Aller à la navigation principale Aller au contenu Aller à la navigation de bas de page
Répertoire national des certifications professionnelles

BAC PRO - Agroéquipement

Active

N° de fiche
RNCP38384
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 4
Code(s) NSF :
  • 210 : Spécialites plurivalentes de l'agronomie et de l'agriculture
Formacode(s) :
  • 21011 : Machinisme agricole
Date d’échéance de l’enregistrement : 01-09-2028
Nom légal SIRET Nom commercial Site internet
MINISTERE DE L'AGRICULTURE ET DE LA SOUVERAINETE ALIMENTAIRE 11007001800012 -
Objectifs et contexte de la certification :

Le secteur des agroéquipements embrasse un ensemble vaste d’activités et de produits, des tracteurs aux matériels de récolte, de fertilisation, de travail du sol, de semis et plantation, de fenaison, en passant par les serres, les tondeuses à gazon, les cuves de vinification, les abreuvoirs ou les tanks à lait, et de plus en plus des robots ou « cobots » (robots collaboratifs), drones, capteurs connectés au service des agriculteurs et de la transition agro-écologique. Tous les équipements de la ferme, quelle que soit son orientation (grandes cultures, viticulture, élevage, maraichage, arboriculture, etc.), s’y retrouvent. Ils comprennent aussi les équipements pour l’entretien des espaces verts, des grands parcs publics aux jardins privés.

Les activités des emplois en agroéquipement sont le plus souvent liées à la saisonnalité des productions agricoles. Les travaux sont principalement réalisés sur le terrain au printemps, été, automne. L’entretien des matériels et des travaux est effectué en atelier en hiver.

En fonction du type d’entreprise (exploitation agricole, ETARF, CUMA), le titulaire du baccalauréat professionnel «  agroéquipement » est sous la responsabilité directe du responsable de l’organisme ou du chef d’entreprise. Après quelques années d’expériences, il peut occuper lui-même des postes à responsabilité, qui le placent à des niveaux divers dans la hiérarchie de l’entreprise. Il peut ainsi accéder à une fonction d’encadrement portant sur une équipe de petite taille.

Activités visées :

Le titulaire d’un baccalauréat professionnel « Agroéquipement » assure la conduite des machines agricoles et de leurs équipements. Il veille au bon fonctionnement du matériel. Il gère aussi l'entretien courant de machines agricoles.

Le titulaire de l’emploi est responsable de l'organisation et de la mise en œuvre des chantiers selon des procédures, des objectifs, des réglementations et une planification auxquels il peut participer. Dans ce cadre, il peut proposer une optimisation des activités à réaliser.

Il dispose d'une autonomie et d'une responsabilité importantes dans la réalisation des travaux en fonction des aléas, des dysfonctionnements ainsi que dans la gestion des relations humaines.

La maîtrise d’outils et d’applications numériques, des technologies de communication (informatique embarquée, global positioning system (GPS), logiciel de cartographie...), et de bureautique, est indispensable quel que soit le poste occupé.

Compétences attestées :

Compétences générales

C1- Construire son raisonnement autour des enjeux du monde actuel
C2- Débattre à l’ère de la mondialisation
C3- Développer son identité culturelle
C4- Agir collectivement dans des situations sociales et professionnelles

Compétences professionnelles

C5- Choisir un équipement adapté à un contexte en lien avec les transitions
C6- Organiser un chantier en mobilisant des agroéquipements
C7- Adapter les équipements à la conduite d’un chantier en prenant en compte les transitions et les évolutions technologiques
C8- Mettre en œuvre des équipements en sécurité
C9- Réaliser des opérations de maintenance
C10- S’adapter à des enjeux professionnels particuliers

Modalités d'évaluation :

L’examen du baccalauréat professionnel comporte sept épreuves obligatoires et, le cas échéant, une à deux épreuves facultatives. Elles permettent de vérifier l’atteinte de toutes les capacités globales du référentiel de compétences.
L’examen prend en compte la formation en milieu professionnel. Il est organisé par combinaisons entre des épreuves ponctuelles terminales et des épreuves évaluées par contrôles certificatifs en cours de formation (CCF) pour les scolaires, les apprentis et les stagiaires de la formation continue inscrits dans un établissement habilité à la mise en œuvre du CCF. L’examen est organisé en épreuves ponctuelles terminales pour les candidats hors CCF.

RNCP38384BC01 - Construire son raisonnement autour des enjeux du monde actuel

Liste de compétences Modalités d'évaluation

- Interpréter des faits en s’appuyant sur une démarche scientifique
- Étudier un phénomène social ou professionnel à l’aide de données notamment en nombre
- Exploiter la modélisation d’un phénomène

Évaluation de certification définie par le règlement d'examen

RNCP38384BC02 - Débattre à l’ère de la mondialisation

Liste de compétences Modalités d'évaluation

- Analyser l’information
- Élaborer une pensée construite
- Formuler un point de vue argumenté et nuancé

Évaluation de certification définie par le règlement d'examen

RNCP38384BC03 - Développer son identité culturelle

Liste de compétences Modalités d'évaluation

- Exprimer ses aspirations dans une culture commune
- Positionner son projet professionnel
- Communiquer avec le monde

Évaluation de certification définie par le règlement d'examen

RNCP38384BC04 - Agir collectivement dans des situations sociales et professionnelles

Liste de compétences Modalités d'évaluation

- Développer un mode de vie actif et solidaire
- Mettre en oeuvre un projet collectif
- Conduire une analyse réflexive de son action au sein d’un collectif

Évaluation de certification définie par le règlement d'examen

RNCP38384BC05 - Choisir un équipement adapté à un contexte en lien avec les transitions

Liste de compétences Modalités d'évaluation

- Identifier les éléments d’un contexte professionnel préalablement à la réalisation d’une opération culturale

- Raisonner le choix d’équipements pour une opération culturale en prenant en compte les transitions

Évaluation de certification définie par le règlement d'examen

RNCP38384BC06 - Organiser un chantier mobilisant des agroéquipements

Liste de compétences Modalités d'évaluation

- Préparer un chantier

- Réaliser le suivi d’un chantier

Évaluation de certification définie par le règlement d'examen

RNCP38384BC07 - Adapter des équipements à la conduite d’un chantier en prenant en compte les transitions et les évolutions technologiques

Liste de compétences Modalités d'évaluation

- Caractériser les technologies utilisées dans les équipements mobilisables sur le chantier

- Raisonner le choix des technologies dans un contexte de transitions

Évaluation de certification définie par le règlement d'examen

RNCP38384BC08 - Mettre en œuvre des équipements en sécurité

Liste de compétences Modalités d'évaluation

- Conduire un automoteur en sécurité

-  Mettre en œuvre un équipement lors de travaux mécanisés

Évaluation de certification définie par le règlement d'examen

RNCP38384BC09 - Réaliser des opérations de maintenance

Liste de compétences Modalités d'évaluation

- Réaliser un diagnostic

- Réaliser des opérations de maintenance courante

Évaluation de certification définie par le règlement d'examen

RNCP38384BC10 - S’adapter à des enjeux professionnels particuliers

Liste de compétences Modalités d'évaluation

- S’adapter à des enjeux professionnels particuliers

Évaluation de certification définie par le règlement d'examen

Description des modalités d'acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences et/ou par correspondance :

Chaque bloc de compétence est validé par une évaluation de certification définie par le règlement d'examen. La réussite à un bloc donne lieu à une attestation de capacité. Le titulaire de l’attestation de capacité prétendant au diplôme par l'examen ou la VAE peut être dispensé de la passation de l'épreuve correspondant au bloc attesté.

Tous les blocs de compétences doivent être validés afin d'obtenir le baccalauréat professionnel.

Secteurs d’activités :

Les utilisateurs de machines du secteur d’agroéquipement sont essentiellement les agriculteurs, les CUMA, les entrepreneurs des travaux agricoles, ruraux et forestiers (ETARF), les ateliers paysans les collectivités, etc….

  • Sont identifiées 11700 CUMA avec 4700 salariés sur tout le territoire national. Près d'un agriculteur sur deux est adhérent d’une CUMA. Environ 14 % des CUMA emploient des salariés (3 salariés en moyenne par CUMA,) principalement des chauffeurs et mécaniciens.
  • En 2020, 21000 ETARF sont comptabilisés. Elles réalisent des chantiers au service des exploitants agricoles et forestiers, des propriétaires et des entreprises, des collectivités locales et établissements publics gestionnaires de réseaux. Les travaux réalisés vont de la préparation des sols à la récolte, dans le secteur agricole comme dans le secteur forestier, de l’aménagement du territoire aux travaux d’assainissement. Les ETARF emploient 107 000 salariés.
  • Les ateliers paysans sont des organismes de développement agricole et rural, qui ont pour visée la généralisation de la démarche agro-écologique. Ils accompagnent les producteurs et productrices sur les choix techniques autour de l’outil de travail des fermes en vue d’une souveraineté technique.
Type d'emplois accessibles :

- ouvrier qualifié d'exploitation agricole

- responsable de la gestion d’un parc de matériels agricoles

- chargé des relations avec les entreprises agricoles

- démonstrateur, vendeur ou représentant en matériel

- responsable d’une entreprise agricole

Code(s) ROME :
  • A1101 - Conduite d''engins agricoles et forestiers
Références juridiques des règlementations d’activité :
Le cas échant, prérequis à l’entrée en formation :

Le cas échant, prérequis à la validation de la certification :

Pour se présenter à l'examen du baccalauréat professionnel, les candidats doivent :
1° Soit avoir suivi une préparation au diplôme par la voie scolaire, de l'apprentissage ou de la formation professionnelle continue dont la durée est fixée conformément aux dispositions de la sous-section 2 ;
2° Soit avoir accompli trois ans d'activités professionnelles dans un emploi de niveau au moins égal à celui d'un ouvrier ou employé qualifié et dans un domaine professionnel en rapport avec la finalité du diplôme postulé.


Pré-requis disctincts pour les blocs de compétences :
Non

Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X

Le jury, présidé par un fonctionnaire de catégorie A membre de l'enseignement agricole public, est composé d’enseignants d'établissements agricoles publics et privés justifiant des titres ou diplômes requis pour enseigner dans une section préparant au baccalauréat professionnel agricole, et, pour moitié, au maximum, d’employeurs et de salariés des professions concernées.

En contrat d’apprentissage X

Le jury, présidé par un fonctionnaire de catégorie A membre de l'enseignement agricole public, est composé d’enseignants d'établissements agricoles publics et privés justifiant des titres ou diplômes requis pour enseigner dans une section préparant au baccalauréat professionnel agricole, et, pour moitié, au maximum, d’employeurs et de salariés des professions concernées.

Après un parcours de formation continue X

Le jury, présidé par un fonctionnaire de catégorie A membre de l'enseignement agricole public, est composé d’enseignants d'établissements agricoles publics et privés justifiant des titres ou diplômes requis pour enseigner dans une section préparant au baccalauréat professionnel agricole, et, pour moitié, au maximum, d’employeurs et de salariés des professions concernées.

En contrat de professionnalisation X

Le jury, présidé par un fonctionnaire de catégorie A membre de l'enseignement agricole public, est composé d’enseignants d'établissements agricoles publics et privés justifiant des titres ou diplômes requis pour enseigner dans une section préparant au baccalauréat professionnel agricole, et, pour moitié, au maximum, d’employeurs et de salariés des professions concernées.

Par candidature individuelle X

Le jury, présidé par un fonctionnaire de catégorie A membre de l'enseignement agricole public, est composé d’enseignants d'établissements agricoles publics et privés justifiant des titres ou diplômes requis pour enseigner dans une section préparant au baccalauréat professionnel agricole, et, pour moitié, au maximum, d’employeurs et de salariés des professions concernées.

Par expérience X

Le jury, présidé par un fonctionnaire de catégorie A membre de l'enseignement agricole public, est composé d’enseignants d'établissements agricoles publics et privés justifiant des titres ou diplômes requis pour enseigner dans une section préparant au baccalauréat professionnel agricole, et, pour moitié, au maximum, d’employeurs et de salariés des professions concernées

Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X

Référence au(x) texte(s) règlementaire(s) instaurant la certification :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
-

Code rural et de la pêche maritime, art. D 811-145

Référence des arrêtés et décisions publiés au Journal Officiel ou au Bulletin Officiel (enregistrement au RNCP, création diplôme, accréditation…) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
21/03/2023

Arrêté du 21 mars 2023 portant création de la spécialité « agroéquipement » du baccalauréat professionnel et fixant ses conditions de délivrance

Date de publication de la fiche 15-12-2023
Date de début des parcours certifiants 01-09-2023
Date d'échéance de l'enregistrement 01-09-2028
Date de dernière délivrance possible de la certification 01-09-2030
Statistiques :
Lien internet vers le descriptif de la certification :

https://chlorofil.fr/


Certification(s) antérieure(s) :
N° de la fiche Intitulé de la certification remplacée
RNCP13869 BAC PRO - Agroéquipement
Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation :

Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation
Ouvre un nouvel onglet Ouvre un site externe Ouvre un site externe dans un nouvel onglet