Aller à la navigation principale Aller au contenu Aller à la navigation de bas de page
Répertoire national des certifications professionnelles

Expert en contrôle de gestion et audit

Active

N° de fiche
RNCP34811
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 7
Code(s) NSF :
  • 314r : Analyse financière, contrôle de gestion, expertise comptable
Formacode(s) :
  • 32626 : analyse financière
  • 32045 : management transversal
  • 32652 : contrôle gestion
  • 32098 : audit entreprise
  • 31359 : audit qualité
Taux d'insertion global moyen à 6 mois : 85%

Date d’échéance de l’enregistrement : 23-07-2023
Nom légal Nom commercial Site internet
ESGCV MBA ESG https://www.mba-esg.com/
Objectifs et contexte de la certification :

L’expert en contrôle de gestion et audit est un spécialiste de l’analyse du fonctionnement des organisations. Il maîtrise deux aspects essentiels indispensables à la direction de toute organisation : la représentation de son fonctionnement en processus fiables et interconnectés (phase d’audit) et les modes de calcul des coûts et des marges liées à chacune des activités de l’organisation (phase de contrôle de gestion). Sur la base de son expertise, il participe au pilotage d’une organisation en étant responsable de l’optimisation de sa performance économique. Il concourt à la mise en place des activités d’élaboration des budgets et de suivi de leur utilisation. Une autre de ses missions clés est de planifier l’activité d’audit de contrôle de l’efficience et de la sincérité des comptes de l’organisation. Il sélectionne et coordonne les ressources nécessaires à l’exécution de ses missions.

Activités visées :
  • Fiabilisation de l’information comptable et financière de l’organisation par une démarche de contrôle et d’audit
  • Contrôle des coûts et des marges de l’organisation afin d’optimiser le processus budgétaire
  • Pilotage d’audits de contrôle de la performance d’une organisation
  • Élaboration de recommandations stratégiques pour optimiser la performance de l’organisation 
Compétences attestées :
  • Identifier les modalités d’organisation et de fonctionnement des activités comptables et financières et les formaliser sous forme de processus et de rédaction de procédures, en vue de permettre l’élaboration d’une cartographie des risques distinguant les différents cycles d’analyse de l’organisation (cycle clients / fournisseurs, cycle immobilisation, cycle des dettes sociales et fiscales, cycle des capitaux propres, cycle de trésorerie…)  
  • Mettre en place des modalités de reporting comptables et financiers permettant de faciliter le contrôle des informations transmises conformément aux obligations légales et aux besoins en informations de la direction.
    • Planifier et contrôler le respect des échéances réglementaires et légales liées aux activités comptables et financières selon le régime fiscal (Impôts et taxes directs et indirects)
    • Mettre en place des modalités de collecte de compilation d’exploitation et d’actualisation des données : outils, acteurs, fréquences
    • Proposition d’amélioration du système d’information selon les besoins de récolte, de compilation et d’exploitation et selon la nature des données 
  • Traiter les données comptables et financières de l’organisation à l’aide de tableaux de bord autonomes ou intégrés au système d’information de gestion, afin de produire des informations fiables et à forte valeur ajoutée pour les parties prenantes
    • Choisir les modalités de traitement et d’exploitation des données : outils de calcul, ratios, périodicité 
    • Élaborer des recommandations sur les évolutions nécessaires du système d’information de gestion pour le traitement des données.
  • Présenter les informations comptables et financières pertinentes de manière synthétique et intelligible aux parties prenantes externes (Etat, Banques, Clients, Fournisseurs, Autorités de con-trôles) et internes (Actionnaires, Salariés, Organes de direction)
    • Sélectionner les informations comptables et financières en fonction du destinataire 
    • Choisir les modalités de communication 
    • Présenter les informations sélectionnées à l’aide des supports de communication élaborés pour l’occasion
  • Calculer différents types de coûts, de marges, ainsi que les seuils de rentabilité, en identifiant et en affectant les coûts de fonctionnement des activités de l’organisation par une démarche de contrôle de gestion.
    • Analyser les composantes du chiffre d’affaires
    • Identifier l’ensemble des coûts à prendre en compte (charges / produits non incorporables, éléments supplétifs)
    • Affecter les coûts aux différentes activités de l’organisation et choix de clés de répartition
  • Élaborer un budget et sa mise en œuvre opérationnelle en respectant les besoins des différentes activités de l’organisation et les ressources disponibles, afin de garantir la maîtrise des coûts et le maintien des marges. 
    • Coordonner la collecte des informations auprès des collaborateurs 
    • Identifier les besoins budgétaires 
    • Affecter et mettre à disposition les ressources budgétaires
  • Contrôler les entrées et sorties budgétaires à l’aide d’outils de suivi et une adaptation du système d’information afin d’optimiser le processus budgétaire :
    • Élaborer des outils de reporting et des tableaux de bord de suivi des budgets et, le cas échéant, intégration dans le système d’information de gestion
    • Identifier, décomposer les écarts éventuels
    • Préparation et présentation des suivis budgétaires lors de réunions budgétaires auprès de la direction et des services concernés 
    • Contrôler la conformité des recettes budgétées et l’utilisation des budgets 
  • Réaliser des audits de contrôle à l’aide d’outils et de méthodes permettant de suivre l’évolution de la performance et la réalisation des objectifs fixés.
    • Mettre en place des outils d’audit et de contrôle de la performance 
    • Planifier les actions d’audit
    • Identifier des points de contrôles permettant de détecter une éventuelle non-conformité ou anomalies
  • Piloter une mission d’audit en mode gestion de projet par l’allocation et le déploiement des ressources humaines et matérielles afin de collecter l’ensemble des données nécessaire permettant de mener la mission dans les délais imposés
    • Définir les objectifs et les livrables de la mission en collaboration avec la direction  
    • Planifier la mission d’audit  
    • Planifier les missions des collaborateurs 
  • Rédiger le rapport d’audit en analysant et exploitant les informations récoltées pour produire des recommandations d’optimisation de la performance et communiquer les résultats de l’audit aux clients in-ternes ou externes.
    • Identifier les points forts et les points faibles 
    • Élaborer des recommandations d’amélioration
  • Organiser et répartir les missions du service entre les collaborateurs, (niveaux de responsabilités et poste) selon les besoins en termes d’activités et de compétence. Coordonner et évaluer le travail des collaborateurs à travers l’organisation de réunions et d’entretiens lui permettant d’identifier les axes d’amélioration et les besoins en formation 
  • Réaliser un diagnostic stratégique permettant d’identifier et de caractériser le fonctionnement économique de l’organisation : business model, mécanismes de production des revenus et leviers de création de valeur afin d’adapter un modèle de contrôle et d’audit pour l’entreprise
  • Élaborer des recommandations stratégiques en se basant sur l’audit comptable et financier et le diagnostic stratégique, afin d’optimiser ses performances et présentation des recommandations devant un organe de direction 
Modalités d'évaluation :

Étude de cas [EDC]

Les études de cas sont évaluées par les responsables de chaque unité d’enseignement. Les productions font l’objet d’une restitution aux candidats accompagnées d’un corrigé. 

Douze études de cas selon la compétence à évaluer : 

1) EDC1 - Sur la base d’un cas d’entreprise, cartographier dans un tableau les responsables des actions comptables et financières de l’organisation.

2) EDC2 - Sur la base d’un cas d’entreprise, étudier les processus de l’organisation afin d’identifier les risques liés au fonctionnement, c’est-à-dire les points faibles structurels menaçant le fonctionnement de l’organisation.

3) EDC3 - Un cas sur la mise en place d’un système d’information de gestion dans une organisation est soumis au candidat. Il/elle doit rédiger des recomman-dations sur l’architecture du système d’information permettant de refléter le fonctionnement de l’organisation.

4) EDC4 - Sur la base d’un cas d’entreprise, diagnostiquer la qualité d’application des procédures comptables et identifier les évolutions nécessaires à leur bon fonctionnement. 

5) EDC5 - Sur la base d’un cas d’entreprise identifier les obligations légales qui s’appliquent ainsi que les informations nécessaires à la détermination et au cal-cul du résultat fiscal.

6) EDC6 - Sur la base d’une liasse fiscale, identifier les informations pertinentes et les synthétiser afin de produire un rapport pour la direction.

7) EDC7 - Sur la base d’un ensemble de données d’organisation, sélectionner les plus pertinentes dans un tableau de bord afin de les exploiter pour le pilotage stratégique de l’organisation. 

8) EDC8 - Sur la base d’un cas d’entreprise, identifier les coûts à intégrer dans un périmètre donné et calculer les différents types de marges possibles avec les informations disponibles.

9) EDC9 - Sur la base d’un cas réel d’entreprise, élaborer un budget faisant apparaitre les projections de chiffre d’affaires et les différents coûts de l’organisation par service. 

10) EDC 10 Etude de cas sur la base d’un cas réel élaborer un tableau de bord de suivis des budgets et calculs des écarts. Elaboration d’une synthèse présenta-tion aux responsables des services concernés et à la direction  

11) EDC11 – Sur la base d’un ensemble de documents comptables (liasse fiscale), juridiques (liasse sociale) et organisationnels (flux de production, flux d’information…) 

  • Identifier les anomalies dans le fonctionnement du système comptables, juridiques et organisationnels, leurs causes et conséquences puis élaborer des recommandations pour rectifier les dysfonctionnements. 
  • Appliquer les méthodes de résolution de problèmes afin d’analyser les effets des dysfonctionnements et construire une réflexion sur les causes racines probables
  • Appliquer une méthodologie de gestion de projet dans le cadre de la planification de la mission 
  • Rédiger un rapport d’audit qui sera présenté a l’oral

12) EDC12 Sur la base d’un cas d’entreprise, réaliser un diagnostic stratégique d’après l’identification des informations pertinentes 


Jeu d’entreprise (Business Game)

Le jeu d’entreprise ou business game est une simulation de gestion d’entreprise. 

Les candidat/es, en équipe, doivent prendre des décisions sur la gestion d’une organisation en s’appuyant sur des tableaux de bord. Leurs décisions sont traitées dans un simulateur et la situation de l’organisation en est modifiée. Les candidats doivent se positionner par rapport à cette évolution de la situation et prendre de nouvelles décisions et ainsi de suite sur un nombre défini de tours de jeu. Les jeux d’entreprise sont également l’occasion de mises en situation professionnelle : simulation d’une communication auprès des actionnaires (lettre aux actionnaires), organisation et animation d’une réunion d’un organe de direction (comité de pilotage stratégique). De plus, cette simulation de gestion permet de lier la dimension stratégie marketing à leur réflexion, de piloter la performance de l’entreprise et de définir un plan stratégique 

La complexité du jeu dépend du volume d’informations fourni sur l’organisation et son environnement, le nombre de fonctions de l’entreprise pouvant être impactées par les décisions et de l’introduction de facteurs externes modifiant l’effet des décisions prises. 

Le jeu d’entreprise est évalué par l’animateur du jeu qui se base sur les résultats du simulateur et l’évaluation des mises en situation professionnelle. 

Consulting project - projet de conseil en situation réelle

Les candidats/es réalisent un projet de conseil par groupe de 3 à 5. Le cas est issu d’une demande réelle d’entreprise. 

Le cahier des charges est fourni par l‘entreprise en concertation avec le responsable pédagogique.

Les étudiants doivent 

  • Réaliser un audit et produire un diagnostic sous forme d’analyse SWOT multidisciplinaires
  • Produire des recommandations stratégiques et organisationnelles et, le cas échéant, assister la structure cliente dans leur mise en œuvre opérationnelle

Présentation orale dans un délai imposé (20 mn) devant un jury composé du responsable pédagogique, un enseignant professionnel de la discipline et un référant de l’entreprises. 

Les candidats doivent t s’appuyer sur un power point répondant à la problématique

Jeu de rôle :

Situations managériales 

Le candidat est mis en situation d’organisation du travail et de répartition des missions auprès des collaborateurs. Il/elle doit

  • Organiser son service selon les compétences à mobiliser et mobilisables
  • Accompagner ses collaborateurs dans la bonne exécution de leur mission tant sur un plan technique qu’humain
  • Conduire des entretiens d’évaluation annuels et identifier les besoins de formation 
N° et intitulé du bloc Liste de compétences Modalités d'évaluation
RNCP34811BC01

Fiabilisation de l’information comptable et financière de l’organisation par une démarche de contrôle et d’audit

- Identifier les modalités d’organisation et de fonctionnement des activités comptables et financières et les formaliser sous forme de processus et de rédaction de procédures, en vue de permettre l’élaboration d’une cartographie des risques distinguant les différents cycles d’analyse de l’organisation (cycle clients / fournisseurs, cycle immobilisation, cycle des dettes sociales et fiscales, cycle des capitaux propres, cycle de trésorerie…)

- Mettre en place des modalités de reporting comptables et financiers permettant de faciliter le contrôle des informations transmises conformément aux obligations légales et aux besoins en informations de la direction.

  • Planifier et contrôler le respect des échéances réglementaires et légales liées aux activités comptables et financières selon le régime fiscal (Impôts et taxes directs et indirects)
  • Mettre en place des modalités de collecte de compilation d’exploitation et d’actualisation des données : outils, acteurs, fréquences
  • Proposition d’amélioration du système d’information selon les besoins de récolte, de compilation et d’exploitation et selon la nature des données 

- Traiter les données comptables et financières de l’organisation à l’aide de tableaux de bord autonomes ou intégrés au système d’information de gestion, afin de produire des informations fiables et à forte valeur ajoutée pour les parties prenantes

  • Choisir les modalités de traitement et d’exploitation des données : outils de calcul, ratios, périodicité 
  • Élaborer des recommandations sur les évolutions nécessaires du système d’information de gestion pour le traitement des données.

- Présenter les informations comptables et financières pertinentes de manière synthétique et intelligible aux parties prenantes externes (Etat, Banques, Clients, Fournisseurs, Autorités de contrôles) et internes (Actionnaires, Salariés, Organes de direction)

  • Sélectionner les informations comptables et financières en fonction du destinataire 
  • Choisir les modalités de communication 
  • Présenter les informations sélectionnées à l’aide des supports de communication élaborés pour l’occasion

Études de cas : 

- EDC1 - Sur la base d’un cas d’entreprise, identifier dans un tableau les responsables des actions comptables et financières de l’organisation.

- EDC2 - Sur la base d’un cas d’entreprise, étudier les processus de l’organisation afin d’identifier et cartographier les risques comptables et financiers liés au fonctionnement

- EDC3 – A partir d’un système d’information de gestion d’une organisation le candidat doit :

Analyser le système et rédiger des recommandations sur l’architecture du système afin de l’adapter aux besoins de l’entreprise 

- EDC4 - Sur la base d’un cas d’entreprise et d’un audit comptable, diagnostiquer sous forme d’un rapport d’audit, la qualité d’application des procédures comptables et identifier les évolutions nécessaires à leur bon fonctionnement. 

- EDC5 - Sur la base d’un cas d’entreprise identifier les obligations légales qui s’appliquent ainsi que les informations nécessaires à la détermination et au calcul du résultat fiscal. 

- EDC6 – Sur la base d’une liasse fiscale, identifier les informations pertinentes et les synthétiser afin de produire un rapport pour la direction.

- EDC7 - Sur la base d’un ensemble de données d’une organisation sélectionner et traiter les plus pertinentes dans un tableau de bord afin de les exploiter pour le pilotage stratégique de l’organisation.

Jeu d’entreprise

- Simulation de gestion d’une entreprise (partie tableau de bord)

- Mise en situation professionnelle : simulation d’une communication auprès des actionnaires (lettre aux actionnaires)


Une attestation de compétences sera délivrée à l’issue de la validation du bloc de compétences. 

RNCP34811BC02

Contrôle des coûts et calcul des marges de l’organisation afin d’optimiser le processus budgétaire

- Calculer différents types de coûts, de marges, ainsi que les seuils de rentabilité, en identifiant et en affectant les coûts de fonctionnement des activités de l’organisation par une démarche de contrôle de gestion.

  • Analyser les composantes du chiffre d’affaires
  • Identifier l’ensemble des coûts à prendre en compte (charges / produits non incorporables, éléments supplétifs)
  • Affecter les coûts aux différentes activités de l’organisation et choix de clés de répartition

- Élaborer un budget et sa mise en œuvre opérationnelle en respectant les besoins des différentes activités de l’organisation et les ressources disponibles, afin de garantir la maîtrise des coûts et le maintien des marges. 

  • Coordonner la collecte des informations auprès des collaborateurs 
  • Identifier les besoins budgétaires 

- Contrôler les entrées et sorties budgétaires à l’aide d’outils de suivi et une adaptation du système d’information afin d’optimiser le processus budgétaire :

  • Élaborer des outils de reporting et des tableaux de bord de suivi des budgets et, le cas échéant, intégration dans le système d’information de gestion
  • Identifier, décomposer les écarts éventuels
  • Préparation et présentation des suivis budgétaires lors de réunions budgétaires auprès de la direction et des services concernés 
  • Contrôler la conformité des recettes budgétées et l’utilisation des budgets

Études de cas : 

EDC8 - Sur la base d’un cas d’entreprise identifier les coûts à intégrer dans un périmètre donné et calculer les différents types de marges possibles avec les informations disponibles.

EDC9 - Sur la base d’un cas réel d’entreprise, élaborer un budget faisant apparaître les projections de chiffre d’affaires et les différents coûts de l’organisation par service.

EDC10-Sur la base d’un cas réel élaborer un tableau de bord de suivis des budgets et calculs des écarts

Élaboration d’une synthèse présentation aux responsables des services concernés et à la direction  

Jeu d’entreprise

- Simulation de gestion d’une entreprise (calcul des coûts)

- Simulation de gestion d’une entreprise (élaboration des budgets)

- Simulation de gestion d’une entreprise (outils de suivis des entrées et sorties budgétaires)


Une attestation de compétences sera délivrée à l’issue de la validation du bloc de compétences. 

RNCP34811BC03

Pilotage des audits de performance de l’organisation

- Réaliser des audits de contrôle à l’aide d’outils et de méthodes permettant de suivre l’évolution de la performance et la réalisation des objectifs fixés.

Mettre en place des outils d’audit et de contrôle de la performance 

Planifier les actions d’audit

Identifier des points de contrôles permettant de détecter une éventuelle non-conformité ou anomalies

- Piloter une mission d’audit en mode gestion de projet par l’allocation et le déploiement des ressources humaines et matérielles afin de collecter l’ensemble des données nécessaire permettant de mener la mission dans les délais imposés

  • Définir les objectifs et les livrables de la mission en collaboration avec la direction  
  • Planifier la mission d’audit  
  • Planifier les missions des collaborateurs

- Rédiger le rapport d’audit en analysant et exploitant les informations récoltées pour produire des recommandations d’optimisation de la performance et communiquer les résultats de l’audit aux clients internes ou externes.

  • Identifier les points forts et les points faibles 
  • Élaborer des recommandations d’amélioration

- Organiser et répartir les missions du service entre les collaborateurs, (niveaux de responsabilités et poste) selon les besoins en termes d’activités et de compétence.

Coordonner et évaluer le travail des collaborateurs à travers l’organisation de réunions et d’entretiens lui permettant d’identifier les axes d’amélioration et les besoins en formation


Études de cas 

- EDC11 

  • Sur la base d’un ensemble de documents comptables (liasse fiscale), juridiques (liasse sociale) et organisationnels (flux de production, flux d’information…), identifier les anomalies dans le fonctionnement du système comptable, juridique et organisationnel, leurs causes et conséquences puis proposer des solutions pour rectifier les dysfonctionnements. 
  • Appliquer une méthodologie de gestion de projet dans le cadre de la planification de la mission d’audit.
  • Sur la base d’un cas d’entreprise, le candidat doit rédiger un rapport d’audit présenté à l’oral en appliquant les méthodes de résolution de problèmes afin d’analyser les effets des dysfonctionnements et construire une réflexion sur les causes racines probables.

Jeux de rôle

Situations de management d’équipes portant sur : 

-L’organisation d’un service selon les compétences à mobiliser et mobilisables

-L’accompagnement technique et humain des collaborateurs dans la bonne exécution de leur mission  

-Des situations de management d’équipe portant sur la conduite d’entretiens d’évaluation annuels et identification des besoins de formation


Une attestation de compétences sera délivrée à l’issue de la validation du bloc de compétences. 

RNCP34811BC04

Élaboration de recommandations stratégiques pour optimiser la performance de l’organisation

- Réaliser un diagnostic stratégique permettant d’identifier et de caractériser le fonctionnement économique de l’organisation : business model, mécanismes de production des revenus et leviers de création de valeur afin d’adapter un modèle de contrôle et d’audit pour l’entreprise

- Élaborer des recommandations stratégiques en se basant sur l’audit comptable et financier et le diagnostic stratégique, afin d’optimiser ses performances et présentation des recommandations devant un organe de direction

Études de cas : 

EDC12 – Sur la base d’un cas d’entreprise, le candidat doit sélectionner les informations pertinentes et réaliser un diagnostic stratégique.

Jeu d’entreprise

Simulation de gestion d’une entreprise (partie pilotage de la performance et définition du plan stratégique)


Une attestation de compétences sera délivrée à l’issue de la validation du bloc de compétences. 

Description des modalités d'acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences et/ou par équivalence :

Pour obtenir le titre, le candidat devra :

Obtenir l’ensemble des quatre certificats de compétences.

Secteurs d’activités :

Le professionnel peut travailler dans toute organisation de toutes tailles et dans tous les secteurs marchands (industrie, commerce et service) et non marchands (association, ONG). 

Il/elle peut également travailler de manière externalisée pour des cabinets de conseils et/ou d’Expertise comptable et financière. 

Dans les organisations du secteur financier, bancaire et assurantiel sa présence est requise par les réglementations internationales liées à la maîtrise et au contrôle des risques (Bâle 3, Solvency II).

Type d'emplois accessibles :

L’Expert en contrôle de gestion et audit occupe principalement ses fonctions sous les intitulés suivants : 

  • Contrôleur de gestion, 
  • Auditeur interne, 
  • Auditeur externe, 
  • Responsable des investissements, 
  • Auditeur des risques, 
  • Responsable comptable
  • Collaborateur/trice comptable
  • Responsable financier 

Évolution 

En début de carrière le/la jeune diplômé/e démarrera en tant qu’assistant junior. Par la suite, il évoluera vers un poste de contrôleur de gestion junior puis senior. 

Dans le cadre de sa progression professionnelle, l’intitulé pourra évoluer vers : 

  • Directeur administratif et financier, 
  • Directeur général

Si l’Expert/e en contrôle de gestion et audit occupe en début de carrière des postes plutôt orientés vers le contrôle de gestion ou vers l’audit, ces derniers sont les deux facettes d’un même métier et dépendent du même service ou de la même direction dans les organisations. Au fil du temps et de sa maitrise du département comptable et financier, il/elle s’oriente vers des postes de direction stratégique.

Code(s) ROME :
  • M1202 - Audit et contrôle comptables et financiers
  • M1205 - Direction administrative et financière
  • M1204 - Contrôle de gestion
Références juridiques des règlementations d’activité :

 Sans objet 

Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :

 En formation initiale (étudiants) :

- Avoir effectué et validé une 4ème année d’enseignement supérieur (240 ECTS) dans le domaine des sciences de gestion ou une majeure en sciences de gestion (le « Domaine ») ;

En apprentissage ou contrat de professionnalisation :

- Cursus en 2 ans : 

o Être titulaire d’un titre ou diplôme de niveau 6 ou avoir validé une 3ème année d’enseignement (180 ECTS) dans le Domaine ;

o Ou être titulaire d’un titre ou diplôme de niveau 5 et justifier de 3 années d’expérience professionnelle, 

- Cursus en 1 an : Être titulaire d’un titre ou diplôme de niveau III, et avoir validé une 4ème année d’enseignement (240 ECTS) ou justifier de 3 années d’expérience professionnelle dans le Domaine de Formation

En formation professionnelle :

- Être titulaire d’un titre ou diplôme de niveau 6 et justifier de 5 ans d’expérience Professionnelle dans le Domaine ou être titulaire d’un Baccalauréat et justifier de 7 ans d’expérience Professionnelle dans le Domaine ;

En VAE

- Les blocs de compétences sont accessibles par la VAE



Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X

Nombre et profils de personnes composant le jury 

Le jury est composé :

- Pour moitié de membres internes à l’organisme et comportant au moins :

- Le/la directeur (trice) de l’école ou son représentant(e)

- Un/une responsable pédagogique ou un/une enseignant(e) formateur (trice) 

 - Pour moitié de membres externes à l’organisme et comportant au moins   : 

- 2 représentants(es) extérieurs (es) professionnels (elles) (dont le Président)

Pourcentage de membres extérieurs à l’autorité délivrant la certification dont professionnels qualifiés

Parmi les membres du jury, 50 % sont membres extérieurs  

En contrat d’apprentissage X

 Nombre et profils de personnes composant le jury 

Le jury est composé :

- Pour moitié de membres internes à l’organisme et comportant au moins :

- Le/la directeur (trice) de l’école ou son représentant(e)

- Un/une responsable pédagogique ou un/une enseignant(e) formateur (trice) 

 - Pour moitié de membres externes à l’organisme et comportant au moins   : 

- 2 représentants(es) extérieurs (es) professionnels (elles) (dont le Président)

Pourcentage de membres extérieurs à l’autorité délivrant la certification dont professionnels qualifiés

Parmi les membres du jury, 50 % sont membres extérieurs  

Après un parcours de formation continue X

  

Nombre et profils de personnes composant le jury 

Le jury est composé :

- Pour moitié de membres internes à l’organisme et comportant au moins :

- Le/la directeur (trice) de l’école ou son représentant(e)

- Un/une responsable pédagogique ou un/une enseignant(e) formateur (trice) 

- Pour moitié de membres externes à l’organisme et comportant au moins   : 

- 2 représentants(es) extérieurs (es) professionnels (elles) (dont le Président)

Pourcentage de membres extérieurs à l’autorité délivrant la certification dont professionnels qualifiés

Parmi les membres du jury, 50 % sont membres extérieurs  

En contrat de professionnalisation X

  

Nombre et profils de personnes composant le jury 

Le jury est composé :

- Pour moitié de membres internes à l’organisme et comportant au moins :

- Le/la directeur (trice) de l’école ou son représentant(e)

- Un/une responsable pédagogique ou un/une enseignant(e) formateur (trice) 

- Pour moitié de membres externes à l’organisme et comportant au moins   : 

- 2 représentants(es) extérieurs (es) professionnels (elles) (dont le Président)

Pourcentage de membres extérieurs à l’autorité délivrant la certification dont professionnels qualifiés

Parmi les membres du jury, 50 % sont membres extérieurs  

Par candidature individuelle X -
Par expérience X

   Nombre et profils des personnes composant le jury 

 Le jury est composé :

- Pour moitié de membres internes à l’organisme et comportant au moins :

- Le/la directeur (trice) de l’école ou son représentant(e)

- Un/une responsable pédagogique ou un/une enseignant(e) formateur (trice) 

 - Pour moitié de membres externes à l’organisme et comportant au moins : 

- 2 représentants(es) extérieurs (es) (dont le Président) représentants qualifiés des professions.

 

Pourcentage de membres extérieurs à l’autorité délivrant la certification dont professionnels qualifiés :

Parmi les membres du jury, 50 % sont membres extérieurs  

Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Oui
Certifications professionnelles, certifications ou habilitations en équivalence au niveau européen ou international :


Certifications professionnelles enregistrées au RNCP en équivalence :
N° de la fiche Intitulé de la certification professionnelle reconnue en équivalence Nature de l’équivalence (totale, partielle)
RNCP23693

Expert en contrôle de gestion et pilotage d'activité 

Expert en contrôle de gestion et pilotage d'activité 

Partielle entre le bloc n°2 et les blocs :

- n°3 :  Création et adaptation des systèmes d’information et des processus financiers et comptables 

- et n°5 :  Élaboration et mise en œuvre des budgets de l’entreprise de la fiche n° 23693

RNCP31933

Expert en contrôle de gestion, audit et gestion de système d'information  

Expert en contrôle de gestion, audit et gestion de système d'information  

Partielle entre le bloc n°2 et le bloc n°2 : Mettre en place et animer un outil de pilotage décisionnel au service de la gouvernance d'une organisation de la fiche n° 31933. 

RNCP19545

Auditeur(trice) et contrôleur(euse) de gestion

Auditeur(trice) et contrôleur(euse) de gestion

Partielle entre le bloc n°3 et les blocs :

- n°2 : Animer les équipes d’auditeurs internes et de contrôleurs de gestion de la fiche n° 19545

- et n°3 :  Réaliser un audit interne à l’entreprise de la fiche n° 19545

Liens avec des certifications et habilitations enregistrées au Répertoire spécifique :


Référence au(x) texte(s) règlementaire(s) instaurant la certification :

Date du JO / BO Référence au JO / BO

Référence des arrêtés et décisions publiés au Journal Officiel ou au Bulletin Officiel (enregistrement au RNCP, création diplôme, accréditation…) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO

Référence autres (passerelles...) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
Date du premier Journal Officiel ou Bulletin Officiel : 21-04-2009
Statistiques :
Année d'obtention de la certification Nombre de certifiés Nombre de certifiés à la suite d’un parcours vae Taux d'insertion global à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 2 ans (en %)
2016 141 0 72 50 65
2015 141 0 82 52 -
2014 51 0 87 66 -
2013 54 0 77 58 -
Lien internet vers le descriptif de la certification :

Organisme(s) préparant à la certification :
Nom légal Rôle
ESGCV Habilitation pour former et organiser l’évaluation
STUDIALIS FORMATION PROFESSIONNELLE Habilitation pour former et organiser l’évaluation
ESGCV Habilitation pour former et organiser l’évaluation
INSTITUT DE MANAGEMENT ECOLE SUP GESTION Habilitation pour former et organiser l’évaluation
CFPME CARAIBES Habilitation pour former et organiser l’évaluation
Certifications antérieures :
N° de la fiche Intitulé de la certification remplacée
RNCP25517 RNCP25517 - Expert(e) en contrôle de gestion et audit
Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation :

Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation
Ouvre un nouvel onglet Ouvre un site externe Ouvre un site externe dans un nouvel onglet