Aller à la navigation principale Aller au contenu Aller à la navigation de bas de page

France compétences met en lumière l’intérêt des travaux des OPMQ pour tous les acteurs du secteur

Observation et évaluation

France compétences a organisé, mercredi 6 décembre 2023, une journée d’échanges sur les multiples utilisations des travaux des observatoires de branche. Une journée qui a éclairé les finalités des travaux, au service d’enjeux de branches et/ou inter-branches. Cette quatrième édition a eu lieu pour la première fois en présentiel, après un 1er événement en 2020 sur le paysage des observatoires de branche et d’Opco, un 2e en 2021 sur les méthodes et les outils déployés, et un 3e en 2022 sur les leviers de diffusion. Près de 200 participants sont venus y assister.

Quels travaux des OPMQ alimentent les politiques de certification ? Comment les divers utilisateurs s’en servent-ils ? Les débats ont permis d’apporter plusieurs éléments de réponse. L’Observatoire des métiers de l’alimentation en détail, qui produit des cartographies de l’offre initiale de formation et des métiers et des compétences, ainsi que des baromètres de l’apprentissage, a permis la rénovation de trois CAP et de deux mentions complémentaires en lien avec le ministère certificateur, l’Éducation nationale.

De son côté, l’Observatoire Compétences Industries, porté par l’Opco 2i, s’appuie sur ses travaux pour appuyer la politique de certification de ses branches (CQP, titres à finalité professionnelle), mais aussi pour construire tout ou partie d’une nouvelle certification sur la décarbonation dans le cadre de l’Appel à manifestation d’intérêts « Compétences et métiers d’avenir ». Autant d’études mobilisées par l’Afpa, qui croise ces données avec l’ensemble des statistiques publiques disponibles puis analyse le travail prescrit et le travail réel dans les entreprises, afin de créer de nouveaux titres professionnels et de faire évoluer les certifications existantes (257 au total).

Depuis juin 2023, les partenaires sociaux disposent d’un guide méthodologique pour faciliter le travail des partenaires sociaux sur les certifications professionnelles. Un guide constitué de 23 fiches pratiques, élaboré par Certif’Pro avec les organisations syndicales et professionnelles et avec l’expertise de France compétences.

Des études pour faire évoluer l’offre de formation

Parallèlement aux stratégies de certification, le réseau des IUT utilise la Grande Bibliothèque de France compétences pour faire un travail de veille et « colorer » les parcours de formation en fonction des nouveaux enjeux nationaux et/ou territoriaux. Idem pour la Région Centre-Val de Loire, qui s’appuie beaucoup sur le Gip Alfa Centre (Carif-Oref régional), et qui conventionne avec les Opco pour des échanges de données et des concertations, notamment autour des parcours de formation (continue ou en apprentissage) à soutenir prioritairement ou à mettre en place.

Pour « nourrir » les acteurs régionaux, l’Observatoire des métiers de l’automobile produit chaque année les Régioscopes, un ensemble d’indicateurs emploi-formation, avec une entrée par métier et des données départementales. Le service Observatoires de l’Afdas produit lui aussi des baromètres régionaux, dont une récente étude inter-branches en Outre-Mer.

Les discussions ont également porté sur l’usage des travaux des observatoires dans l’élaboration des politiques publiques et dans l’accompagnement des parcours professionnels (lien vers l’autre article). En conclusion, Séverine Garandeau-Martin (CFDT) et David Derré (Medef) ont mis l’accent sur les apports croisés des productions de branches et inter-branches, sur l’utilité de disposer de nouvelles sources de données, notamment via l’accès à la DSN, et sur la nécessité de renforcer la prospective sur certains enjeux, en particulier ceux relatifs aux transitions professionnelles.

Retrouvez l'intégralité des séquences de la journée

Ouvre un nouvel onglet Ouvre un site externe Ouvre un site externe dans un nouvel onglet