Aller à la navigation principale Aller au contenu Aller à la navigation de bas de page
Répertoire national des certifications professionnelles

Manager en ingénierie des politiques publiques

Active

N° de fiche
RNCP35417
Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 7
Code(s) NSF :
  • 120 : Spécialités pluridisciplinaires, sciences humaines et droit
  • 340m : Spécialités plurivalentes des services à la collectivité (y compris action politique, action syndicale et diplomatie)
  • 128 : Droit, sciences politiques
Formacode(s) :
  • 13027 : politique publique
  • 13041 : fonction publique
  • 13237 : droit public
  • 13087 : institution politique
  • 13021 : collectivité territoriale
Taux d'insertion global moyen à 6 mois : 83%%

Taux d'insertion moyen dans le(s) métier(s) visé(s) à 6 mois : 77%
Date d’échéance de l’enregistrement : 17-03-2026
Nom légal Nom commercial Site internet
CRISTAL 1 CRISTAL 1 - ISMaPP http://www.ismapp.com
Objectifs et contexte de la certification :

Le Manager en ingénierie des politiques publiques se définit comme entrant dans le cadre du mouvement de la réforme de l’Etat initié par les lois de décentralisation d 1982 et les suivantes, poursuivie par a loi de modernisation de l’action publique telle que définie par le gouvernement dans une déclaration du Premier ministre le 18/12/2012.  

Activités visées :

Conception de documents d’orientation et de planification

Conception d’une stratégie d’information et de communication

Elaboration du planning opérationnel et des moyens financiers

Constitution et mobilisation d’équipes projets et de systèmes d’information reliant les parties prenantes

Pilotage de l’organisation et de la coordination des services

Structuration du contenu des échanges d’information entre les différents services

Évaluation du projet et des différentes étapes de mise en œuvre  

Compétences attestées :

Afin de présenter les options et les objectifs, aux autorités décisionnelles (politiques, administratives, économiques ou non-profit) établir et rédiger des rapports de situation ainsi que des éléments budgétaires et financiers

Élaborer des indicateurs de satisfaction

Définir les critères applicables à un système de management de la qualité en direction du citoyen-contribuable-justiciable-usager

Piloter des études ou des projets (à titre d’exemple : audits d’organisation, actions de plaidoyers auprès des pouvoirs publics) en vue d’établir un diagnostic, de formuler des propositions et d’obtenir des autorisations ou des financements adéquats

Éclairer et informer le décideur (cabinet ministériel, entreprises publiques ou privées, agences de communication publique ou d’affaires publiques) sur l’évolution de cadre normatif pour s’adapter aux normes, voire les anticiper

Traiter et décrypter des données (textuelles et/ou statistiques) pour valoriser de l’information qualifiée dans un système numérique d’information

Correspondre et dialoguer avec les pouvoirs publics et les médias afin de constituer un réseau de personnes ressources   

Intervenir sur (et interagir avec) le processus de décision (préparer les interventions, programmer la mise en œuvre des projets de textes législatifs, argumenter des prises de position) afin de faire valoir des options de décision

Programmer la mise en œuvre du projet afin de traduire en actions opérationnelles des orientations stratégiques

Mettre en œuvre une stratégie de recherche de financements de type philanthropie et/ou mécénat afin de recueillir des fonds dédiés à des opérations d’intérêt général

Mettre en place, en vertu du principe de précaution, des plan de prévention de crise, afin d’anticiper les risques liés à la mise en œuvre d’un projet de politiques publiques (risques juridiques, environnementaux, sociétaux, etc.)

Organiser l’action concertée des différentes parties prenantes (par exemple dans le domaine de l’habitat, des transports ou du développement économique) afin d’asseoir la légitimité du projet par une co-construction

Mobiliser des acteurs publics et/ou privés autour des projets et programmes en coordonnant leurs activités pour s’assurer de l’efficience du travail en réseau

Piloter des actions d’information et de communication pour fédérer les équipes et les parties prenantes dans des contextes de mise en cause de l’action publique et/ou politique

Manager les parties prenantes (services administratifs, comptables et financiers, parfois de l’informatique et des services généraux d’une association ou d’une entité administrative) pour assurer — par un bon fonctionnement des services — l’intégrité et la notoriété des structures et des décisionnaires

Prioriser les urgences et les échéances, par la mise en place de systèmes d’alerte pour maîtriser et respecter les délais et les engagements de mise en œuvre

Collaborer avec les acteurs de la recherche universitaire, en assurant l’animation et la gestion d’équipe d’experts, en respectant le budget négocié pour constituer le socle décisionnel des dirigeants de la sphère publique et politique, parapublique et du secteur non-marchand.   

Valider la cohérence des messages qui sont déclinés vers chacun des publics (par ex : le tissu économique, le secteur associatif, les jeunes, les administrés, les collectivités ou les administrations) pour harmoniser la communication publique et l’information sur le projet

Organiser des rencontres avec les médias pour valoriser auprès de publics cibles le projet de politique publique et ses parties prenantes

Piloter une équipe dans un environnement international et transversal (en identifiant les problématiques managériales, en adaptant les compétences individuelles au référentiel métier et en définissant des fiches de postes) afin d’optimiser les performances individuelles et collectives

Contrôler et évaluer les processus de management pour assurer des conditions de bien-être au travail et prévenir les éventuels risques psycho-sociaux, dans le respect des procédures qualité

Modalités d'évaluation :

Mises en situations professionnelles, rédaction de dossiers de recherche ou des projets professionnels (cartographie des acteurs en délimitant les réseaux et sphère d’influence, diagnostic territorial pour un agence régionale de santé, planification d’une conférence de presse …). 

Le candidat devra également rédiger un mémoire et le soutenir devant un jury de professionnel. 

N° et intitulé du bloc Liste de compétences Modalités d'évaluation
RNCP35417BC01

Concevoir la stratégie d’un projet de politique publique

Afin de présenter les options et les objectifs, aux   autorités décisionnelles (politiques, administratives, économiques ou non-profit) :  (1) Établir et rédiger des rapports de situation ainsi que des éléments budgétaires et financiers. (2) Élaborer des indicateurs de satisfaction (3) Définir les critères applicables à un système de management de la qualité en direction du citoyen-contribuable-justiciable-usager

Piloter des études ou des projets (à titre d’exemple : audits d’organisation, actions de plaidoyers auprès des pouvoirs publics) en vue d’établir un diagnostic, de formuler des propositions et d’obtenir des autorisations ou des financements adéquats

Éclairer et informer le décideur (cabinet ministériel, entreprises   publiques ou privées, agences de communication publique ou d’affaires publiques) sur l’évolution de cadre normatif pour s’adapter aux normes, voire les anticiper

Traiter et décrypter des données (textuelles et/ou statistiques) pour valoriser de l’information qualifiée dans un système numérique  d’information

Correspondre et dialoguer avec les pouvoirs publics et les médias afin de constituer un réseau de personnes ressources

Intervenir sur (et interagir avec) le processus de décision (préparer les interventions, programmer la mise en œuvre des projets de textes législatifs, argumenter des prises de position) afin de faire valoir des options de décision.               

Cas pratique, mises en situation professionnelle.

Livrable : notes, dossier technique, cartographie...

RNCP35417BC02

Elaborer et déployer un projet de politique publique

Programmer la mise en œuvre du projet  afin de traduire en actions opérationnelles des orientations stratégiques

Mettre en œuvre une stratégie de recherche de financements de type philanthropie et/ou mécénat afin de recueillir des fonds dédiés à des opérations d’intérêt général

 Mettre en place, en vertu du principe de précaution, des plan de prévention de crise, afin d’anticiper les risques liés à la mise en œuvre d’un projet de politiques publiques (risques juridiques, environnementaux, sociétaux, etc.)                       

Organiser l’action concertée des différentes parties prenantes (par exemple dans le domaine de l’habitat, des transports ou du développement économique) afin d’asseoir la légitimité du projet par une co-construction

Mobiliser des acteurs publics et/ou privés autour des projets et programmes en coordonnant leurs activités pour s’assurer de l’efficience du travail en réseau

Piloter des actions d’information et de communication pour fédérer les équipes et les parties prenantes dans des contextes de mise en cause de l’action publique et/ou politique  

Cas pratiques, mises en situations.

Livrable : plan de communication interne, convention de partenariat, notes...

RNCP35417BC03

Piloter et manager un projet de politique publique

Manager les parties prenantes (services administratifs, comptables   et financiers, parfois de l’informatique et des services généraux d’une   association ou d’une entité administrative) pour assurer — par un bon fonctionnement des   services — l’intégrité et la notoriété   des structures et des décisionnaires

Prioriser   les urgences et les échéances, par la mise en place de systèmes d’alerte pour maîtriser et respecter les délais   et les engagements de mise en œuvre

Collaborer avec les   acteurs de la recherche universitaire, en assurant l’animation et la   gestion d’équipe d’experts, en respectant le budget négocié pour constituer le socle décisionnel   des dirigeants de la sphère publique et politique, parapublique et du secteur   non-marchand

Valider la cohérence des messages qui sont déclinés vers chacun des   publics (par ex : le tissu économique, le secteur associatif, les jeunes,   les administrés, les collectivités ou les administrations) pour harmoniser la communication publique  et l’information sur le projet

Organiser  des rencontres avec les médias pour   valoriser auprès de publics cibles le   projet de politique publique et ses parties prenantes

Piloter une équipe   dans un environnement international et transversal (en identifiant les problématiques managériales, en adaptant les compétences individuelles au référentiel métier et en définissant des fiches de postes) afin d’optimiser les performances  individuelles et collectives

Contrôler et évaluer les processus de management pour assurer des conditions de bien-être au travail et prévenir les éventuels risques psycho-sociaux, dans le respect des procédures qualité

Cas pratiques, mises en situations 

Livrable : planning de gestion d’un projet public, stratégie de communication, organisation d’une conférence de presse,  questionnaire sur les conditions de travail à l’attention de professionnels de l’action sociale...  

Description des modalités d'acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences et/ou par équivalence :

Pour obtenir la certification professionnelle  " Manager en Ingénierie des politiques publiques" le candidat doit valider les 3 blocs. 

Secteurs d’activités :

Institutions parlementaires 
Administrations publiques (Fonction publique d’État, hospitalière et territoriale)
Services de l’État (Administration centrale – services déconcentrés)
Collectivités territoriales et organismes rattachés
Organismes de contrôle et de certification 
Organisations professionnelles, syndicats
Entreprises et établissements publics (EPA, EPIC, EPCC) ; opérateurs de l’État 
Associations
Organisations humanitaires  
Organisations non gouvernementales - ONG
Entreprises (TPE, PME, groupes transnationaux)  
Sociétés de conseil ; cabinets de consultance ; cabinets d’avocats  

Type d'emplois accessibles :

Cadre de direction des services

Directeur de cabinet
Conseiller technique
Cadre parlementaire
Conseiller parlementaire en cabinet ministériel 
Chef de cabinet
Directeur des études et de la prospective
Cadre de la communication publique et politique
Directeur des relations institutionnelles et parlementaires
Manager de projet
Directeur-conseil chargé de l’organisation et du management
Cadre de direction d’établissement public / d’entreprise   publique
Manager RH secteur public (ressources humaines)
Responsable du contrôle et de l’évaluation                   

Code(s) ROME :
  • M1403 - Études et prospectives socio-économiques
  • K1401 - Conception et pilotage de la politique des pouvoirs publics
  • M1402 - Conseil en organisation et management d''entreprise
  • M1503 - Management des ressources humaines
  • E1103 - Communication
Références juridiques des règlementations d’activité :

Ces activités ne sont pas à proprement parler réglementées mais un certain nombre de fonctions et métiers sont accessibles via des concours de catégorie A de la fonction publique d’État, hospitalière ou territoriale. Nous précisons ci-après la liste des concours de catégorie A correspondant aux appellations « ISMaPP » dans le dossier complet placé en pièce jointe.     

Le cas échéant, prérequis à la validation des compétences :

Etre titulaires de la première année en science politique et management public délivré par l’ISMaPP · 

Candidats issus des classes préparatoires littéraires en troisième ou en quatrième année 

L’admissibilité est prononcée sur la base des notes obtenues au concours d’entrée dans les Écoles Normales Supérieures (épreuves de la BEL, de la banque commune BL, ou du concours Cachan D1 – mention Droit)

Les candidats déclarés admissibles passent un oral spécifique, composé de deux entretiens devant jury : un entretien sur un sujet de société et un entretien de sensibilité à la sphère publique et politique



Validité des composantes acquises :
Voie d’accès à la certification Oui Non Composition des jurys
Après un parcours de formation sous statut d’élève ou d’étudiant X

Le jury est composé de 5 membres dont 3 membres extérieurs 

En contrat d’apprentissage X

 Le jury est composé de 5 membres dont 3 membres extérieurs  

Après un parcours de formation continue X -
En contrat de professionnalisation X

 Le jury est composé de 5 membres dont 3 membres extérieurs  

Par candidature individuelle X -
Par expérience X

 Le jury est composé de 5 membres dont 3 membres extérieurs  

Oui Non
Inscrite au cadre de la Nouvelle Calédonie X
Inscrite au cadre de la Polynésie française X
Lien avec d’autres certifications professionnelles, certifications ou habilitations : Non

Référence des arrêtés et décisions publiés au Journal Officiel ou au Bulletin Officiel (enregistrement au RNCP, création diplôme, accréditation…) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
31-03-2005

Arrêté du 11 mars 2005 publié au Journal Officiel du 15 mars 2005 portant enregistrement au répertoire national des certifications professionnelles. Enregistrement pour cinq ans, avec effet au 18 janvier 2002, jusqu'au 15 mars 2010. 

Référence autres (passerelles...) :

Date du JO / BO Référence au JO / BO
25-07-2015

Arrêté du 17 juillet 2015 publié au Journal Officiel du 25 juillet 2015 portant enregistrement au répertoire national des certifications professionnelles. Enregistrement pour cinq ans, au niveau I, sous l'intitulé "Manager des affaires publiques" avec effet au 15 mars 2010, jusqu'au 25 juillet 2020

18-11-2005

Arrêté du 17 octobre 2005 publié au Journal Officiel du 18 novembre 2005 modifiant l'arrêté du 11 mars 2005. Nouveau code NSF : 340n.  

Date du dernier Journal Officiel ou Bulletin Officiel : 25-07-2015
Date de décision 17-03-2021
Durée de l'enregistrement en années 5
Date d'échéance de l'enregistrement 17-03-2026
Statistiques :
Année d'obtention de la certification Nombre de certifiés Nombre de certifiés à la suite d’un parcours vae Taux d'insertion global à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 6 mois (en %) Taux d'insertion dans le métier visé à 2 ans (en %)
2019 29 0 89 82 96
2018 25 0 76 71 88
Lien internet vers le descriptif de la certification :

Organisme(s) préparant à la certification :
Nom légal Rôle
INSTITUT DE LA GOUVERNANCE TERRITORIALE ET DE LA DECENTRALISATION Habilitation pour former et organiser l’évaluation
Certification(s) antérieure(s) :
N° de la fiche Intitulé de la certification remplacée
RNCP2860 RNCP2860 - Responsable des affaires publiques
RNCP23815 RNCP23815 - Manager des affaires publiques
Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation :

Référentiel d’activité, de compétences et d’évaluation
Ouvre un nouvel onglet Ouvre un site externe Ouvre un site externe dans un nouvel onglet