entreprise et à l'hôpital

- Tenir compte de l'hygiène et de la sécurité en entreprise et à l'hôpital

L'évaluation des connaissances et compétences associées à la formation se fait par contrôles continus ou terminaux individuels (contrôles écrits, exposés oraux) et par rapports écrits et présentations orales en groupe (comptes rendus de travaux pratiques, rapports et soutenances de projets). Dans le cadre de projets en lien avec des professionnels du monde socio-économique (Ingénieurs hospitaliers et Industriels), ces derniers participent à l'évaluation des rapports et des soutenances.

Une grille de compétences permet d’identifier le niveau de compétences développées lors des stages.

Les modalités d'évaluation des connaissances et des compétences pour les personnes en situation de handicap sont adaptées au cas par cas, après élaboration d'un Plan Personnalisé d'Etudes Supérieures (PPES) par la médecine préventive et la mission Handicap de l'Université.

L’évaluation de l’usage de la langue anglaise est effectuée de manière individuelle sur la base de restitutions écrites et orales. La certification du niveau B2 en anglais est effectuée par un organisme indépendant

RNCP37926BC05 - Définir et coordonner les protocoles des essais cliniques en interaction avec les professionnels de santé et assurer la bonne application des procédures et de la règlementation

Liste de compétences Modalités d'évaluation

- Mobiliser un large champ de connaissances du domaine technique spécifique du biomédical (instrumentation biomédicale, imagerie médicale, biomécanique/biomatériaux, informatique médicale) et des domaines physiologiques concernés par les fonctionnalités des dispositifs envisagés

- Rechercher, évaluer, et exploiter les informations pertinentes dans un contexte d'études et de développement

- Synthétiser les fondements théoriques et pratiques du domaine des dispositifs médicaux et des systèmes d'informatique médicale à des fins d'innovation, de recherche, de conception et de maintenance

- Modéliser les situations ou problématiques grâce à des méthodes, des techniques et des outils appropriés à l'instrumentation biomédicale

- Identifier les enjeux et les besoins dans le domaine de la santé et en respectant la réglementation médicale

- Elaborer des cahiers des charges en s'appuyant sur les normes et la réglementation des dispositifs médicaux et des systèmes d’informatique médicale

- Traduire les besoins des professionnels de santé en solutions techniques répondant à leurs attentes dans la prise en charge des patients et à des fins d'innovation et de recherche

- Intégrer la sécurité des données de l'informatique médicale et la sécurité du patient

- Respecter et faire respecter la qualité des dispositifs médicaux et des systèmes d'informatique médicale selon la réglementation médicale, les procédures, la propriété intellectuelle et industrielle, la compétitivité et la productivité, et les exigences commerciales

- Former des professionnels du domaine de la santé à l’utilisation de dispositifs médicaux et/ou de systèmes d’informatique médicale

- Tenir compte des enjeux environnementaux et sociétaux, et des principes d'éthique médicale et du développement durable sur les dispositifs médicaux et les systèmes d'informatique médicale

- Respecter l'éthique professionnelle (propriété industrielle, confidentialité…), les enjeux des relations au travail et la diversité culturelle

- S’autoévaluer et développer ses compétences pour orienter ses choix professionnels

- S’adapter à un contexte international et multiculturel notamment par la maitrise d'une ou plusieurs langues étrangères avec la connaissance de termes médicaux et de techniques de l'instrumentation biomédicale

- Faire preuve de leadership dans l'animation d'équipe

- S’engager dans la culture d'entreprise ou de structure hospitalière

- Respecter les aspects juridiques, administratifs et relationnels de la vie en entreprise et à l'hôpital

- Tenir compte de l'hygiène et de la sécurité en entreprise et à l'hôpital

L'évaluation des connaissances et compétences associées à la formation se fait par contrôles continus ou terminaux individuels (contrôles écrits, exposés oraux) et par rapports écrits et présentations orales en groupe (comptes rendus de travaux pratiques, rapports et soutenances de projets). Dans le cadre de projets en lien avec des professionnels du monde socio-économique (Ingénieurs hospitaliers et Industriels), ces derniers participent à l'évaluation des rapports et des soutenances.

Une grille de compétences permet d’identifier le niveau de compétences développées lors des stages.

Les modalités d'évaluation des connaissances et des compétences pour les personnes en situation de handicap sont adaptées au cas par cas, après élaboration d'un Plan Personnalisé d'Etudes Supérieures (PPES) par la médecine préventive et la mission Handicap de l'Université.

L’évaluation de l’usage de la langue anglaise est effectuée de manière individuelle sur la base de restitutions écrites et orales. La certification du niveau B2 en anglais est effectuée par un organisme indépendant

Description des modalités d'acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences et/ou par correspondance :

Le diplôme d’ingénieur ne peut être accordé qu’après la validation : 

- Des 5 blocs de compétences ;

- Du niveau B2 du cadre européen de référence pour les langues (CECRL) en langue anglaise ; évaluation indépendante, avec une adaptation éventuelle pour certains élèves en situation de handicap ;

- De période d'immersion en milieu professionnel (minimum 40 semaines) et en particulier en entreprise (minimum 28 semaines), entrainant une mise en situation évaluée en termes de compétences.

- D'une ou plusieurs expériences à l'étranger d'une durée cumulée d'au moins 12 semaines.

Secteurs d’activités :

L’ingénieur de la spécialité Génie Biomédical a reçu une formation pluridisciplinaire permettant d’intégrer de nombreux secteurs d’activité :

- les industries (des start-ups aux multinationales) : distributeurs et fabricants de dispositifs/logiciels médicaux,

- les établissements de soin publics ou privés (hôpitaux et cliniques) : utilisateurs des dispositifs/logiciels médicaux,

- les Centres de recherche publics ou privés impliqués dans l’innovation biomédicale.

Type d'emplois accessibles :

Les métiers visés par la spécialité Génie Biomédical sont :

Ingénieur Biomédical hospitalier (dans les établissements de soin publics ou privés (hôpitaux et cliniques))

Ingénieur d'Application ou Ingénieur Produit (dans les industries du dispositif/logiciel médical)

Ingénieur Qualité et Affaires règlementaires (dans les industries du dispositif/logiciel médical)

Ingénieur Recherche et Développement (dans les industries du dispositif/logiciel médical ou les Centres de recherche publics ou privés)

Ingénieur Essais Cliniques (dans les industries du dispositif/logiciel médical)

Code(s) ROME :
  • H1206 - Management et ingénierie études, recherche et développement industriel
  • H1101 - Assistance et support technique client
  • D1405 - Conseil en information médicale
  • D1407 - Relation technico-commerciale
  • H1502 - Management et ingénierie qualité industrielle
Références juridiques des règlementations d’activité :
Le cas échant, prérequis à l’entrée en formation :

Le cas échant, prérequis à la validation de la certification :

Pré-requis disctincts pour les blocs de compétences :
Non

Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X

 Le jury est constitué du Directeur de l'école qui le préside, du directeur délégué aux études et de tous les responsables pédagogiques des spécialités ingénieur.

En contrat d’apprentissage X -
Après un parcours de formation continue X

 Le jury est constitué du Directeur de l'école qui le préside, du directeur délégué aux études et de tous les responsables pédagogiques des spécialités ingénieur.

 

En contrat de professionnalisation X

Le jury est constitué du Directeur de l'école qui le préside, du directeur délégué aux études et de tous les responsables pédagogiques des spécialités ingénieur.

 

Par candidature individuelle X -
Par expérience X

Le jury VAE est constitué de deux enseignants (un en plus du responsable pédagogique), de deux professionnels du secteur du diplôme et d’un président de jury nommé par le Directeur du Service de Formation Professionnelle Continue de l’Université d'Aix-Marseille.

Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X

Référence au(x) texte(s) règlementaire(s) instaurant la certification :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
24/10/2013

BULLETIN OFFICIEL N° 39 DU 24 OCTOBRE 2013 : 

Arrêté du 25 septembre 2013 portant création des instituts et écoles internes des établissements publics à caractère scientifique, culturel et professionnel : 

Article 7 relatifs aux écoles polytechniques universitaires

Lien direct :  https://www.legifrance.gouv.fr/loda/id/JORFTEXT000030885046/

Référence des arrêtés et décisions publiés au Journal Officiel ou au Bulletin Officiel (enregistrement au RNCP, création diplôme, accréditation…) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
18/04/2023

Notification du Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche n° DGESIP-D2023-003694 du 18 avril 2023 relative à l’accréditation de l’Ecole polytechnique universitaire de l'Université d'Aix-Marseille à délivrer le titre d'ingénieur diplômé de l'école polytechnique universitaire de l'université d'Aix-Marseille, spécialité génie biomédical, en formation initiale sous statut d'étudiant et en formation continue, pour une durée de 5 ans, au niveau 7, dans l’attente de la publication de l’arrêté régularisant ce renouvellement d'accréditation.

Date de publication de la fiche 28-07-2023
Date de début des parcours certifiants 01-09-2023
Date d'échéance de l'enregistrement 01-09-2028
Statistiques :
Année d'obtention de la certification Nombre de certifiés Nombre de certifiés à la suite d’un parcours vae Taux d'insertion global à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 2 ans (en %)
2019 28 - 83 95 100
2018 25 - 94 94 100
2017 24 - 72 90 100
Lien internet vers le descriptif de la certification :

https://polytech.univ-amu.fr/formations/cycle-ingenieur/genie-biomedical


Le certificateur n'habilite aucun organisme préparant à la certification

Certification(s) antérieure(s) :
N° de la fiche Intitulé de la certification remplacée
RNCP19882 Titre ingénieur - Ingénieur diplômé de l’Ecole Polytechnique Universitaire de Marseille, de l'Université d’Aix-Marseille - Spécialité Génie biomédical
Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation :

Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation
Ouvre un nouvel onglet Ouvre un site externe Ouvre un site externe dans un nouvel onglet